Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

 

De quelle maladie Ricky Mavuba est-il réellement mort ?

Un jour sombre de l’an 1997, le football congolais est en deuil. Un des meilleurs joueurs de la RDC tire sa révérence à 48 ans des suites d’une longue et pénible maladie. Il s’appelle Ricky Mavuba. Ce nom rappelle bien des souvenirs  à tous ceux qui  l’ont vu à l’œuvre: dribles déroutants, corners directs, penalties imparables, extravagances. Pourtant lors de ses funérailles à Kinshasa où il repose pour l’éternité, rappelle le ventilateur Mana Kroubondo, la Fécofa a brillé par son absence inacceptable et n’a pas honoré la mémoire de l’illustre disparu. Lui qui avait comme bien d’autres défendu avec brio les couleurs nationales, s’en est allé sans que les dirigeants de la fédération ne lui rendent le moindre dernier hommage. Mais de quelle maladie le Ndoki a Ndombe est-il réellement mort ? Pour le commun des Congolais, surtout pour ceux qui l’ont croisé en France et l’ont vu physiquement diminué sur une chaise roulante, incapable de parler ou d'articuler ses membres, il aurait été victime des gris-gris qu’il aurait abusivement utilisé lorsqu’encore footballeur actif dans Vita Club et les Léopards, il brillait de mille feux sur les pelouses des stades congolais et africains. Au delà des rumeurs colportées sur sa disparition, la réalité est bien différente. Mavuba n’est pas mort des effets collatéraux des  fétiches comme le prétendent certains compatriotes. Le milieu offensif des Dauphins noirs a plutôt été emporté par la maladie de Charcot, du nom du neurologue français qui l’a découverte en 1874.  

 

image002-2.jpg

Ricky Mavuba et Lou Gehrig, deux sportifs emportés par la maladie de Charcot

Cette pathologie porte aussi le nom de sclérose latérale amyotrophique en sigle SLA. C’est une neuropathie grave, handicapante et incurable. Elle se caractérise par la dégénérescence progressive des motoneurones qui commandent les mouvements et qui présents dans la moelle épinière et letronc cérébral. Le corps se paralyse lentement mais sûrement. L’information nerveuse motrice ne parvient plus aux muscles, et à force d’inutilisation, ceux-ci s’atrophient peu à peu. Les mains puis les jambes sont le plus souvent les premières régions touchées. Lorsque la dégénérescence progresse et atteint le bulbe rachidien, les muscles de la langue, de la déglutition et de la phonation sont atteints.  Ainsi, la paralysie de tous les muscles s'installe progressivement.  Au fil du temps, le patient ne peut plus marcher, se servir de ses mains, parler, manger, ni même respirer. Avec l'avancée de la maladie, il est de plus en plus handicapé et dépend de l'aide des autres. En revanche, ses capacités intellectuelles restent intactes, tout comme les cinq sens (goût, toucher, vue, odorat et ouïe) ainsi que la sensibilité de l'épiderme. Le malade assiste impuissant mais en toute conscience  à la paralysie totale  et graduellede son tout corps.  Dans 50% des cas, le décès du malade intervient dans un délai qui ne dépasse pas trois ans après le début de la pathologie. Mais 10 à 20% des patients survivent plus de dix ans. La mort est entraînée par la paralysie complète des fonctions respiratoires. Cette issue fatale se produit au terme d'une dégradation avancée de l'état du malade que rien ne peut enrayer. Les causes de cette maladie qui n’a pas de vraie thérapie restent encore mystérieuses donc inconnues. Parmi les facteurs associés à la SLA, on cite souvent  l’exposition à des produits chimiques (les agriculteurs), l’hyperactivité professionnelle, le tabagisme, une forte activité physique (les sportifs de haut niveau) ou encore une alimentation grasse.  Personne n’ignore que Mafuila ku Mbundu avait un goût prononcé pour la bouteille, penchant qu’il couplait harmonieusement avec la pratique du football. Faut-il dès lors conclure qu’une mauvaise hygiène de vie est à l’origine de la maladie qu’il a développée près de cinq années seulement après sa retraite sportive commencée en 1979 ? Seuls ses médecins   peuvent confirmer ou infirmer cette hypothèse. Selon sa première épouse, le sorcier du foot congolais est resté paralysé pendant 13 ans  avant de mourir.

image004.jpg

Evolution de la SLA dans le corps humain

 

