Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

Attaques simultanées à Kinshasa contre des symboles du pouvoir de Kabila

 

Les différentes dépêches ci-dessous décrivent les épisodes des attaques survenues le lundi 30 décembre 2013 à Kinshasa. Vu le mystère qui entoure encore ces événements, l'heure n'est pas encore venue de spéculer.

 

RDC: suspension des vols nationaux et internationaux à l'aéroport de Ndjili (agences)

(AFP 30/12/13)

 

KINSHASA, 30 décembre 2013 (AFP) - Toutes les compagnies aériennes ont suspendu leurs vols nationaux et internationaux depuis l'aéroport international de Ndjili, à Kinshasa, après les tirs meurtriers de la matinée qui ont fait au moins 24 morts, a-t-on appris auprès de deux agences de voyages qui gèrent les vols.

RDC: Attaques simultanées à Kinshasa contre des symboles du pouvoir de Kabila

(AFP 30/12/13)

KINSHASA, 30 décembre 2013 (AFP) - Des opposants au régime du président congolais Joseph Kabila ont mené lundi des attaques inédites et simultanées à Kinshasa, où des échanges de tirs ont retenti à l'aéroport et à l'état-major général après une prise d'otages à la télévision publique, place-forte du pouvoir. Des tirs ont également résonné dans la matinée à Lubumbashi, la deuxième ville du pays, où le président Kabila séjourne actuellement, sans que l'on sache précisément où se trouvait le chef

 

RDC: 24 corps d'assaillants présumés gisent à l'aéroport

(AFP 30/12/13)

KINSHASA, 30 décembre 2013 (AFP) - Au moins vingt-quatre personnes ont été tuées lundi à l'aéroport de Ndjili à Kinshasa, où des tirs ont résonné dans la matinée, a constaté un journaliste de l'AFP. Auparavant, Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, avait fait état d'un bilan provisoire de 16 assaillants tués à l'aéroport. Le porte-parole avait ajouté que 16 autres assaillants sont morts à l'état-major général et 8 à la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC), cibles d'attaques simultanées.

 

RDC: tirs à Lubumbashi vers la résidence de l'instigateur présumé de la prise d'otages à Kinshasa (ONG)

(AFP 30/12/13)

KINSHASA, 30 décembre 2013 (AFP) - Des tirs ont résonné lundi matin à Lubumbashi, deuxième ville de la République démocratique du Congo, près de la résidence d'un pasteur dont des fidèles avaient pris auparavant des otages à la télévision publique, a-t-on appris auprès d'une ONG. "Autour de 11h00 locales (09h00 GMT), il y a eu des crépitements de balles. Nous sommes en train de recouper les informations, mais ces tirs auraient eu lieu dans les parages de la résidence du.

 

RDC: les preneurs d'otages se revendiquent d'un pasteur ex-candidat à la présidentielle de 2006

(AFP 30/12/13)

KINSHASA, 30 décembre 2013 (AFP) - Les preneurs d'otages maîtrisés lundi à la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC) ont affirmé agir pour le compte d'un pasteur, ex-candidat à la présidentielle de 2006, remportée par l'actuel président, Joseph Kabila, selon un journaliste de la RTNC. Des jeunes armés "de machettes et d'armes" à feu, selon la police, ont forcé lundi matin l'entrée de la RTNC et pris en otages des journalistes. Avant que le signal de la chaîne ne soit coupé, ils...

 

RDC: 40 assaillants tués dans la prise d'otage à la télévision, les tirs à l'aéroport et à l'état-major (officiel)

(AFP 30/12/13)

KINSHASA, 30 décembre 2013 (AFP) - Quarante assaillants ont été tués lundi à Kinshasa au cours de la prise d'otage à la télévision publique, et des tirs survenus à l'aéroport international et à l'état-major général, situé au camp de Tshatshi, a annoncé le gouvernement. "Il y en a eu 16 qui sont tombés à l'aéroport, huit qui sont tombés à la RTNC (Radio-Télévision Nationale Congolaise ) et 16 à l'état-major général. Il n'y a aucune victime civile rapportée, et aucune.

