Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

SELON QUE VOUS SOYEZ PUISSANT OU MISERABLE


LES JUGEMENTS DE COUR VOUS RENDRONT BLANC OU NOIR

163603 0201372866979 web

Bien évidemment, cette citation n'est ps de moi. Je l'emprunte à Jean de la Fontaine dans sa fable ''Les animaux malades de la peste''. Avec ce qu'il convient d'appeler  ''l'Affaire DSK'', elle devient d'une actualité nauséabonde. Appliquée à la lettre, on s'aperçoit qu'il fait encore bon vivre lorsqu'on est riche et puissant. A l'inverse, si vous n'êtes qu'un ''misérable'', à fortiri noire, femme, immigrée et musulmane, votre compte est bon. C'est à peine si on ne vous colle pas tout de suite poteau, sans procès. C'est ce qui arrive à la pauvre Nafissatou Diallo. Sauf que cette fois, manque de pot pour le puissant DSK, l'affaire se passe aux Etats-Unis, paradoxalement patrie des puissants par excellence, mais dont la justice échappe aux pressions politiques. Ne nous y trompons pas. L'affaire'DSK'', c'est le combat du pot de fer contre le pot de terre. Elle met à nu les travers et les ressorts de nos sociétés, de la société occidentale en particulier. Et l'émoi suscité en Occident, singulièrement en France, est à la mesure du désarroi de ces élites. Comment? Une noire, immigrée, analphabète, femme de chambre, (même pas belle) ose mettre en accusation le patron du Fonds Monétaire International? Ou allons-nous? Même Jean-François Kahn, habituellement plus mesuré et qu'on a connu mieux inspiré, a justifié par avance le comportement de DSK par ''le droit qu'avaient les seigneurs du moyen-âge de trousser les bonnes''. Dégoutant! A la limite, Nafissatou aurait dû être heureuse de se laisser violer par le maître DSK. C'est à vomir. On s'étonne de la soudaine paranoÏa des élites parisiennes, qui ont tout de suite fait semblant de voir derrière ce fait divers horrible un complot. Mais quel complot? Sarkozy n'est-il pas allé à Dakar proclamer que ''l'Homme Noir n'était pas assez entré dans l'Histoire?'' Qu'on me comprenne bien. Le fait que Nafissatou Diallo soit noire et africaine ne change rien à l'ignominie de l'acte posé (s'il est avéré) par Dominique Strauss-Kahn. Sa victime présumée aurait été blanche, jaune ou rouge, j'aurais été autant indigné. Africa Wetu et Ya Moti ont raison. Un viol, et nous en savons quelque chose au Congo, quelque soit la latitude, est un délit, un crime. Dès lors, devrait-il y avoir un viol pour les riches et un viol pour les pauvres? A voir la débauche des moyens financiers étalés par la famille de DSK pour le tirer de ce guépier dans lequel il s'est délibéremment mis, on se dit: mais pourquoi ne s'est-il pas payé les plus luxueuses des call-girls, des escorts girls, en clair des prostituées de luxe pour assouvir sa libido effrénée? La réponse est simple et personne ou presque en France n'ose se la poser. Cet homme est probablement malade. Oh pas malade comme les fous qui pullulent dans les rues des cité africaines. Ceux-là, on sait qu'ils sont fous. Mais un directeur général du FMI, potentiel futur président de la République française, bardé de diplômes, dont la femme est riche en millions d'euros, cet homme ne peut pas être fou. Désolé! On trouvera bientôt que DSK souffre en réalité d'un déséquilibre psychique. Mais shut! Il ne faut pas en parler, vous n'y pensez pas. D'ailleurs, je soumets cette question à la sagacité des Mbokatiers. Si DSK avait commis son forfait (supposé) au Sofitel de ...Roissy ou d'une capitale africaine, quelle en aurait été la suite? Mon souhait, c'est que la grande Amérique, dont la société est pourtant un exemple achevé d'injustice sociale, où des milliers de pauvres n'ont pas de couverture sociale, où le chômage fait des ravages, où la criminalité est prospère, où 70% des détenus dans les prisons sont d'origine afro-américaine ou latino alors que les noirs ne représentent que 25% de la population, oui dans cette Amérique si déséquilibrée, Nafissatou Diallo, femme, noire, immigrée, analphabète, femme de chambre, Nafissatou Diallo puisse être défendue et que justice lui soit rendue. Et que les dirigeants de nos états sachent comment le subconscient des anciens colonisateurs tient leurs anciens colonisés. Et ce n'est pas tout. Nos dirigeants devraient se méfier. Les occidentaux n'ont pas d'amis. Ils n'ont que des intérêts. Moubarak, Ben Ali et bientôt, Kaddafi en savent quelque chose. Après Nafissatou, demain à qui le tour?