Aux États-Unis, la SLA est également nommée maladie de Lou Gehrig, du nom de ce joueur de baseball célèbre, mort de cette pathologie en 1941 à l’âge de 38 ans. C’est plutôt en Italie qu’elle est devenue une véritable épidémie. On y dénombre le plus grand nombre de malades et de décès parmi les footballeurs professionnels. Il y a eu dans ce pays 51 victimes parmi les 30.000 pros qui ont joué dans le championnat italien entre 1950 et 2005. Selon une étude menée pour le compte de la justice italienne et portée sur un panel de 7.325 ex-footballeurs en activité entre 1970 et 2006, les professionnels présenteraient un risque de développer la maladie près de 7 fois supérieur à la normale alors qu’il est presque nul chez les amateurs. Curieusement, l'étude révèle que la plupart des joueurs malades occupaient le poste de milieu de terrain comme Mavuba. Le procureur italien en charge du dossier envisagea alors trois pistes : les dopants, lespesticides utilisés pour l'entretien des pelouses dans les stades et les traumatismes du cerveau ou de la moelle épinière liés au football de haut niveau. Pourtant, aucun cas similaire n’est signalé dans les disciplines aussi exigeants comme le cyclisme, le basket, la boxe, le rugby, le football américain, l’athlétisme ou le tennis (un seul décès). La SLA ne touche pas que les footballeurs. Parmi ceux qui en sont morts ou en souffrent, on compte aussi des acteurs, des scientifiques (Stephen Hawking), des musiciens (Franck Alamo), des hommes politiques (Mao Zedong), des écrivains, des vétérans de la Guerre du Golfe aux Etats-Unis, des gens ordinaires. Par contre, l’incidence de cette maladie chez les populations africaines, asiatiques et hispaniques est faible. Il n’existe actuellement aucun traitement curatif, sauf des palliatifs dont le but visé est de soulager les patients. Le riluzole qui est le seul médicament viable en  possession des médecins, ne fait que retarder  son évolution  mais ne la guérit pas. C'est dire que ceux qui en souffrent sont des condamnés à mort en sursis. Cependant, il existe une autre maladie qu’il ne faut pas confondre avec la SLA. Elle a un nom et des symptômes voisins mais une évolution moins grave que celle qui a emporté Ricky Mavuba. Elle s’appellemaladie de Charcot-Marie-Tooth ou CMT.

 

Samuel Malonga

Sources : Wikipedia & Internet

.

Commenter cet article

NSINGI MABUASSA. 06/08/2014 12:06

Chers mbokatiers, voici encore mon témoignage sur Ricky Mavuba.J´avais effectué le voyage ensemble avec Ricky Mavuba en 1983 à Bruxelles, alors que venions de Luanda.
Avant sa retraite,il a joué pendant une saison dans le club militaire de 1º de Agosto.
Logé et nourri par le gouvernement angolais de l´époque, Ndoki a Ndombe avait regagné l´Angola en 1979, son pays d´origine.Et puis, il avait choisi Paris comme résidence.
Vitaclubien de sang, je l´ai encore rencontré trois ans avant sa mort.Il était déjà sous la souffrance de cette fameuse maladie.
Paix á son âme,qu´il repose aux côtés de papa Thiago le Zorro,Freddy Mayaula Mayoni pour ne citer que ceux-ci.

Musa May 31/05/2013 19:35


Samuel, d’entrée de jeu, voici un aveu : j’ai lu un peu (un extrait de
votre article) sans aller jusqu’au bout. Je connaissais certains personnages cités mais ce qui m’intéressait dans cet article c’est l’information sur la maladie et pas le reste. J’ai donc lu les
commentaires avant d’aller sur Google pour prendre plus de renseignements sur la a maladie. C’est donc en lisant les commentaires que je suis tombé sur cette phrase de l’intervenant no. 16 ou
17 : « Mon Cher Sam Malonga, je ne savais que le grand savant Stephen Hawking est déjà mort !!! »  Vous voyez que je n’ai ni mal
lu le texte original, ni inventé l’information. Il n’est donc pas correct d’affirmer que « personne n’a dit » puisque c’est écrit noir dur vert ici. Dans tous les cas tout est bien qui
finit bien et l'équivoque est levée : Sam n’a jamais écrit que le Prof Hawking est déjà mort.


Musa May

Serge – Kongo na biso 31/05/2013 12:25


Ndeko Pedro,


Oui, il a toujours le courage d’être athée.


Deux ans passés au cours d’une présentation sur l’univers dans un genre
de théorie de « Big Bang » ou « Grande explosion » il voulait démontrer qu’au commencement le monde était si petit comme un grain d’haricot.


Un journaliste lui posa la question de savoir « mais qui a placé ce
grain d’haricot à cet endroit ? » Il n’avait pas donné de réponse.


Boboto o mboka mosika


Serge – Kongo na biso

Samuel Malonga 31/05/2013 07:49


Erratum


Le mot "ou " est une conjonction et non une "préposition" comme je l'ai écrit hier. Veuillez bien m'en excuser.

Pedro 30/05/2013 18:32


Et il a encore le courage d’être athée, n’est-ce pas ?

