Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

Arrestation de Lumumba, qui était le quatrième prisonnier?

 

Lorsqu’il fut arrêté le vendredi 2 décembre 1960 à Port-Francqui actuel Ilebo, Lumumba, le grand lapin selon les termes employés dans le procès-verbal de la séance du Collège des commissaires généraux du même jour, devait être transféré à Léopoldville le plus vite possible pour éviter que les casques bleus ghanéens n’interviennent en sa faveur.  Un télégramme était envoyé à Mobutu pour que ce dernier envoie un avion. L’homme qui dirigeait cette opération si délicate n’était autre que le commandant Gilbert Mpongo. Inspecteur à la Sureté nationale, il était officier de liaison et portait le grade de major.

image005                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              De g à d : ? , Maurice Mpolo, Joseph Okito et Patrice Lumumba. Mais qui fut le quatrième prisonnier ?

 

A l’époque, il était le seul homme qui avait réussi à faire un stage de contre-espionnage en Europe. Pour avoir réussi à capturer l’ancien premier ministre, certains membres du Collège des commissaires s’étaient prononcés pour que Gilbert Mpongo soit promu à un grade supérieur de l’armée compte tenu de ses mérites.

image009

Ecce homo (Voici l’homme). Lumumba arrêté et entouré par une quarantaine d’hommes en arme

 

En fin d’après-midi, le DC 3 d’Air Congo qui transportait Lumumba et ses compagnons d’infortune se posa à Ndjili. C’était peu après 17 heures. Il alla se ranger au bout de l’aérodrome. Près de 200 personnes, parmi lesquelles certains commissaires généraux, attendaient le débarquement des précieux colis. Lorsque l’appareil s’immobilisa, il fut  aussitôt entouré par des militaires qui pointèrent leurs armes vers la carlingue. Le commandant Mpongo sortit le premier de l’avion suivit quelques instants plus tard par Lumumba puis des autres prisonniers, tous les mains ligotés derrière le dos par une grosse corde.

 

image010

Télégramme envoyé à Mobutu le 2 décembre 1960.

 

Devant les caméras, Lumumba fut bousculé par les éléments de l’ANC, certains lui tordirent les bras pour être certains que la corde qui servait de menottes était bien attachée. Placé avec ses compagnons dans un des camions militaires qui s’y trouvaient pour la circonstance, et suivi par un véhicule des journalistes occidentaux, le cortège prit la direction du camp para-commandos de Binza où vivait le colonel Mobutu. Devant leur chef et devant les journalistes, les militaires brutalisèrent les prisonniers. http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/decolonisation/video/AFE04002995/l-arrestation-de-lumumba.fr.html

 

image011

 

 

   Lumumba et ses compagnons sous les pieds de Mobutu qui savoure sa victoire

Plus tard, les captifs furent amenés à la prison improvisée dans la caserne des parachutes à Binza. Selon des témoins, incité par le commandant Mpongo, Lumumba et ses compagnons toujours les bras ligotés derrière le dos furent assaillis par une quarantaine de soldats. Ils furent jetés par terre comme des sacs de marchandises et battus sans pitié. De loin, on pouvait même entendre leurs hurlements. Contrairement aux idées reçues, il y avait quatre prisonniers et non trois. Outre Lumumba, Okito et Mpolo, il y avait un quatrième homme qui avait subi les mêmes brutalités et sévices qu’eux. Qui était-il ?  Pourquoi son identité avait-elle été cachée ? Pourquoi n’a-t-on jamais parlé de lui ? Quelle avait été son sort ? Était-il aussi transféré à Elisabethville ? Où son calvaire s’était-il arrêté ? Dans le livre Les cinquante derniers jours de sa vie dont nous nous sommes inspiré, les auteurs Heinz et Donnay, parlent aussi de ce quatrième mystérieux prisonnier sans toutefois donner des précisions sur lui. Sur la première photo, il est quasi impossible de voir sa figure. Il serait souhaitable que les historiens se penchent sur le cas cet homme et répondre à toutes nos interrogations. Il faudrait reconstituer les pièces du puzzle de sa vie, de son sort et du pourquoi de son arrestation afin que justice lui soit aussi rendu. Comme aucun livre ne parle suffisamment de lui, l’histoire du Congo reste en tout cas pour ce fait précis un peu tronquée.  

