Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Chers Frères,
  Nous nous trouvons devant un double problème.D´un côté,nous avons les présumés artistes et de l´autre le Congolais lui-même.Personnellement,j´ai l´impression qu´un vide s´installe dans notre société,et à tous les niveaux.Dans une composition musicale,nous avons 3 principaux éléments qui déterminent la beauté de la même.Une bonne mélodie,une bonne harmonie et un bon rythme.Au cas où notre composition est aussi lyrique,nous aurons besoin d´un bon texte.Nos principales langues nous offrent des possibilités immenses,qui nous donnent une position de privilège au moment de composer une chanson,et c´est juste cette particularité qui a caractérisé notre musique.
 Les Congolais doivent apprécier les bonnes compositions et encourager leurs Auteurs.Nous avons beaucoup des problèmes dans le pays,et les quelques oeuvres musicales qui ont fait allusion à ces problèmes sont passées inaperçues.Les Mabanga dont nous parlons aujourd´hui ont toujours existé comme ingrédients dans la chanson et pas comme structure ´principale de l´oeuvre.Nos aînés chantaient les riches et les politiciens,sans en faire leur cheval de bataille.Ce vil phénomène ronge notre musique de plus en plus.J´avais assisté à un enregistrement dans un studio de Paris et il fallait voir les alentours de ce studio.Il y avait plus de 50 personnes dehors,déterminées à payer pour être nommées dans la litanie.Selon mes informations,les frais d´enregistrement sont parfois couverts avec l´argent de ses Mabanga.Loin de moi l´idée de justifier ce phénomène qui contribue négativement à l´évolution de notre musique.Mais je me vois obligé à signaler la complicité de l´autorité à qui correspond la tâche de veiller sur la bonne marche de notre culture en général.Les bons et vrais artistes se découragent devant ce phénomène qui ne fait que dégrader notre musique.
 Cette musique,la nôtre,a perdu sa place dans le cercle international.Elle ne sert plus que pour animer et amuser les fêtes des nos voisins,car il ne lui reste plus que le rythme.En plus,le sens du ridicule n´éxiste plus chez nos musiciens.Le Congolais lui-même,n´a pas le temps de juger et comparer ce qu´on lui propose.Son ouïe très infectée et malade,ne lui permet pas d´apprécier les futilités qu´ont lui raconte dans ces récits sans sens.Permettez moi de vous chers frères,que cette remarque est applicable à l´ensemble du pays.C´est la décadence du Grand Congo,même la foi y est visée.Toute cette prolifération des cambrioleurs au nom de DIEU,ne peut pas passer de large.Soni na mboka ezali lisusu te.Quand on parle des élus qui se permettent le luxe d´importer 25 jeeps pour ses 25 bureaux(on dirait ya mosala).
 C´est toute la société qui est à la base de tout ce qui se passe.Le peuple a perdu la sensibilité,l´espoir et plus.Mais aussi,il oublie que tout doit commencer par lui.S´il jette les immondices là où il faut pas,il se condamne à vivre avec cette saleté aussi longtemps que celle-ci ne soit pas retirée.Le pays est abandonné à son sort est le peuple attend l´arrivée du Seigneur,s´il descend un jour.Pardonnez-moi,je me dévie de plus en plus  du thème de mon intervention.
Merci


Crispin-Régis Lukoki 
  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Célestin S. Mansevani 02/01/2010 11:42


Cher Régis-Crispin
Ton analyse rejoint les points de vue que j'ai exprimés dans mes articles. Le mal congolais réside dans le fait que nos leaders n'ont pas su sauvegarder nos valeurs que sont le respect,
l'intégrité, le partage et la dignité. Les jeunes actuels sont arrogants; les politiciens sont corrompus; le peuple est exploité; les Congolais ont peur de mourir. Notre seul héros Patrice Lumumba
est mort. Il n'a pas eu de remplaçant! Les pays occidentaux connaissent ces faiblesses et ils en profitent. C'est une razzia bien orchestrée. À défaut d'un autre Lumumba, nous en avons encore pour
une décennie! 