 

Simba Ndaye.

Commenter cet article

Simba Ndaye 30/05/2011 22:38



Chers amis Mbokatiers, vos réactions, souvent passionnées à cet article prouvent que nous sommes en présence d'un problème réel, et qui va au-delà de la personne de cette pauvre
Nafissatou Diallo. Je remercie pour ma part Messager de nous donner l'opportunité de nous exprimer si librement, avec passion certes mais toujours dans la
correction. Et je me réjouis également de ces deux Mbokatières qui ont exprimé leur sensibilité de femme. Pour ma part, qu'il me soit permis de nous faire partager à tous cette très chanson de
Pierre Perret qui semble curieusement avoir écrite pour Nafissatou Diallo. Merci à tous. Simba Ndaye.


Voici le lien. http://youtu.be/wEF4D4x6d4Q



Roselyne Dupont 30/05/2011 21:29



Merci M.Simba Ndaye, merci Adei Toko, merci Afrika Wetu, merci Mbokamosika que je viens de découvrir, pour ce plaidoyer qui me fait chaud au coeur devant le déchaînement indécent des
réactions favorables à un criminel présumé, le fameux DSK, alors que tout le monde passe par pertes et profits la vie d'une pauvre femme noire. Je suis blanche et Française mais je me sens
profondément solidaire de Nafissatou, dont un puissant parmi les puissants vient de gâcher la vie, sa jeune vie de femme, de noire, d'immigrée, de mère seule. J'imagine ce que sera demain la vie
de celle que j'appelle dorénavant ma soeur: une vie traquée par les avocats coreligionnaires de Dominique Strauss-Kahn, par les détectives, par les médias. Mais j'entends déjà aussi les rejets
dont elle fera l'objet par les membres de sa propre communauté. Elle va devoir affronter les ragots, les rumeurs, les calomnies, . Elle avait trouvé un travail, un logement. Elle élevait sa fille
seule. Elle faisait tout pour ne pas se faire remarquer. Pour ne pas faire parler d'elle. Par la seule faute d'un mâle concupiscent, malade comme le dit Simba Ndaye, et pour lequel tous les
puissants de France se sont mobilisés. Je comprends cette réaction de classe, de caste. Après tout, ce n'était qu'une noire, même pas digne de la classe du dominant DSK. Mais ce qui m'a le plus
choquée, c'est que si les féministes occidentales se sont vite mobilisées pour défendre Nafissatou, je n'ai entendu aucun cri de rage des soeurs noires de Nafissatou. Le viol d'une noire ne
vaut-il pas le viol d'une blanche? J'en ai même entendu de mes propres oreilles dans Paris soutenir la thèse nauséabonde d'un complot, ou d'une relation consentante. Qui parle encore aujourd'hui
de complot? Personne. Aujourd'hui, tout le monde sait que celui que les Français allaient élire comme leur président n'est qu'un vulgaire malade mental, addict au sexe comme d'autres le sont à la
drogue ou à l'alcool. Mais tous les drogués et les alcooliques ne sont pas des violeurs. Je m'excuse d'être si dure, mais cette affaire m'a horrifée, dans mon confort douillet. Alors, je ne peux
pas imaginer le calvaire que vit et vivra ma soeur Nafissatou Diallo. Je remercie Cécile de m'avoir fait découvrir ce forum où la parole est vraiment libérée. C'est vrai que selon qu'on soit
puissant ou misérable, les jugements de cour nous rendent blanc ou noir.  Roselyne Dupont



Afrkia Wetu 26/05/2011 09:31



diallo vraie fausse victime !


 


La photo qui a été présentée comme étant celle de la victime de Dominique Strauss Kahn, serait, en fait, celle de Mademoiselle Yaye Dieynaba Diallo, une étudiante en Licence dans un institut
privé à Dakar.


Elle s´est attachée les services de deux avocats sénégalais qui ont décidé de porter plainte contre Google, france 24, Tfm et toutes les chaînes de télévision qui ont diffusé son image dans les
monde entier.


Yaye Dieynaba Diallo qui habite dans la banlieue Dakaroise, soutient que sa photo aurait été piquée de sa page facebook et présentée comme étant celle de la victime de l´ex-Directeur du Fonds
Monétaire International, le bandit sexuel DSK.


