Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

NYBOMA

 

Une photo de Nyboma à vingt-trois ans (Tirée de la revue Jeunes pour Jeunes). A cet âge, il était déjà un musicien comblé.

 

Chers Mbokatiers,

  Nous allons vous faire découvrir Nyboma Mwan’Dido Danos Canta, la voix d’or de la république Démocratique du Congo. Nyboma est l’une des grandes figures de la rumba congolaise. Il occupe une place de choix dans l’histoire de notre musique et mérite une certaine considération. Qui à l’époque pouvait résister aux charmes des mélodies contenues  dans Mbuta, Kamalé, Nkotela, Nkuelo, Amba, Mwaluke et j’en passe.Nyboma débute sa carrière musicale dans le Baby National de Freddy Mulongo en 1969, dans le Super Mosinzo puis dans le Negro Succès où il forge ses premières armes avant de rejoindre Maxime Soki et son jeune frère Émile au sein de Bella en 1970. Faisant partie de l’écurie Vévé de Kimwangana Mateta, ce dernier incorporera Pépé Kallé dans le groupe Bella-Bella pour l’interprétation de Mbuta, une composition de Nyboma qui avait marqué son envolée dans le monde de la musique moderne. Lors du départ des frères Soki et Shaba Kahamba, leur allié inconditionnel, quittent l’écurie Vévé, Nyboma choisit  d’y rester et de créer son propre groupe dénommé Lipua-Lipua. A la tête de ce groupe, il sera consacré à deux reprises, en 1973 et 1974 meilleure vedette de la musique congolaise. Je ne voudrais pas vous en dire plus. Je vous invite à lire les réponses que Nyboma a bien voulu donner aux différentes questions que je lui ai posées. Je voudrais également vous affirmer que ce n’est qu’un début. J’aurai d’autres entrevues à réaliser avec cette grande vedette à la voix puissante et timbrée. J'attends vos commentaires et suggestions.

  Bonne lecture.

 

1. Bonjour Nyboma. La semaine passée, vous vous êtes rendus en Angola. Vous êtes allé visiter la famille ou c’était un voyage de tourisme? Comment s’est déroulé le voyage?

 

Bonjour mon frère Kirika. Je voudrais avant tout vous remercier pour votre intérêt à ma personne et saluer en passant tous les lecteurs de Mbokamosika. Je leur souhaite Joyeux Noël, Bonne année 2011 et toutes les bonnes choses.

Pour revenir à votre question, je dirai que c’était un voyage de tourisme. Je suis allé rencontrer mon frère et aîné Sam Mangwana pour préparer des chansons que nous comptons sortir très prochainement.


A quand la sortie de ces chansons? Les Mbokatiers qui nous lisent sont impatients de le connaitre?

 

Nous avons fait notre travail et il reste la part du producteur. La sortie de ces chansons dépendra de lui.

 

2. Je voudrais rappeler aux Mbokatiers et à tous nos lecteurs que vous avez fait votre entrée dans la grande famille des musiciens congolais à dix-neuf ans. Vous vous êtes produit d’abord avec le Baby National. Lors de la dislocation de cet orchestre, vous aviez monté avec quelques copains, le Super Masala. Comment vous êtes vous alors retrouvé dans le Negro Succès puis tout d’un coup vers la fin de l’année 1970, on vous retrouve aux côtés des Frères Soki dans le Bella-Bella.?

 

J’aimerais avant tout rectifier quelque chose dans votre question. L’orchestre que j’avais monté avec quelques copains n’était pas le Super Masala mais le Super Mosinzo. Dans cet orchestre, j’avais deux parrains. Il s’agit de Ngoie Achille, le directeur artistique de la revue Likembe et du soliste Bavon Marie-Marie. Pour ce dernier, j’étais sa pépinière, car il ne cessait de me dire que le jour viendra où je chanterai dans l’orchestre Bana 15 ans qu’il comptait monter. En attendant la naissance de cet orchestre, je suis entré dans le Negro Succès. Je jouais en même temps dans le Bella avec les Frères Soki en lever de rideau avant la montée sur scène du Negro Succès. Lorsque Bavon Marie-Marie est décédé, nous sommes allés monter le véritable Bella-Bella.

