Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Ndeko Kandolo,

Motuna Ya sambo : Na armée Congolaise, tozalaki na mpe na ba ingénieurs. Mpo nani ata moko akoma ata général te  contraiment na Belqique la majorité de généraux sont des ingénieurs ? A ce propos, je vais raconter une petite histoire, un certain colonel Nzanza, je crois c’est un premier congolais qui avait reçu en Chimie (17/20). En fait, un professeur Belge avait l’habitude de couler les conglais par mechancété . Mais ce colonel en 1964 avait demandé à l’attachement militaire d’ assister à son examen. Ce qui avait amené le responsable de l’académie militaire un général belge(ingénieur aussi) a se posé des questions. Ce général avait assisté à cet examen de chimie, il avait constaté que l’officier Nzanza avait réussi brillant son cours et il avait demandé  au professeur de chimie la note de Mr Nzanza, son professeur lui avait donné une note qui reflétait pas l’examen de l’étudiant. Alors, le général qui maîtrise aussi la chimie, il a dit à ce professeur que cet étudiant méritait la note de 17/20. Voilà comment, l’officier Nzanza était devenu le premier congolais à réussir à ce cours.

Est-ce qu’okoki kopesa biso sango ya Colonel Nzanza yo Laurent Désiré Kabila abenganaki ye na armée après avoir ya kosa décompte final na ye ?

Détails de Messager sur le colonel NZANZA


Je m'excuse de pouvoir revenir sur la sixième question que Papatoto
avait posée à Emmanuel Kandolo dont  une partie est restée sans réponse. A cet égard, je tiens à rendre hommage à Emmanuel Kandolo pour son honnêtété intellectuelle. Quand il n'a pas d'éléments sur une question, il le dit ouvertement.
Revenons sur le colonel NZANZA MPETELO pour informer notre ami Papatoto qu'il fit effectivement partie des premières promotions des jeunes congolais ayant fait l'Ecole Royale Militaire de la Belgique. Je crois que les généraux Bonsange et Katsuva furent de sa promotion, avant Eluki, Sassa , Mukobo, Yeka, Amela, Tshikudi, Mulumba a Mbote, Kalume, Kisempia, Elese, Lukama, Kayembe, Ilunga Shamanga (Saint Cyrien), jusqu'au  jeune  Etumba, l'actuel chef  d'état major, pour ne citer que ceux qui ont été promus au grade de général et qui avaient le même niveau que le colonel NZANZA MPETELO. Ces exemples attestent que les académiciens comme le colonel NZANZA avaient bel et bien été nommés au grade de généraux dans notre armée. S'agissant de leurs exploits, on peut en plus de celui de NZANZA ajouter également la prestation de Mpika et Bula aux USA, la première place de Ilunga à Saint Cyr en France (il fut major de sa promotion), etc, etc...Soulignons que Ilunga a fait la génie à Saint Cyr, raison pour laquelle il fut d'abord commandant de l'école de génie à Likasi, avant d'être affecté à la DSP.
La liste des généraux issus des académies militaires aurait pu être très fournie n'eut été le coup monté de 1978  qui leur fut principalement imputé. Parmi les officiers tués lors ce ce coup figure le major Kalonda, un ingénieur comme Nzanza, formé aussi  à l'école Royale Militaire de la Belgique..  Dès lors le pouvoir se méfia totalement des intellectuels au sein de l'armée. Seuls quelques rares privilégiés ont continué à jouir des faveurs présidentielles.
Mais il ne suffit pas d'être académicien pour voler de grade en grade jusqu'à celui de général. Lorsqu'on sort de l'école Royale Militaire par exemple, on est habilité à commander qu'une compagnie. La majorité d'ingénieurs belges devenus généraux  auxquels vous faites allusion ont aussi suivi les cours de commandant bataillon et l'école de guerre, qui permet au candidat de commander une brigade. Si on ne suit pas ce cursus, on est obligé d'effectuer une carrière plane. Le cours de commandant bataillon confère le titre de Technicien d'état major(TEM) , et l'école de guerre, réservée aux plus doués de l'école de commandant de bataillon confère le titre de Breveté d'état major (BEM).
Le col NZANZA a suivi ce parcours. C'est ainsi qu'il  a été promu en 1982 au grade de colonel avec les Shabani, Manzembe ma Ebanga, Soki, Katima, Lembi etc, etc. Il aurait pu devenir général comme ses collègues mais, chez-nous, ce grade a toujours été politisé. Il faut remplir certaines conditions laissées à l'appréciation du chef de l'état et occuper une fonction de commandement: Commandant d'une force ou d'une grande unité combattante, d'une grande école, etc, etc.
Vers les années 1987, le col NZANZA avait été placé à la tête de l'usine de fabrication d'explosifs de Likasi si je ne m'abuse pas. Sachez aussi qu'à Likasi existait ou existe encore l'école de génie de l'armée. J'ignore la position du colonel NZANZA lorsque Kabila est devenu président et je ne saurais connaître avec précision l'origine de son renvoi de l'armée par ce dernier.  Dans la mesure où nous nous complétons dans ce blog, ceux qui sont bien renseignés là-dessus viendront apporter de la lumière.
Nous avons le devoir de nous renseigner en vue d'édifier les jeunes sur l'histoire de notre pays, et épauler  un tant soit peu notre "bibliothèque vivante" Emmanuel Kandolo. .

Messager


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mbidiamambu zikondolo 18/12/2013 15:06


Bonjour,


 


C'est difficile d'imaginer qu'on fait aussi alusion à l'histoire de notre armée...là où des multitudes ont sacrifier  leurs jeunesses et vies pour cette nation.........je serais détailler
ultérieurement pour l'instant......si possible fournissait nous une liste des anciens de l'ERM dont mon PERE (que je porte le
nom)fait parti...


cordialement


ziko

Serge - Kongo na biso 04/08/2013 00:02


Mbote,


Est-ce que boza au courant ya nomination en cascade ya ba Colonels na ba
Généraux na armée ya Kanambe ?


136 officiers supérieurs au total.


Amiral Mavua akomi Grand Amiral, ba généraux ya ba salaire mensuel ya $60,
heureusement que le ridicule ne tue pas.


Boboto o mboka mosika


Serge – Kongo na biso

Nkumu MBOLE 05/12/2009 18:13


Messieurs,

Juste pour compléter quelques informations sur le Colonel NZANZA.
Il est actuellement à Kinshasa et il n'est jamais devenu Général.

A l'avénément de l'AFDL, il était encore PDG chez AFRIDEX à Likasi et après il fut evincé de ses fonctions et de l'armée par les "libérateurs" au détriment d'un Rwandais un certain Monsieur
KARUNANGUFU si je me souviens bien du nom.

Sik'oyo COlonel Nzanza azli kosala eloko te avanda na ndako alors que to zali na besoin ya mayele na ye pona ko reformer Armée na biso.