, a-t-elle déclaré.


 


Afrika Wetu



Fela 26/05/2011 03:07



Encore un Francais arrêté pour crimes sexuels, cette fois-ci en terre africaine plus précisement au Burundi. Mr. Patrice Faye accusé pour viol séjourne depuis 50 jours dans la prison de
Bujumbura.



yalesapiens 25/05/2011 22:11



Cher Mr. Ndaye:


Vous avez écrit un bon plaidoyer donc je fus d'accord
jusqu’à la phrase suivante:


"Mon souhait, c'est que la grande Amérique, dont la société est pourtant un exemple achevé
d'injustice sociale, où des milliers de pauvres n'ont pas de couverture sociale, où le chômage fait des ravages, où la criminalité est prospère, où 70% des détenus dans les prisons sont d'origine afro-américaine ou latino
alors que les noirs ne représentent que 25% de la population, oui dans cette Amérique si déséquilibrée..."


Etant noir de surcroit, j'ose croire que vos propos
n'avaient pas  leur place dans cette page....Cela conpromet le but que vous seriez assigné en écrivant ce billet. 


 


 



Afika Wetu 25/05/2011 07:40



Le média américain affirme mardi connaître la teneur de la conversation entre DSK et la paignante, la femme de chambre Nafissatou Diallo. DSK aurait dit pendant l´agression sexuelle présumée
commise dans la chambre du Sofitel de New Yord "Baby, tu sais qui je suis ? Tu sais qui je suis ?" Le média américain indique tenir ces informations de sources proches de l´enquête.


La femme de ménage aurait supplié à plusieurs reprises son agresseur présumé de mettre fin à ses gestes déplacés par des "Please, please stop No!" Toujours selon ces mêmes sources, la femme de
chambre ignorait bel et bien qui occupait la chambre, facturée à 3000 dollars la nuit.


Le jour des faits, Diallo serait tombée nez à nez avec un DSK nu, sortant de la salle de bain. Celui-ci aurait ensuite touché les seins de la plaignante, tentant de la coucher sur le lit, avant
qu´elle ne le prie de s´arrêter.


Selon les sources crédibles, la femme de chambre de 32 ans étant très croyante, elle aurait immédiatement posé ses mains sur ses yeux afin de ne pas voir DSK dans son plus simple appareil. Il
aurait alors couru vers elle dans l´entrée de la suite, touché ses seins et amené celle-ci jusqu`à la chambre proprement dite. Des draps blancs tâchés de sang auraient même été emportés par la
police.


Diallo aurait essayé plusieurs stratagèmes pour se dépêtrer des griffes de son agresseur présumé. "Mon chef est dans le couloir", aurait-elle prétexté, sans que cela n´émouve DSK. "arrêtez s´íl
vous plait. Je ne peux pas perdre mon travail, ne faites pas ca. Je vais perdre mon travail" se serait-elle écriée.


DSK aurait ensuite répondu : "Non baby, tu ne vas pas perdre ton job´. S´il te plait, baby, ne t´inquiète pas". "Tu ne sais pas qui je suis ?", aurait-il répété, en continuant de la harceler,
allant même jusqu´à la trainer sur le sol à l´entrée de la suite.


Puis, alors qu´elle repoussait son agresseur présumé et courait vers la porte, la jeune femme aurait glissé sur un journal. C´est à ce moment que DSK l´aurait forcé à lui faire une fellation.


La jeune femme aurait finalement pu fuir en poussant DSK sur le coin d´une armoire. Il porterait d´ailleurs une marque dans le dos à cause du choc. Elle aurait ensuite couru jusqu´à l´escalier de
service où des collègues l´auraient retrouvée en état de choc. Tremblante, elle ne pouvait tenir un verre d´eau, selon ces mêmes sources.


Ni les autorités, ni un avocat de DSK contacté par le média américain n´ont souhaité commenter ces informations.


DSK aurait fait des avances à deux autres femmes pendant son séjour de 24 heures au Sofitel de New York. Alors qu´il s´enregistrait, il aurait pris et massé la main d´une première employée et
l´aurait invitée dans sa chambre mais elle aurait décliné  l´invitation. Plus tard, DSK aurait appelé la réception et invité une autre employée à venir le rejoindre dans sa chambre. "Montez,
j´ai une superbe suite et un excellent vin", mais elle aussi a refusé, selon ces sources.