 

RDC: tirs à l'aéroport et dans un camp militaire de Kinshasa (habitants)

(AFP 30/12/13)

KINSHASA, 30 décembre 2013 (AFP) - Des tirs étaient entendus lundi matin dans plusieurs endroits de Kinshasa, dont l'aéroport et un camp militaire, et des hommes armés ont pris en otages des journalistes à la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC), selon des habitants et la police. Entre 09H00 (08H00 GMT) et 09H30, une journaliste a entendu plusieurs tirs d'arme lourde dans les environs du camp de Tshatshi, situé à une dizaine de kilomètres du siège de la RTNC. Un chauffeur de.

 

RDC: des journalistes de la télévision nationale pris en otages par des jeunes armés (police)

(AFP 30/12/13)

KINSHASA, 30 décembre 2013 (AFP) - Des journalistes de la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC) ont été pris en otages par des jeunes armés, lundi matin à Kinshasa, où la police s'était déployée pour les déloger, a-t-on appris de source policière. "Ce sont des gens armés avec des machettes et des armes, ils ont pris en otage des journalistes. Une opération est en cours pour les déloger. Ils ont déjà été cernés", a déclaré à l'AFP le colonel Mwana Mputu, en...

      RDC: reprise des activités à Kinshasa au lendemain des attaques

 
(AFP 31/12/13)

KINSHASA, 31 décembre 2013 (AFP) - Les activités reprenaient progressivement mardi à Kinshasa au lendemain des attaques simultanées qui ont visé l'aéroport international, l'état-major général et la télévision publique, ont constaté des journalistes de l'AFP.

La circulation avait repris mardi matin dans le centre des affaires, où des commerces rouvraient timidement, a constaté une journaliste de l'AFP.

Après la panique, des habitants racontent leur ressenti des événements.

(AFP 31/12/13)
KINSHASA, 31 décembre 2013 (AFP) - Au moins une quarantaine de personnes sont mortes à Lubumbashi, deuxième ville de la République démocratique du Congo, dans les échanges de tirs lundi entre forces de sécurité et adeptes d'un pasteur ex-candidat à la présidentielle de 2006, a-t-on appris auprès d'un témoin. "J'ai vu une quarantaine de corps dans des camions de la GR (garde républicaine, chargée de la protection du président Joseph Kabila) qui se dirigeaient vers des morgues. Tous étaient habillés...
(AFP 31/12/13)
KINSHASA, (AFP) - Le ministre de la Défense de la République démocratique du Congo, Alexandre Luba Ntambo, a déclaré lundi que la situation était "totalement" aux mains de l'armée, après plusieurs attaques ayant principalement ciblé la capitale congolaise et Lubumbashi, deuxième ville du pays. "Nous avons totalement la situation en main. Maintenant la question est de savoir qui sont ces assaillants. C'est une question à laquelle je ne veux pas répondre maintenant pendant que nous sommes en pleine investigation", a...
(AFP 31/12/13)
KINSHASA, (AFP) - La Mission de l'ONU pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (Monusco) a mis ses troupes en état d'alerte lundi après des attaques qui ont ciblé quasiment au même moment Kinshasa, Lubumbashi, deuxième ville du pays, et Kindu, a déclaré lundi soir l'ONU. La Monusco "a placé en alerte les troupes présentes dans ces villes", où un calme précaire est revenu, a déclaré Martin Niersky, porte-parole du secrétaire général de l'ONU, s'exprimant depuis New-York. Il...
(RTBF 31/12/13)
Le ministre de la Défense de la République démocratique du Congo, Alexandre Luba Ntambo, a déclaré lundi que la situation était "totalement" aux mains de l'armée. Lundi, plus de 70 personnes ont été tuées lundi dans des attaques qui ont ciblé principalement Kinshasa et Lubumbashi, la deuxième ville de la République démocratique du Congo. "Nous avons totalement la situation en main. Maintenant la question est de savoir qui sont ces assaillants. C'est une question à laquelle je ne veux pas...
(Reuters 31/12/13)
KINSHASA (Reuters) - Les affrontements qui se sont produits lundi en République démocratique du Congo (RDC) ont fait une centaine de morts, selon un nouveau bilan communiqué mardi par les autorités. Ces violences ont été attribuées à des partisans du pasteur Paul Joseph Mukungubila, un chef religieux qui s'est proclamé "prophète de l'Eternel" et dénonce l'influence qu'exercerait le Rwanda sur le gouvernement de Joseph Kabila. Ses fidèles ont tenté de s'emparer de l'aéroport de Kinshasa. Ils ont également fait irruption...

