Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

Diomi Ndongala localisé à l’ANR.

 

Diomi Ndongala localisé à l’ANR, tel est le titre repris dans la manchette du quotidien « La Tempête des Tropiques » du 3 août 2012. Un article qui confirme la poursuite du calvaire du député de l’opposition depuis le 26 juin dernier.

 

L’opinion se rendra compte que depuis l’arrestation de Diomi par les services de Kabila, notre blog est resté silencieux,suite au manque de réaction appropriée de la part de l'opposition.

 

 Ce qui nous étonne c’est l’attitude des Kinois, qui connaissant très bien de quoi le régime de Kabila - plus répressif à l’égard des opposants que des rebelles TUTSI- est capable, se contentent de demander du secours dehors au moment où ils peuvent libérer Diomi à travers leurs pressions.

 

Nous invitons donc  les Kinois à se débarrasser de la peur  et à affronter ce pouvoir illégitime, à l’instar des congolais à la veille de l’indépendance.

 

Jusque là , les Kinois font montre d’une passivité qui ne fait que réconforter la position du pouvoir de Kabila. S’ils avaient relayé les manifestations de la diaspora, on ne parlerait plus de Kabila aujourd’hui .

 

Au lieu de se lamenter, les Kinois n’ont qu’à se sacrifier,  jusqu’à la libération de Diomi Ndongala. Il n’y a pas d’autres solutions.

 

Mbokamosika

 

la-tempete-03-08-12

.

Commenter cet article

Richard MAWETE 29/08/2012 08:18


A quel jeux joue les autorités de la RDC,sur le sort d'Eugene Diomi Ndongala!!! Qu'ils assument leur responsabilité et disent la verité au peuple.


D'autres part,je suis très deçu du silence d'Etienne Tshisekedi,car si Diomi est là où il est aujourd'hui,c'est à cause de son soutien inconditionnel,au president de l'UDPS,alors que la plupart
des cadres de son parti l'avaient laché,pour leurs interets personnels.

Richard MAWETE 18/08/2012 07:55


Il y a des informations contradictoires qui circulent sur le sort de Eugene Diomi Ndongala.Attendons la conference de presse du president Etienne Tshisekedi,aujourd'hui,s'il pourra nous apporter
des éclaircissements sur cette affaire,qui dure depuis deux mois.


Le procureur general de la république prefere passer son temps,à s'occupe des dossiers de moindre importance,qui peuvent etre gerés par les tribunauxd'instance,alors que là,nous sommes dans un
cas de disparution d'un élu de la republique.Jusqu'à present,aucune enquete n'a été diligenté,pour savoir qu'est ce qu'il lui est arrivé,surtout que ce meme procureur general de la république
voulait le mettre en examen,soit disant pour une histoire de viol,de deux filles mineures. 

zenga mambu 06/08/2012 18:36


Faisant allusion sur l'article " l'éducation en péril" en rapport au sujet susmentionné, je dirais que c'est notre peuple qui est la seule cause de cette dictature qu 'il endure d'il y a
cela 43 ans. Il y a un adage politique qui dit:" tout peuple mérite ses chefs". Tellement les gens sont dans la peur en RDC, c'est devenu très hypothétique pour notre peuple à se libérer. Le
travail que la diaspora est en train de faire est louable dans la sensibilisation et la conscientisation de notre peuple, mais la détermination pour l'enclechement d'une révolution ne viendra que
de l'intérieur.Cette peur nous avait été inoculée par MOBUTU, jusqu'a ce jour , nous en souffrons encore et elle en est encore renforcée par certaines pesanteurs : la religion,la
musique,l'analphabétisme, etc... Ne dit-on pas que "la religion est l'opium du peuple?" La parole de Dieu mal enseignée peut rendre amorphe et naïf tout un peuple; avec tous ses pasteurs qui
s'autoproclament ,sont-ils capables de nous prêcher pour qu'on se mette debout comme un seul homme  afin de chasser tous ses joséphites de la RDC ? Appliquons la théologie de la libération
comme elle a été vulgarisée en amérique latine et nous verrons le résultat s'obstenir. KUTINO a essayé et voilà comment ce pouvoir a tremblé. Cet homme ne mérite sa place dans la prison , car il
avait dit de la vérité; c'est plutôt, Mende et compagnie qui ont leur place en prison à cause de leur brigandage politique.La musique s'accompagnant toujours de la bière et de la débauche est
aussi un frein dans la prise de conscience de notre peuple. KAGAME a déjà compris notre faiblesse sur ce comportement vicieux, qu'l a eu l'audace de nous surnommer des "BMW". L'interdiction de la
musique dans la diaspora est une bonne chose présentement, avant qu'on se libère de tous ses assassins politicards Kabilistes. YOUSSOU NDOUR a enseigné nos musichiens de la corruption
satisfaisant que leur bas instinct animal. L'éducation est aussi un point capital dans cette lutte de libération et sans celle-ci , le peuple devient comme ce mouton de parnuge que SESE SEKO nous
avait qualifiés autrefois. N'en déplaîse aux conservateurs!!! Dans un stade "Tata Raphaêl" plein des combattants de l'UDPS dont, moi, j'étais parmi la foule; TSHISEKEDI avait dit: "un
 peuple mécontent est plus puissant que la bombe atomique, peuple , débarrassez-vous de la PEUR , le dictateur va fuir". C'était en 1990. On a commencé à implanter l'UDPS dans la section de
Kalamu alors que les gens avaient encore peur de Mobutu; on provoquait des villes mortes en brûlant de pneus sur l'avenus Université, car on avait bien compris que le dictateur de l'époque ne
pouvait partir que par la force. Donc, KABIRA n'ira que par la force. Ce principe est universel et il est employé de la même façon où il y avait eu la dictature.Pour réussir notre révolution,
nous devrions être un seul sans connotation tribale ou régionale; hier, nous avions implanté dans la commune de Kalamu l'UDPS avec Feu Papa KINGOTOLO Antoine alors que nous sommes du BAS CONGO.
Mais ce qui avait suivi cette maxime instillé par les agents mobutistes de " boma muluba, tika nioka" , sont avec nous dans la diaspora. C'est notre malheur!!!