Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

Du « Congofrigo » à la « SGA » Société Générale d’Alimentation.

 

En 1966, la Société Congolaise des Entrepôts Frigorifiques Réunis « Congo frigo » totalisait 77ans d’existence. En d’autres termes, cette entreprise qui assurait la commercialisation et la distribution des produits alimentaires frais à travers tout le Congo a été créée en 1889.

 

« Congofrigo » mettait du poisson et de la viande à la portée des consommateurs. Ses camions frigorifiques assuraient la distribution directement aux vendeurs des marchés, qui les revendaient à un prix défiant toute concurrence. Les prix des tilapias rouges ou mabundu dénommées « mbisi ya ofelee » variaient en fonction du temps. Prix normal entre 7 heures et 10 heures. À partir des 11 heures,  ils étaient soldés, en attendant la nouvelle livraison le lendemain. L’abondance du poisson sur les marchés laissait penser que c’était un produit local.

 

Avec la zaïrianisation,  « Congofrigo » fut cédé à Litho Moboti, ancien ministre de l’agriculture et des finances, et proche du président Mobutu, sous une nouvelle appellation : SGA-Société Générale d’Alimentation.


Du coup, la faillite progressive et organisée, pour ne pas dire frauduleuse, de cette entreprise se fit  lourdement sentir à travers le pays dans la mesure où elle concernait tous les foyers. La  perturbation suivie de la rupture brusque du circuit de distribution des produits alimentaires sur les marchés a créé la rareté et la cherté du Poisson surgelé, conformément à la loi de l’offre et de la demande .


Le Tilapia rouge « mbisi ya ofelée » est devenu un produit de luxe. Le « mpiodi » jadis négligé est revenu non seulement à la mode mais rare. Au lieu de remettre en fonction l’ancien circuit de distribution des produits alimentaires, le nouveau acquéreur de Congo Frigo a érigé le super marché « Tembe na Tembe » destiné à la classe moyenne, dont les prix ne seront plus à la portée de toutes les bourse.. Ce super marché n’a vécu que l’espace d’un matin, avant de tomber en faillite et d’être vandalisé et démentelé de fond en comble par une population en fureur.

Le vide laissé par Congo Frigo et la défaillante SGA n’a jamais été comblé jusqu’à présent. Quelques propriétaires des chambres froides (Lusakivana, Nzunzi wa Mbombo…) n’ont jamais fait oublier l’abondance de l’époque de Congo Frigo

 

Cette histoire de la SGA est à nos yeux la  plus grande illustration  du favoritisme et de l’impunité sous le deuxième régime. Curieusement, les successeurs de Mobutu, au lieu de corriger cette erreur, sont en train de fabriquer plusieurs "Litho Moboti".

 

Messager

BANNIER-MBOKAMOSIKA-copie-9.jpg

 

SGA, par Ndombe Opetum et l'Afrizam (1976)

 

.

.Blog Sp+®cial 1 an 035

.

.

Yvon Kimpiobi, Mobutu Sese Seko, Joseph Litho, Colin Michel

Litho Moboti en 1966, 7e sur le deuxiène rang à partir de la gauche, en lunettes fumées.

.

Commenter cet article

Richard MAWETE 21/04/2012 16:25


Je ne penses pas que lorsque l'on veut parler de la vie des gens à Kin,à l'époque de Léopoldville,il faut faire des generalités.Dire que les Kinois avaient du mal à parler Français,je ne sais pas
de quels Kinois!!!


Comment alors les Rochereau ou les Sam Mangwana s'expriment mieux en Français,puisqu'ils font parti des Kinois de cette époque là.Moi,à l'école où j'étudiais,on n'avait pas le droit de parler en
Lingala,meme à la cours de recreation.  

Mivé John 16/04/2012 10:11


Ndeko Paulin,


Na ba wenze nionso ya Leopoldville (Kin) wenze ya Bayaka, Gambela, Kalembelembe, ba police, zando ya monene Kintambo, Ndjili partout partout na kinshasa, bana nionso bazalaki kozela ba camions ya
congofrigo to pemarco puisque yango ezalaki ko pourvoir biso na LIYOTO, ezalaki te po na kopesa LAMER na ba mama na biso, d´ailleurs vie ezalaki moins cher na Kinshasa, biloko lokola Makayabu,
Lamer, Mpiodi, Madesu, Mfumbwa batu oyo bakombolaka ba wenze bazalaki kobuaka yango na fulu, ah Leopoldville MPOTO MOYINDO.


Même ba Imbwa na ba Niawu bazalaki na santé ya kolongono, lelo niawu akoma kobanga mpoko likambo ya kokamua.


D´ailleurs soki mère moko ya quartier aloti bino na wenze, boyebaka bobebi, puisque na palais bokoliya frappe ou alors bakopesa bino na grand-frère moko ya bala-bala na bino po atia bino dernier
LUKUTU.


Mbisi ya Lamer esilaka te mbisi ya OFELEE ooo mama ezanga talo mawa....


kinshasa côté koliya ebandaki kobeba moke moke na tangu vieux Cyrile Adoula ayaki na BIBEMBE YA ADOULA, wana tobandaki ko remarquer DAMAGE ekomaki mua pasi kasi tozalaki tjr koliya 3 fois par
jour, qlq soit famille na bino, tangu wana na biso ba noirs ba riches bazalaki te, tozalaki kaka na ba COLONS version riche na ndenge ya ba Kinois, tangu wana pe francais ezalaki lokota moko ya
pasi makasi, yango pe esala ba Kinois bayebaka francais malamu te, contrairement na bana oyo bazalaki kowuta na intérieur, bango nde batu bayebaki francais mua malamu koleka ba Kinois.

Richard MAWETE 14/04/2012 10:09


Est ce que mr Damseau,le patron de la sté Orgaman,c'est lui aussi qui était à la tete de Congofrigo,avant la Zairianisation?

paulin 13/04/2012 14:05


je suis ne dans une famille aisee , bisika nakolela je me rappelle un peu na ki periode ya ki bomuana na biso tres souvent tozalakakokende kozela ba camion oyo ya congo frico na wenze ya somba
zigida pona kolokotaka quelques poissons oyo ezalaka kokueya tango bazalaka kokitisa ba caisses ya alminuim oyo ezalaka ko garder ba poissons na etat ya congellation tozalaka kosala ndenge wana
non parce que na ndaku tozalaki kozanga biloko ya kolia mais ezalaka kaka bo muana et puis nayebaka que vers ba annees wana tozalaka kolia 3 fois par jour

Serge, Kongo na biso 11/04/2012 19:23


Mbote,
Eza mawa mingi ndenge inconscience na motema mabe ememela biso pasi.  Eza na batu mususu bazali ko mériter ba gagner prix nobel mais dans l'autre sens tels que : "Prix Nobel" de
l'escroquerie, de stupidité, etc... Akueyisaki SGA pona kozanga koyeba ndenge ya ko tambuisa musala to ezalaki kaka na nko ? Fallait awumela na bomoyi po Kanambe asala ye ndenge ezali kosala
baninga naye ya MPR. Ye nde tango peuple azomelaka to awololaka, alakeli peuple mabe : "Bokoliyana pe bokobomana", il était un vrai intrus.
Serge, kongo na biso