 

(Le Figaro 31/12/13)
Plus de 70 opposants au président Joseph Kabila ont été tués lors d'assauts menés dans les principales villes du pays. Les troupes de l'ONU sont en état d'alerte. Journée sanglante en République démocratique du Congo. Plus de 70 assaillants, opposants au président Joseph Kabila, ont été tués lors d'attaques menées dans les principales villes du pays. Il s'agirait principalement de partisans du chef religieux Paul Joseph Mukungubila, candidat à la présidentielle de 2006, remportée par l'actuel chef de l'Etat. A...
(RFI 31/12/13)
En République démocratique du Congo (RDC), les attaques survenues ce lundi 30 décembre à Kinshasa, Lubumbashi et Kindu ont été conduites par des jeunes qui se réclamaient du pasteur Joseph Mukungubila. Ce dernier, joint par RFI, affirme que ses disciples étaient « désarmés » et qu’ils voulaient protester, après des attaques qui auraient visé la maison d'un dignitaire de son église et sa résidence à Lubumbashi. Selon le dernier bilan des autorités, plus de 70 assaillants ont été tués. L’armée...

.

..

Commenter cet article

Serge - Kongo na biso 06/01/2014 15:32


Mbote Pedro,


les deux supposés jumeaux ne les sont même pas, ils ne sont pas non plus des Kabilas ou des fils
katangais mais plutôt des Tutsis Banyarwanda, des purs sang Kanambe, la mama koko, le toko toko (raïs - drogueur) et leur voyou jeune frère qui a eu le culot de déguerpisser le grand Sakombi
Inongo Domsak muana Kin comme un malfrat. Les vrais fils et filles de Laurent Désiré Kabila errent au monde comme des sans abris. Comme kulutu Messager a dit: "Le nom de jumeaux Nsimba, Nzuzi,
Shako etc viennent toujours devant le nom de famille chez les congolais à l'exception de Kanambe" qui veut nous faire croire quelque chose. Oh, j'ai trouvé mieux: "Il n'y a pas de règle sans
exception" et la famille de Rais fait partie de cette exception. Ndeko Pedro ba questions oyo otuni na RDC ezali "infraction" oyo baloba ... contre l'aise majestueux, Kabange atanga na université
des etats unis d'Amérique, eza université moko ebombama il parait, eza kaka lokola vieux wana ya musicien oyo atanga na université de Bordeaux, yango ezalaka lisolo ya "yoko kaka bongo, yebela
kaka bongo pe sukisela kaka bongo." Na 2006 Mama Marie Thérèse Nlandu candidate malheureuse na présidence alukaki ayeba, asukaki na boloko ya Makala. Po yo mutu otanga universite moko na Jaynet
Kanambe il faut ozala muana muke selon ba age oyo bango bapesa, Kanambe abomaki LD Kabila na Janvier 2001 mais 2006 azalaki na 30 ans or soki olongoli 5 ans afandaki na pouvoir akotikala na 25
ans, longola lisusu kobanda azalaki na invasion ya AFDL na 1996 soit 6 ans akotikala na 19 ans, lokola azali soit disant lipasa ya Jaynet elingi koloba ke ozalaki komona ye na âge ya 17, 18 to 19
ans na université, wana na moins de 15 ans déjà Kanambe azalaki Taximan ya ba vedettes congolais na Dar es salam. Certainement  omonaki Jaynet na vraie âge naye bongo lelo akitisi âge, est
ce que ezalaki école ya langue française po tango She Okitundu alakisi ye français akoma koloba ke atanga yango na Tanzanie na école française etc...  Conseil ndeko Pedro: "Ce monsieur est
comme Melchisédech de la bible qui n'a pas d'ami d'enfance, il a nié son père et sa mère, sa tribu, sa famille et son pays, il est "alias Joseph Kabila tout court."


Koloba ke oyebi bango eza crime monene, c'est plus que la criminalité elle même. Mituna na yo ezalaka
solo ya bunia.


Boboto o mboka yo,


Bonane 2014!


