Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Esanga, ou le cri de détresse du prince  Soki Dianzenza

Messager Bella Bella 1

                       Une pochette d'un CD de Bella bella envoyé par Michel Kinzonzi

 

Le samedi est une journée réservée à la sélection musicale sur notre blog. Mais vu l’ampleur des commentaires soulevés par l’article de notre frère Adei Toko sur le 22ème anniversaire de la disparition du prince Emile Soki Dianzenza, nous avons voulu diffuser une œuvre qui reflète son désarroi et sa déception à une époque de sa vie musicale.


L’article d’Adei Toko retrace  les grandes étapes de la riche carrière musicale d’Emile Soki et explique le fond de son conflit avec son frère aîné sur la gestion de l’orchestre Bella Bella. Comme promis, nous vous proposons, en guise de conclusion au débat ,  une chanson composée par Soki Dianzenza au sein de l’orchestre Bella Mambo rénové intitulée : « ESANGA », que nous avait envoyée l’infatigable Aimé Atipo il y a quelques semaines.


Rien qu’a travers le titre « Esanga » qui signifie une île, l’auteur exprime sa détresse, son abandon, et son isolement. Celui qui a émerveillé les mélomanes avec des Tubes de rêve aux éditions la Musette et dans Bella Mambo se retrouve avec des musiciens de seconde zone dans Bella Mambo rénové comme l’a souligné Adei Toko.


Lorsqu’il dit  que « balingi ngai nasomba voiture, bongo bandima ngai », il exprime son souci de n’avoir pas su s’acheter lui-même une voiture , avec le fruit de ses œuvres . Ceci veut dire qu’il n’avait pas besoin d’un cadeau.


Cette histoire de Soki Dianzenza doit interpeller tous les parents africains. Il est temps de nous dépouiller du « Paternalisme » qui consiste à gérer la vie de nos enfants même en âge adulte. L’orientation scolaire, le choix du conjoint, la gestion de la fortune des enfants, le choix du domicile des enfants adultes………… ne concernent pas directement les parents.


En auditionnant la chanson Esanga, nous comprendrons à travers les termes et le ton de Soki Dianzenza son véritable état d’âme à cette époque, que d’aucuns ont considéré comme de la caprice.

Par ailleurs, cette chanson nous permet d'avoir la composition de Bella Mambo rénové et d'auditionner la voix de son chanteur 2ème voix Gilly Ngongo.


Messager

BANNIER-MBOKAMOSIKA.jpg

 

 

Esanga, par Soki Dianzenza et Bella Mambo Rénové

.

.

Commenter cet article

bertino de gimbandanzila 29/04/2012 12:07


grace a vous les bakulutu mbokatiers je viens vraiment de decouvrir EMILE SOKI,il y a 2 semaines donc je suis allé fouiller dans les bacs de chez somina rue faubourg saint denis pour les
mbokatiers parisiens , comme par miracle je  suis tombé sur un nouvel album d'EMILE SOKI et BELLLA MAMBU au lieu de BELLA MAMBO donc une compilation des pepites musicales , dommages qu'ADIOS
ALEMBA qui a réedité ces chansons n'a pas epuré le son de tongo etani mais c'est audible avec un bon egaliseur,mon dieu que bella mambo  de papy tex,dino vangu ,makiona et autres etait
musicalement trés afrisa periode soum djoum, je comprends pourquoi pepe ndombe avait récuperé  ces musiciens de talents, du coup j'ai réecouté l'album de koffi chanté avec emeneya sorti dans
le années  80 certaines melodies meme  la façon de chanter laisse penser a l'influence artistique d'EMILE SOKI, meme aujourd'hui ecoutez ce fameux retour a la rumba de nos musiciens
actuels(genre dernier koffi )et ecoutez la chanson lukeny d'EMILE SOKI ,chers mbokatiers il ya du pompage artistique .je vous recommande d'écouter  cette compilation .ahhh si j'etais riche
je reproduirai ces merveilles  avec le son et la technique de musiciens  actuels une sorte d'hommage "tribute"avec le concours de papy tex et dino ,au fait qu'est devenu makiona qu'on a
vu dans makfe de mavatiku et surtout qui chantait mangengenge ? et cebos était pas mal  a la guitard solo dans belle mambo renové,  prenez du plaisir a réecouter ou découvrir comme moi
ce grand artiste surtout avec cette meteo capricieuse de paris. BERTINO DE GIMBANDA NZILA

king 07/04/2012 17:35


les rapports joly et jean kester mubiala, abeti et son jeune frère jeune abumba, checain lola et lassan, dechaud et nico kassanda, djo mali et franco mongo, etc. étaient ils comparables à ceux
des soki et des luambo?


