Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Anecdote : Concurrence féroce entre Franco et Verckys, un féticheur meurt tué par un coq

 Un article d'archives envoyé pae Serge Kongo na biso

L’histoire de leurs carrières musicales ne se limite pas entre Luambo Makiadi Franco et Kiamwangana Mateta Verckys à des relations cordiales, de sympathie du patron vis-à-vis d’un collaborateur dévoué. Un grand conflit d’intérêts a fini par opposer les deux artistes une fois Verckys à son tour à la tête d’un ensemble musical, l’orchestre Vévé.

 

 

En ce début des années 70’, Vévé a le vent en poupe avec les chanteurs Matadidi Mabele « Mario », Bonghat Tshekabu Sinatra alias Saak Saakoul etDjeskain Loko Massengo et des œuvres comme « Lina », « Mfumbwa »,Mais, lâché par les trois enfants terribles précités qui s’en vont créer l’orchestre Sosoliso du Trio Madjesi, Vévé bat de l’aile.

Le groupe vit des moments difficiles. Sosoliso connaît un succès foudroyant, soulève les foules.

Les apparitions publiques Trio Madjesi provoquent des ras de marée sans précédents. Verckys en est réduit à éviter soigneusement de croiser en public ses anciens collaborateurs.

Quand cela arrive une fois, dans la commune de Kinshasa, Kiamwangana n’a d’autre choix que d’emprunter un sens interdit avec sa Couguar, la voiture avec laquelle il faisait sensation dans la ville. Le calice de la défaite face à Mario, Saakoul et Djeskain, Vévé la but jusqu’à la lie. Sosoliso est trop fort...

Mais, comment relever la tête?

Des proches collaborateurs de Verckys prennent le chemin de Mbetenge sur la Nationale 1, dans le Bas-Congo, une localité connue pour être le fief de grands féticheurs.

Rubens Kunsita, Beya Maduma « Mauro Maurice » et Kuba Lutonadio en ramènent un certain MP. Le féticheur les rassure, il est l’homme de la situation.

Il promet de renverser la vapeur face la concurrence.

L’orchestre Vévé joue alors chez Rolly Bar, croisement de la rue Eyala et de l’avenue Gambela a un jet de salive du rondpoint Victoire. Le féticheur promet

une première démonstration de force. Le groupe fait un carton.

Verckys et ses musiciens iront s’établir au bar Vis-à-vis, à Matonge. Le féticheur s’occupe lui-¬même de la vente des billets à côté d’un des collaborateurs de Kiamwangana qui avait fait le déplacement de Mbetenge.

L’orchestre Vévé a repris du poil de la bête. Au point d’inquiéter Franco et son OK Jazz qui jouaient chez Alex Bar, à quelques encablures du bar Vis-à-vis.

Dans ses œuvres, le féticheur de Mbetenge en fait voir des vertes et des pas mûres à Luambo Makiadi .par exemple, Alex Bar et ses environs connaissent des pluies torrentielles qui empêchent Franco de jouer alors que Vis-à-vis ne connaît point d’intempéries.

Luambo qui a vu dans le phénomène l’ombre d’un des proches de Verckys envoie Tshita-Tshima Jean- Jean demander au concerné de le rencontrer à sa résidence de l’avenue de la Poste à Limite encore en chantier.

Lors de la rencontre, Luambo Makiadi met le jeune homme en garde et lui dit de se méfier et d’être Me conséquence prudent.

La concurrence bat son plein entre Franco, qui estime avoir été provoqué, et Verckys, qui vit une période faste.

Un samedi, le ciel est serein. L’orchestre Vévé joue, comme depuis plusieurs mois, devant une marée humaine. Le féticheur est devant le bar Vis-à-vis,s’occupant de la vente des billets.

Il est 2 heures du matin un vent léger se lève un tourbillon autour du féticheur qui, à la suite d’une hernie, avait une sorte de sac pendant dans son pantalon entre ses jambes. Avec le tourbillon, un coq tout blanc surgit et piqua le « sac » d’organe male du féticheur qui poussa un hurlement, L’homme s’écroula tandis que de son « sac » coulait un liquide.

Conduit d’urgence à l’hôpital, le féticheur succomba en route, à la hauteur des avenues Dima et Kasa-Vubu. A ce décès, l’orchestre Vévé retomba dans l’infortune au point d’arrêter de livrer des concerts faute de public, quelques années durant...

 

Kale Ntondo/Visa

 

.

Commenter cet article