 


Serge - Kongo na biso  

Pedro 03/01/2014 09:23


Chers mbokatiers,


 


Une petite curiosité, deux petites questions et un commentaire. Les questions : 1. Jaynet et Hyppolite sont-ils des jumeaux (c'est-à-dire, ont-ils du moins la même mère
biologique ?) 2. S’ils ne sont pas des jumeaux, Jaynet est-elle du moins une vraie fille biologique de Laurent Désiré ? Le commentaire : Je voyais Jaynet presque tous les jours
quand elle était à l’Université (cette étudiante tanzanienne qui conduisait une Land Rover Discovery et que les rumeurs disaient être la fille du président de la RDC, et dont le visage lui
ressemblait de plus en plus pour confirmer les rumeurs). Et puisque je ne savais pas que Kyungu était l’équivalent de Nsimba (et Kabange l’équivalent de Nzunzi), je croyais qu’il s’agissait là
d’un surname tanzanien qui se plantait à la place de Kabila, pour tromper la vigilance, puisqu’elle n’avait pas de garde-corps. Elle ne portait même pas le nom de Kabila comme middle
name.

Nyanguila 03/01/2014 02:04


 Bonsoir à tous et tous mes meilleurs voeux pour l'an 2014 et malgré des malheurs qui nous accablent!Concernant ces derniers événements sanglants,je me demande sur le pourquoi d'une telle
aventure,de la part des assaillants,qui conduisait droit à la mort?Et pourquoi y avoir répondu présent et par"oui"à l'instigateur et commanditaire?Pourquoi a-t-il initié une telle absurdité qui a
fini par un gâchis humain?Concernant les raisons avancées telles que l'occupation du pouvoir par un étranger et compromissions avec le Rwanda vers un accord des dûpes où le Rwanda reprendrait
l'initiative en réarmant les combattants du M23 pour attaquer de nouveau le Congo!Tout ça nous paraît compliqué à imaginer!Mais ce qui est vrai,à mon avis,est que pour un Etat tel le Congo-Rdc,de
par son histoire,ce n'est qu'une suite d'occasions manquées!De la table-ronde,de 1960,pour envisager une évolution positive vers l'indépendance,pour bien des années à venir,les leaders avaient
choisi la précipitation et les résultats,..?Très tristes.De 1990,le 24 Avril,pour la 1ère fois,le dictateur d'alors admet le principe du multipartisme,même en commençant par 3 partis,mais
l'oppositon,sous la bannière radicale,ne put parier sur le concept d'évolution!Et les résultats,...?De blocages en blocages,...jusqu'à ce que les Kabila,père et fils soutenus par les régimes
sanguinaires de Musévéni et Kagamé,finirent par prendre le pouvoir présidentiel et devenir maîtres du pays!Il n'ya pas lieu de s'étonner que Kabila,fils, se comporte d'une façon ou d'une
autre!C'est ainsi pour des gens qui ont conquis le pouvoir par les armes!Quand je fais référence au concept d'évolution c'est que j'aurais voulu que notre Tshisekedi opta pour une orientation à
l'exemple de ce qui s'était passé en Argentine,au Brésil et au Chili,et même en Pologne et d'autres pays de l'est,où la détente,dans le temps,finit par mettre à raison les anciens
dictateurs!Mais,notre Tshi-tshi,il choisit la querelle permanente et,de guerre lasse,de fil en aiguille,celle-ci justifia l'intervention armée des Kabila!Et cette situation,dans laquelle nous
nous trouvons,n'est que le résultat de cette trame!Et où en sommes-nous?Si par la détente,obtenue et réussie,entre Mobutu et Tshisekedi,et une évolution démocratique réalisée,je ne vois pas
comment les bandits tels les Kabila allaient se justifier pour mener une guerre contre le Zaïre,de l'époque,et l'emporter!A nous de subir les conséquences,...et jusqu'à quand?Espérons que d'ici
peu on aura une solution!Voici le pourquoi si nous sommes dans une telle difficulté! Bien à vous et à plus!

flash 02/01/2014 17:01


FLASH 1  FLASH 1


 


Le Colonel MAMADOU NDALA MOUSTAPHA N´EST PLUS.

Claude Kangudie 31/12/2013 17:44


Mon frère Ya Moti...que dire sur ton posting aussi touchant que poignant. Je partage la même douleur que toi. Devrons-nous dire que nous allons fêter cette fin d'année alors que les nôtres sont
en train d'être tués matin, midi et soir ??? Qui peut comprendre que dans une telle situation, que certains parmi nous, au nom de la liberté et de la culture (sic), veulent aller danser dans les
concerts ??? Et ils divisent et distraient pour cela la Communauté...Sommes-nous maudits pour être aussi bas à ce niveau ??? Alors qu'Eugène Diomi Ndongala est en train de donner
sa vie pour le Congo !!! Que dire à tous les Mbokatiers et Mbokatières ? Bonne année 2014 et courage.Ce sont mes voeux, avec un coeur bien triste... Nansha ku toto, nansha ku ndandanda eloba
Baluba. RDC Congo, mboka ya Bazana na Tungulu, ezali Libanga ya Talo.