Bavon et Franco avaient ils le même père? puisque était très jeune à la mort de son père dont j'ignore l'année, et bavon n'étant né qu'en 1944...

adei toko 07/04/2012 16:52


Ainsi que vous vous rendrez par la qualité de leurs voix, les 2 personnes qu'il présente comme musicens chanteurs n'étaient en fait que ses hommes de main,les impressarios comme il aimait bien
les appeller. Mais il avait engagé des vrais chanteurs comme les Kilola et autres Kanda Bongo...en lieu et place de ces chanteurs de pacotille.

Richard MAWETE 07/04/2012 15:38


On se rend compte que Emile Soki avait le meme problème que Bavon Marie Marie avec leurs grand frères respectifs,qui eux aussi étaient des artistes musiciens.Le paternalisme à l'Africaine qui
veut que les grand frères prennent la place des parents,lorsque ces derniers ne sont plus en mesure d'assumer cette autorité. 

ATIPO 07/04/2012 15:36


P.S: Mon cher MESSAGER , permettez que j'attire votre attention sur l'ecriture du nom du chanteur 2ème voix de l'orchestre BELLA MAMBO RENOVE que vous avez cité dans cet article à commenter.
d'après les supports que je possède de lui, son nom s'écrit plutôt "GILLY NGONGO". Vous voudriez bien rectifier si vous n'êtes pas contre. Merci pour tout ce que vous faites, et félicitation
une fois de plus.Merci

ATIPO 07/04/2012 15:16


Monsieur Messager bonjour,


Votre briante conclusion corrobore les deux articles brillantés de la "déclarée voix autorisée" du blog MBOKAMOSIKA, ami et temoin vivant de la vie artistique de" le tout petit Emile SOKI" j'ai
cité ADEI TOKO.


J'avoue ceci, depuis que j'ai rejoins la grande famille "MBOKAMOSIKA", et que je suis entrain de lire en reculant les publications du blog MBOKAMOSIKA, article par article, et au risque de
me tromper, c'est la première fois que je rencontre un article qui aura drainé, un si grand nombre de commentaires (40 en tout).


Vos statiques pourront nous indiqués s'il n'a pas battu le record des articles les plus commentés. 


Bien que celà ne soit pas le plus important, mais ca montre l'interêt que suscite la vie rocambolesque de "LE TOUT PETIT PAUL EMILE SOKI).


Je ne voudrais pas ici  remercier  notre cher ADEI TOKO pour ses écrits car le travail pour la restauration artistique d'Emile ne fait que commencer.


Vous venez la monsieur ADEI TOKO de mettre seulement les jalons-mines. Rejouissez vous d'avoir obtenu l'unanimité des MBOKATIERS en osant écrire que Emile avait la suprematie
artistique devant la quasi totalité des talentueux artistes musiciens de la gération 50 que le congo regorgeait dans les années 60-70. Vous avez également osé le surnomer "notre
MOZART" sans contestation aucune. Cette unanimité n'était pas évidente.


Vous savez de loin mieux que moi et  certains d'entre nous, le grand travail qu'a fait Emile , pour placer haut la culture congolaise et africaine. Un africain
s'étonnait t il pas d'ailleirs devant un mbokatiers en  qualifiant les musiciens  Congolais des anges de la musique africaine. Il a dit à ce mbokatier qu'il garde subrepticement
pou lui même les oeuvres musicales de ces artistes musiciens congolais.


Comment ne pas réhabiliter Emile un des leurs, comment accepter de laisser sa mémoire dans les oubliettes! non ca ne doit pas se passer comme ca.


Pour ma part, si nos ETATS  ne font rien pour l'honorer, s'ils ne le restaurent pas relativement à l'image des GRANDS ET PATRIMONIAUX "LUMUMBA LIBERATEUR" et" MARIEN
NGOUABI", sachez que nous le ferons avec nos petits moyens.


Emile aura droit entre autre  à un livre , un film documentaire et un musée comme je l'avais dejà dis.C'est un combat titanesque qui  peut paraître utopique, mais peu
importe...


Je voudrais avant de terminer écrire en lingala ce qui suit à l'endroit des sieurs SONY MOKONZI et SERGE KONGO: -  SILAKO ezali nzembo ya mwana mboka SOKI DIAZENZA oyo yé a yembaki na
lingomba BELLA BELLA ya badenko SOKI.


-"Bana ba lela nzala" ezali bongo nzembo ya kulutu wa yé SOKI VANGU MAXIME kaka na lingomba BELLA BELLA.


Pour terminer, je me fais le devoir de feliciter Messieurs MESSAGER ET ADEI TOKO pour les eclaircissements sur la vie d'Emile. je vous feliciterais d'avantage le jour que vous
mettrez tout ce qui a été dit sur mbokamosika  au sujet du prince, à la disposition de tous les melomanes. je sollicite pour celà  une fois de plus le concours de mon frère JOSEPH
PULULU qui dispose d'un pouvoir facilitateur "radio magembo' merci d'avance  Monsieur PULULU.


Merci et bonne fête à tous.


aimé ATIPO