Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

ABBE HENRI IZWA MPULU N’EST PLUS


L’Archidiocèse de Kinshasa et l’aumônerie congolaise de Paris  vient d’être frappée par la décès inopiné d’un de ses ouailles. En effet, le samedi 13 août dernier, elles viennent de perdre l’un de ses Abbés et fondateur de l’Aumônerie congolaise de Paris en 1983, en l’occurrence Henri-Baudouin IZWA MPULU , le premier prêtre Kinois (mwana Kin),  ancien recteur du grand séminaire Jean XXIII, conseiller spirituel du mariage religieux de Mobutu et Bobi Ladawa, véritable meneur d’hommes sur le plan religieux, curé de plusieurs paroisses de Kinshasa : Saint Luc de Ma Campagne,  Saint Alphonse de Matete et enfin Christ-Roi de Kasa-Vubu. Il est décédé aux Cliniques universitaires St Luc à Louvain en Belgique des suites d’une longue maladie.


Une veillée mortuaire est prévue ce mardi 16 août 2011 dans l’enceinte de la paroisse Christ-Roi dans la commune de Kasa-Vubu où il en était le curé.

L’abbé Izwa, l’un des premiers prêtres véritables kinois, ordonné par le Cardinal Joseph-Albert Malula à Kinshasa en 1966. Au cours de sa première  prédication à l’église St Pierre de  Kinshasa en présence du Cardinal Malula, il avait fait une brillante homélie qui est restée gravée dans les cœurs de tous les Kinois. Au cours de laquelle, il avait décrit les pressions et réactions kinoises des uns et des autres après qu’ils aient appris qu’il se destinait au sacerdoce. Il était alors victime des quolibets les plus divers parce qu’il devait laisser de côté tous les plaisirs mondains. Son homélie avait ciblé la jeunesse kinoise, l’euphorie divine entraina  par la suite plusieurs jeunes kinois à se lancer la une vocation sacerdotale.


Comblé de joie, le Cardinal Malula avait abondé dans le même sens en lançant depuis la chaire de vérité un cri à l’assistance : « Abotaka te eeh …. ». Et l’assistance répondit en chœur : « Aboti … » (traduisez : Celle qui ne met pas au monde … a accouché). Pour le Cardinal, Izwa était donc son premier enfant qu’il a élevé et encadré jusqu’à faire de lui un prêtre. Quel plaisir pour la ville de Kinshasa, d’avoir un abbé mwana Kin, une ville où les vocations étaient inexistantes, se comptaient du bout des doigts.

L’abbé Izwa, un véritable ami des jeunes Kinois, lorsqu’il débarqua à Paris pour poursuivre ses études à l’Institut Catholique de Paris, devant la dépravation à Paris de l’éducation chrétienne reçue au pays, son souci fut de réunir les jeunes kinois qui jadis étaient dans la mouvance catholique kinoise pour la continuité de la vie chrétienne à la manière congolaise. Sur ce point, il a réussi son pari, le premier coordinateur de l‘aumônerie de Paris André Lupoyo précise « lorsque je l’ai rencontré, j’étais étudiant à l’Institut Catholique de Paris avec un autre prêtre congolais Georges Mutshipayi, il nous a fait part de son souhait réunir les jeunes congolais en perte de vie chrétienne,  de célébrer régulièrement les messes à la congolaise avec une chorale digne de nom. Son souhait fut relayé auprès de plusieurs jeunes kinois présents en Ile de France. Il nous a réunis à Sainte Hélène à Paris Porte de Clignancourt où il officiait comme prêtre ; ainsi donc, il créa la première aumônerie congolaise de Paris qui était constituée comme suit :

Abbé Henri  IZWA MPULU : Aumônier Général, André MBANDU DI LUPOYO : Coordinateur, Père Georges BONDO : Dirigeant Principal, Lyra MOBA : Aimé  Dirigeant Adjoint, Père Aimé KIALA : Chargé de Liturgie, COFTA, MAKI, MALONGO, MPUNDU etc… Il y eut un éveil de la foi catholique de natifs du Congo suite à cette initiative, plusieurs mariages furent célébrées, de baptêmes des enfants. Abbé EYENGA reprit le relais par la suite ; aujourd’hui plusieurs aumôneries congolaises prirent naissance dans toute la France ; Lyon, Lille, Rouen… »

 

L’abbé Henri-Baudouin Izwa était un véritable rassembleur, partout où il est passé, il est resté ami des jeunes qu’il a encadrés. Il leur a prodigué beaucoup de conseils utiles pour leur édification spirituelle. Il avait usé de toute son influence pour régler des conflits entre jeunes et même dans les foyers, sur ce point le coordinateur André Lupoyo renchérit « nous parcourûmes de longs kilomètres pour consolider les foyers de nos frères en difficultés en Ile de France, je rentrai parfois à la maison aux petites heures de la matinée à la stupéfaction de mon épouse, qui la rendait en colère … »