Samuel Malonga

 ©Mbokamosika 2012

            

Voici la liste des 5 compagnons de Patrice Lumumba assassinés le 15.02.1961 à Bakwanga:

Elengesa Pierre, Finant jean-Pierre (père d’Abeti), Nzuzi Emmanuel (frère de Cathérine Nzuzi), Muzungu Christophe, et Mbuyi  Joseph.

Trois personnalités connues avaient été assassinées le 17 janvier 1961 à Elisabethville (Lubumbashi):

Patrice Lumumba, Okito, et Maurice Mpolo.


Messager

                                                                                                                                                          

 

Commenter cet article

Mara Basaula-Divididi 29/01/2017 23:04

Bonjour Mbuta Malonga
Comme.je venais de mentionner dans mon long post, les noms des prisonniers qui furent capturés avec LUMUMBA à Port Francqui par le major Pongo et dont voit sur la photo furent Isidire BONDHE (le plus vieux), MUCHUNGU et la 3ème personne dont on cherche l'identité fut Jacques LUMBALA. Donc, MPOLO et OKITO ne sont pas sur ces photos pour la simple raison qu'ils etaient arrêtés bien avant LUMUMBA dans le Maïndombe et transférés àThysville avant même l'arrestation de LUMUMBA. J'ai eu la.chance de partager des moments au cours de ma formation politique certains proches et camarades de LUMUMBA, membre du MNC-L son parti dont le feu Christophe NGBENYE, Papa Mathias KEMISHANGA, Loucouyard LUNKUNKU qui vit actuellement en exil au Danemark, feu Albert KISONGA et tant d'autres. MUCHUNGU est mort assassiné en Tanzanie en 1978 par les services des renseignements exterieurs du Zaïre; Isidore BONDHE est mort en exil au Congo-Brazzaville en 1988, Jacques LUMBALA victime d'une mort atroce à Bakwanga avec d'autres comme Emmanuel NZUZI, Christophe MUZUNGU, ELENGESA, Jean-Pierre FINANT, YANGALA et FATAKI... Donc, j'ai tenu à corriger cette partie de notre histoire et de mettre fin à cette confusion. Je vous remercie...
Michel Mara Basaula-Divididi dit MBD

Mara Basaula-Divididi 29/01/2017 22:47

Contribution au rétablissement de la vérité historique : « Arrestation du grand lapin (Lumumba) et de ses camarades »… MBD

J’ai tenu à travers ce post de rétablir une vérité historique, de corriger une partie de l’histoire qui nous a été depuis des années faussement racontée par les médias, tant nationaux qu’internationaux.

Le vendredi 2 décembre 1960, lorsque Patrice-Emery LUMUMBA fut arrêté à Port Francqui (Ilebo) en compagnie de ses camarades et de sa femme Pauline (qui portait dans ses bras leur fils Roland), l’inspecteur à la sûreté nationale qui dirigeait les opérations, le Major Gilbert PONGO (père de Pongo Love) sera obligé de ramener à Kinshasa le même vendredi 2 décembre à bord d’un DC 3 d’Air-Congo LUMUMBA et ses camarades capturés ensemble avec lui. Les prisonniers seraient ligotés et malmenés dans l’avion jusqu’à leur arrivée à l’aérodrome de Ndjili, ensuite jetés dans un véhicule militaire et emmenés dans la villa du jeune colonel MOBUTU située au camp des paras à Binza. Ils furent tabassés devant ce dernier et certains membres du Collège des commissaires généraux...

