Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager


Ba ndeko,

 

 

 

Ndenge nalaki ndeko Papatoto na motuna atunaki na oyo etali liwa ya Lieutenant-colonel Tshibangu Munzembe, nakomeka koyanola na bobeti lisolo na ye. Tshibangu Muzembe azali originaire ya Kasai occidental mpe  abotami na Kinshasa na 1946. Tango asilisi ba humanités secondaires na ye, alongi na concours ya kokende kosala école royale militaire ya Belgique mpe kuna abimi breveté d’état-major na 1968.

 

Tango azongi na Kinshasa, kaka na 1968 wana, mbala moko azui pete ya premier lieutenant mpe atindami mbangu na Kota-Koli en tant que Chef ya peloton compagnie mpe akeyi bitumba na Bukavu contre ba mercenaires ya Jean Schramme. Tango wana commandement ya Centre d’entraînement commandos (CECODO) na Kota-Koli ezalaki na maboko ya  Major Gaston Bebrone.  Sima ya bitumba ya Bukavu, azui pete ya Capitaine mpe akomi commandant compagnie. Na 1974, akomi Major mpe a remplacer Major Gaston Bebrone na fonction ya commandant ya CECODO Kota-Koli. Na yango, Major Tshibangu akomaki mutu moindo ya liboso oyo azuaki commandement ya CECODO Kota-Koli.

Le 8 mars 1977, première guerre ya Shaba ebandi. Major Tshibangu aye na compagnie moko ya infanterie ya Kota-Koli mpe akomi na Kolwezi na butu ya 23 na 24 mars 1977. Tango azui ba instructions na Quartier général ya ba opérations na Kolwezi, epayi ya Général Singa Boyende Mosambayi, commandant en chef ya ba opérations  militaires, lobi na yango akumbami na batu baye na train tee na Mutshatsha, esika akomaki mokolo molandi na tongo.  Sans carte, mpe na abscence ya moyen de transmission, asali reconnaissance mpe sima afandisi batu baye na pont ya rivière Mutshatsha na 20 km ya centre ya Mutshatsha. Mikolo milandi, compagnie Tshibangue subir attaque ya ba gendarmes katangais mpe a résister. Neti azalaki na moyen ya transmission te, moyen a informer Kolwezi ezali te. Sima ya résistance wana, Lieutenant-colonel Monkoti aye kokutana na ye mpe a installer poste de commandement na Mutshatsha. Tango Q.G. ya Kolwezi esali plan ya contre-attaque ya sika, Tshibangu azui responsabilité ya phase II na objectif 21. Yango esengaki contre-attaque ya Mutshatsha mpo na ko sécuriser nzela entre Mukeleshi na rivière Lungandu. Sima na yango, asali progression mpe na défense ya pont ya Malonga na rivière Lukoshi  pene na Kasaji. Major Tshibangu akoti na Kasenge mpe azui contrôle na yango. Kuna nde Général Singa Boende Mosambayi na Colonel Ikuku Moboto bayaki kokutana wana. Na bokabuani na bango, asimbi nzela tee na suka ya objectif na ye, Dilolo, mpe akoti kuna avec appuie ya ba marocains. Kuna nde ba recuperaki materiels ebele na ba enfins roulant na ba munitions kili kili oyo ba gendarmes katangais batikaki. Major Tshibangu atikalaki na Dilolo quelques semaines na sima na sima ya suka ya guerre le, 10 avril 1977.

 

Sima ya guerre, Major Tshibangu Muzembe alongue na Kota-Koli, aye na Brigrade spéciale présidentielle (B.S.P.) mpe amati pete, akomi Lieutenant-colonel mpe commandant bataillon sécurité  éloignée ya Chef de l’Etat et Président de la Republique. Kati na ba responsabilités na ye ezalaki :  ko assurer mpe ko organiser sécurité ya Chef de l’Etat esika nionso esengeli ye akende mpe a se deplacer na mikolo mikoya ;  ko assurer protection na sécurité ya ba résidences na ba biens meubles et immeubles nionso ya président de la République, na intérieur mpe na étranger ; ko étudier environnement na oyo etali prevision na securite ya mokonzi ; kosala reconnaissance  mpe ko prévenir danger na esika Chef de l’Etat akokende mpo na ba divereses raisons ;  ko contrôler nionso oyo Chef de l’Etat akolia, komela, nionso oyo ekoki ko impliquer na securite na ye, etc. Nionso wana Colonel Tshibangu nde azalaki na charge na yango. Esengeli kobosana te que Zaire ewutaki kobima na guerre oyo e secouaki pouvoir ya Général Mobutu. Yango wana esengelaki kosala ngele makasi.

