Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

A propos de ces filles qu'on chante : Mado

 

1.Infidélité Mado, par Bitshou et l'OK-Jazz

2.Mado, par Jeannot Bombenga et le Vox Africa

3.Mado, par Lokombe et les Grands Maquisards

 

 

FrontBien entendu, notre génération a fredonné en route vers l'école une chanson dediée à madon. Qu'elle ait été une création de Rochereau et son african fiesta, Franco et son Ok Jazz, Bombenga et son Vox africa ou Dalienst et son Grand Maquisard, ces chanons font partie des plus belles complaintes de la Rumba congolaise.
Dalienst renvoie à Mado sa betise et lui promet les foudres de Dieu ( mado osali likambo ya soni mama, nakosenga Nzambe tata ozua etumbu); Rochereau s'étonne qu'après tout l'amour qu'il lui a donné, qu'elle l'ait deçu (Mado natiyaki yo confiance, olongoli na ngai posa ya kolinga...banguna na bambanda nionso tolelisa bakomi lelo koseka biso); pendant que Franco avec son langage direct ne peut plus se retenir : Mado motema pasi mingi, muasi ngai nalingi aboya ngai na makasi, nakozonga mboka naboyi tokutana na yo na mobali mosusu bosimbani maboko) et enfin Bombenga Wewando jeannot lolango, qui s'y connaissait parait-il en bolingo de conclure: Motema pasi, nabanzi mado, nasala nini mado ngai wa yo mobali; nakende kisangani...).
Mado est-elle donc l'archetype de la femme infidèle? qui était cet amoureux malheureux qui a commandé à ces quatre artistes sa complainte parce qu'il s'agit bien d'(une commande spéciale ici. L'amoureux déçu est un nanti sans aucun doute. Un mélomane averti - je me demande même s'il n'a pas écrit lui même certains textes. Et pour être capable de s'offrir les services de grands artistes de cette époque de la fin des années 60, le tour est vite fait. Le seul qui a pu à un moment ou un autre dominer l'espace musical congolais à cette époque, c'est DENIS ILOSONO, le particulier de Mobutu. Il reste juste à savoir si sa Mado l'a laissé tomber après ou avant sa disgrâce. Mais çà, c'est une autre histoire.

Joseph Pululu

BANNIER-MBOKAMOSIKA-copie-9.jpg


 

.

. 360042 A

Commenter cet article

MWENZE 07/03/2012 17:18


RECTIFICATIF: "Mado" de l'OK-Jazz est une composition de fRANCIS BITSOUMANOU,alias Céli Bitsou,et non fRANCO.


MWENZE