Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Débat sur l’annulation du concert de JP. Mpiana à Paris.

 

Notre ami Ngouembe nous a transmis un certain nombre de documents, entre autres une vidéo contenant le débat sur les raisons de l’annulation du concert de J.P Mpiana à Paris.

 

Vu la pertinence des arguments évoqués par les participants, nous reproduisons cette vidéo à l’attention des mbokatiers  disséminés  à travers le monde.  A chacun de se faire une idée sur l’état d’esprit qui prévaut actuellement en RDC vis-à-vis du pouvoir en place.

 

En ce qui concerne les musiciens étrangers qui ont compromis leur carrière suite à leur engagement politique évoqués durant les débats, nous reprenons les exemples de Bruno Beausir dit Goc Gynéco, et  Faudel afin de compléter les débatteurs qui n’ont pas eu le temps de mieux exposer ces cas pour prouver que le comportement de la diaspora n'est pas marginal.

Un artiste est avant tout un homme du peuple, quelle que soit sa position sociale.  Lorsqu'on cherche à "mager sur tous les râteliers", en cautionnant les actes de ceux qui oppriment le peuple, on doit s'attendre à assumer toutes les conséquences. La diaspora vient ainsi de démasquer les fameux "Katemua mudia kuwili".

 

Messager

 

 

.

 

.

 

Bruno Beausir, dit Doc Gynéco, né à Clichy dans les Hauts-de-Seine, le 7 juillet 1974, est un auteur-compositeur-interprète et producteurfrançais de rap.

 65313_pheader.jpg

Causes politiques[modifier | modifier le code]

En 2001, il se dit proche du Parti socialiste malgré son soutien à Jacques Chirac à la présidentielle de 199512. Il fait même plusieurs référence dans ses chansons (« Je suis nègre, juif et communiste, allez leur dire aux lepenistes... » dans la chanson Oyé Sapapaya avec Stomy Bugsy ; « Je suis faible et j'suis à gauche » dans la chanson Cousins avec RZA et Cilvaringz du Wu-Tang Clan).

En 2002, à l'occasion du deuxième tour de la présidentielle opposant Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen, il sort la chanson C'est non dans laquelle il incite à voter Chirac.

En 2006, il est approché par Pierre Charon (conseiller en communication de Nicolas Sarkozy) qui voit dans ce rappeur un moyen d’en faire un contre-feu à la crise des banlieues de la fin 2005. C’est ainsi qu’est organisé au ministère de l’intérieur un rendez-vous entre Doc Gynéco et Nicolas Sarkozy. L’opération ne s’arrête pas là puisque, en juin 2006, Franck Tapiro (publicitaire, chargé à l’époque de l’image de l’UMP) lui donne un contrat pour qu’il effectue la publicité de l’opérateur téléphonique Virgin Mobile dont a la charge l’agence Hémisphère-droit qu’il codirige. La publicité est diffusée sur les écrans en novembre 2006 où Doc Gynéco apparaît en serviette se faisant masser par deux jeunes femmes, donnant du grain à moudre à ceux qui l'accusent de sexisme13.

Il faut savoir que le rappeur était au début de l’année 2006 en perte de vitesse, vendant moins d’albums et n’apparaissant plus sur les plateaux télévisés. Une situation à laquelle s’ajoutent ses démêlés fiscaux, notamment en ayant mis sur son compte en banque 400 000 euros issus de sa boîte de production. Il est condamné à un redressement judiciaire par une amende de700 000 euros le 8 décembre 200613.

Adhérent à l'UMP, il annonce son soutien à la candidature de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle en étant présent lors du congrès d’investiture du candidat le 2 septembre 2006 à Marseille. Il publie au début de l’année 2007 Les grands esprits se rencontrent - Sarkozy et moi, une amitié au service de la France où il considère Nicolas Sarkozy comme son « petit maître à penser », « un ami » et compte sur sa politique sociale pour redonner aux habitants des banlieues leur dignité et leur faire quitter leur « tempérament d'assistés ».[réf. nécessaire] La publication de ce livre soulève de nombreuses critiques sur ce ralliement opportun et ses propres contradictions14. Retrouvant les plateaux télévisés, il perd ses nerfs avant une interview donnée à la radio Ouï FM en insultant et menaçant violemment l'un de ses animateurs15. Le chanteur n'aurait pas apprécié que l'animateur radio « manque de respect à un ancien » en la personne d'un de ses amis. Deux mois auparavant, il était arrêté par les forces de l'ordre pour avoir conduit avec une alcoolémie trois fois supérieure à la limite autorisée.