 

Quatre mois sima ya nomination ya Colonel Tshibangu na tête ya bataillon ya sécurité eloignée, ekomaki kosala batu mususu zuwa na lolenge ye akomaki esika wana mpe na ndenge batu oyo bayebaki bravour na compétence militaires na ye babandaki kokumisa ye mpe surtout ndenge carrière na ye ebandaki kokende malamu avec deux victoires na bitumba ya Bukavu na ya Shaba mpe premier noir oyo a commander CECODO Kota Koli mpe très jeune breveté d’état-major na 1968 na âge ya vingt-deux ans.

 

Mokolo mua 27 août 1977, na ebandeli ya sima ya nzanga, Colonel Tshibangu azui appel d’urgence oyo ezali kobengisa ye mbangu mbangu na état-major ya Brigade spéciale présidentielle na camp Lieutenant-colonel Tshatshi. Tango mutu wana abengi ye na radio, ndenge elekelaka, yambo amata na camp, alaki molongani na ye, mpe akumbami ye na garde du corps na ye en direction ya état-major ya B.S.P. na camp Tshatshi na mont Ngaliema. Tango voiture ya colonel Tshibangu ekomi na mont Ngaliema, juste na niveau ya croisement ya avenue Colonel Muzimba na route de Matadi, camion militaire  « dix roués » emibuaki na mopanzi na ye ya muasi mpe eniafuni motuka na ye. Voiture ya Colonel Tshibangu ekeyi kotengama na ngambo ya bala bala mpe ye moko colonel azui temps ya ko réagir te mpe azali toucher makasi, kasi azali kopema mpe koloba na difficulté. Garde du corps na ye, adjudant Angoya, azoki te, mpe abimi ye moko na motuka, abandi koluka ndenge ya kobimisa colonel libanda mpe chauffeur ya camion apusani wana mpo a aider garde du corps na kobimisa colonel na motuka. Batu baye wana mbangu, pendant ce temps, garde corps azui reflexe ya kobenga na état-major ya B.S.P. mpe yango e dépêcher Lieutenant Kabangu sur place mpo ameka ko porter secours na blessé. Na makolo, basi ya ba soda na ba soda mosusu baye wana mbangu mpo na koluka ko aider colonel. Tango Lieutenant Kabangu akomi wana na jeep militaire, au lieu aluka komena Colonel Tshibangu na service médical ya présidence de la République oyo ezali kaka na mont Ngaliema wana na intersection ya avenue Pierre Watteyne na chemin des caravanes, soit encore na mopanzi ya fleuve na avenue des touristes esika hôpital de la Rive ezuami na sima ya résidence présidentielle ya mont Ngaliema, ata même na hôpital ya Kintambo, kasi asali bongo te. A la rigueur, akokaki ata komema ye na clinique Ngaliema ou na clinique Kinoise, asali yango te. Au pire, amemi ye na hôpital général mama Yemo. Une très mauvaise et fatale décision en considération ya état ya Colonel Tshibangu na gravité ya accident na possibilité ya ko sauver ye na ba hôpitaux oyo ezalaki a quelques mètres na lieu ya accident.