 

4. Quelles sont alors les chansons qui ont porté ton nom sur la liste de grands auteurs compositeurs?

 

Dans l’orchestre Jeunes pour Jeunes au lieu de Baby National, j’avais composé la chanson Apolosa, une chanson qui accompagnait les images de la revue Jeunes pour jeunes. Ma première chanson dans le Bella-Bella était  "Lili" suivie de "Pete tosi tolata" puis "Mbuta" qui a marqué mon envolée dans le monde artistique congolais.

 

5. Dans l’orchestre Bella-Bella, Nyboma était un frère parmi les frères Soki. Comme vous ne portiez pas le nom de Soki, on ne pouvait pas vous appeler frère Soki. Comment expliquer que lorsque les Frères Soki  et Shaba Kahamba ont quitté l’Écurie Vévé, vous avez choisi de rester et de créer votre propre groupe dénommé Lipua-Lipua?

 

Avant tout, j’aimerais préciser que Maxime Soki avait pris la décision de quitter l’écurie Vévé parce qu’il était suspendu par Verckys Kiamwangana. Soki Vangu avait voyagé pour Lubumbashi au lieu de se rendre à Matadi avec son orchestre Bella-Bella. N’ayant pas digéré cette suspension, il a choisi de claquer la porte de l’écurie Vévé. Il nous a intéressés de son départ et en principe nous devrions tous partir avec lui. La grande question pour nous était celle de connaitre notre nouvelle structure. Pour Maxime, la nouvelle structure serait Bella-Bella Mousoso, c’est-à-dire Bella-Bella Mouvement Soki Soki. Ne voyant clair dans cette nouvelle structure, nous avons décidé de rester et il est parti avec Shaba Kahamba et son jeune frère Emile. Toutefois, nos relations sont demeurées les mêmes. On s’entendait bien, on se rencontrait et on prenait un verre ensemble.

 

6. La dénomination Lipua-Lipua était précédée de la chanson Lipua-Lipua composée dans le Bella-Bella si je ne me trompe pas. Pourriez-vous nous donner la signification de Lipua-Lipua et nous dire qui a été à l’origine de ce nom?

 

Lipua-Lipua est le titre d’une chanson composée par Mulembu lorsque nous étions dans le Bella-Bella. Lipua-Lipua, c’est comme ça qu’on appelait les jeunes filles infidèles. Aujourd’hui la jeune fille sort avec toi et demain tu la retrouveras dans les bras de ton camarade. Nous étions Lipua-Lipua parce que nous avions pris la décision de quitter l’écurie Vévé. Verckys nous avait demandé de trouver un autre nom parce que Lipua-Lipua était sa marque déposée. A l’époque, il fallait aller légaliser le nom des orchestres à l’hôtel de ville et Verckys nous avait devancés parce que nous n’avions pas cette information. C’est grâce aux conseils  de Simon Lungela (Journaliste à la RTNC) qui nous a dit que le nom Lipua-Lipua est sorti d’une de nos chansons. Au lieu de passer le temps à discuter sur ce nom, prenez le nom de Kamalés (le titre d’une de vos chansons) comme dénomination de votre nouvel orchestre tout en demeurant dans l’écurie Vévé.

 

7.  Quelles sont les chansons qui ont fait connaitre Lipua-Lipua au grand public et qui ont fait  monter sa côte?

 

Je citerai les chansons comme Amba, Mwaluke, Ayidjo, Ditutala, Niki Bue et bien d’autres encore.

 

8. Quelles sont les musiciens qui composaient le Lipua-Lipua?

 

Il y avait Rickos Tonton (Guitare solo), Mulembu (chant), Assossa Tshimanga (chant), Barly Barliento (guitare basse), Bisikita Piet (Accompagnement). Ce dernier était remplacé par Mombassa Vata parce qu’il était suspendu par Verckys pour une durée de six mois. Mécontent, il est allé monter l’orchestre Makosso.

 

9. Dans quelles circonstances est né l’orchestre Fuka-Fuka?

 

Fuka-Fuka était le nom de notre édition. Lorsque nous sommes partis de Lipua-Lipua pour les Kamalés, nos chansons dans ce nouvel orchestre étaient très bien appréciées. Ressentant la peine de nous avoir perdu, Verckys voulait se réconcilier avec nous pour travailler ensemble. Nous avions accepté cette réconciliation mais sous certaines réserves, c’est-à-dire, nous devrions avoir notre propre édition et lui aussi la sienne. Il n’était plus notre patron, mais il s’agissait d’une simple collaboration entre deux éditeurs. Certaines de nos chansons sortaient sous le label de Fuka-Fuka et d’autres sous  Sakumuna de Verckys. Je vous donnerai l’exemple de la chanson Ngali qui est sortie dans Fuka-Fuka et Abisina dans Sakumuna de Vévé.

