Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

.

 

   Aurlus  MABELE 

161104 Aurlus MABELE (1)     

 QUAND TU NOUS MANQUES !

Isolé depuis plusieurs années et absents des circuits de diffusion musicaux, Aurlus MABELE s’est enfermé avec son talent et son succès. Le Soukous est depuis orphelin de son géniteur et de son propulseur. Beaucoup d’amants de « Loketo », la marque déposée d’Aurlus MABELE s’inquiètent de son effacement total.  L’écouteront-ils encore sur un nouvel album ? Verront-ils encore  « La bête de scène » qui a convaincu qu’autour de sa musique, aucune ressemblance n’est possible. Habitué aux expériences successives, à une extraordinaire capacité à intégrer les influences rythmiques.

Tout semble prouver qu’Aurlus MABELE a traversé ou traverse  depuis longtemps une épreuve difficile, liée à une  santé qui évolue en dents de scie. - Comme cela peut arriver à tout le monde – Aussi,  grâce à Dieu, on peut  lui espérer des lendemains meilleurs.  Vos prières seront les bienvenues.

Aurlus MABELE fait partie des artistes qui ont contribué à la renaissance de la Rumba et du Soukous dans les années 80. De son vrai nom Aurélien MIATSONAMA  alias « Aurlus MABELE, il est né à Brazzaville dans l’agglomération cosmopolite  de Poto-Poto. Etudiant, il aborde la musique dans les années 70, années qui voient la floraison des orchestres, des chansons et des nouvelles danses. C’est la période où beaucoup d’adolescents longtemps tributaires de l’influence des grands orchestres vont chercher une voie pour de nouveaux styles.

default Aurlus MABELE (3)Aurlus MABELE intègre le groupe NDIMBA LOKOLE, après une brève  expérience  dans un ballet de danse tradi-moderne. Dans NDIMBA LOKOLE, Aurlus se confirme comme parolier qui évolue sur  des thèmes sciemment instaurés pour plaire aux jeunes. Il ouvre la voie et montre ce qu’il adviendra lorsque la musique sera libre de toute contingence matérielle ou sociale.

De Brazzaville Aurlus MABELE atterrit en France, d’abord pour les études, mais c’est la musique qui l’emportera. En 1986, il fonde avec DIBLO DIBALA et MAY CACHAREL le groupe « LOKETO ». Il devient l’un des chefs de file du « Soukous ». Il forme avec DIBLO DIBALA le duo le plus célèbre de tout le « Soukous ».  Ils enregistrent des centaines d’albums et sillonnent le monde entier. Aurlus MABELE et DIBLO DIBALA vont se séparer, pour former chacun son « LOKETO ». Mais leur démarche résolument expérimentale les place  tout de même à l’avant-garde des courants d’aujourd’hui.

En dépit de l’éclipse qu’il traverse, Aurlus MABELE est demeuré une très grande culture, beaucoup de feeling musical et d’intuition psychologique qui font que chaque chanson  est un petit chef-d’œuvre jouissant dune individualité, dune couleur spécifiques.

Bon rétablissement pour notre Aurlus !

Clément OSSINONDE

Clement.ossinonde@sfr.fr

 

 

 

.

Commenter cet article

Garba Emeka 12/04/2012 09:55


Ndeko JP Bouck,


Manso olobi na article ya Ndeko Muloji nayoki, ndenge olobi avant Aurlus Mabele ba orchestres mingi ya Afrique Centrale eleka na Afrique de l´Ouest, toyokaka ke yo moko ou peut-être nabosani na
Abidjan to na Côte d´Ivoire, donc oyebi mpe omana mpe oyoka mua mingi concernat ndule ya Afrique Centrale na ba côté ya kuna. 


Qui dit Congolese Music elingi koloba miziki ya Afrique Centrale epayi ya ba Africains nionso, donc miziki ya Cameroun, Gabon, les 2 Congo, Angola, Centrafrique, Tchad, mais référence ezali
toujours na Kinshasa na soeur jumelle na ye Brazzaville, wana omata okita, un cadavre va mourir eloba Jean Miché Nka Nka.


En plus na Afrique de l´ouest soki batuni yo soki ozali Congolais, kokanisa te batuni yo soki ozali originaire ya les 2 Congo, nde batuni yo soki ozali originaire ya Afrique Centrale, ndenge
bango moko ba frère na biso ba Ouestaf balobaka "vous, les gens du Centre", ndenge moko mpe biso na les 2 congo tobengaka bango ba Sénégalais ou Sinangalé et à une moindre mesure ba POPO pour les
dahoméens ou béninois ou tous collectivement.