Samuel Malonga 30/05/2013 17:12


@ Musa,


Etant l'auteur de l'article, je me dois de réagir pour lever toute équivoque. Je n'ai jamais  écrit que le professeur Hawking était mort. La phrase que j'ai utilisée
dans le texte est claire et limpide comme l'eau de roche. J'ai exactement écrit ce qui suit: Parmi ceux qui en sont morts ou en souffrent, on compte... et j'ai énuméré quelques
noms à titre d'exemple dont celui du célèbre scientifique. Ils  sont écrits pêle-mêle c.à.d mélangés. Le nom de ceux qui sont vivants mais malades cotoient celui de ceux qui
ont déjà  été emportés par la SLA. En réalité, le nom du prof est placé parmi ceux qui vivent encore et non parmi ceux qui sont décédés. Il faut comprendre les nuances de la langue
française et être en accord avec elles. La préposition "ou" qui est employée ici montre à priori qu'il y a dans la liste en question le nom de ceux qui sont morts de cette
maladie tout comme celui de ceux qui en souffrent encore. Tu n'as pas été scandalisé mais plutôt je dirai que tu n'as pas compris cette phrase qui dit justement le contraire de ce que tu
penses. J'ai toujours fait attention à ce que j'écris, je vérifie toujours mes articles avant de les envoyer au Messager. Je sais que ce grand malade qui est le prof. Stephen Hawking vit encore
et qu'il se déplace sur une drôle de chaise roulante bourrée d'électronique, entièrement conçue et fabriquée sur mesure pour lui. Je n'ai jamais dit qu'il est mort. Cette phrase ne se trouve
nulle part dans mon texte. Je précise par ailleurs que des trois noms cités (Franck Alamo, Mao Zedong et Stephen Hawking ) seul  le scientifique britannique est encore vivant. Sa
maladie a été dignostiquée en décembre 1963. En 1985, il a contracté une pneumonie et a dû subir une  trachéomie. Ce qui l'a rendu définitivement incapable de parler. Un scientifique de
Cambridge a construit un dispositif lui permettant à Hawking d'écrire sur un ordinateur avec de petits mouvements de son corps, tandis qu'un synthétiseur vocal parle pour lui, lit ce qu'il
vient de taper  La photo ci-dessous a été prise en 2006.


                            


                

Serge – Kongo na biso 30/05/2013 16:18


 


 


 



Cher Musa May,



Personne n’a dit que le prof Stephen William Hawking est mort seulement vous remarquerez que le vieux Samuel Malonga à son style d’écrire, moi j’ai compris qu’il l’a classé
parmi les personnes qui souffrent de cette maladie. Faite attention au Google parce qu’ils n’ont pas le monopole de l’information. Si je confirme que  le prof physicien Stephen n’est pas mort parce que je vis en Grande Bretagne et une information d’une personne de grande envergure comme lui ne peut pas passer
inaperçue ici où on parle même d’un chien perdu au journal télévisé.



A Vieux Samuel Malongo :



Que voulez-vous dire par là ?  



Pouvez-vous le simplifié pour nous les mbokatiers.



Boboto o mbokamosika



Serge – Kongo na biso   



 


 

Musa May 30/05/2013 14:31


Chers Mbokatiers,


Nous devrions faire un effort pour vérifier les informations que nous donnons
sur le blog.


J’étais tellement scandalisé de lire que le Prof. Stephen Hawking serait déjà
mort, que j’ai couru vite consulter Google. Eh bien quoi ? Le Cosmologue britannique spécialiste de la physique théorique, qui avait occupé la Chaire de Physique, celle-là qu’avait occupée
un certain Isaac Newton, continue à vivre sur sa chaise parlante. Il est aujourd’hui âgé de 71 ans

Serge – Kongo na biso 26/05/2013 18:20


Mbote ba ndeko


Lisolo ya ndeko LUSED esekisi pe nga po namona makambu ya ndenge wana,
nga moko pe natiya but na poteau na biso pona kanda, batu nazalaki kopesa ba passes ya bien baza kobebisa, nasiliki na sopi na gardien na biso moko natiye but sima na bimi na nga, lokola ezalaki
en face na biso nakeyi na nga komela ti (du thé), grande sœur na nga amona yango, aseka mabe tii lelo soki tosololi atunaka nga pona nini nasalaka ndenge wana, nayebisaka ye « kanda po
batiyaki nga na ba faux joueurs. »


Nota bene : Pona baye bayebi N’djili malamu te, eza na 13
quartiers, sauf une partie ya bana Q.7 ba mibengaka bana « Quartier Commercial. » Place Sainte Thérèse espace très mouvementé oyo ezuami entre Q.4 – Q.5 – Q.6 na
Q.7