 

10. Si Lipua-Lipua avait une signification, pourquoi pas Les Kamalés?

 

Les Kamalés est un nom d’origine malienne. C’est en Bambara, un des dialectes parlés dans ce pays. Nous avions fait une tournée en Mali et Sierre-Leone. Kamalé en Kimbara signifie un ami intime. Au revoir Kamalé est un au revoir qu’on dit à un ami intime.

 

Interview réalisée par Zéphyrin Kirika Nkumu Assana

 


Lipua-Lipua, par Mulembu et Bella Bella

Mualuke, par Nyboma et Lipua-Lipua

Commenter cet article

ADRIEN MWENGE NZOGHERA 19/08/2016 02:36

NYBOMA a mérité ses succès, les mérite encore et continuera de les mériter ! Sa voix angélique fait trembler le monde de la musique. Je me souviens des titres: AUREVOIR KAMALÉ, ANDOYA, DOUBLÉ DOUBLÉ, ABYSSINA et j'en passe. Je suis le Chef de Quartier Mbimbi / Commune Rurale d' Oicha en Territoire de Beni- Nora- Kivu.

atipo aimé 28/01/2012 07:22


la chanson kuelo n'est pas une composition de Nyboma son compositeur c'es nkuka merci

Ndaye 22/12/2010 17:20



Merci, Messager. Je vais tacher de reprendre mon commentaire sur Nyboma. En attendant que l'intéressé réponde aux nombreuses questions qui lui ont été posées, permettez que je dise à Doska, qui
souhaite prendre des nouvelles de Tedia, que celui-ci est décédé depuis plusieurs années à Bangui, où il avait rejoint l'orchestre Musiki de Thierry Yezo.



doska 22/12/2010 02:20



1) Danos que connais tu de Super Bella Bella?


2)Tedia, Kilola ont essayé d'imiter ta voix, les as tu rencontré dans ta vie? si oui que sont ils devenus?


3)As tu chanté dans Lina d'Émile avec Bella Bella?


4) La petite voix qu'avait touhours attribué à Émile,était elle ta voix?


5) Merci de nous avoir éclairci pour la chanson Apolossa, on a cherché longtemps cette voix et pourtant c'est voix.



Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 22/12/2010 01:08



Ndeko Serge,


J'ai noté un total de six questions que tu as adressées à notre Frère Nyboma. Il répondra à toutes tes questions le moment venu. Je ne te promets rien mais si son emploi de temps le permet et
surtout si Dieu le veut bien, tu pourras obtenir la réponse à toutes ces questions à la fin de cette semaine. Comme certains frères tels que Lili et Oyee ont brillamment répondu à ta question sur
le studio d'enregistrement, souffrez que j'ajoute un petit commentaire.


En ce qui concerne notre pays, il n'existe aucune politique pour encourager les petites et moyennes ntreprises ou les investissemsnts privés. Maman Nzuzi Wa Mbombo a eu décrié cette situation sur
ce même blog. Verckys s'est beaucoup investi pour notre musique mais aucun gouvernement l'a soutenu. C'est lui le véritable mécène de notre musique. Tango Verckys na ngenge, musique pe ba
orchestres ezali kotambola bien. Aujourd'hui, il est réduit à zéro.


De l'autre côté la science et la technologie avancent à pas de géant. Okosomba ordinateur, téléviseur lelo, demain c'est un autre modèle qu'on lancera sur le marché. Hier c'tait le disque vinyl,
puis la bande cassette et aujourd'hui c'est le CD et le DVD. Qui sait ce que sera demain? Même si on pouvait garder notre Mazadis ou consort, il fallait avoir le moyen de l'entretenir. Il faut
des pièces de réchange et des techniciens bien rôdés. Sinon.... Voici un autre exemple frappant. Il n'y a pas longtemps, le président Kabila avait remis des tracteurs aux diocèses et
agriculteurs. Belle initiative.Mais que sont-ils devenus à ce jour? Sont-ils encore fonctionnels? Quels résultats ont-ils produits? Combien de tonnes de mais ou manioc ont été larguées sur le
marché pour résoudre tant soit peu le problème de la famine? Ezali lokola totonga ndako pona kolalela esili. On ne pense pas à donner une nouvelle couche de peinture, à entretenir la toiture et
cd'autres travaux de rénovation. Les immeubles comme celui de la RTNC, Sozacom, CCIZ qui faisaient la fierté de notre capitale n'existent plus que de nom. Ne te fie pas aux simples apparences
extérieures. Kota na kati omona. Un concitoyen peut aller construire mille studios d'enregistrement au pays, mais s'il ne pense pas à leurs amortissements, à la formation du personnel...on
rentrera dans la case du départ. Il faut aussi le gouvernement encourage et soutienne ces initiatives privées. Wana nde makanisi na ngai.



