Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

En 1970, la SONECA avait réglé les arriérés des artistes congolais et étrangers.

 

Au moment où nous sommes préoccupés par l’escroquerie dont l’auteur de Ngalula Marthe fut victime, voici un document d’archive de 1970 qui montre comment la SONECA avait réglé les arriérés des artistes congolais et étrangers pour la période de 1962-1967.

 

Nous demandons aux spécialistes de sortir leurs calculatrices et nous donner la valeur de chaque arriéré actuellement,étant donné qu'une voiture "Datsun" neuve revenait à cette époque à 1200 Zaïres..

Source: "Le Progrès" du samedi 12 et dimanche 13 décembre 1970

 

Messager

 

.sam et dim 13. déc '70 (6)

Kaful Mayay, par Rochereau et l'Afrisa

Commenter cet article

Messager 09/04/2013 18:01



Mon cher jacob,


 


Dans nos articles antérieurs, il existe des écrits sur la carrière de Paul Mwanga comme vous pouvez le lire à travers ce
lien :


 


http://www.mbokamosika.com/article-le-duo-memorable-jhimmy-na-mwanga-


 


 


Messager

Jacob Lusala 08/04/2013 12:35


Cher Messager et les Mbokatiers,


Il est triste de voir que nos artistes sont exploités d'une manière éhontée. Il nous faut un sursaut pour réorganiser le secteur culturel qui est un moteur de développement économique d'un pays.


Et en parlant des artistes musiciens, j'aimerai que mes amis Mbokatiers puissent racler leurs fonds de tiroir pour trouver tout élément pour nous parler de Paul Mwanga, un grand artiste méconnu,
alors qu'il a été parmi les précurseurs de notre musique moderne. Simaro Lutumba a relevé cet oubli au cours d'une intervention sur un site congolais. Que nos amis Ndjilois, comme Claude
Kangudie, aillent à la pêche aux infos, interviews, anecdotes et images de Paul Mwanga qui vit encore à Ndjili. C'est un monument vivant que des hommes de bonne volonté peuvent remettre à
l'honneur, comme on l'avait fait avec Wendo Kolosoy. Profitons de lui puisqu'il est encore vivant.


"Je vous aime tous", dixit Marcel Kuyena Muzita.


Jacob Lusala


 

Claude Kangudie 05/04/2013 21:20


En tout cas ezali kosala pasi mingi na motema na ndenge ya komona ndenge ba ndulistes na biso, bakolo miziki, bazalaki, mpe bazali ko se faire escroquer na ba société d'édition, bongo après
tokamua ke bazali kokufa malole ! Nzembo lokola "Ngalula marthe", c'est une chanson intemporelle elingi koloba nzembo oyo elengi na yango to succès esilaka te...J'en profite pour rappeler qu'en
1970, VW taille basse, puma ya mobamba ezalaki ko coûter 1000 Z...bon week à tous.


Claude Kangudie.