Ndeko LUSED, tango nazalaki kokola, jeune moko ya rue na biso asalaki
equipe pona biso « C.S Mpumbu », tobeta championnat, tobimaki 1er, jour ya match final ba kulutu
ya quartier balingi lisusu biso tobeta te, mbala moko match ekomi ya mikolo (plus âge que biso). Ekomaki periode moko na mipesaki mingi na lisano ya makasi (Karaté) par rapport ya lisano ya
mutopi (football). Balle na nga ezalaki na yango kaka locale pona kosepelisa nzoto. Nzalaki ko rêver jamais na beta na gd libulu (Stade) mais nazalaki un bon tii joueur. Na 2003 ti 2005 nazalaki
Superviseur na dépôt moko ya ba fruits (Wealmoor), b’agents na nga ya depot bakataki papier plastique bongo balingi yango na forme ya ballon babuaki yango na nse mais na couloir to passage, tango
nazalaki koleka namoni yango, na decider nabuaka yango na poubelle, au lieu na lokota yango na maboko, nga naleki yango d’abord sima nakangi yango na makolo, nabuaki yango kowuta na makolo,
elekeli nga na mukongo, sima na mutu bongo nayembi yango liboso na nga sima nabuaki yango na poubelle, nzoko nde Manager ya dépôt azalaki kosolola na b’agents na coin moko boye amonaki nga,
apusani pe atuni nga « Serge, can you play football ? » (Serge, oyebi kobeta balle ? ) nga nalobi « pretty well » (tres bien) sima asukisa « I notice that !» (Na remarquer
yango !) sima ayambi nga na esengo po ye pe azalaki un bon footballeur. Batu mususu babeta na stade lokola Nginamau le fou, pona nga azalaki un bon joueur te mais azalaki kozala à la place
qu’il fallait et au moment qu’il fallait, pe alelisa ba fans ya b’équipes mingi à son temps. Bref : koyeba kobeta na koyebana pe kokende musika ezalaka mingi mingi ambition, kolinga, kozala na
batu ya bien oyo bakoki ko pousser yo, eza kaka etoile ya mutu na mutu ndenge aza komonela vie na ye.


Boboto o mboka mosika.


Serge – Kongo na biso

Claude Kangudie 26/05/2013 17:01


Ndeko Lused, ndembo tobetaki yango bien, très bien même...nazalaki foutteur te...rire. Mokolo mosusu soki osololi na Mbuku Licencié, il te dira qui j'étais...nazali toujours en contact avec lui,
si cela t'intéresse. Kasi likambo wana ya mutopi, ezalaki kozua na grand veto epayi ya père na biso. Yo moko tala kaka ba pères na temps wana, soki aboyi likambo et ke ozali ko continuer, ye père
akoya konionga mère. Motif: mère azali ko veiller na application ya ba décision to ba directive ya perbal te...bon sikoyo maman amonoka makambo likolo na yo mpo olingi okoma joueur...on finit par
arrêter. Eyebamaki na Lifkin qu'il y avait trois grands dribleurs: Ricky Mavuba, Ktashimuka Tshipepele na Mbabu dit Zumbel de Dragons. Na oyo Zenga Mambu akomi mpo na Wemba, je dirai que la
valeur n'attends point le nombre d'années...au vu de ce que fait le gars Shungu aujourd'hui. Mayuya abanda yango kala..c'est son truc. Dressons nos fronts, longtemps courbés. Congo ezali ya biso,
ata ndele Congo na biso ekosekua.


 


Claude Kangudie.

zenga mambu 26/05/2013 14:43


Mavuba Ricky , un vieux qui avait commencé à taper au ballon sur le terrain de Camp Cito "Kauka" derrière la paroisse Sainte Marie Goretti vers les années 1967 durant les championnats de
grandes vacances en compagnie de vieux comme Modogo Adélard Mayanga, soucous Makelele; j'étais petit très petit, mais j'ai encore des réminiscences et des souvenirs flous dans ma mémoire sur
Mavuba quand ils habitaient camp Cito avec ses Parents et toute sa famille. Plusieurs années, depuis qu'ils avaient quittés Kauka, les soeurs de Ricky fréquentaient encore notre quartier .
Mavuba, joueur exceptionnel aux dribbles déroutants et il jouait avec esthétique sans forcer la note.Fin dribbleur, organisateur du jeu, endurant, toujours souriant et amusant en jouant,
convivial dans un terrain . C'était rare de le voir se battre avec un adversaire,il était aussi loyal dans le jeu, pas brutal sur les adversaires mais très résistant avec les appuis qu'il avait
sur ses jambes bien musclées et sa taille bien pondérée. Moi, ce qui me fascinait en lui et Mayanga, c'était leurs dribbles épatants,la résistance physique,leurs tirs fumants, leur esprit de
convivialité avec les adversaires; c'était rare de voir Mavuba ou Mayanga se facher dans l'aire du jeu ou écoper un carton rouge. Dernièrement , nous avions évoqué les souvernirs de Kauka en
Suisse avec un vieux de mon quartier condisciple de Mavuba et papa wemba à l'école primaire " Saint Bercheemans" ou " saint mbelekete", il m'avait dit : "Mavuba , à l'école, aimait beaucoup jouer
au foot; déjà petit à l'école, il épatait ses coéquipiers". Wemba était Gourba qui aimait taper ses collègues et leur délester de leurs provisions pendant la récréation. Cela m'avait beaucoup
fait rire. Ngai moko nazalaki mobeti monene ya ndembo, mais nasukaki na non botté po nazalaki kobanga kobukana, lisusu nazalaki komona avenir na ngai na b'études po soki na patipati nazalaki
kozua nkuba. Donc, je m'intéressais plus aux études " Saint Raphael" qu'au foot.Na beta ndembo na Kabongo Ngoy, Ibuka?Lambic Wawa qui jouait avec moi au milieu, Nkama et les autres. A16ans,
j'avais joué dans le championnat de vacances à kauka avec des joueurs de la 1° division qui se plaisaient de venir jouer des matches durant les grandes vacances pour son animation et des
"nzele".SVP, publier des photos souvenirs sur Mavuba pour sa commémoration.