Messager@ 21/12/2010 18:35



@Ndaye,


Votre commentaire n'est pas parvenu au blog. Un problème peurt se poser au cas où l'adresse e-mail ne serait pas valable.


Sinon, nous n'avons enregistré aucun commentaire de votre part.


L'unique suggestion que je pourrais émettre est de reprendre votre commentaire,avec une adresse valable.


 


Messager



OYEE 21/12/2010 14:29



KOZANGA KOYEBA EZALI LIWA YA NDAMBO


 


Kozanga koyeba ezali liwa ya ndambo, ndenge kaka balobaka, Na Kinshasa tozalaki na ba usines de pressage ya ba disques vinyl mibale, Mazadis na Sophinza (Philips), tangu politique ya
zaïrianisation eye kokotisa économie ya mboka na mobulu, importation ya ba matières premières ekomaki ya ko sélectionner na Banque du Zaïre, priorité comme d´habitude bapesaki na makambo lokola
biloko ya koliya, Energie... puis na commerce na bango moko ba mikonzi to ya basi na bango.


Na esika oyo, lokola Philips azalaki na usine mosusu na Kenya, a préferaki akanga usine ya Kinshasa, yango totikalaki kaka na Mazadis oyo bapesaki na Gd Me Franco de Mi amor na tangu ya
zaïrianisation.


Kasi problème monene ezalaki na niveau ya ba appareils de production, oyo ya Philips ezalaki ba matériels ya moderne, tandis que oyo ya Mazadis ezalaki ba matériels depuis année 1952, pe ezalaki
kaka kosala ba disques ya 45 Tours, tandis que na Philips bazalaki kosala ba 33 Tours.


Na tangu Philips akangi usine ya Kinshasa, ba orchestres to ba producteurs oyo bazalaki na ba moyens balandaki Philips na Kenya, esika ba désordre ebandaki, ba nzembo pe orchestre TEL ekomi
kobima na kombo ya Auteur-compositeur mosusu, kombo ya orchestre mosusu, cas ya Bella-bella na Grands Maquisards ekoki ko témoigner  oyo nazali koloba, nabanzi bolandaki ba conflits oyo ba
situation oyo ebotaki na mboka, na tango wana.


Na ba pays misusu ya Afrika, lokola na Togo kuna na Lomé basalaki ba studio ya sika "La nouvelle marche", na Brazzaville lokola studio ya sika esalamaki, na Kinshasa totikalaki kaka na vielle
mère to koko ya Mazadis, sans studio d´enregistrement puis na ba 45 Tours.


Ba vieux Roche na Verckys, moko na moko na ndenge na ye, basengaki na Leta apesa bango ba installations ya Philips, kasi Leta aboyaki, pe ba mbula elekaki mingi, na sima Leta ayaki kotekela
Mazadis ba matériels électriques ya Philips, puis Mazadis na tour na ye atekelaki ba usines oyo bazalaki na besoin ya ba matériels électriques comme pièces de rechange. Ba travailleurs ya Philips
na tangu ya Philips ekangaki usine, Mazadis awelisaki ko engager ba techniciens indispensables ya Philips, lokola batu ya production, galvano-plastie (production ya ba matrices), etc... nionso po
na ko casser concurrence.


Comme un malheur n´arrive jamais seul, ba granulées plastiques (matières premières) po na fabrication ya ba disques, na Banque du Zaïre ezalaki repris te na ba importation prioritaires, esika
tomonaki babandaki kobuka ba disques ya kala po nakosala na yango ba disques ya sika, et de quelle qualité, tuna nga, nga natuna yo, bongo totunana.