 

Tango bakomi na mama Yemo, au lieu atikala mpo a se requérir na évolution ya état ya santé ya Colonel Tshibangu, Lieutenant Kabangu a préférer akende tee na nbaku ya Colonel Tshibangu, kopesa sango na molongani na ye, citoyenne Mushiya, na likama liyeli colonel. Sima na ye atiki adjudant Amoya na chauffeur ya dix roues  na ba soda oyo ayaki na bango, bazali kozela ye na mama yemo. Kozonga ye azongi na mama Yemo boye, adjudant Amoya azali koyamba ye na sango que Colonel Tshibangu aweyi mpe nzoto na ye ezali déjà na morgue mpe chauffeur ya dix roues akimi !!! Moke te, Général Eluki Monga Ahundu, Secrétaire d’état na défense mpe Seti Yale, Administrateur général ya Centre national d’Intelligence (C.N.I.) bakomi wana na urgence ya mama Yemo. Na ngonga elandi na sima, molongani ya Colonel Tshibangu, Citoyenne Mushiya mpe aye kokoma wana mpo tango Lieutenant Kabangu akomaki na ndaku, ye azalaki te. Na bozongi bua ye, bana nde bapesi ye sango wana, mbala moko aye mbangu na urgence ya mama Yemo.

Armée ezui makambo manso na maboko mpe Président Mobutu a décider que Colonel Tshibangu akundama na Kota-Koli epayi asalaki musala elongobani mpe esika population ezali ko réclamer nzotu na ye ekundama. Président ayambi veuve Tshibangu, citoyenne Mushiya, mpe alaki ye enquête na villa na Binza mpe na prise en charge ya bana na kokola na kelasi na bango.

Tango bakundi Colonel Tshibangu, ba soda ya Kota-Koli ba rendre ye hommage na ndenge esengelaki mpe na likolo ya  tombe na ye, na signe ya bravoure na courage militaire na ye na bitumba, baninga baye abundaka na bango na Bukavu, batiela ye baïonnette ya Jean Schramme likolo wana. Ba bérets verts ya Kota-Koli nde balongaka Schramme na batu baye. Bakimisaki bango Bukavu mpe ba se replier na Rwanda le 3 novembre 1968.

 

Liwa ya Colonel Tshibangu Muzembe etikala inexplicable mpe wuta wana, Citoyen Mushiya, molongani na ye, azua eloko te na maloba manso Président Mobutu ayebisa ye en forme ya promesses. Tee na lelo oyo, enquête esalema kaka te, bien que ba témoignages mingi ezalaki koloba que Colonel Tshibangu ba étouffaki ye na jeep ya Lieutenant Kabangu durant acheminement na ye na mama Yemo mpe Lieutenant Kabangu ayebaki malamu nini esalemaki mpe azalaki conscient que Colonel Tshibangu azalaki lisusu vivant te tango akomaki na mama Yemo !!! Lieutenant Kabangu akoma Colonel mpe garde du corps, Adjudant Amoya, akoma Major, mpe bazalaki vivant tee na chute ya Président Mobutu. Yango elakisa que volonté ezali te ya koyeba pourquoi haut responsable ya akufi kaka boye na accident oyo ezali kolakisa que ba raisons ya ko croire na attentat ezali mingi. Soki volonté wana ezali te, elingi koloba que eloko moko ezali wana oyo batu misusu balingi te ou balingaki te eyebana. Eloko yango nde nini ? Pona nini accident wana esalemaki wana ? Pourquoi Lieutenant Kabangu azuaki décision bête et inintelligente ya komema Colonel Tshibangu na mama Yemo dès lors que akokaki komema ye na ba hôpitaux totangi likolo ? Pourquoi autopsie esalemaki te ? Pourquoi mutu oyo abengaki colonel na radio de toute urgence, atikala koyebana te ? Pourquoi B.S.P. eluki eyeba te eloko nini mort suspecte et étrange ya responsable ya sécurité rapprochée ya Chef de l’Etat ekoki ko signifier mpe ko cacher ? Pourquoi ba autorités ya armée batikala kotuna Lieutenant Kabangu, Adjudant Amoyo na chauffeur ya dix roues nini oyo bayebi na liwa mpo na koluka koyeba vérité sur liwa na ye mpe éventuellement bamata tee na oyo ayebi, peut-être mingi sur likambo oyo? Présence ya Général Eluki na Seti na urgence ya mama Yemo elingi koloba nini ? Et pourquoi Colonel Nzimbi, commandant B.S.P.,  ayaki noki noki lokola bango te ?

 

Oyo ezalaki lisolo ya Colonel Tshibangu na mua mituna ezanga biyano na oyo etali kufa na ye.