Pedro 26/05/2013 12:27


Je me réjouis sincèrement du fait que Ndeko Serge na Ndeko Claude ne sont pas allés trop loin, malgré leurs skills, dans un monde où, quand il est décidé de donner des primes de
$200 aux joueurs, quelqu’un, en toute impunité, empoche $180 et, très arithmétiquement, remet $20 à chaque joueur, et nous, nous sommes portés aux nues par la victoire de TP Anglebert, sans
savoir que nous sommes en train de célébrer la quasi-pénurie dans la quelle nos héros risquent de sombrer dans la vieillesse, et toutes les générations à venir n’ont plus que leurs yeux pour
pleurer, et nous n’aurons même pas envie de commémorer le cinquantième anniversaire du Congo-Nouveau-Afrique-Nouvelle.

Lused 26/05/2013 05:59


ERRATUM


Au 5º paragraphe,là oú j'ai écrit:


"Depuis wana obanga ezua ngai lokola mua stress.Nazalaki kobeta lisusu match na ba vieux."


LISEZ:


"Depuis wana KOBANGA ezua ngai lokola mua stress.Nazalaki kobeta lisusu match na ba vieux TE. "

Lused 26/05/2013 05:07


Ndeko Serge 


Merci pona précision sur le professeur Stephen William Hawking.Nakanisaki que Sam a classer ye les deux côtés (ceux qui souffrent et ceux qui sont decédés de SLA).Ndeko Sam a explique maladie
yango kitoko lokola Medecin.


 


Question:


Ndenge nini yo mobeti monene ya boye otikali kasala ata kombo ya moke te na Kinshasa ?Claude Kangudie kutu toyoki abeti na FC Amitié,FC Nkoyi na FC Amiza ya Matadi (peut être azalaki na ye
foutteur ...HA!...HA!...HA!....« rires »).


Ebongo yo un petit Mavuba ,ata 2º division ya pamba obeti te ?


 


Pona ngai ,nazalàka makasi penza te na kobeta ,kaka nde makasi na kokumisa pe monoko na ko discuter.Je me souviens que la première fois nabetaka balle na quartier natiaka but na camp na biso
moko.Ezalaki  match ya quartier ,ba vieux basali erreur batie ngai BAC.Boyebi lisusu mot oyo ? BAC ,donc defenseur  principal avant gardien.Tango
bapesi ngai balle ,avant centre ya équipe ya quartier  mosusu abandi koya na vitesse ,na baluki epai ya Keeper ,donc gardien (na lingala tozalaki kobenga KEPER sans koyeba signification na
yango).


 


Alors au lieu napesa ye balle na malembe ,na kobanga wana ,nabeti makasi balle ekoti na poteau na biso moko.Bato babukani na koseka .Côté adverse basepeli ,po natieli bango but.Alors vieux
capitaine na biso asiliki ,alanda ngai awa ,nakima mbango moko.Nayoki kaka na sima ,"petit kende kolia soso ,olingaki ozua ba double pattes".Likambo oyo esalamaka na Ndjili
,quartier Sainte Therèse.Sango epanzanaki quartier mobimba que topoli 1 à 0 ,petit Edo atie but na côté na bango moko.Nazalaka petit penza wana nano babengi ngai LUSED te ,nazalaki kaka Edo,pe na
wumelaki te na ye ko vivre na Barumbu.


 


Depuis wana obanga ezua ngai lokola mua stress.Nazaki kobeta lisusu match na ba vieux.Kobanga sinon bakolanda ngai,nakoya kozua ba doubles.Nazalaki kobeta kaka entre biso na biso ba petits.Po
moto akolanda ngai aza te.


 


Histoire oyo etikala gravé na mémoire na ngai ti nakoli.Alors comme nazalaka monoko na ba discussion.Pe séparatiste ,ata oza un bon joueur ,ozala Mavuba,Ndaye ,Adelard,Saio...to nani soki oza ya
Imana te ...Ah...alongua kuna !!! Donc devant ngai kumisa kaka joueur  ya Imana,c'est tout.A moins que okumisa ye en tant que joueur ya LEOPARDS ,mais surtout pas comme
joueur ya V.Club to Dragons to Engleberts to Lipopo.Soki tozo lobela LEOPARDS ça va...