Siatuation ya ba matières prémières ebendaki d´abord fermeture ya usine Mazadis, esika Ya Fuala Franco akendeki kobondela Directeur ya cabinet ya Président Mobutu, Citoyen Bisengimana Rwema,
azongisa mondele ya kala ya Mazadis, comme associé, po tozua moyen ya kozua matières premières, esika Fonior ya Bruxelles ezongaki avec 60 pourcent ya ba parts, Mazadis akomaki minoritaire na
kati ya société.


Esika maison Fonior atinda ba matières prémières, talaka likambo ya somo, ba Noko oyo batindi ba containers ya ba matières mélangées na ba cailloux, ba travailleurs ya Mazadis bazuaki mosala
mosusu ya kobona ba matières na ba TAMIS, lokola batu oyo balukaka ba diamant. Situation oyo esalaki ke matières premières oyo Fonior atindaki ebimisaki kaka 20 pourcent, soit 80 pourcent ya
mabanga.


Ba oyo bazalaki na motema ya ko investir na domaine ya production musicale, bazalaki décourager, puisque ba avantages nionso pe lisusu injustice ya makasi ekotaki na domaine wana. Awa nakokota na
détails te...


Nakopesa kaka exemple moko, lokola Leta aboyaki ko céder na ba vieux Roche pe Verckys usine ya Philips, lisusu batekiseli yango Mazadis, esika Vieux Georges Kiamwangana Mateta Azola Nzimbu dit
Verckys azuaki likanisi ya ko monter usine na ye, abetaki libaku, batekisaki usine de pointe moko ya ba disques na Poto, ye asombaki ba matériels nionso ya usine oyo, alors que ba Noko
bayebaki malamu na ba mbula ezali koya ba CD ekobima, puisque ba revues scientifiques ezalaka na Poto na chaque domaine tel que médecine, audio-visuel etc...


Biso na Congo-kinshasa en particulier et na Afrique en général, nani amonaka ba revues oyo nionso... tuna nga, nga natuna yo, yango nalobaki kozanga koyeba ezali liwa ya ndambo. Tala esika
Verckys abetaki libaku na lokolo ya mwasi to libaku mabe.


Maison Fonior na Bruxelles, na ndenge babotolaki ye usine na zaïrianisation est-ce que akokaki lisusu kozala na makasi ya kosala quoi que ce soit na Mazadis, côté ya Mazadis na Kinshasa, ye moko
Ya Fuala Franco ayebaki malamu, na zaïrianisation bapesaki usine wana na motu mosusu, vieux Mpanu-Mpanu (Mindule ya Zaïre). avant babotola yango pe baya kopesa ye yango, Ya Fuala azali zoba
te, ayebaki motu na ye malamu, oyo tobengi Vieux Seskoul, na likambo ya kobotola biloko, est-ce De Mi Amor akokaki kozua makanisi ya ko moderniser usine Mazadis, jamais, but na ye ezalaki kaka ko
exploiter Mazadis, un point c´est tout.


Sam Mangwana en bon visionnaire, aliyaki na ye coin avant, tangu makambu eyaki ndongo, ba musiciens talentieux nionso ya Congo-Kinshasa balandaki lokolo ya Mwana Nzoku, tii ndenge na ba musiciens
oyo ya basi babandaki koliya coin, cas ya ba Tshala Muana, Abby Suriya et consorts...


Esika tomona ba miziki ya ba pays mingi ya Afrika oyo ekoki komekana na les 2 Congo te, emataki ngenge, alors ke ezali ba musiciens congolais bango moko batu bamatisa ngenge ya ba miziki ya ba
mboka oyo ya Afrika.


En d´autres termes bakoki koloba un manque à gagner pour la musique ya les 2 Congo, foti ya nani, foti ya commercant, commercant ye nani, commercant ye ZAIRIANISATION, lopango nionso moteki, nani
akosombela moninga....


 


Oyée



Ndaye 21/12/2010 14:24



Bonjour Messager, j'ai posté un commentaire dès samedi à 18H00 sur Nyboma et suis surpris de ne pas le retrouver sur le blog. Me suis-je trompé quelque part?. Dans ce cas, vous est-il possible de
le rechercher dans vos liens? Grand merci d'avance.


 



Serge Kongo na biso 21/12/2010 12:07



Mbote ndeko Lili Moke,


Nasepeli mingi na eyano kitoko pe ya avant gout opesi na motuna nanga.  Ofongoli
nga vraiment bongo po ezali likambo etungisaka nga mingi tango namonaka ba ndeko babeti miziki ya mboka na biso bayaka kolakisa bozui na bango na Télévision kasi bazalaka ata na studio
d’enregistrement ya malonga te na mboka.  Moto nionso alobaka aleki baninga, kasi soki ekomi enregistrement bango wana  bakeyi na IAD na Brazza to bakeyi na poto.  