Congolese Music kobosanaka te, ezali symbiose ya ba miziki nionso ya Afrique Noire Mobimba, surtout miziki oyo ebetama avant 1970, puisque ezali na ba caractéristiques ya ba miziki ya Afrique
Mobimba puis ya Diaspora, likambo ya colonie ya ba Noko nde esala bongo lokola bayaki na ba mains-d´oeuvre puis ba soda ya ba mikili ndenge na ndenge epayi na biso. Na Cotonou na Bénin na wenze
na bango ya monene Dantokpa, komeka kotonga motu na lingala to na kikongo ya Leta te, bakoyoka yo, puisque la plupart bayokaka lingala, conctat na ba congolais, soit aboma, avanda epayi na biso.


Ndenge Ndeko Muloji alobi Aurlus Mabele na Kanda Bongo Man basala succès ya temps molayi na Afrique de l´Ouest mpe batika sango tii lelo et inoubliable na ba jeunes ya ba mbula wana 80-90, en
tout cas wana oyo akomeka ko contredire Ndeko Muloji ngai personnellement nakobenga yango ezali MALHONNETETE INTELLECTUELLE, ba ndule nionso ya Afrique Centrale esala succès ba côté wana,
particularité ya Aurlus Mabele na Kanda Bongo Man ezali nde longevité ya lisolo na bango.


Avant l´An 2000 public ya Kanda Bongo Man na Aurlus Mabele déjà bakolaki, bakomaki na ba responsabilité na mokili, lokola ya famille, mosala etc... nouvelle génération to baleki babandaki komona
Aurlus na Kanda lokola mikolo, alors ba jeunes bazalaki na besoin ya vedette ya sika mpo na bango, Petit Makambo (ya Papa Wemba Viva la Musica) ye na Awilo Longomba bayaki na Cotonou au même
moment ke Aurlus Mabele, batu nionso bayebisaki bango lokola Aurlus akobeta na Stade de l´Amitié ya Cotonou, ekozala malamu Aurlus a présenter bango na public, Petit Makambo aboyaki a préféraki
abeta ye moko, abosanaki ke wana ezali terrain ya Aurlus Mabele na Kanda Bongo Man, ye moko Petit Makambo ayebi suite ya concert na ye ndenge elekaki... kasi Awilo Longomba ayokaki toli ya batu,
puis Aurlus a présentaki ye na show ya Stade devant un public jeune de moins de 18 ans, conséquence Awilo Longomba akomaki VEDETTE ya nouvelle génération mbala moko Lagos, Lomé, Abidjan,
Freetown, Banjul, Dakar etc... sango ya Awilo epanzani na Afrique de l´Ouest mobimba, à mon avis mpe ya baninga mingi, esika nouvelle génération ebosanaki Aurlus Mabele na Kanda Bongo Man...


Succès ebotaka toujours ba jaloux, il faut otala na milieu ya ba Congolais (Afrique Centrale), biloba loba ebandi ah Aurlus na Kanda bayaka awa mpo... bazali inconnus na pays, comprenez la
suite... alors que ezalaki kaka tangu na bango ya ngenge. Après tout balobaka Nul n´est Prophète chez lui.


Pour me résumer, Ndeko JP Bouck, particularité ya Aurlus Mabele na Kanda Bongo Man ezali nde longevité ya succès na bango na Afrique de l´ouest, surtout likambo etali SHOW wana bana mboka oyo
mibale balakisa ke bayebi mosala na bango.


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 

JP BOUCK 12/04/2012 00:13


A MULOJI:


AURLUS MABELE n'est pas le premier dans tout ce que olobi. Avant ye na AFRIQUE DE L'OUEST, il y a eu AFRICAN FIESTA, OK JAZZ, AFRISA, BELLA-BELLA, TRIO-MADJASI, SAM MANGWANA et AFRICAN-ALL-ATARS,
THEO BLAISE KUNKU, CHICO TSHIKAYA, PAMELO MUKA et biens d'autres. BA TANGU WANA, EZALAKI KOLOBAMA KE MUSIQUE CONGOLAISE (ZAIROISE) EZALAKI KO COLONISER AFRIQUE DE L'OUEST. AFRICA-FIESTA OU
BELLA-BELLA NA ABIDJAN EZALAKI PAGAILLE YA SOMO.