Il fut membre de l’Association Amicale Malebo, signalons que cette Association a comme objectif de redorer l’image du Kinois d’avant 1960. Kinois, l’abbé Izwa le fut et il cheminait avec les membres de cette Association à qui il prodiguait également des conseils. Pour les anciens et nouveaux de l’aumônerie de Paris, un déplacement est prévu pour ce week-end pour la Belgique pour lui rendre un hommage et nous recueillir sur sa dépouille avant son rapatriement au pays des ancêtres qu’est le Congo.


MERCI POUR TOUT MONSIEUR L’ABBE ET REPOSES EN PAIX.


Contact André MBANDU DI LUPOYO : 0666201477, 0610048929


YA MOTI

Commenter cet article

DIYALA JULES DAMIEN 11/08/2012 07:07


 RIP  Requiem in pace notre cher abbé. la mort est le chemin de nous tous.

YA MOTI 19/08/2011 09:25



Programme des funérailles à Bruxelles.



 


Mercredi 17 Août à 12h00': levée du corps à la morgue de St Luc pour les pompes funèbres" Mortuary Brussels Airport"/Ringlaan 40
Zaventem.


Mercredi 17 Août à 18h30': Veillée des prières+Eucharitie à la Communauté Raphaël à Saint Guidon, Place de la Vaillance 14A/1070
Anderlecht.


            Jeudi 18 Août et Vendredi 19 Août à 18h30': Témoignages+Eucharistie à Saint
Guidon.


Samedi 20 Août à 17h00': Messe d'action des gräces à la Paroisse Saint Boniface à Matonge,23 rue de Paix/1050 Ixelles.
            Lundi 22 Août à 10h00': Rapatriement du corps à Kinshasa, accompagné par Son Eminence Laurent Cardinal
Monsengwo.


 


            




anglebert 16/08/2011 23:05



Effectivement le colonel Izwa gardat ses services dans l'armee grace a l'intervention de son frere!


les gens ont toujours raconte que l'abbe Izwa fut parmis ceux qui comploterent a la mort du cardinal Malula et que son voyage en France fut un exile force le temps d'apaiser la situation d'apres
les "on dit" qui circulaient dans la paroisse Saint Luc. Une chose  sure et certaine est que l'abbe Izwa etait le bras droit du feu cardinal Etsou, il fut son protege. Une chose de plus,
l'abbe Izwa avait une tres grande filiere des connaissances dans ses agendas! Imaginez que dans les annees 90s quand les mouvanciers attegnirent leur apogee, tous ces grands noms comme les Kengo,
Endundu, ...tous avaient comme point de reference le dimanche a 11h00 pour la messe dominicale que l'abbe Izwa celebrait par lui-meme!


Au passage, l'abbe Izwa fut parmis les etudiants de lovanium qui s'etaient revoltes et fut conscrit de force dans l'armee!


En bref, pour l'avoir connu et cotoye, c'etait un personnage que j'avais du mal a comprendre, mais en grandissant, j'ai pu comprendre sa philosophie et a le respecter d'avantage, mais helas
a quel prix!  


Paix a son ame, la chorale Sainte Margueritte ne t'oubliera jamais!



Richard MAWETE 16/08/2011 22:03



J'avais connu l'abbé Izwa à Paris dans ces années là où il officiait à la porte de Clignancourt.Cela se passait souvent les samedis après midi car le rite était exclusivement Congolais.Par
contre,à Kin j'avais connu son frère le colonel Izwa,qui était aussi une figure très branché du milieu Kinois.Paix à son ame.



Muana Ngaba 16/08/2011 17:52



Paix en son âme, nayokaki na lisolo ete Abbé Izwa azalaki na frère na ye na l´armée, tango ya épuration comme d´habitude na l´armée, balongolaki frère ya Mr. l´Abbé Izwa, kombo na ye ezalaki
bongo Colonel Izwa, alors na mokolo ya mariage ya vieux Seskoul na Mama Bobi Ladawa, Mobutu atuni Mr. l´Abbé soki eloko nini ye alingi, Mr. l´Abbé ayebisi président Mobutu, alobi nazali na frère
na ngai azali Colonel kasi bawuti kolongola ye na l´armée suite na épuration oyo ewuti kosalama, vieux Seskoul na sima ya lisolo wana apesaki ordre bazongisa Colonel Izwa na mosala...