Ndeko Lili Moke, oyo olobi eza kaka pona RDC to pe Africa mobimba tozali na nkokoso oyo?  C.à.d Africa mobimba ba enregistraka kaka na poto to biso kaka ba RDC, soki oyebi?  Yo lokola moko ya baye bayebi
mosala oyo, solution ekoki kozala nini?  Eloba nago ata Mobutu: “Tozela obele bapaya, tozela obele credit special?”


Nalanda vieux Verckys alobela likambo oyo, a investisaki na usine ya ba disques vinyle ya dernier cri, mbala moko ngala nango
esili, ekomi tango ya ba CD’s, kokueya ya muana moto.  Ezalaki nini asalaki étude ya marché te to a investisaki na ndenge ya ki moto moyindo “Natia
mutu bakata ou bien tia kaka toleka?” po na ndimi te ke ba CD’s eyaki kaka le jour au lendémain!!!


Nasepeli mingi na commentaire nayo po eza ya motuya, mais il faut ba solutions ezuama sinon
tokotikalaka kaka na simba ya mindele.  Kofutelaka orchestre mobimba ba billets, séjour, transportation locale y compris ba caprices ya ba musiciens
ensuite promotion, ba CD’s eza kokoma pirater avant meme ekoma na mboka, ce n’est pas facile. Sikoyo, awa na poto malgré technologie avancée, bazalaka na ba problème te, toujours madame la
pluie ?  Je me pose la question.


Serge Kongo na biso  



Lili Moke 21/12/2010 11:22



Ndeko Serge Kongo,


Nayebi kulutu Kirika akozongisela yo maloba na manso otuni ye, kasi lokola ngai mpe nasalaka mosala mua makambo mua mindule, nalingi kaka nayebisa yo boye, banda makambo ya ba studio
d´enregistrement ebanda na mboka na biso o wuta tango ya ba Noko, ezali nde ba privés batu basalaka ba studio, à part Rtnc na Renapec oyo tokoki koloba ezalaki ya Leta, na sima ya Lipanda ya
mboka, tomonaki mpe bandeko na biso bayindo bamekaki nzoto na nzela ya ko monter ba studio, kasi babukanaki mino mbangu mbangu, mpo na nini, likambo ya Audio-visuel, to ya SON ndenge tolobaka
kuna na mboka, technologie na yango, e changeaka tangu nionso, yango esalaka ete soki o monter studio na yo na mboka, mpe na mikili ya mindele epayi technologie ezali avancée, okomona ba
producteurs bakokima yo, mpo nakolanda technologie de pointe oyo ezali soit na Mpoto, na Afrika to kaka na mboka, sika oyo yo na investissements na yo okoti mayi, okomi kaka motu ya ba mindule
folklorique to ba orchestres oyo ya mike mike ezangi ba moyens. Yango ba kulutu lokola ba Verckys, Bokelo na kulutu moko azalaki na 1e rue ya Limete, nabanzi Simbard, na esika ba avancer, nabanzi
bakangaki bisaka noki noki.


Oyo ezali oyo nga ndenge nayebeli, yango ba ndeko nionso bakoma kaka kozela Leta asala mosala wana ya ba STUDIO mpo ye Leta azali na ba moyens makasi ya ko changer ba instruments na ndenge ya
technologie ya sika soki ebimi na makambo matali Audio-visuel.


Natiki maloba na ba oyo bayebi mingi balimbola na molayi.


 


Lili Moke



Serge Kongo na biso 21/12/2010 10:09



Bonjour Kulutu Kirika,


3) J’aimerai savoir quel est la place de “bokoko” dans la notre
musique.  Est-ce qu’il a des souvenirs à partager ?


 


4) Qu’est ce qu’il a gagné dans sa carrière musicale en termes des
mérites ?  Ex : Awards, trophée, gong etc.   


 


5) Qu’est ce qui fait que malgré le succès de notre musique on n’a pas un
studio d’une de son nom au pays ?  Il faut toujours parler des autorités du pays ou des musiciens eux même ?


 


6) De part son expérience dans la musique, conseillerai t-il a son enfant
de faire la musique ?


Merci et bonne journée


Serge Kongo na biso.