 


Claude Kangudie.


 

YA MOTI 31/12/2013 14:42


Chers compatriotes, je vous laisse lire cette lettre ouverte adressée aux congolais et à celui qui dirige notre pays.


Adresse aux compatriotes


Malgré ma mise en garde, la signature est apposée à Naïrobi.


Au même moment le Rwanda, conformément à ce qu’avait annoncé le chef, de l’Etat, le 02 décembre dernier du haut de sa tribune à Goma, reprend le recrutement de jeunes gens pour préparer le
prochain assaut sur la RDC.
L’opinion internationale en est témoin. Cette information relayée par plusieurs médias tant nationaux qu’internationaux confirme la chose.
La population désabusée de Goma est aussi témoin de la certitude avec laquelle le chef, de l’Etat, a annoncé d’autorité la prochaine guerre que le Rwanda et l’Ouganda entendent mener contre notre
pays dans une stratégie de guerre d’usure. C’est justement parce qu’il en connaît les contours qu’il a pu parler avec autant d’assurance. Avec tout ça comment comprendre que ceux qui se disent
être dirigeants de ce Congo continuent à entretenir de très bonnes relations avec le Rwanda ?


Chers compatriotes, mon cœur est déchiré, du fait que ces gens nous prennent pour du bétail. Je dis bien et je le répète : la Communauté Internationale est témoin de tout ce qui est en train de
se passer. Pourquoi Naïrobi au Kenya ? S’il fallait signer, pourquoi pas Kinshasa? Et pourtant certains ministres en vue, dont MENDE que j’ai suivi, n’étaient pas d’accord.


Quand le Chef, de l’Etat est arrivé à l’Elysée pour être reçu, il ne peut pas ne pas se rappeler le cri qu’il avait entendu. C’était la voix d’un journaliste qui l’avait appelé : M. Hyppolite
KANAMBE. Etait-ce une erreur ? Non ça n’en était pas une. C’est exactement ça le Nom de l’homme. Quelle imposture ?! Chers Compatriotes le journaliste ne s’est pas trompé, c’est très justement
par son nom qu’il l’a appelé. N’est-ce pas qu’il était allé s’incliner sur la tombe de son père KANAMBE à MOBA ? C’est bien là que KANAMBE père a été enterré. Il est de notoriété publique à MOBA
qu’il aurait promis de lui ériger, en hommage, une pierre tombale.
En lieu et place de l’appeler par son nom officiel, il serait désormais honnête de l’appeler par son nom, son nom vrai.


Si vous, traitres Congolais, tenez toujours à maintenir cet homme à la tête de ce pays pour faire souffrir les Congolais, portez alors sur vous le sang de plus de 6 000 000 de Congolais, je tiens
à le rappeler. Ce chiffre pourrait atteindre les 10 000 000…


Sachant que c’est un étranger, j’avais pris soin de vous prévenir en tant que candidat Président à l’élection présidentielle de 2006, lors de mon intervention sur Antenne A à Kinshasa.
J’avais à cette occasion donné l’écriture de Deutéronome 17 : 14-15 qui dit : «lorsque tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, lorsque tu le posséderas, que tu y auras
établi ta demeure, et que tu diras: Je veux mettre un roi sur moi, comme toutes les nations qui m’entourent, tu mettras sur toi un roi que choisira l’Eternel, ton Dieu, tu prendras un roi du
milieu de tes frères, tu ne pourras pas te donner un étranger, qui ne soit pas ton frère».


Je l’ai fait à maintes reprises non seulement sur Antenne A, suite à la répression des manifestants qui protestaient contre les conditions d’organisation des élections de 2006, mais aussi lors de
mon meeting sur la Grand-Place Moïse Tshombé à Lubumbashi. Vous comprendrez par là que le Dieu Créateur a toujours eu raison.


Aussi, j’en appelle à M. François HOLLANDE, qu’il se souvienne, lors de son escale au Sénégal en route pour le 14e Sommet de la Francophonie de Kinshasa, qu’il avait promis avec courage de
pouvoir aider le Mali qui était envahi ainsi que la RDC quant à l’intangibilité de ses frontières.