Sur les différentes photos et vidéos prises ce jour-là, on voit le prisonnier LUMUMBA avec 3 autres personnes dont les médias nous présentent jusqu'à ce jour qu'il s'agissait de Joseph OKITO et de Maurice MPOLO, tandis que l'identité de la 3ème n'est pas connue...
Rappelons que MPOLO et OKITO, proches de LUMUMBA étaient arrêtés bien avant lui à Maïndombe et conduits au camp militaire de Thysville (Mbanza-Ngungu). Donc ça ne pouvait pas être Maurice MPOLO et Joseph OKITO...
Sur ces photos et vidéos, nous reconnaissons comme prisonniers, Patrice LUMUMBA, MUCHUNGU, Jacques LUMBALA, puis le plus vieux de tous Isidore BONDHE…
Dès le lendemain de leur arrivée à Léopoldville, LUMUMBA, BONDHE, LUMBALA et MUCHUNGU, les 4 dont on voit sur les différentes photos et vidéos, seront transférés à Thysville où ils rejoignirent en prison leurs camarades, Jason SENDWE, Maurice MPOLO, Joseph OKITO, Joseph SHAKO et autres…
Tandis que d’autres lumumbistes tels que Emmanuel NZUZI, Loucouyard LUNKUNKU, Albert KISONGA croupissaient à Luzumu...

Épilogue...

- Patrice LUMUMBA, premier ministre, fut transféré le 17 janvier 1961 de Thysville à Elisabethville (assassiné le même jour) ;
- Joseph OKITO, sénateur du Kasaï, vice-président du Sénat en juin 1960 et président de cette institution en septembre 1960, transféré en compagnie de LUMUMBA puis mort assassiné le 17 janvier 1960 ;
- Maurice MPOLO, membre du MNC-L et ministre de la Jeunesse et des sports dans le gouvernement LUMUMBA, transféré avec OKITO et LUMUMBA le 17 janvier 1960 de Thysville à Elisabethville, mort assassiné ;
- Joseph SHAKO, Jason SENDWE seront transférés (2ème vague) de Thysville à la prison de N’dolo à Kinshasa ;
- Isidore BONDHE, arrêté avec LUMUMBA à Port Francqui (photos) serait mort en exil au Congo-Brazzaville en 1988 ;
- MUCHUNGU, député national MNC-L, arrêté avec LUMUMBA (photos) sera assassiné en 1977 ou 1978 en Tanzanie par les services de renseignement extérieurs du Zaïre de MOBUTU ;
- Jacques LUMBALA, arrêté avec LUMUMBA (photos) sera victime d’une mort atroce à Bakwanga avec 6 autres lumumbistes dont Emmanuel NZUZI (frère de Catherine NZUZI wa MBOMBO), Camille YANGALA, Jean-Pierre FINANT (papa d’Abeti MASSIKINI et de Jeannot ABUMBA), Pierre ELENGESA, capitaine FATAKI, Christophe MUZUNGU (son le fils est l’actuel ambassadeur de la RDC au Congo-Brazzaville) ainsi que Joseph MBUYI...

En conclusion, les 3 autres prisonniers ligotés avec LUMUMBA (photos) furent MUCHUNGU, BONDHE et LUMBALA… et non MPOLO et OKITO… MBD

Erika 15/01/2016 00:31

Maybe Maurice Mpolo more mature, I saw his photos more young on internet,
but that brother does not look like Okito. Photos on internet show him different and more tall than Lumumba. Watch this video of Maman Jacqueline.
https://www.youtube.com/watch?v=1REzTrHiHWs

I am more Congolese than those stooge who killed Congolese activists.

"Ni brutalités, ni sévices, ni tortures ne m’ont jamais amené à demander la grâce, car je préfère mourir la tête haute, la foi inébranlable et la confiance profonde dans la destinée de mon pays, plutôt que vivre dans la soumission et le mépris des principes sacrés"

Lumumba and lumumbists live!
Vive le Congo ! Vive l’Afrique !