Selon des proches de la femme de chambre, Nafissatou Diallo serait une employée modèle. Elle ne boit pas, ne fume pas et rentre directement de son travail pour s´occuper de ses enfants.


Le 14 mai, plusieurs sources affirment que la femme de chambre a respecté le protocole de l´hôtel, frappant à trois reprises à la porte de la chambre, puis en s´annoncant. N´obtenant pas de
réponse, elle a finalement sonné à la porte mais sans succès. DSK n´a pas requis un check-out plus tardif, les faits se passant après le check-out de midi.


Un employé de room-service serait passé dans la chambre quelques instants avant les faits, trouvant les lieux vides. Selon les sources, DSK aurait pu avoir eu l´idée de se cacher au moment où
l´employé est entré, sachant que la femme de chambre passerait quelques minutes plus tard.


Une enveloppe pour la famille de Nafissatou Diallo.


Selon New York Post, l´entourage de DSK aurait proposé à la famille de la plaignante une somme d´argent pour mettre fin aux ennuis judiciaires de l´ex-directeur du FMI.


La somme d´argent serait un nombre à sept chiffres selon une femme d´affaires américaine proche de DSK. , a-t-elle ainsi précisé au New York Post.


L´agression suppossé en vidéo.


Le site du quotidien hongkongais Apple Daily a reconstitué, à partir de son témoignage, l´agression dont aurait été victime la femme de chambre du Sofitel de New York, Nafissatou Diallo.


www.youtube.com - reconstitution affaire DSK par le journal Daily Apple.


 


Afrika Wetu



Cécile Mokolo 24/05/2011 21:21



Mbote na bino banso. J'habite la région parisienne et un ami m'a fait découvrir Mbokamosika il y'a quelques semaines. Depuis, je le consulte régulièrement. Je l'ai même recommandé à plusieurs
amies. Mais je voudrais surtout dire que j'ai été écoeuré par les réactions de beaucoup de femmes, africaines en particulier, qui ont cru de voir soutenir ce violeur de DSK. Y'en a même une qui
est passé à la télé pour dire qu'elle ne croit pas au viol, que c'est un coup monté, que ça salit l'image de la France etc... Sans un mot de soutien ou de compassion à sa soeur africaine qui a
été violée. C'est l'éternel complexe du Blanc. Mais je suis vraiment contente de l'article de M. Simba Ndaye. Heureusement que cela s'est passé aux Etats-Unis. Si c'était en France, l'affaire
aurait été étouffé. J'espère que, s'il est reconnu coupable, qu'on le condamne, malgré ses millions et sa puissance. Et qu'on paiera des dommages et intérêts à notre soeur Nafissatou Diallo. Elle
le mérite, même si elle est souillé à vie. La femme n'est plus un objet de plaisir. Cette affaire me fait prendre conscience qu'il faut se bouger, qu'il faut militer. Merci à Mbokamosika d'avoir
ouvert ce débat. Je regrette seulement qu'il n'y a pas beaucoup de femmes qui réagissent. Longue vie à Mbokamosika. Cécile Mokolo



Afrika Wetu 24/05/2011 16:23



Accusé de crimes sexuels, DSK, potentiel président de la Frqnce, disait à Laurent Gbagbo Koudou ex-président capturé et humilié de la Côte d´Ivoire : "Nous ne travaillons pas avec un dictateur au
FMI".


DSK a violé une Africaine comme Sarkozy a violé la Côte d´Ivoire.


DSK remis en liberté sous caution et assigné à résidence après avoir été inculpé de tentative de viol, devra quitter d´ici quelques jours l´appartement où il loge depuis vendredi soir, et
maintenant son entourage cherche  une adresse où l´installer. Une entreprise qui semble compliquée : le système américain permet souvent aux habitants d´un même immeuble, co-propriétaires ou
syndics, d´avoir leur mot à dire sur la présence d´une célébrité "gênante", susceptible de déranger leur paix; et surtout pour le cas de ce déliquant de crimes sexuels de leur faire vivre un
cauchemar.


 


Afrika Wetu



Mpaka Lowi 24/05/2011 09:57



Dsk est foutu, l´Adn a parlé, bakangi adn ya Dsk na bilamba ya Diallo.