La Communauté Internationale devrait se sentir obligée d’aider le Congo.
Le monde entier est calme aujourd’hui parce que les puissantes nations, qui ont dû intervenir lors de la première guerre mondiale, ont pu découvrir dans le chef de nos vaillants pères au combat,
la puissance de cette prophétie d’Ésaïe 18 citant ce peuple redoutable depuis qu’il existe, nation puissante et qui écrase tout dont nous parlons souvent. Je ne me trompe pas si je dis que c’est
de notre sol et sous-sol qu’ils ont puisé la précieuse matière qui leur a permis de mettre fin à la Seconde Guerre Mondiale.
Si ce langage peut paraître complexe, ça ne l’est pas pour la Communauté Internationale. Pourrait-on, alors, reconnaître que le Congo ait pu, de manière déterminante, contribuer à la paix du
monde ? Devrait-on oublier nos grands-pères qui ont combattu sous diverses bannières pour permettre à l’Europe de s’affranchir de l’étau d’Hitler?
La Communauté Internationale va-t-elle vraiment oublier tous les efforts fournis par les Congolais pour l’instauration de la paix dans le monde et sans remords, ni regrets, nous laisser entre les
mains des envahisseurs déclarés et leurs commanditaires ?
Je vous rappelle que le Dieu Créateur, celui-là même qui est le garant de l’Histoire de l’humanité, à chaque fois que les générations passent, à travers les âges, c’est bien lui qui
continuellement est en train d’écrire ladite histoire.
Vous n’avez pas intérêt à laisser le Rwanda continuer à semer le désordre (trouble) chez nous.


Quant à vous, chers compatriotes, le colonisateur mettait le fouet (la chicotte) entre les mains des Congolais pour fouetter leurs frères congolais, voulez-vous répéter la même scène en acceptant
que le Rwandais vous remette l’arme pour tuer votre frère ? S’il est inacceptable de réaliser cette scène que je viens de vous décrire, alors ressaisissez- vous.


M. KANAMBE, par imposture, a été hissé à la tête de notre nation pour nous détruire. L’imposture est effective pour avoir voulu la perpétrer par le biais du peuple Luba, cela ne laisse plus aucun
doute. Notre tradition la met en évidence :
Chez les Luba quand les jumeaux naissent, ils naissent avec leurs noms, lesquels ont prééminence sur le nom de famille.
La naissance des jumeaux est donc marquée par une nomenclature particulière du fait même de la naissance et de ce qu’elle représente. L’ainé s’appelle KYUNGU fils d’un tel, le cadet s’appelle
KABANGE fils d’un tel.
Ces deux noms ayant prééminence sur tout autre, on n’a jamais ouï dire chez nous pour les jumeaux que tel s’appellerait MUKALAY KABANGE et son frère ainé MUKALAY KYUNGU. Le nom de famille ne peut
jamais avoir la primauté.
Ce détail avait attiré mon attention, car c’est une profanation que de mettre un autre nom devant la nomenclature gémellaire chez nous. C’est KYUNGU fils de… et KABANGE fils de…un point c’est
tout !
Par ailleurs il est notoire que JAYNET, l’ainée de KABANGE n’a jamais porté en prééminence le nom de KYUNGU.
J’observais tous ces détails très attentivement afin de déceler les mobiles de cette imposture et en identifier les auteurs.
Il y a tout lieu de croire que c’est dans la précipitation et par à-coup que cette sordide machination a été concoctée.


Les armes que le sieur KANAMBE achète, c’est avec l’argent du contribuable congolais, votre argent.
C’est donc avec notre argent qu’il achète les armes qui vont servir à nous assassiner.
La MONUSCO a établi la provenance des 300 tonnes d’armes que le M23 a abandonnées dans sa fuite devant les FARDC à RUMANGABO. Il est établi que toutes ces armes venaient d’Ukraine. Les Autorités
Ukrainiennes sont formelles, elles ont vendu ces armes à un seul pays en Afrique : la RDC ; et l’acheteur n’est autre que le sieur KANAMBE sous son nom d’imposture.
Non ! Le Dieu du Ciel vous dit STOP !


M. KANAMBE sait très bien que toutes ces armes que le Congo achète sont destinées à tuer les Congolais. Ce n’est pas avec l’intention de défendre les Congolais qu’il les achète. Allez-vous encore
avoir peur de ce Monsieur qui s’arme avec