Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 

 

LIWA YA MAMA YEMO, par Bombenga et le Vox Africa

 

Maman Yemo, pour les jeunes qui nous lisent, est la mère de l'ancien président congolais Joseph Mobutu Sese Seko. A une certaine époque de l'histoire de la RDC, son nom était sur toutes les lèvres. Le plus grand hôpital général de la ville de Kinshasa avait longtemps porté son nom. La population, les autorités, les artistes l'avaient vénérée, honnêtement ou hypocritement. Les groupes d'animation, les formations musicales rivalisaient d'imagination pour réaliser la meilleure oeuvre à son honneur. A sa mort, beaucoup de personnalités s'étaient distinguées par leur compassion. Des Chansons avaient été éditées à cette occasion. Selon une large opinion tant nationale qu'internationale,la "vénération" de la mère de l'ancien président fit partie du culte de la personnalité et du despotisme du régime Mobutu.

 

Logiquement parlant, qui avait forcé la population à honorer une personne qui n'avait aucune fonction officielle et qui vivait paisiblement dans sa ville de Gemena? On peut beau supputer là-dessus, mais faut-il reconnaître que ceux qui se soumettaient à ce culte voulaient bénéficier des largesses du régime Mobutu à l'époque. Beaucoup seront ou feront semblant d'être dérangés par le souvenir que constitue la chanson "Liwa ya mama yemo", composée par le grand artiste Bombenga et le Vox Africa.

 

"Le Robert définit le souvenir comme étant la mémoire. Ce qui revient ou peut revenir à l'esprit des expériences passées; une image que garde et fournit la mémoire."

 

A l'heure actuelle, qui peut prétendre que notre peuple a tiré profit des expériences passées ? Lorsqu'on regarde les télévisions à travers le monde, elles diffusent presque quotidiennement des émissions de mémoire sur Hitler. Pourquoi ? Pour éviter que les pouvoirs actuels ne répètent les mêmes crimes.

Tel n'est pas le cas, semble-t-il pour notre continent et surtout pour notre pays. On reprend les mêmes tares. Le culte de la personnalité resurgit. Les membres de famille qui n'occupent  aucune fonction officielle font la loi. Ils s'enrichissent plus vite que tous les commerçants réunis. Pire, la population  s'accommode au pour "dynastique" , même au sein de l'opposition.

 

 

Messager

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yanick chilile 07/07/2020 00:04

Je suis vraiment très ravi de cette blog. J'ai vais encorre beaucoup avancée dans l'emission LA BELLE EPOQUE

Messager 11/07/2011 17:33



Cher Mopro,


Il suffit de télécharger gratuitement le logiciel flash player et vous écouterz toutes les chansons.


 


Messager



Mopro 11/07/2011 15:19



interressant ce bog.La richesse des articles me tient en haleine. mais je veux ecouter les morceaux audio, ca joue pas. dites moi comment faire svp.



JP LUBAYA 28/04/2010 19:55



Dies-moi monsieur messager: pourquoi le lecteur des morceaux portent-il les couleurs du MPR: rouge vert jaune?



JP LUBAYA 28/04/2010 19:49



Messager!


Votre article sur mama yémo réveille en moi le souvenir d'un certain Ndjoku Eyo baba.Gouverneur de la ville de kinshasa dans les années 70.Plus mobutiste  que mobutu lui-même.Je l'ai vu
chanter , danser puis se rouler par terre pour glorifier le guide éclairé.