 


Periode ya baisse ebandaki apres SUPREMATIE YA BA ZAIKO (ZAIKO LL, ISIFI LOKOLE, VIVA-LA-MUSICA) (1976-1984) na musique (jeune et pop) Congolaise. Ba periode wana, ba musique pop americaine, ba
vedettes locales, puis MAKOSA camerounais, e supplantaki MUSIQUE ZAIRO-CONGOLAISE na Afrique.


 


MUSIQUE CONGOLAISE EZONGAKI au PREMIER PLAN apres 1984 avec les MBILIA BEL, AURLUS MABELE, KANDA BONGO MAN, GENERATION-86 (NZITANY NEIL), ex-aequo et en meme temps que BA KASSAV (ZOUK et MUSIQUE
ANTILLAISE en general).


Mais ces groupes et musiciens Congolais (populaires en Afrique de l'Ouest, mais moins populaires ou inconnus a Kin-na-Brazza) seront progressivement supplantés, apres 1988, par les VAGUES ZAIKO LL (qui, enfin, s'internationalise), PEPE KALLE (Empire Bakuba), TCHATCHO (eh oui, KOFFI OLOMIDE) et WENGE MUSICA. Que ce soit au
niveau de la discographie que du spectacle-live.


 


Ezali cycle naturel ya NDULE PE SUCCES. Sur le plan discographique, AURLUS MABELE avait atteint le sommet avec son premier et plus grand succes AFRICA MUSSO (1985). Apres wana, ezalaki kaka SAPE
ET SPECTACLES.


 


Pona ba origines musicales ya AURLUS MABELE, un Brazzavilois alobela ngai ke ba idoles ya ba AURLUS MABELE na Brazza ezalaki ba ZAIKO na ba ISIFI LOKOLE (1974-1975). Un autre groupe choc
 jeune de Brazza imitait le ZAIKO LL. Les AURLUS et les MAV CACHAREL suivait la ligne ISIFI LOKOLE avec leur groupe NDIMBOLA LOKOLE. Qui rappelle les cris LOKOLE EUH, NDIMBOLA EUH
de SHUNGU WEMBADIO dans ISIFI LOKOLE. Et puis, un MAV CACHAREL ressemble etrangement a un MAV(UELA) CACHAREL.

LAWSON CLE 11/04/2012 07:00


Loin d'incriminer le producteur béninois ou le Vaudou,
qui sait si AURLUS lui même n'était pas lié à un pacte qui a expiré, et comme dans ce genre de pacte, si vous ne sacrifier pas une perszonne, c'est-vous même qui en courrez le
malheur.


Béninois que je suis j'en sait quelque  chose. Et bien si ce n'est pas du tout cela, rendons grâce
à Dieu que les médécins par viennent à le sauver. C'est une grande figure africaine de la musique, c'est de notre devoir de l'aider à reprendre la scènoe

SONGELE Louis 09/04/2012 17:23


Mr BOUPOUTOU a peut-être raison, la piste du peroducteur béninois est à vérifier, cdar j'ai déjà entendu cette version relative aux souffrances de Aurlus MABELE


Lorsqu'on sait le grand succès que faisait Aurlus à l'époque, quitter brusquement son éditeur, ne pouvais que faire des vagues - Je crois qu'il a intérêt à descendre au Congo pour examiner
graditionnelement 

