Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

A l’occasion du 51e anniversaire de notre indépendance, nous avons voulu faire parler les images de l’époque dont certaines sont inédites. Les mbokatiers verront se défiler les photos des principaux faits qui se sont déroulés lors des deux dernières semaines précédant la date du 30 juin. Entre le 17 juin, jour où les deux chambres se sont réunis pour la première fois et le 27 juin, jour de la prestation de serment de Kasa-Vubu comme président du Congo indépendant, toutes les institutions nationales avaient été mise en place. Comme le prévoyait la Loi fondamentale, avant la date de l’indépendance, le pays avait un chef d’Etat, un gouvernement, un parlement bicaméral et était prêt à entrer dans le concert des nations libres. A chaque jour qui passait, le Congo faisait un pas vers sa souveraineté internationale.

Mardi, 21 juin 1960

 

21 juin 1960

Le premier ministre Patrice Lumumba (costume blanc) jubilent avec d’autres députés lumumbistes après l’élection du MNC-L Joseph Kasongo  (à gauche en costume sombre) au poste de Président de la Chambre des représentants avec 74 voix contre 58 pour Jean Bolikango (PUNA). Un troisième candidat avait obtenu une voix. Il y avait 4 absents. Joseph Iléo (MNC-K/UNIMO) fut élu le mercredi 22 juin, Président du Sénat lors du troisième scrutin avec 41 voix contre 39 pour Mokengele (MNC-L). Il y avait 4 absents.

 

 

Vendredi, 24 juin 1960

 

 

kasavubu sacré

Elu président du Congo indépendant par les deux chambres réunies en congrès avec 159 voix contre 43 pour Jean Bolikango (PUNA) ,11 abstentions et 8 absents, Joseph Kasa-Vubu est conduit à la tribune où il s’adresse immédiatement aux parlementaires : « Ce n'est pas sans émotion que je vous remercie pour cette marque de sympathie... »

 

   

 

kasavubu conférence

   
 

Le Président élu est assailli par la presse nationale et internationale

                                   
                                       

 

 

1er gouv LumumbaPrésenté devant les députés par Lumumba le 23 juin à 23 heures, le gouvernement n’ obtient la confiance des parlementaires qu’à 2 heures du matin. L’administration  Lumumba est investie par la Chambre avec 74 voix pour,  1 contre, 5 abstentions, 57 absents et par le Sénat  avec 60 pour, 12 contre, 8 abstentions, 4 absents. Puis, Lumumba et ses ministres prêtent serment de fidélité au chef de l’Etat et jurent obéissance aux lois de la nation congolaise. Obligé d’intégré ses opposants dans son cabinet, on trouve dans ce premier gouvernement d’union nationale, les membres de plusieurs partis. On reconnaît sur la photo : Gbenye (?) 1er  à g,   Lumumba (en nœud papillon), Bomboko (4e  à partir de Lumumba), Gizenga (4e  à partir de Bomboko), Pierre Mulele (3e  à partir de d), Mobutu (2e rang), Thomas Kanza (à g de Mobutu).

 

 

 

Samuel Malonga

 

Commenter cet article

Samuel Malonga 20/06/2011 10:41



L'absentéisme existe dans tous les parlements du monde à part peut-être dans les pays où la dictature est la règle. Biens des parlementaires s'absentent pour une raison ou pour une autre.
Beaucoup d'élus utilisent aussi la politique de la chaise vide en guise de boycott.



Serge Kongo na biso 19/06/2011 20:24



Mbote,


Cher
kulutu Samuel Malonga, à cette période décisive de notre indépendance comment peut on expliquer les absences des membres du 1er parlement et du sénat pendant les votes
?  Pourquoi étaient-ils absents, c’était pour saboter le processus ou il y avait d’autres raisons ? 
Sur ces photos c’est comme si tout aller bien, ils étaient tous souriants mais après ça quelle était la racine ou le fond du conflit entre Kasa-Vubu et Lumumba ?  Qui a incendié Kongo na biso ?


Bon
week-end a tous.


Serge
Kongo na biso.