Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Avant d'attaquer les archives de Michel Kinzonzi sur le régime Mobutu, notre ami Dom Munsiensi nous envoie un numéro d'archives du journal Étoile du 8 mars 1965 sur l'arrestation de Madame Kamitatuà l'aérodrome de Kikwit.

Nous l'avons trouvé intéressant pour les mbokatiers avides de l'histoire politique de notre pays.

Nous informons Dom Munsiensi que le journal Etoile est l'ancêtre du quotidien Salongo.

Voici le rectificatif du responsable de l'étoile, Pascala Kapella à propos des responsabilités de Paul Bondo Nsana au sein de ce journal.

 

 

Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Pascal Kapella sur l'article Arrestation de Madame Kamitatu en 1965, sur votre blog Le blog de Messager

Extrait du commentaire:


Paul Bondo n'a jamais été responsable du journal "L'Etoiole du Congo" dont je fus le fondateur et éditeur responsable. Il y a travaillé comme journaliste à l'époque avant que le gouvernement
Mobutu prenne le contrôle ou nationalise cet organe de presse -( comme d'ailleurs aussi le journal "Le Courrier d'Afrique" dirigé par Gabriel Makoso) - et l'y installe comme
responsable avec la complicité de Jean-Jacques Kande Nzambulate, alors ministre de l'information. Evitons de falsifier l'histoire de notre pays. 

 


Msg

 


 

 

Numériser0001

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Messager 19/06/2010 15:41



Cpest avec beaucoup de respect que nous avons accueilli votre rectificatif au sujet du journal Etoile et de Paul Bondo.Nous l'avons immédiatement publié.


Notre rêve sur ce blog est de donner la parole aux témoins privilégiés de notre histoire comme vous. Nous croyons que vous êtes le même Pascal kapella, ancien commissaire général.


Nous allons vous contacter pat e-mail.


 


Messager



Pascal Kapella 19/06/2010 00:25



Paul Bondo n'a jamais ete responsable du journal "L'Etoiole du Congo" dont je fus le fondateur et editeur responsable. Il y a travaille comme journaliste a l'epoque avant que le gouvernement
Mobutu prenne le controle ou nationalise cet organe de presse -( comme d'ailleurs aussi le journal "Le Courrier d'Afrique" dirige par Gabriel Makoso) - et l'y installe comme
responsable avec la complicite de Jean-Jacques Kande Nzambulate, alors ministre de l'information. Evitons de falsifier l'histoire de notre pays.