 


Mpaka Lowi



adei toko 23/05/2011 23:21



Salut@Simba Ndaye,


Heureusement qu'il y a des associations feministes des blancs(hes) pour defendre cette pauvre femme de chambre "noire". Tous les noirs de France ont soutenu leur favori aux présidentielles de
2012 alors que s'engageait un procès qui opposait un puissant contre une misérable de surcroit noire. Tout le monde ne défendait que la présomption d'innocence alors que le système français était
différent de celui des américains où disons le il existe " une présomption de victime." Les YUDA du monde entier vont tout faire pour innocenter le leur et pendant ce temps tous les KOBO de
france; au nom du parti socialiste, vont faire en sorte que l'affaire se termine en queue de poisson.Dans cette affaire DSK la gravité du viol a été banalisée pour ne pas dire
minimisée.D'ailleurs le favori des ces noirs" non français" je veux dire qui ne voteront même pas au cas où il plaiderait coupable va passer au crible le passé de sa pauvre victime pour
discréditer son accusation. Cela ne serait pas le cas si elle était la fille d'un simple maire de France. Et au cas où ils éviteraient le procès vu qu'aux Etats Unis les jurés et les procureurs
se rangent du côté du plaignant les avocats du puissant ex directeur du FMI vont tenter la négociation financière mais il leur sera tout de même difficile d'échapper à un emprisonnement même de
quelques jours; comme qui dirait l'égalité n'est pas qu'au cimetère mais aussi dans les tribunaux américains qu'on soit puissant ou misérable. 



UNGOZI 23/05/2011 18:15



J´habite au nord du Nigeria, et cette région d´Afrique est bien connue pour sa rigueur aux lois coraniques, nous souhaiterions que cet imbécile qui a souillé l´honneur de la jeune dame Nafissatou
Diallo soit jugé ici sur place chez nous en Afrique, et particulièrement au Nord du Nigeria. S´il ne se soumet pas à notre injonction, cet obsédé sexuel de DSK l´apprendra à ses dépens, la foudre
de nos fétiches, les vrais Dieux d´Afrique, s´abattra sur lui.


A bon entendeur Salut.



Afrika Wetu 23/05/2011 15:01



La mère biologique de Nafissatou Dialo, Madame Adja Aïssatou Diallo, est sous le choc, elle vit au Sénégal mais pas en Guinée leur pays d´origine.


Elle manifeste sa surprise de voir sa fille qu´elle qualifie de pieuse, respectueuse et de bonne moeurs citée dans une affaire de sexe.


Depuis l´éclatement de cette affaire de viol qui a eu raison du désormais ex-directeur général du F.M.I., Tante Aïssatou Diallo, la soixantaine largement dépassée, le visage bridé par le poids de
l´âge, le coeur meutri par cette histoire qui a mis sa fille sous les projecteurs du monde entier.


Elle s´est empressée de préciser qu´elle n´a pas mis au monde une mauvaise femme.


A en croire la vieille Adja Diallo, Nafissatou Diallo qui a habité un moment au Sénégal a eu une enfance calme, sans problème.


Très jeune, Nafissatou Diallo a été donnée en mariage à un de ses cousins, comme le veut l´Authenticité Africaine. De ce mariage naîtra une fillette qui vit en ce moment avec elle aux Usa. Mais,
son mari décédera.


Et c´est après son veuvage au´elle rejoint sa grande soeur au pays de l´oncle Sam.


Ce n´est que l´année dernière seulement que Nafissatou s´est remariée avec un Gambien. Le mariage a été célébré à Ziguinchor au Sénégal dans la maison où se trouve en ce moment Adja Aïssatou
Diallo.


Depuis qu´elle a recu l´information, la dame a perdu le sommeil. Et ses pensées sont allées vers le père de la présumée victime, mais aussi vers ses grands-parents que la vieille considère
comme des savants.


Aujourd´hui Adja Aïssatou Diallo a l´impression que le sol se dérobe sous ses pieds, c´est pourquoi elle projette de rentrer sans délai en Guinée-Conakry pour bénéficier du soutien de ses
proches, en espérant que le problème aura bientôt un dénouement heureux.


 


Afrika Wetu



Joseph Biloko 23/05/2011 09:40



Ce problème est réel. Si cette histoire s'était déroulé en Afrique, personne n'en aurait parlé. Elle aurait été étouffée. La fille aurait même été battue. Est ce que elle aurait même eu
le courage de se plaindre ou de témoigner. Surtou si l'accusé est un blanc et puissant. Il est temps que les femmes soient protégées. Mais ce n'est pas demain la veille. Quand on voit ce qui se
passe dans l'est du Congo. Bravo Simba Ndaye pour ce courage.      Joseph Biloko