 

 

Patriotiquement,

 

 

 

Emmanuel Kandolo
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Richard Kasongo 26/09/2009 02:15


Ndeko  Ntoma(Messager), naye lisusu na motuna mosusu. Okoki koyabisa biso banda na ba PETE to GRADE ya ARMEE ezali banda na nse tee likolo. Na oyo ya la police banda na nse tee likolo: 
Merci.- Richard Kasongo.- 



Messager 25/09/2009 17:27


Papatoto,
 Durant les premières années de notre indépendance, l'armée avait procédé aux nominations des universitaires aux grades de major, dans le but d'attirer les intellectuelles dans l'armée. Mais
ce système s'était  avéré injuste vis à vis des académiciens qui eux débutaient avec le grade de Slt.C'est pourquoi il a vite été abandonné. Tout évolue. Dernièrement (vers 1990), on recrutait
les licenciés, médecins pour les former à l'EFO pendant une année au lieu de deux. Tout change.
Une question à Kula: Peux-tu réunir quelques palmares de l'ERM pour notre documentation.

Messager


Kula 25/09/2009 05:33


Ah la la quelle tristesse...notre pays a perdu des gens competents a cause de la jalousie.

Un jour, le Commandant de l'ERM m'a dit ceci: a quoi bon former des officiers Zairois pour que demain, ils aillent mourrir dans des accidents ou fusilles pour complot ?

Avons-nous une idee des pilotes que nous avons perdus pour qu'un Kikunda pour ne pas le citer puisse devenir General ?

Si vous avez l'occasion d'aller a BXL allez a la Place Wappers (Rue du Noyer) entre Scharbeek et Etterbeek a deux pas de l'ERM, il y a un Cafe au coin de la rue je ne sais pas s'il existe tjrs vu
que j'ai quitte le quartier il y a de cela 17 ans, dans ce Cafe, on peut voir les photos de nos officiers qui sont sortis de l'ERM...

Vous pouvez voir la promotion des officiers comme: Panubule, Kalume, Nzanza, Elesse et Soza...

Vieux Emma, ce cafe n'etait pas loin de la rue Gerard ou residait ton ami feu le Vieux Mongombe le papa de Pierre alias Pujos et de Patrick...

Kulutu Jean Pierre ya Kisangani Boyoma Singa Mwambe,

Nayebi te soki oyebi lisolo ya C-130 Hercule (Libumu Ndunda) oyo ekweyaka na Kisangani pilote par le Capitaine Justin Kokolo, comment vous avez vecu ce crash dans la ville etc...po Capitaine Justin
azalaki lokola yaya, tozalaki ba voisins esika batonga "Cite de la Voix du Zaire" donc liwa na ye etika mwa elembo moko na makanisi na nga ya bomwana yango nalingaka nayeba mwa moke nini elekaka
surtout que na meme avion wana, bokilo ya Capitaine Soza (maman ya mwasi na ye) mpe akufa na crash wana...
Maman wana mpe adjalaki maman ya Quartier na bala bala Maringa...

Vieux Emma soki mpe okotia mungwa bwaka kaka kasi kobosana kobeta lisolo ya Lt Etisomba te oyo azalaki pilote d'helicoptere si bien sur oyebi lisolo na ye...mpo nayebi kaka mokolo moko, tozalaki
kokende na Yolo na nzela tomoni kaka deuil epayi ya ba Tantine Etisomba na Bongolo wana, badjali kolela ndeko na bango ya mobali ya pilote...

Nakosuka wana te, na Cimetiere ya Gombe chaque fois na lekaka na bala bala ou on a enterre ba pilotes ya FAZA, il y a un pilote dont je ne souviens plus du nom mais surnom na ye nde etikala:
Cesar...qui connait son histoire just in case...?  


 

 

 




Papatoto 25/09/2009 00:10



Messager,


Effectivement, l’Ecole Royale Militaire (ERM) donne une formation académique et militaire.


A la fin du cursus de l’ERM, on est toujours sous- Lieutenant. Ensuite, on entre à l’école d’arme (par exemple génie, transmission,
logistique,…etc.). L’école d’arme dure moins d’une année. Après avoir terminé cette école, on est promu Lieutenant mais force est de constater que certain était nommé capitaine voire Major, c’est
le cas d’un médecin je suppose qu’on avait tenu compte de l’ancienneté son cas mais il n’est pas le seul.