Serge, Kongo na biso 09/04/2012 15:49


Mbote ba ndeko,
Cher Roundy, j’aime bien votre réflexion sur la vie et la discipline que nous devrions tous adopter pour que notre future soit meilleur et pas encombrant pour les autres.  C’est bien dit et
c’est très important pour nous tous. Comme il n’y a pas des règles sans exception on a vu Fidel Castro envoyait un avion pour récupérer Diego Armando Maradona et le traité à Cuba, ce dernier est
en bonne santé et entraine Argentine aujourd’hui (tous les honneurs sont à Fidel Castro même s’il est considéré comme un Diable par les autres diablesdu monde politique).  Rapha Bounzeki
pleurait sa maison détruite pendant la guerre : « Mama Antoinette, mère première, kanisa na nga ndako natonga, ekende na mupepe, ngai muana mobali natikali se zéro, nga muana mobali … » on me
dira qu’il n’était pas le seul victime mais lui au moins avait fait entendre sa voix, sa douleur et ses souhaits… mais qui lui a écouté ou l’a répondu ?  Par contre Aurelien Mantsionama dit
« Aurlus Mabele » n’a rien demandé à personne et je ne connais même pas l’état de sa poche mais lui étant un artiste qui a fait la fierté et a défendu la couleur de son pays ne soit pas
abandonner comme le vieux Youlou Mabiala qui a connu sa crise sur le podium en plein concert nationale, devant tous les hauts cadres de la république mais il moisisse tout seul en France sans
soutien de ceux là même qu’ils l’ont demandé de se produire à cette soirée fatidique.  Je ne vais pas politiser leurs cas mais ils peuvent au moins faire quelque chose dans le cadre de la
Culture et Arts. 
Mes salutations fraternelles à tous qui pensent encore qu’Aurlus Mabele peut se rétablir et continuer son chemin comme tout le monde.
Serge, Kongo na biso

CLEMENT 09/04/2012 12:48


Bandeko : Serge Kongo, Mulaji, Garba, Roundy, ce que le précédent correspondant a dit, n'engage que lui-même, car je ne cautionne pas cette thèse. Simplement parce qe je ne crois pas trop
à l'envoutement  Vaudou, dont il est question. Quand bien même que le Vaudou existe., Est-ce une secte pour détrire les gens ? Peut-être que nos amis béninois pourront nous nous éclaircir à
ce sujet.


Toutefois , Aurlus MABELE est sur Facebook, et  que d'aucun peut prendre ses nouvelles par ce biais. Ce que nous souhaitons pour lui c'est effectivement un retablissement pour un
retour éventuel sr scène

BOUTOUTOU Hervé 09/04/2012 12:28


Faut-il croire à la sorcelerie ? Autrement il y a un bruit qui courre depuis longtemps que Aurlus MABELE souffre d'un nma&uvais sort qui lui a été jetté par son dernier Producteur béninois,
lorsque Aurlus MABELE l'a quitté pour se faire produire ailleurs; En tout cas vous demanderez n'importe quel béninois qui est dans le circuit de disque, il ne vous dira pas le contraire. Aurlus a
été piégé dans le VAUDOU.


Parceque, en France où il vit, Aurlus à bien sa sécurité sociale, donc pas de problème pour se soigner. Cependant, ce qui est étonnant, c'est qu'il souffre d'une maladie que la médécine n'arrive
pas à trouver de solution. Il donne l'impression d'une personne qui est déphasé, qui a perdu la voix, etc... Il parrait que son ancuen producteur avait juré, tant qu'il ne reviendra pas avec lui,
aucune solution ne sera trouvée. Voilà à peu près ce que disent son entourage. Il faut koluka nganga koleka vaudu. Mo Popo, abébisi mwana ya batu, noki te akolekisa ye na ndenge ya mboka ya
bango.

Roundy 09/04/2012 12:14


Etrange de ne pas reconnaitre qu'un artiste musicien est un travailleur comme un enseignant, un medecin, un vendeur ambilant, etc. et que tu peux pas le reduire en mendiant comme tes ecrits, que
j'ai reconnu d'ailleurs, le demontrent. Ce que t'appelles cadeau - a tes yeux - est justement le salaire que nos artistes touchent. Une chanson pleine de noms (mabanga) te fait facilement
EUR10.000,00 (EUR200 x 50), sans pour autant compter tout un album et les concerts, mais le musicien se contente de tout depenser sur l'achat d'une H3 ou se taper cinq concubines, sans penser au
lendemain et tu applaudis. Et quand le malheur frappe, tu viens le denigrer ici sans te relire. La lecon pour toi et moi: prevoyons, depensons moins que nous gagnons car nous sommes tous exposes
aux malheurs, tot ou tard!  Sortons de notre ghetto!

Michel Kinzonzi 09/04/2012 10:24


Merci Doyen Clément Ossinondé pour l'article,je dispose dans ma petite discothèque un 33 T d'Aurlus Mabele de 4 titres Afica Mousso,Nala vie face A et Laetitia et Cathy la réunionaise face B que
je mettrais à la disposition du blog sous peu.Qu'il recouvre sa santé et ayons une pensée positive pour l'artiste qui malgré le succès recolté est resté simple et courtois envers tout le
monde;personnellement j'ai partagéun verre avec lui et les autres producteurs  à côté de BH Electronic il y a quelques années.Bonne journée!

