Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 Suite à la question de Ndombasi, notre chroniqueur Emmanuel Kandolo nous a décrit la saga des "Bills" et des  "yankee" dans la ville de Kishasa. Pour lutter contre ces malfaiteurs, l'autorité avait imagé plusieurs solutions dont la nomination des officiers et des hommes durs comme Manzikala à la tête de la ville. Le tout premier fut le colonel Bangala, un des compagnons de la "révolution", dont l'une des  tâches , comme l'indique la chanson de Franco, fut de lutter contre la délinquance en 1966.
Votre blog a retrouvé cette chanson pour vous aider à comprendre l'atmosphère qui régnait à l'époque.
Messager




Colonel Bangala, par Franco et l'OK-Jazz 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Pierre 03/10/2009 21:58



@ Crispin-Régis Lukoki:


Dans certaines de nos traditions, les jeunes frères plaisantent avec les épouses
de leurs aînés. Et d’ailleurs, à la mort de l’aîné, on prend comme épouses les femmes qu’il laisse — mais il est interdit d’avoir des rapports sexuels avec elles du vivant de cet aîné… Rentrant
un jour chez lui à midi, le Colonel Bangala trouve son jeune cousin en train de jouer avec sa femme au salon — quelque chose de normal dans la tradition lokele ; surtout qu’ils n’étaient pas
seuls. L’homme pique une crise de colère et abat son cousin d’un coup de revolver ! C’est Bobozo, dit-on, qui l’a tiré des griffes de la justice, faisant voir à Mobutu que sans Bangala, on
n’aurait pas arrêté les « Conjurés de la Pentecôte »… J’attends sur ce point la confirmation du Grand Chroniqueur Historique, Emmanuel Kandolo…


Je ne connais pas cette autre famille Bangala dont vous faites allusion.
 



Crispin-Régis Lukoki 03/10/2009 20:48


Cher Jean-Pierre,est il vrai que le Général avait tué ce cousin pour l´avoir trouvé au lit avec sa femme?.Si vous en savez plus,n´hésitez pas de nous le raconter.
Merci d´avance. 


Crispin-Régis Lukoki 03/10/2009 20:37


Merci Jean-Pierre pour vos précisions.C´est le bruit qui courrait dans les rues de Kin après le crime.Moi aussi,je suis muana ya Oshwé na Kasa-vubu.J´ai des amis au nom de Bangala(Gérard
Bangala et Sitting).Ils avaient un frère aîné qui était
Inspécteur général de Police,mais je ne sais pas s´ils appartiennent à la famille du Général Bangala.Quelle coincidence?,mes amis sont aussi d´Oshwé à Renkin.
D´après mes informations,Gérad est professeur de musique à l´INA.
Merci encore. 


Jean-Pierre 03/10/2009 18:33



@ Crispin-Régis Lukoki:


La personne tuée par Bangala dont vous faites allusion n’était pas son domestique
mais son propre cousin… Je connais ses frères qui, jusqu’en 2006, habitaient rue Oshwe à Kalamu (Matonge) dans une maison qui aurait été saisie à l’époque par le Colonel Bangala. Le parquet de
Kinshasa a saisi la maison des mains de ses frères héritiers pour la restituer à qui de droit. J’ai une fois discuté de ce meurtre avec l’un des frères de Bangala qui m’a répondu en ces
termes : « Il a tué son propre frère, va te faire foutre, mon oncle ! »… Il m’a appelé « oncle » parce que ma tribu entretient avec les Lokele des relations de
plaisanterie agressive…



Crispin-Régis Lukoki 01/10/2009 15:08


Bangala,colonel de l´ANC,compagnon de la révolution,gouverneur de Kinshasa, rapporteur à solde de Mobutu et assassin de son employé domestic.Les premiers victimes du régime Mobutu doivent cet
"HONNEUR"à cet homme.Quelque mois après le coup d´état de Mobutu,le colonel Bangala dénonce une tentative d´un coup contre ce dernier.Il est difficile de connaître la vérité de cette histoire,mais
les faits sont là,MM Evariste Kimba,Emmanuel Bamba et Mahamba sont éxécutés devant les Kinois à la place LA CITE.Voyez par où,quelques mois après,Bangala pris par une rage extrême,assassine
son boy,pour des raisons qu´il n´a jamais pu expliquer avec clarté.Pour ne pas irriter le peuple,Bangala,si je ne me trompe pas Général déjà,est condamné en prison.Ce,ne fut qu´un montage car,dans
une tournée qu´on avait effectuée avec le CHEM CHEM YETU à Moanda,le Général BASUKI commandant de la Base de Kitona,était venu au concert en compagnie de deux dames et du supposé prisonnier Mr
Bangala.Franchement parlant,il était très bien habillé et portait une montre et une chaînette en or.