Messager 23/09/2009 21:10


Papatoto,

Je crois qu'il y a une petite erreur sur l'article d'Emmanuel qu'il convient de corriger.
L'Ecole Royale Militaire ou n'importe quelle autre académie militaire donne une formation militaire et académique. On en sort Licencié ou ingénieur en même temps St-Lt ou comd de Compagnie. On
devient Lieutenant après trois ans de service. Capitaine trois ans aprés avoir été Lieutenant. L'accès aux cours de commandant Bataillon (Centre Supérieur Militaire) est réservé aux capitaines.
C'est après avoir achevé les cours de commandant bataillon que l'on peut effectuer l'école de guerre en Belgique, en France ou aux USA. C'est l'école de guerre qui donen le titre de breveté d'état
major. Totalisez vous trouverez combien de temps faut-il faire après l'école royale pour devenir Breveté d'état major. On ne devientnt jamais breveté d'état major après l'école royale.

Messager


Messager 23/09/2009 21:10


Papatoto,

Je crois qu'il y a une petite erreur sur l'article d'Emmanuel qu'il convient de corriger.
L'Ecole Royale Militaire ou n'importe quelle autre académie militaire donne une formation militaire et académique. On en sort Licencié ou ingénieur en même temps St-Lt ou comd de Compagnie. On
devient Lieutenant après trois ans de service. Capitaine trois ans aprés avoir été Lieutenant. L'accès aux cours de commandant Bataillon (Centre Supérieur Militaire) est réservé aux capitaines.
C'est après avoir achevé les cours de commandant bataillon que l'on peut effectuer l'école de guerre en Belgique, en France ou aux USA. C'est l'école de guerre qui donen le titre de breveté d'état
major. Totalisez vous trouverez combien de temps faut-il faire après l'école royale pour devenir Breveté d'état major. On ne devientnt jamais breveté d'état major après l'école royale.

Messager


Jean-Pierre 23/09/2009 19:44



Ndeko Emmanuel Kandolo, Grand
Chroniqueur Historique :


Nasilisi lisapo. Na remercier yo mpe Messager na ebandeli. Titre ya histoire ezali :
« Mobutu voit rouge sur le M/S Kamanyola ». Ezali en 3 chapitres, donc chaque chapitre ezali billet moko. Okoki komona mpe kotanga yango na blog « lonkasa de jean-pierre »
dont voici le lien : http://lonkasa.blogspot.com/



Charles A 23/09/2009 00:27


Ceux qui sont a la base de la destrruction de ce beau pays n'echaperont pas au jugement divin; ils ont echapes a la justice d'ici bas mais ba kosamba liboso ya Nzambe. Ba sanguinaires ya motindo
oyo: ti na kobwaka bato na ba cages ya ba animaux feroces, oyo motindo nini ? Elite nionso disparue...ba carnassiers tjrs ds la nature.

Charles 


Papatoto 23/09/2009 00:23



Merci Mingi na compatriote Kandolo.


Kasi muasi ya défunt colonel Tshibangu amemaki likambo ya mobali na ye na Conférence
Nationale Souveraine (C.N.S).


Est-ce que ezalaka volonté ya muasi mpo na kokunda mobali na ye
Kota-Koli ?


Nayokaka ke Muasi na ye alinga ki ko exhumer corps ya mobali na ye mpo ba kende kokuta ngo
aiolleurs ?



Papatoto 23/09/2009 00:16



Petite précision


A l’Ecole Royale Militaire, après avoir terminé le second cycle de licencié ou d’ingénieur, on sort effectivement avec le grade de
lieutenant.


Par exemple l’actuellement, Chef d’état Major  général de FARDC est un licencié en
criminologie


Ensuite après quelques années, on peut revenir pour faire une formation de B.E.M, B.A.M ou I.M.M d’une durée ne dépassant pas 12 mois.