Richard Kasongo 18/01/2012 04:34


Ntoma , Maurice M'Mpolo ou Okito baza te na photo oyo ..je suis categorique sur ca Ntoma...Merci

Samuel Malonga 17/01/2012 21:16


Richard,


Je peux bien me tromper. Mais il serait souhaitable que quelqu'un nous donne les noms de ces trois autres prisonniers sur la photo hormis Lumumba. Mais, j'ai aussi une autre photo des trois
martyrs. Elle a servi de couverture à un livre.  Il y a, selon moi, une forte ressemblance entre M'Polo dans la photo publiée ici et Mpolo dans le livre. Je vais l'envoyer à Messager
qui décidera de sa publication. En outre, comme tu es un proche de la famille Mpolo, il serait mieux que les enfants et petits-enfants du grand homme d'Etat envoient par ton truchement sa
photo à Mbokamosika afin que les Congolais (re)voient son vrai visage.

Richard Kasongo 17/01/2012 14:56


Etaient aussi assassines: Lumbala Jacques,yangala
Camile... 

Richard Kasongo 17/01/2012 12:51


Ntoma, en tout cas je tiens fort que papa Maurice M'Polo ii esy ailleurs dur cette photo, etnat un peu familier de famille M'Polo et apres avoir demade la lumiere..en tout cas est categorique...
Koko na biso zali na photo oyo te. Batu mingi basalaka confusion naye na photo oyo.Point final, voila ....


 


Richard Kasongo

Samuel Malonga 16/01/2012 21:20


@ Richard,


Maurice Mpolo est bien sur la photo. Il est deuxième à partir de la gauche.

Samuel Malonga 16/01/2012 21:00


Il y a eu plusieurs amis de Lumumba qui avaient été assassinés au Kasaï. Mais dans l'article, j'ai fait allusion à ceux qui ont voyagé avec le Premier ministre de Port-Francqui à Léopoldville le
2 décembre 1960. Ils ont ensuite  partagé son calvaire de l'aéroport de Ndjili au camp para-commandos de Binza. L'histoire n'a retenu que Mpolo et Okito, alors que dans les images de ce
vendredi noir, se trouvaient bien quatre personnes ligotées les mains derrière le dos. Regardez la photo du camion qui transportait les prisonniers. Qui est cet homme inconnu sur lequel j'ai
placé un point d'interrogation? Comme l'a demandé notre ami Tshikobele, j'ai retrouvé ce film sur You Tube:http://www.youtube.com/watch?v=Dsl8j97GwxA&feature=related. J'ai pris cette image que je demanderais à Messager de mettre en ligne si
 nécessaire. Elle est un peu floue, mais peut-être que quelqu'un , un parent par exemple,  pourrait reconnaître le prisonnier inconnu.


 

anglebert 16/01/2012 16:11


Merci pour l'information, je suis alle sur youtube ou dans une des videos le quatrieme prisonnier est vu de profil.  Si vous pouvez magnifier sa vue de profil, cela aidera nmbreux d'entre
nous d'approfondir la recherche. Cela nous aidera a apporter un eclaircissement sur la mort de Lumumba. 


 


Tshikobele Mongombe@ "Canada mboka te!"

Messager 16/01/2012 16:11


Merci à Richard pour sa réponse. Je suggère à Samuel Malonga d'établir la liste complète de tous ceux qui avaient été arrêtés en compagnie de Patrice Lumumba.


Une partie a été assassinée à Lubumbashi, une autre à Bakwanga (Mbuji Mayi) parmi lesquels Christophe Musungu (ancien responsable des services des Renseugnements). C'est à ce dernier que Richard
fait allusion.


Messager

Richard Kasongo 16/01/2012 15:47


Lumumba Patrice,
Mutshungu, Bonde et Jacque Lumbala .. Lumumba. Mais qui fut le quatrième prisonnier ? D'apres renseignement  il y a pas M'Polo sur cette photo. Voici la reponse:Lumumba: Lumumba Patrice, Mutshungu,
Bonde et Jacque Lumbala ... Merci.   Richard Kasongo