Mama na Bana 09/04/2012 07:44


Mon frère Roudy,


QUEL ESPRIT !!!!


C´est dans le malheur qu´on reconnait ses véritables amis dit-on.


Les Sadham Kongolo et autres Kanambe ont donné ou donnent de l´argent à nos artistes au moment ils ont du succès et le jour que ce succès les abondonnera qui leur donnera encore.


Bango moko ba donneurs basalaka faillite bongo yo kaka moto ozui mua cadeau nde okoma riche, ezali double morale ndeko na ngai.


Article na yo ekomami na mauvais moment, sous d´autres cieux bakobenga yango SONGI-SONGI.


Ba Papa Wemba, Koffi, Aurlus Mabele, Tabu Ley, Youlou Mabiala bazali ba Hommes d´affaires te, bazali nde ba artistes musiciens, eloba nkondo Franco De Mi Amor : mosala tokosalaka, eluki nde
bayembi, eluki nde bakumisi, eluki nde babini...  Alors tangu yo artiste musicien azui mua cadeau epayi ya batu wana ya likolo, il fo pe oyeba ke bayembi bazali, bakumisi bazali, babini
bazali etc... Ezali te nazali komelela bango mbondo mpo ete bazanga ekonzo mpo na tangu ya mpasi eyelaka biso banso na tangu moko... kasi awa ezali likambo ya kosunga moninga azali na tangu ya
bualé.

Roundy 08/04/2012 22:26


Serge (et tout celui qui me lira),


C'est bien de penser que les mecenes et politiciens peuvent, ou doivent, venir en aide a cette celebrite. Bien que je sois pas sur s'il en a besoin et en a demande, mon avis est contraire au
tien. Je m'explique: ce mec est arrive en France dans les annees 80. Il a fait une bonne carriere et a meme preste dans des stades a une capacite de plus de 80K places assises. Cela veut dire
qu'il a fait de l'argent. En occident, on pense toujours au lendemain. Il y a de l'assurance maladie et autres cas bien structuree. Jusque quand doit-on vivre comme des villageois en Afrique dont
l'avenir est incertain? Les figures publiques et autorites politiques et militaires que l'on voit aux obseques de Rapha Bounzeki doivent avoir donne quelque chose a ce dernier, de son vivant,
avant qu'il ne cite leurs noms dans ses oeuvres. Ne pas l'admettre ou meme le sous-entendre serait pas different de nier que Wemba, Koffi, etc. beneficient ou ont au moins une fois beneficie
quelque chose de Kanambe, ou Kongolo Mobutu de l'epoque. Je veux par la dire qu'ils ont ete remuneres. Une vente, une transaction a pris place, si l'on veut evoquer un langage commercial, toi et
moi, comme je souhaite que nous sortions de notre attitude africaine qui exige le social a jamais, un systeme qui cree des parasites perpetuels et a defaut engendre aussi la pauvrete dans le camp
qui ne fait que donner, avec le temps, sans le savoir. Sinon, contentons aussi de retourner donner gratuitement a notre 'local car dealer' qui nous a vendu, jadis, une automobile a sa juste
valeur pour la simple raison qu'il contemple aujourd'hui la faillite; ou sechons ses funerailles si la mort l'emportait avant nous, alors que cinq ans durant depuis que nous avons conclu le
marche ci-haut avec lui sommes passes par son bureau en guise d'amitie echanger. Grande est notre tache, toi et moi, d'avertir ceux qui le savent pas de depenser moins que l'on gagne: c'est ca
prevoir et ca nous soulagera le malheur quand il nous elira pour victime, car nous passerons tous par la, humains que nous sommes! Mes amities a toi et tous le mbokatiers!

Garba Emeka 08/04/2012 22:19


Ndeko Muloji,


Na manso olobi mpo na grand nduliste Aurlus Mabele na Afrique de l´Ouest ezali ya kobakisa te mpe ya kolongola te, mpo ngai moko mpe nafandaki na ba mboka ya ba Sinangalé na tangu le Roi de
Soukous azalaki koningisa mokili na ba côté wana. Ndenge moko mpe na Kanda Bongo Man, tuna ba ndeko ba Sinangalé ya ba mbula wana 80-90, Nigeria, Benin, Togo, Ghana, C.I., Sénégal, surtout
Gambie, Sierra Léonne, Libéria mpe kokita na Afrique de l´Est lisusu kuna nde somo lisusu Uganda, Kenya, Tanzanie etc...