B.A.M= Breveté d’Administrateur Militaire


B.E.M= Breveté d’Etat Major


I.M.M = Brevet d’Ingénieur du  Matériel Militaire



Claude Kangudie 23/09/2009 00:13


Bonjour à tous...La descente de notre pays aux enfers a commencé avec cette bande de sorciers en uniforme. Le sieur Bolozi devrait bien, avant de quitter ce monde, depuis Anvers où il se cache
(l'individu se couvre d'un chapeau jusque sur le nez pour ne pas être reconnu par les Congolais), avouer ses nombreux crimes pour soulager sa conscience, si cela est possible. Dans la liste
d'assassinats maquillés en accidents de circulation commis par Mobutu et sa bande, n'oublions pas monsieur Assumani qui fut ministre de Mobutu. Il est mort par "accident" de circulation.
Bien sûr après avoir contredit notre "guide éclairé, pardon clairvoyant" sur la répartition des aides financières venant de l'union européenne, si je ne me trompe. Dans le même régistre
que Bobozo sur les femmes d'autrui, n'oublions pas Bumba Moaso. Notre capitaine général avait jeté son dévolu sur la femme du grand Kallé Jef Kabasele. Il en fit sa maîtresse...Les camions de la
Ditrac livrèrent bières et tonnes de viandes à Bandal dans la "belle famille" du "vaillant" capitaine général, bon à bomber la poitrine lors des défilés...D'ailleurs certaines des tentatives de
suicide du grand Kallé Jef sont dûes à cet épisode...Donc, la descente de notre pays aux enfers a bel et bien commencé très tôt avec cette bande de sorciers avec à leur tête notre "Maréchal
fondateur"...Instruisons-nous dans le sérieux sur cet espace de partage. Merci.


Jérôme Nzembelé 22/09/2009 23:22


Bonjour à tous les mbokards,

J'interviens juste pour apporter le peu de connaissances dont je dispose sur le feu capitaine Tshona. Il fut un cousin à mon père et ensemble, ils ont été collègues lors de leurs études primaires à
Mueka en suite à la mission catholique de Bakuamputu dans le Kassai occidental. J'ai vu à plusieurs réprise ce capitaine Tshona venir d'abord chez nous, ensuite lorsque ses conditions matérielles
se furent stabilisées, c'était nous qui lui rendions visite chez lui.A l'époque il devrait avoir des hautes responsabilités dans la ville de Kinshasa.

Lors du fameux complot des terroristes en 1978, à notre grande surprise nous (mon père et moi) vîmes sa tête à la télé comme l'un des terroristes. A la fin du procès, il fut d'abord condamné à
20  ans de prison, et ensuite à 10 ans de servitude pénale après la remarquable plaidoirie de Me kabundi(aussi son ancien collègue).

Il passa effectivement 10 ans de prison à Ekafela ou angenga et revint plus tard serieusement malade à Kinshasa pour mourir quelque temps après.

Il paraitrait que lui et certain de ses codetenus ont été contaminé volontairement du sida en captivité.

Ses enfants vivent dépuis l'arrestation de leur père aux USA.

En dernier lieu j'entendais plusieurs fois mon père accuser le Gal Bolozi d'être celui qui avait ajouté le nom du capitaine Tshona sur la liste des condamné par simple jalousie. 


JP BOUK 22/09/2009 21:44



On rappelle tous cette epoque de triste memoire. L'epoque de FOTI YA MUTUKA, point a la ligne.
Soda azalaki responsable te, ezalaki nde FOTI YA MOTUKA. Vraiment mawa trop.
Bato boni, ba tetes intelligentes boni bakufa na Zaire ya Mobutu au terme ya ba scenarios iniques et macabres ya boye...FOTI YA MUTUKA.

Je me rappelle un certain MAFEMA ye pa akufa na kati ya mercedes na ye tango un poids lourd Dodge ya ba soda ematelaki ye. Et apres? KANGA MONOKO NA YO, EYA NDE FOTI YA MOTUKA. 

JP BOUK (ex-Dodo)


Jean-Pierre 22/09/2009 20:09



@ Messager:



Grand merci pour ta précision. Je m’en doutais aussi… C’était d’ailleurs l’époque où N’Djoku s’était écrié au Stade 20 mai en présentant Mobutu : « Bayuda bazalaki na Yesu na Ngondo
Mosantu Maria ; biso tozali na Mobutu na Mama Yemo »…



@Ndeko Crispin-Régis Lukoki :



Merci mingi na lisapo dramatique ya Capitaine Tshona na mwasi na ye. Quelle pitié. Un dégénéré puant comme Bobozo amatela elenge ya mwasi ya angana ! Quel culot de malade
mental !...