Lors d'un concert d’ouverture des Fêtes de Genève, Doc Gynéco se fait huer par une partie du public aux cris de : « Vendu », « Tu es un clown », et il se fait injurier par une banderole : « Sarko facho, Gynéco collabo » ; ces manifestants inondent la scène de projectiles et l'artiste quitte la scène avant la fin prévue du concert16. À la suite de cet incident, il décide d'annuler le concert qu'il devait donner à Bandol le 10 août 200717

 

Source Wikipédia

 

.

Faudel, de son nom complet Faudel Belloua, né le 6 juin 1978 à Mantes-la-Jolie, est un chanteur de raï franco-algérien, possédant également depuis 2012 la nationalité marocaine. Il est surnommé le Petit prince du raï.

 170px-Faudel_1999.jpg

De l'engagement politique à un passage à vide (2007-2011)[modifier | modifier le code]

Lors de la campagne présidentielle de l'année 2007, Faudel apporte son soutien à Nicolas Sarkozy, candidat UMP : il est alors présenté comme un exemple de réussite professionnelle, financière et d'intégration. Au soir du 6 mai 2007, Faudel est présent à la place de la Concorde, à Paris, en compagnie de nombreuses personnalités artistiques, sportives, médiatiques, politiques ainsi que de plusieurs dizaines de milliers de simples citoyens, pour fêter la victoire de Nicolas Sarkozy. À ce sujet, il déclare en janvier 2010, dans une entrevue au Parisien, avoir « cru au Père Noël » et avoir été « l'Arabe de service »4.

Le 21 septembre 2007, il fonde sa société de production « Diamant Music », l'entreprise est radiée le 3 janvier 20115.

Une tournée prévue à partir d'octobre 2007, et produite par Jean-Claude Camus, est annulée à cause de réservations insuffisantes ; et depuis, sa carrière artistique et le succès qu'il rencontrait jusqu'alors semblent avoir pâti de ce soutien politique.

En février 2008, une autobiographie, en collaboration avec Sophie Blandinières, journaliste, intitulée Itinéraire d'un enfant de cité, est publiée aux éditions Michel Lafon.

Depuis, Faudel se produit en concert principalement au Maghreb et au Moyen-Orient, dans de nombreux festivals.

Source : Wikipédia

 

.

Commenter cet article

Serge - Kongo na biso 03/01/2014 23:13


Mbote,


Concert ya JP Mpiana ezalaki humanitaire te kasi ezalaki un vrai défi politique appuyer par son
président Hyppolite Kanambe. Buzoba ya ki mutu mwindu, etumba oyo ezali kobundama sikoyo ezali pona kolongola ba JB na bowumbu, na niveau na bango soki mboka ezalaki malamu nde balingaki kolongwa
na lokoso na bisenga senga mais hélas a preferaki a risquer vie na ye pona kosepelisa mwana ya ndeke ya Rwandais, mawa plein. Soki balingi bsala politique basala lokola Youssou N'dour, position
eyebana, balobaka te ke baza ba musiciens, apolitique mais baza kotiya mutu na etumba ya ba politiques. Congolais, eza kaka pasi. Fallait aya kobeta po to sanzisa ye ba magorodo na
munoko.


Boboto o mboka mosika.


Ingeta!


 


Serge - Kongo na biso  

Claude Kangudie 29/12/2013 23:37


Un débat très enrichissant...Aux Congolais et Congolaises qui ne savent pas comment raisonne un tutsi prétendu congolais, ils ont un bel exemple sur ce plateau. Tous les vrais fils du Congo ont
esquissé les raisons du mal être avec leur pays. Ce soporifique personnage tente de diluer les analyses pertinentes de nos compatriotes. Notre pays a besoin des routes, des hopitaux, des écoles,
d'une admnistration saine...et non de distractions inutiles. L'interdiction d'exercer en Europe ou en Amérique, si mes souvenirs sont bons, elle concernait les hommes politiques de Kabila, les
musiciens (y compris chrétiens) et les pasteurs. Mais il y a une seule catégorie qui fait le forcing. Celle qui a couvert la diaspora de tous les noms d'ouvriers de manière péjorative: les
musiciens...Notre ruandais qui participe à cette émission prétend que c'est une minorité, comme du reste les kabilistes de service. Ben, ils n'ont qu'à compter et sonder tous les Congolais de
l'étranger, on verra bien le résultat. Mais c'est un débat enrichissant. RD Congo, mboka ya Diomi Ndongala na Tungulu, ezali Libanga ya Talo.


 


Claude Kangudie.