 


Alors comme nazalaka monoko trop ,ba mista oyo bayebaka histoire oyo ,que natiàka but na équipe na biso moko.Soki kaka nabandi kotiola joueur ya équipe mosusu po a rataki kotia but ,alors
BABIMISI POINT WANA.


"BOMONI YE ,MONOKO YA BUZOBA ,ATIÀKA BUT NA ÉQUIPE NA BANGO MOKO. ,VIEUX CAPITAINE ALANDA YE MBANGU...".Wana ba oyo bayoki yango pour la première fois ba bukani na koseka
,okomona nazongisi que nazalaka petit.


Tango mosusu discussion pe esili.


 


LUSED

paulin 25/05/2013 16:30


Le joueur Ricky Mavuba azali joueur moko oyo namonaka koya na ye na V,C;ub et puis match na ye ya liboso inte3rnational abetaka ezalaka contre Canon  de Yaounde na 1971 abetaka na match wana
comme numero 8 azalaka na facon na ye moko tres propre ya kosopa ba joueurs et puis ezalaka pe na suka na yango po ba adversaire mingi basilaka koyeba yango mais pona avis na ngayi a partir ya
match wana namonaka que akosala carriere moko ya kitoko bien que nazalaki Imanien sima ya ba mbula ayaka kolakisa na biso ba fanatiques ya balle que azali mobeti monene ya ba penalty azalaka ko
manquer jamais azalaki lokola le bresilien  MARIO ZACALO ye pe atikala ko rater penalty te na carrieresportive na ye selon ba declarations ya le roi PELE MAIS par contre esalemaka que Mavuba
ayaka ko rater penalty moko ezalaka na coupe du zaire mais apres ko rater wana makambo ebimaka ebele na famille ya Mavuba bayaka meme ko accuser papa na ye po quelques semaines auparavant il
paraitrait que azalaka na conflit moko tres makasi avec papa na ye bandeko boseka te nazalaka muana muke mais tozalaka soki tokeyi entrainement une fois entrainement esili ba groupes ya ba
supporters ezalemaka kosalema et bongo ba groupe wana soki ozali wana okoyoka ba masolo ya ndenge na ndenge na ti na tango toyaka kokoma na match oyo ya v.club contre  daring oyo ayaka
kobeta corner kaka na sima ya ye tribune laterale ya Daring ezalaka likambo ya somo pe kokamua but ya marque wana mais tango nayaka poto nazalaka kokende kotanga ba livre ya football na be
librairie central nayaki pe komona awa na ANGLETERRE NA 1974  a peu pret mbula moko kaka joueur moko pe atiaki but ya ndenge wana mais le malheur en etait que azalaka joueur moko ya segonde
zone soko azalaka na ba tango wana ba joueurs lokola GEORGES best --denis law --dallgish et les autres balingaka kolobela yango ya trop mais azalaka na ye un petit joueur tango Mavuba azalaka
kobeta na Leopards bazalaka koyokana te ne entraineur VIDINEC KAKA PONA Problemes ya milangwa RIKY ALINGAKA KOMELA MASANGA MINGI emeleli massanga na ye ezalaki different na na batu misusu pamba
te ye azalaka komela massam]nga na ye na sani oyo batielaka fufu na mesa donc sani yango ekoki kokota 2 bouteilles, azalaka pe na habitudes ya kozalaka na mouchoir moko ya pembe pona ko saluer na
yango batu ya v,club et puis ko provoquer na yango batu ya Daring NATIKA BA PHOTOS NA YE EBELE NA KIN UNE FOIS AU PAYS NAKOKOMA LIVRE SUR LE FOOTBALL CONGOLAIS TE MAIS NAKOSALA ENCYCLOPEDIE SUR
LE FOOTBALL CONGOLAIS EZALI BILOKO MIBALE TRES DIFFERENTS