Ezali esengo mingi na ndenge okundoli ba mbula oyo ba ndeko oyo mibale basalaki succès ya makasi.


Kulutu Clément oyebisa Aurlus Mabele ete muasi na ye oyo ya béninoise ya soldat (para-commando) atunaka ye mingi epayi na ngai, mpe nakomelela ye article oyo.


Ngai mpe nasangisi losambo na ngai mpo na lobiko ya muana mboka Aurlus Mabele.

muloji 08/04/2012 21:01


LOSAKO PE LONGONYA NDEKO CLEMENT OSSINONDE


PONA  KOKANISA NDEKO AURLUS MABELE "LE ROI DU SOUKOUS" YA FIN DES ANNES 80 ET DEBUT 90


1) NAKANISI SOKO NA BUNGI TE AZALI CHANTEUR YA LIBOSO NAFRIKA YA KATI(afrique centale) OYO ASALAKA CLIP VIDEO EZALAKA KOLEKA NA LA VOIX DU ZAIRE PE NA RTCONGO AVANT MEME BA ZAIKO
ET AUTRES GROUPES MUSICAUX YA LES ANNES 80 PARCEKE JUSQUE LA TODJALAKI KAKA KOMONA BA CLIPS YA ALPHA BLONDY, TOURE KOUNDA, KASSAV, MBAMINA, TABOU COMBO ET AUTRES PONA MONDULE YA BATO BAYINDO YA
MOKILI YA MONDELE


2) AZALI PARMI BA CHANTEURS YA LIBOSO BAZALAKI KOSALA  STADE PLEIN NAFRIKA DE L'OUEST YE NA KANDA BONGO MAN


3) AZALI PARMI BA CHANTEURS OYO BASALAKI SUCCES  FOU N'ANTILLES BIEN AVANT BA PEPE KALLE, ZAIKO ET AUTRES


4) AZALI PARMI BA PRECURSSEURS PO NA LIKAMBO ETALI BACLIP_VIDEO FORMAT VHS (fin des années 80 ET debut 90) NA QUALITé PROFESSIONNELLE BIEN AVANT BA ZAIKO, EMPIRE BAKUBA, PAPA
WEMBA ETC...


DONC, AZALI MUNTU MONENE NA MUZIKI YA BAYINDO YAFRIKA NAKANISI TOKOKI KOBOSANA YE BOYE TE NA MANSO ASALAKI NA KOKATA MALINGA ATAKO MONGONGO EZALI YA CHARME TE LOKOLA BA
PAPA WEMBA MAIS ALAKISAKI NA BASUSU NZELA YA KOTONDISA STADE YA 80 MILLE PLACES ET VOIRE PLUS


LOSAKO ALANGWA NZEMBO!!!!!


KIMIA PE BOLINGO NA YO... AURLUS MABELE


YINKA MPIKO


LA VIE EST UN COMBAT


 

Serge, Kongo na biso 08/04/2012 19:41


Bonjour kulutu Clément,
En 1991 quand je vivais sur rue Yakoma à PotoPoto - Brazzaville, l’orchestre Loketo et les chansons d’Aurlus Mabele avaient un succès fou, les jeunes du quartier qui faisaient des
attroupements devant notre Mini Alimentation me disaient qu’il était de la rue Makoua à Poto Poto.  En 1992 les « Chunguras » lisez Choungoura (les natifs de l’Angola) et surtout à Luanda ne
jouaient que sa musique à cause de son rythme ensorcelé.  Ils préféraient la musique d’Aurlus Mabele, Kanda Bongoman et Pepe Kallé (ils nous disaient que ce dernier « Yampania » était un
fils Lunda de l’Angola).  Qu’est ce que les mécènes Kongolais et Africains attendent encore, le dernier coup de sifflet enfin qu’on voit encore cet aréopage des généraux et des politiciens
comme on a vu aux funérailles de Rapha Bounseki ?
Je profite à souhaiter à Aurlus Mabele un bon rétablissement rapide et mes salutations. 
Cordialement kulutu, boboto o mboka yo.
Serge, Kongo na biso