Zéphyrin Kirika Nkumu Assana 19/12/2010 20:33



Mon cher frère Serge,


J'ai pris note de tes deux questions et tu recevras la réponse dans peu de temps. J'attends d'autres questions s'il y en aura avant de passer à la prochaine étape de notre entrevue. Nyboma
comme le dit Bernard est un homme très discret. Nous devons lui arracher plusieurs secrets qu'il détient de son vivant. Il est une bibiothèque vivante que nous devons exploiter comme
tant d'autres détenteurs de notre culture.



Serge Kongo na biso 19/12/2010 20:18



Bonjour kulutu Kirika,


C’est du très bon travail kulutu Kirika, j’ai 2 demandes :


1) Est ce que notre cher ainé Nyboma peut nous dire qu'est devenu Kinzunga Me
Rickos? 


Je me rappele "Kinzunga ooo, ooo Maitre Rickos et l’autre on chantait: "Nalotaki
na ndoto ke na kendeki muziki, kasi kombo ya bana yango ebosanaki nga, nzoka nde na Makosso Bisikita eeeh".


2) Est ce que le vieux Danos Canta peut avoir une photo de leur orchestre
parceque je connais certains noms mais je ne connais pas des faces.


Merci et bonne journée.



Bernard Manseka 19/12/2010 19:47



Nyboma Mu'andido est un garcon tres erieux et honnete. Il fait son travail sans conflict et tres confident dans son travail. Nyboma a aide plus d'uun musiciens et en a garde l'anonymat. je vais
vous citer quelques cas.


- Plusieurs musiciens qui au studio ne pouvaient pas faire un bon travail malgre leur belle voix etaient secouru par Nyboma qui amicalement accepter le faire.


- Il donnaiot ses chansons a plusieurs musiciens et ces chanson faisaient du succes sans qu'il en parle a personne. je ne veux pas citer ses chansons par respect.


-Il ne choisit pas des musiciens, il a apporte et continue a apporter du tonus dans des chansons, meme celles des musiciens qui se disent chretiens.


Sa simplicite n'est pas a demontrer; il est tres sociable, on conflictuel. Une seuele chose qu'il n'aime pas c'est le play back. Il m 'avait dit que un vrai musicien doit faire le live pour
montrer ses talents et capacites. le play back cache beaucoup de choses qui se sont passes au studio; c'est pourquoi les gens s'etonnent de certains musiciens qui dans leur concerts chantent
differement que leur disques ou CDs.


 



soungari 19/12/2010 02:48



Merci beaucoup à vous, ainé KIRIKA Zéphyrin, pour cette et bonne intervieuw, qui nous permet si pas de rectifier, mais d'apprendre certaines choses qui était inconnues pour nous, d'autant plus
que cela proviennent de la bouche même d'un acteur encore vivant, parmi tant d'autres, de l'historique de la musique congolaise. Au même titre que d'autres acteurs du vécu de l'histoire
de notre nation, qui dans le passé ont eu à intervenir sur ce blog pour des histoires leurs concernant ou des domaines pour lequelles ils ont exercer, lorsque ils assumaient de fonctions
importantes dans notre pays. En passant je citerais le major MPIKA, Monsieur aubert MUKENDI, Madame NZUZI wa MBOMBO, Monsieur MUNKAMBA, Monsieur KIAMWANGANA MATETA, pour ne citez que
ceux-là, dans le souci d'entretenir la mémoire collective et transmettre aux générations futures la connaissance de notre histoire commune qui commencer à faillir, je vous félicite et vous
encourage tous autant que vous étès( le messager, le vieux KANDOLO, le vieux clément OSSINONDE, le vieux samuel MALONGA, vous même et d'autres que je n'ai pas nommés ici) qui se dépensent, comme
vous le faite afin d'informer les mbokatiers et profitez à chaque que fois l'occasion se présenterais d'intervieuwer d'autres acteurs de notre histoire encore en vie, pour les
générations avant qu'ils nous quittent. Merci beaucoup une fois de plus. Que vive MBOKA MOSIKA.


SOUNGARI.



Dom Munsiensi 18/12/2010 19:16



Du bon travail,il faut de temps en temps interrogé ses artistes qui ont marqués l'histoire de notre musique avant qu'ils nous quitte. Bravo à vous Kirika d'avoir eu l'idée de cet interview,
j'espère d'autre arrivera.


Dom Munsiensi