Serge – Kongo na biso 25/05/2013 14:06


Mbote kulutu Claude Kangudie,


Prof na biso ya Math azalaki Demulu azalaki koloba na biso « Rien
ne se crée et rien ne se perd, les choses ne font que se répéter sous le soleil » azalaki na raison, po nionso olobi esalama pe na époque na biso. Ba pratiques quotidiennes lokola kobeta
balle tozalaki kosala na ba sachets, tokangi yango na ba singa kwanga to singa moko tozalaki soigneusement kobimisa yango na ba pneus, tobeta ba match na nse ya mbula (suka na elengi), ba balles
ya kobeta na mur, ba matches ya tennis, ba touché laissé (obeti mbala moko otiki, soki obeti pour la 2e fois
ekomi faute) e amelioraki biso na ba passes directes et précises, match mikumu (brutale). Ya solo ba joueurs ya lelo ba pros mais mawa trop, bakueyaka pamba pamba pe baza kobebisa b’occasions ya
but po kaka arbitre a sifflet alors ke akokaki kotiya but na ye soki a continuaki na balle na ye. Biso tobeta ba matches oyo toyokanaki ke « faute eza te » soki baniati yo, yo pe zela
temps nayo oniata ye, soki batuti yo okueyi o discuter balobi nayo « kende komela Soja, awa basi bazali te ». Position ya kotelemela kaka ya ba joueurs ebele ya lelo elakisaka déjà ke
akotiya but te. Natikala kozala réserve te na vie na nga, natikala kokima na balle à 1m te lokola na nga te, soki naza kokima na balle lokola kaka naza na colle na likolo, nakimaka défenseur te
mais soki nalingi na ko effacer yo 2m avant tokutana, soki baza komena biso, nakotiya but lokola Maradona, nasopi terrain mobimba na gardien, un jour nazalaki koyebisa ami moko makambo oyo,
andimaki te, napesi ye phone nalobi benga leki na nga otuna, sima ya lisolo ya mulayi, alobi « ah ! mais obebisa kaka talent nayo boye vraiment ! » ngai nayebisa ye « on
ne peut pas tout avoir dans la vie » basusu baza ba fouteurs mais bakota stade pe basusu balle ezalaki kaka pona loisir lokola nga. Une fois nazalaki kolekana na nga na école Bonsomi na kutu
ba masta na nga fallait bateta match na bana Q.4, bakotisa nga pe na liste, à peine 10 minutes cafouillage batu tout balandi balle na poteau adverse naga na se retirer tango ba dégager ballon nga
repriser yango en pleine force de frappe ebeta na latte traversable ekoti (but ya gizza), 2 ou 3 minutes lisusu même but na même façon, bana Q.4 bakanga ballon na bango, bakimi na porte ya oyo
etala na Rue Palapala, balobi match esili. Tobukana na koseka alors ke posa ya balle esilaki nanu te. Ah la vie, lelo avec technologie nionso, salaire exagéré ya ba joueurs mais oza komona kaka
ke eloko moko eza kozanga.


Boboto o mboka mosika.


Serge – Kongo na biso

Claude Kangudie 25/05/2013 13:15


Ah ndeko Serge likambo wana ya mutopi na bomuana obimisi ezali longue histoire...Touche ya ballon na moto oyo abeta ndembo ya makasi mpe elengi, donc touche wana etikalaka malgré l'age. Leki na
nga na Montréal azua même sollicitation lolenge moko na Serge. Mpe apesa même réponse: tango ya mutopi esi eleki. Nga moko, awa na France, nazua même sollicitation, et même réponse, le foot est
derrière moi. Biso tobanda ndembo na ba chaussete ya ba père: koyiba chaussette ya mbuta muntu, kosala yango balle. Sima na yango tobeta ba match na balle ya tennis..tiii toye kokoma na vrai
ballon, quel bonheur...on était de vrai artistes du ballon. Et on savait tout faire SEUL avec un ballon. Tango mosusu na talaka, na télévision, ba "grands joueurs ya lelo" ba buts bazali ko
rater...et je crois que, de notre temps, nombreux chaufferaient le banc de touche. De fois je j'ai des larmes aux yeux en pensant à mon avant centre fétiche, Ndaya Mukuba Empire de Sanga Balende.
Pour terminer, je dirais ceci: un jour, je discutais avec Gaston Mobati, le garnd ailier gauche de Bilima. Natumi ye: yo kaka kobeta gauche à 100%. Oyebi ata 10% ya droite te. Ozali korater ba
but mosusu mpo il faut tout le temps oluka lokolo na yo ya gauche, na tango wana défenseur na gardien balati yo et puis occasion ya but ekeyi mayi...Tango na biso, on s'entrainait à jouer de 2
pieds avec un mur. Okobeta ballon yo moko na mur et tu reprends en reprise pendant des heures tiii okokoma "deux pieds". Nga moko na beta ba mbula comme ailier gauche alors que je suis droitier
de nature. Na beta na FC Amitié ou FC Nkoyi ya Matadi tiii na Amiza ya Matadi comme ailier gauche. Yango nazalaki ko reprocher mingi Mobati maladie na ye ya "gaucher à 100%"...Tozala na elikia na
mboka na biso. Numéro matricule na biso ezali nde na Congo ya Chebeya na Kataliko...


 


Claude Kangudie.

Serge – Kongo na biso 25/05/2013 11:03


Mbote ndeko Lused,


A 71 ans le professeur Britannique Stephen William Hawking est encore en
vie, le vieux Malonga le place parmi ceux qui souffrent de la maladie de SLA et non parmi ceux qui sont décédés. Il est né le 8 Janvier 1942
à Oxford – Angleterre, il a divorcé deux fois et il a 3 enfants. Des temps en temps il anime des conférences, dernièrement on inséré son image sur la publicité d’assurance « Go
Compare ». Il communique que via son ordinateur.


