Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Indépendance cha cha

Fête rime avec joie, danse et boisson. Les Congolais n’avaient pas dérogé à la règle le jour où les prédictions de Simon Kimbangu (Dipanda) et d’Adou Elenga (Ata ndele, mokili ekobaluka) s’étaient réalisées. Le Congo venait de retrouver ses marques. Il venait de passer du statut de simple colonie à celui d’un Etat souverain. La république était née.

Jeudi, 30 juin 1960

 

danse de l'indépendance

 

Dans un bar de Léopoldville, les Congolais trinquent et dansent. Ils sont heureux.

 

Kasa devant sa voiture                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Après les cérémonies de l’indépendance, le Président Kasa-Vubu montre fièrement le nouveau drapeau national planté sur sa voiture officielle.  Il a un fond bleu, une grande étoile jaune au centre et six petites étoiles dorées représentant chacune les six provinces du pays. C’est cet étendard qui désormais flottait sur tous les bâtiments  administratifs dans toute l’étendue du Congo.

 

 

céremonies 30 juin au Stade

Après la cérémonie de la proclamation de l’indépendance, le cortège officiel acclamé par la population se rend vers la statue équestre de Léopold II où le roi Baudouin rendra hommage à son ancêtre. Il y sera accompagné par les quatre plus hautes personnalités du Congo indépendant :  le président Kasa-Vubu, le premier ministre Lumumba,  le président  du Senat Joseph Iléo et celui de la Chambre Joseph Kasongo, le vice-premier ministre Antoine Gizenga et le ministre des Affaires étrangères Justin Marie Bomboko.

 

 

 

joie populaire 30 juin                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Liesse populaire. Tout est joie, sourire et bonne humeur. Tout le monde y met du sien pour faire la fête. Le Congo Belge est mort, vive le Congo indépendant.

 

 

Samuel Malonga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article