Michel Kinzonzi 31/12/2009 16:56


Entendez l'abaissement de l'âge de la majorité,la prolifération de églises dites de réveil,la monopolisation des publicités à la télé des compagnies brassicoles par le biais des
orchestres de la place.


Michel Kinzonzi 31/12/2009 15:54


Bonjour,
Merci pour le coup de gueule de notre aîné Crispin LUKOKI.Que dire d'autres si ce n'est que constater avec amertume la maladie de toute une société et cela à tous les niveaux.Les politiciens,les
parents voire même les enseignants ils sonts tous démissionnaires.Notre pays est malade et cette maladie a plongé tout un peuple dans une léthargie indescriptible.Où allons-nous et que devons-nous
faire?Les analyses des uns et autres c'est bien mais elles ne suffisent pas....Le moment de nous retrouver pour un débat ou de débats constructifs est arrivé.Le pays fêtera en juin le 50 ème
anniversaire de l'indépendance.Quel est le bilan de la gestion du pays par nos dirigeants.Deux coupes d'Afrique des Nations(1968 et 1974),le combat du siècle Ali-Foreman et le dernier championnat
d'Afrique  CHAN 2009. A leurs actifs depravation des moeurs,abaissement de la minorité.


JP BOUCK 31/12/2009 03:47



Merci grang-frere Crispin Lukoki pour cette PENSEE PROFONDE ET CETTE GRANDEUR D'ESPRIT qui font cruellement defaut a notre peuple. De fois, on vient blaguer ici parce que comme on dit IL Y A UN
TEMPS POUR TOUTE CHOSE.

Je l'avais dit dans un autre site Congolais avant LES ELECTIONS DE 2006. Il faudra que LES SALAIRES DE NOS POLITICIENS REFLETENT LE NIVEAU DE PRODUCTION ET DE COMPETITIVITE ECONOMIQUES du pays.
Visiblement, on est encore dans COURSE AU POUVOIR (Franco et OK JAZZ) pour se remplir les poches les plus legalement du monde. President, ministres, deputes et senateurs se votent de
gros salaires, toute honte bue.

Dans un pays pauvre OU L'ELITE S'ARROGE DE GROS SOUS, c'est pareil au grand banditisme. Commencons par mettre en place une grille des salaires ( maximum et minimum). Olingi 10000
dollars de salaire na mboka neti Congo, sala ba business na yo moko. Des gens comme Kengo, Ngwanda, descendants Bemba, Kisombe, Dokolo, Mobutu et autres devraient conduire leurs propres
affaires au pays. BASI BALIYA TROP. Ces gens ne peuvent pas vivre a moins de 1000 dollars par mois. A moins que BALINGI KOYA KOSALA KI BENEVOLAT.

Les Chinois ont DOUBLES LES OCCIDENTAUX avec une strategie SIMPLE: GENIE, PRODUCTIVITE, BAS TAUX DE CHANGE, BAS SALAIRES. L'Occident azali komela pema pona ba GROS SALAIRES qu'ils ne peuvent pas
payer a tout le monde. 

Jp Bouck  



kalala musungayi eugène 30/12/2009 18:04


je suis à 100% d'accord avec l'analyse de notre ami crispin, en ce temps difficile que connait notre sociétè il nous faut des personnes intégres et responsables qui pourront mobilisé le peuple
à prendre conscience de la dérive de notre sociétè et y rémedié par un changement de mentalité et autres pratique mais c'est vraiment dommage que cette catégorie des personnes devient rare, quand
ont voit ceux là qui nous gouverne aujourd'hui la façon dont il se comporte comment voudrez-vous que les mentalités change? j'espere que nos amis musiciens pourront comprendre qu'avec la
profession qui est la leur ils peuvent beaucoup des choses dans ce pays par des cfansons patriotiques et éducatives que de nous chantent tout le temps des anti valeurs en tout ças je vous
rémercie pour votre analyse j'en profite pour présentez mes voeux de nouvel an à tous les amis mbokatiers  merçi beaucoup c'etait un de votre eugène kalala musungayi à Bruxelles