Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

Les deux frères


C’étaient deux frères, deux talentueux solistes, deux grands compositeurs, deux artistes de légende. Ils avaient la même passion pour la musique, la même ferveur pour la guitare solo leur instrument de prédilection. Le bon Dieu leur avait gavait de talent. Ils en ont fait bon usage pour le grand plaisir des mélomanes. Luambo et Siongo n’ont pas démérité. Les deux frères ont sans conteste marqué notre musique de leur empreinte. Leurs compositions sont actuellement les uniques vestiges en notre possession. Elles nous rattachent avec eux et sont le sceau de leur présence parmi nous. Ce week-end, nous allons goûter aux délices suaves de deux de leurs hits. Une fois de plus, ces mélodies nous donneront l’occasion de faire un pont musical avec le passé. Le coloris des sons et la teinture des voix se moirent dans un arrangement aguichant. Avec une teinte de nostalgie, on se rappellera peut-être d’un fait saillant qui renvoiera dans les années 70. L’occasion sera donc bonne pour se souvenir d’un nom,d’un endroit ou même d’une voix qui appelle au loin. Certains verront sûrement passé la pirogue des doux souvenirs d’antan. Telles des grappes de lumières, notre jeunesse ou notre adolescence sera présente dans nos pensées. Toute une époque ! Cette rencontre inattendue avec Bavon et Franco sera empreinte d’un peu de nostalgie. Nous serons sans doute comblés par ces airs de seventies qui tels des délicieux spiritueux étancheront notre soif et parfumeront cet amour qui à jamais nous lie à la chaleur ambiante du pays natal malgré la distance. Bavon Marie-Marie, nonobstant sa vie éphémère nous a laissé 80 chansons ; alors que son aîné Luambo en a composé des centaines. Les deux frères nous ont quittés, mais leurs oeuvres qui sont leurs ombres nous accompagnent toujours, nous édifient toujours, nous comblent toujours de joie et de bonheur,de plaisir et de gaîté, et nous apportent la bonne humeur.

 

Samuel Malonga

 

securedownload-copie-8


 

Mamona mbwa mafuila ku bundu, par Bavon et le Négro-Succès

Boma l'heure, par Franco et l'OK-Jazz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jessy Diasi 01/04/2011 22:10



je félicite ce blog "Mbokamosika" il faut dire que vous faites un boulot remarquable pour la culture (bien de chez nous) et surtout à cette époque la vie éteait bien meilleur qu'aujourd'hui (en
tout cas en mon sens ). 


Merci et surtout n'arrêtez pas.


EDOSCHANA de Chicago 



Mayanga 17/09/2010 14:06



C'est vrai l'union fait la force. Grâce à Messager qui a eu la bonne idée de créer ce blog, et grâce au concours du frère Samuel Malonga, je viens de réécouter cette fameuse chanson de Bavon au
texte profond et une fois de plus prémonitoire.


Sans les actions conjuguées de ces deux frères, je n'aurai peut-être plus eu l'occasion d'auditionner cette chanson pour le reste de ma vie.


Voilà tout l'intérêt de ce blog: la mise en commun des informations, des documents et même d'anecdotes de tout genre concernant la vie dans nos deux chers Congo, qui sont voués à n'en être
qu'UN ata ndele.