Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

La CPI vient d'ordonner la mise en liberté provisoire de JP. Bemba, en attendant qu'un état se décide à l'accueillir.

Cette décision qui intervient après le voyage de Hillary Clinton en RDC, et le "tête- à- tête" Kagame-Kabila à Goma au moment où les USA semblent tourner le dos au Rwanda peut être interprétée comme un signe de temps. Saura-t-il prendre sa revanche? Que représente cette libération à deux ans des élections en RDC ? 

Nous attendons vos  réactions .


Pour de plus amples détails:link



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Théthé 18/08/2009 15:03

PETITE CORRECTION: Sollicité

TERY 17/08/2009 16:18

BEMBA LIBRE, SOUS CONDITIONS...Longtemps opposée à sa remise en liberté provisoire, la Cour Pénale Internationale(CPI) s'y est finalement résolue, le 14 août dernier.Un revirement qu'explique en partie le comportement de Bemba lors des obsèques de son père, le 8 juillet, pour lesquelles il avait obtenu vingt-quatre heures de liberté. Le Président du Mouvement de Libération du Congo (MLC) s'est en effet montré très discret et s'est bien gardé de plastronner devant les fans venus lui acclamer. Ce qui donne du crédit à l'engagement qu'il a pris devant la Cour de s'abstenir de toute activité politique. Reste à savoir si la décision du procureur de faire appel sera prise en compte.plusieurs pays (Afrique du Sud, Belgique, Portugal, Allemagne, Pays-Bas et Italie) ont été solicités pour accueillir l'opposant Congolais. Ils ont jusqu'au 14 septembre pour donner leur réponse...Théthé

Jean-Pierre 16/08/2009 22:54

Cette décision de la CPI d’accorder une liberté provisoire à ce bandit des grands chemins, dont les milices tribales ont cannibalisé des pygmées de l’Ituri, montre le peu de respect dont ces gens font montre à l’égard des victimes africaines. Ils n’élargiraient pas quelqu’un accusé de crimes aussi sévères contre des civils européens.

galatchika 15/08/2009 16:00

Procureur de la CPI: Pas de mise en liberté provisoire pour Jean-Pierre Bemba

ICC-OTP-20090814-PR444

 
Situation : République centrafricainAffaire : Le Procureur c. Jean-Pierre Bemba Gombo
Le Procureur de la Cour pénale internationale Luis Moreno-Ocampo va faire appel aujourd’hui de la décision rendue par la Chambre préliminaire II d’accorder à Jean-Pierre Bemba le bénéfice d’ une libération conditionnelle jusqu’à son procès.
Le Procureur considère que « M. Bemba, qui est toujours physiquement détenu à La Haye, doit rester en détention. La Chambre d’appel va examiner si la décision de remettre Jean-Pierre Bemba en liberté est correcte ». L’ Accusation présentera ses arguments le 24 aout.
Par ailleurs, il n’ y a aucune perspective de libération immédiate. A ce stade, les Etats identifiés par la Défense ont émis des réserves ou des objections à l’idée d’accueillir Mr Bemba sur leur territoire pendant cette période intérimaire.
« Les juges de la CPI ont confirmé que Mr Bemba doit passer en jugement pour répondre des accusations très graves qui ont été retenues contre lui » a déclaré le Procureur. « Les victimes et les témoins peuvent être assurés que le procès se tiendra dans un futur proche et que la Cour continuera de garantir leur sécurité ».
La Cour pénale internationale est une juridiction indépendante et permanente qui mène des enquêtes et engage des poursuites à l’encontre de personnes accusées des crimes les plus graves ayant une portée internationale, à savoir le génocide, les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre.



Pour plus de renseignements, veuillez contacter :
Mme Nicola Fletcher, Chargée de relation avec les médias pour le Bureau du Procureur +31 70 515 8071 Courriel : nicola.fletcher@icc-cpi.int
Service d’information du Bureau du Procureur +31 70 515 8759 ; portable : +31 6 46448896 Courriel : OTPNewsDesk@icc-cpi.int

Source: Bureau du Procureur