 


Ndeko Pedro,


Une fois que vous devenez expert des Corners Mavuba, vous êtes à l’aise
quelque soit le côté que vous allez frapper le ballon. Il était un véritable Ndoki a ndombe. Natutisa ba gardiens mitu na poteau pona kolanda direction ballon ezali koyela, ezalaki facile pona
nga po na bandaki ko pratiquer ba corners wana na âge ya 8 to 10 ans comme ça. Un jour ami moko amonaki nga naza kobeta balle pour la 1ere fois na Barnet (Banlieue ya London) akangamaki na nga
kaka nakende kobeta balle na Canada (Ye azala agent na nga po azalaki joueur kuna), nayebisaki ye age esi epusani na boyi kozonga na cercueil.


Boboto o mboka mosika.


Serge – Kongo na biso

Lused 25/05/2013 05:04


Mon Cher Sam Malonga


Je ne savais pas que le grand Savant Stephen Hawking est déjà mort !!! Je sais seulement qu'il était devenu presque amorti par la maladie ,à tel point que sa chaise roulante sophistiquée ,son
ordinateur adaprté à lui seul et son infirmière étaient le tout pour sa vie quotidienne.


 


Stephen Hawking est un géant de la Physique moderne et un grand initiateur de la Cosmologie à notre époque.Un véritable  Albert Einstein de notre époque.Sa maladie semblable à celle de
Mavuba a été bien expliquée...


 


Coup de chapeau  !!! Mbokamosika a des grands connaisseurs !!!


Lused

Pedro 24/05/2013 17:35


Avec l’avancée de la maladie, il me semble qu’un des sens, le toucher, pourrait être affecté au niveau des membres paralysés. Si la sensation demeure dans la peau au niveau des
membres paralysés, rien d’étonnant que la neurologie n’ait pas encore découvert la thérapie.


 


Ndeko Serge, si la courbe de tes corners dépassait la ligne de but, selon les règles, le but doit être annulé. Si un corner s’exécute avec le pied droit à partir du coin gauche et
fait un arc, la courbe passe au-dessus du terrain et entre dans le but, c’est ce but-là qui compte. Bon ! La seule fois que j’ai vu un match dans un vrai stade, c’était l’orchestre
Sosoliso contre … des journalistes !

Serge – Kongo na biso 24/05/2013 13:41


Mbote,


Merci kulutu Samuel Malonga ndenge okani lisusu
« Mavuba dit Ndoki ya ndombe » mutu oyo amonisa biso pasi po nga nazalaki kokumisa Imana Matiti mabe na Lipopo. Depadoux azalaki ami na nga ya bomuana, tozalaki kobenga ye Pandou,
azalaki ko déranger trop avant et pendant ba match ya Vita vs Imana pona Ndoki ya ndombe. Lokola nazalaki kobeta na milieu du terrain, nayekolaki ba « virgules » ya ba corners ya
Mavuba, Pandou amonaki pasi na ba buts na nga ya Corner tii akomaki ko annuler yango durant ba matches ke ezali balle passé mais akomaki ko ndima yango sima ya match na masolo wana tokomi koseka.
Ezalaki innovation komona ke joueur abeta corner pe atiya but sans ke mutu mususu a touché yango mais suka na yango nakomaki maitre ya ba buts ya Mavuba. Nalingaka milieu du terrain po nasepelaka
kosakana na ballon pendant ba minutes sans ke mutu abotola nga ballon na makolo pe nazalaka à très l’aise, napesaka ballon na mutu oyo aza na sima na nga sans ke na balula elongi na sima lokola
kaka naza na misu na sima ya mútú (azalaki juste po nasi namonaki position avant nasenga ballon). Fédération ya football ya Zaïre/Congo, lingomba ya Ba musiciens, ba gouvernants na biso y compris
basi ya makangu oyo tolandaka etc. bazalaka na bolinga na biso te kasi ya succès na biso, ya mbongo na biso, ya tango tozali kopela pe ko régner donc pour le bonheur seulement, kasi soki ekomi
pour le pire, nkonso mutu ka kimuanina « chacun pour soi ». Vieux Bob Mundabi PDG ya Grand Hôtel de Kinshasa asalisa basusu babeta muziki ofele na kuna alors ke akokaki kofutisa banga
ba $10milles par concert kasi mukolo ya liwa naye mingi bamonanaki te, c’est la vie des hommes.


Maladie mingi ezuaka ba sportifs pe ezalaka lier na
manque ya b’activités sportives sima ya fin ya carrière na bango, nzoto eza lisusu na même cadence te comme avant pe komela masanga mingi. Boboto o mbokamosika.


Serge – Kongo na biso