Crispin-Régis Lukoki 22/09/2009 19:55


En tout cas ndeko Kandolo,malili ekoti ngai na nzoto pe kunza ya maboko eyei kotelema likolo ya lisolo oyo.Tango ya Mobutu ezali comparable na tango ya inquisition ya Eglise Catholique na
moyen-âge.Lelo tozali kolela tozangi armée,kasi nde yango ebandi na tango ya Désiré Kabila te.Ba Soda nabiso ya solo,babandaki kobunga moko-moko,depuis tango ya Mobutu na bato naye.Congo,mboka oyo
esali ba efforts mingi po na formations ya bana naye,po sima bakonzi bakoma koboma bango likolo ya zuwa na bozoba etonda ndoki.Tango nazalaki na Thysville na 1966 nazalaki voisin ya capitaine
Tshona ya promotion eutaki na U.S.A.Elenge ya officier oyo batindaki ye na opération na Haut Congo po ayaki na mwasi noire américaine ya kitoko koleka.Ngai nakomaki ko aider muasi oyo po na ko
réparer ba pneus ya V.W na ye,po Camp militaire eboyaki kotindela ye mécanicien.Nazalaki na 18 ans,lokola tozalaki na voiture,nayebaki kosala ba réparations ya mike,lokola kobongisa pneu.Natunaki
madame oyo,pourquoi asengaki aide na armée te,ye nde ayei koyebisa ngai ete mokonzi monene ya camp wana(colonel Bobozo na tango wana)azalaki koluka ye makangu,mpe lokola ye aboyaki,nde
malheurs ya Capitaine Tshona eyei kobanda esika wana.Sima ya bambula ebele,depuis Espagne epayi nakoma kofanda,nayokaki sango ete Capitaine Tshona azalaki impliqué na conspiration ya coup d´état
contre Mobutu,kasi nde nayebi sort na ye te.Lisolo oyo nawuti kopesa ezali ya solo penza.Nakanisi,yo ndeko Kandolo okoki koyeba nzela ekende Capitaine wana.Soki Mobutu et son clan babatelaki
bato oyo nioso,nakanisi lelo oyo bato pamba pamba lokola ba rwandais to ba ougandais,ba kokaki kosakana na mboka oyo te.Ata kala bakozonga na esika na bango.
Merci mingi na masolo nayo.
          


Messager 22/09/2009 19:42



Jean-Pierre,
 Il faur exlure totalement Manzikala. En 1975 je crois que c'était Ndjoku Eyobaba, il a été re^mplacé en 1976 par sakombi Inongo.

Messager



Jean-Pierre 22/09/2009 19:04



Grand
Chroniqueur:
Merci mingi na lisolo ya liwa ya Lieutenant-colonel Tshibangu. Nako rappeler yo mpe ete accident de circulation ezalaki technique ya assassinat ya Mobutu na entourage na ye. Nayebi ete oyebi bien
lisolo ya accidents successifs ya Salumu Bernard na leki naye (nabosani kombo) baoyo bakufaki na Kinshasa na soi-disant accident de circulation. Atako nde libabe yango na famille, bandeko,
grand-frère akufa lelo na accident de voiture ; après quelque temps, petit-frère mpe akufi ndenge moko ? Mawa mingi. Mobutu na bato baye bakanisaki ete bakozala nde éternels na mokili
ya Nzambe to nini ?



Grand Chroniqueur, nalingi kosilisa lisapo na ngai, kasi natikali na kpokoso eye (nayebi te soki osi osakolaki yango) : nani azalaki Gouverneur ya Kinshasa na juillet 1975 ? Na
lisapo na nga natie Jean-Foster Manzikala. Nazali na mwa doute mpo nayebi te soki ezalaki nde Gouverneur N’Djoku. Ndeko tia noki-noki eyano na yo na commentaires awa mpo lisapo ekosila nde lelo.
Merci d’avance.