Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 Le passage de Tabu Ley Rochereau à l'Olympia de Paris en 1970 fut avant tout un événement de portée nationale. La première soirée fut retransmise à la radio nationale. Mais cette première pour les orchestres congolais fut aussi un baptême de feu et surtout une occasion de se frotter aux réalités du "Showbiz".
Les choses  ne se passèrent pas très bien. La situation financière fut catastrophique:  chambres d'hôtels impayées, artistes non rémunérés. Finalement  retour précipité des musiciens à Kinshasa à bord de l'avion présidentiel.
Dans la mesure où l'orchestre n'avait pas respecté les engagements, il ne fut pas en mesure de récupérer les bandes originales du spectacle. Mais cette situation fut occultée au pays par sursaut d'orgueil national. C'est ainsi que pour sauver la face, on édita un Cd sur lequel était repris quelques titres enregistrés au studio, auquel on ajouta du bruit d'ambiance.
Le répertoire de ce cd portant le le titre "Le Seigneur Rochereau & L'Afrisa International à l'Olympia de Paris" diffère de celui qui s'est déroulé en direct et dont nous vous avons déjà fait écouter quelques chansons.
Voici quelques chansons qui constituèrent l'apothéose de la prestation de Tabu Ley à l'Olympia, en version originale.
Messager








1.Mot de Tabu Ley
2.Asambalela


3.Senyi Kay Fonema du Sénégal
4.Munyenge ma ngando de Eboa Lotin du cameroun
5.Masuwa, de Pamelo Mounka
6.Oboa Ashunzeme de Franco

7.RECENSEMENT








Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nganga Miziki 18/10/2009 11:41


Nazali muana ya commune ya Lemba na Kinshasa, danseur ya vieux Rochereau, na kombo ya Pasco Kinsekwa, azalaki pe kofanda na Lemba, azalaki marié et père de famille, profession na ye ezalaki
enseignant, atikaki mosala ya ki Messié po na dance, tozalaki kobenga ye Kinsekwa, puis akotaki na African Fiesta ya Rochereau po baya na Olympia ya Paris.
Na retour na bango, vieux Pasco ayebisaki biso ke, Olympia ezalaki succès ya grave, point noir ezalaki kaka bazalaki na mbongo te, bakomaki kolalisa bango na ba ndako ya ba Congolais to ba
africains na Paris. Et en plus vieux Pasco akomaki motu ya ba mpiaka jamais vu, ye na masta na ye Dilens.
Suite na ba mpiaka, vieux Pasco akutanaki na petite soeur ya Général moko ya ANC, akimaki muasi na ye, pe akotaki na ye libala kuna, akomaki bongo gérant ya Masuwa to bateau ya Général. voilà oyo
ngai nayebi.


Messager 21/08/2009 23:38

Olive,Merci pour votre intervention. Je crois que la chanson prohète n'est pas diponible dans notre bibliothèque. En ce qui concerne le passage de Tabu Ley à l'Olympia, il serait judicieux que l'intéressé nous dise la vérité. Ils étaient partis pour livrer un certain nombre de concerts, mais ils sont rentrés précipitement après deux soirées seulement. Il est temps que nous sachions comment les chambres d'hôtel et les musiciens étaient restées impayés.S'agissant des danseuses, je crois que certaines sont déjà décédées. Quant aux deux danseurs Pascal et Dilenga dit Dilengs, je n'ai aucune nouvelle, et pourtant je connaissais personnellement Dilenga.Messager

Messager 23/05/2018 20:35

Gysé,
Merci pour ce rappel sur les deux danseurs.

Messager

Gysé 23/05/2018 17:51

Dilenga alias Dilens est retourné à Mbuji Mayi il y a longtemps, je crois que aujourd'hui il doit être décédé. j'était petit quand je l'ai vu dans un concert de Tabu Ley à Mbuji-Mayi lui est Pascal Mbeya Kajimba qui lui a travaillé à la Miba. j'ai grandi avec le fils Papicho qu'il a eu avec la fille ou la sœur du Général, elle, vivait à cet époque en Belgique puis il été congédié de la Miba et il est partis pour la Gécamine à Lubumbashi et c,est là qu'il est décédé, depuis j'ai aucune nouvelle de mon ami Papicho. voilas ce que moi je peut dire sur les deux danseurs tout deux Kasaiens même Mukala aussi (celui que Tabu-Ley a chanté)qui doit être lui aussi mort je présume, dans les années 90 il vivait à Beni, il était toujours Mukala mais cet fois-ci avec Sampy qui est devenu pasteur actuellement j'ai appris mais à l'époque Sampy était receveur à l'Ofida, on l'appelait Sampy la force tranquille...

Oliver 20/08/2009 15:30

Le passage de Tabu Ley, à l'époque Rochereau, à l'Olympia a été un tournant historique de la musique congolaise. Merci, Messager,  de nous rappeler cette brillante époque. Quelqu'un aurait-il les images vidéo de ce concert ? Je me souviens qu'on les passait à Télé-Zaire: il y avait, parmi les danseurs, deux gars incroyables: Gaston et Pascal, qui réussirent même à éclipser les Rocherettes pendant l'exécution de la chanson "Recensement". Que sont-ils devenus ? Y'a-t-il des Rocherettes qui sont encore en vie ? Pour la petite histoire, les rumeurs selon lesquelles Rochereau aurait échoué à l'Olympia s'étaient répandus à Kin. La vidéo de son concert est venue dementir ces insinuations, certainement répandues par ses concurrents à l'époque. Rochereau a même immortalisé son amertume vis-à-vis de la jalousies de ses collègues artistes congolais dans la chanson: "Prophète" (Pouvez-vous nous la trouver, Messager ?). Dans cette chanson, Rochereau s'écrie: Nazongi mboka baninga na ngai ya lisano ata ko mbote te.Baloba na mokili ngai nandimi lel'oyo nul n'est prophète chez-luiOn comprend qu'aucun musicien congolais n'est allé le féliciter à son retour de Paris.  Qu'importe ! C'est la nature humaine et on voit ces jalousies jusqu'aujourd'hui. Il faudra, en tous cas, rendre hommage à Rochereau et son African Fiesta National de l'époque (Pépé Ndombe, Mavatiku Michelino, etc) pour avoir été des pionniers.

Richard Kasongo 20/08/2009 00:35

Vieux Pascal Tabu, akoki kobeta biso lisolo oyo tew oyo bino bobeti??? Ezali esengo lisolo yango , mais ezalaki mokuse trop...B'aventures ya Paris oyo bamonaka a l'epoque...comment orchestre ya monene boye, emema draspeau nabiso eya kokutana na makambo....Vieux Ley apesa lisolo... Ekozala esengo trop, po apesa biso to akaba lisolo ya Parsis na ba Rocherettes na ye.....Merci Richard Kasongo.-

AntoNickel 17/08/2009 00:06

C'est bizarre, sur la pochette, c'est marqué :Les Leyrettes - de gauche à droite : Yondo Kunsala, Bokonga (?) et Yondo Nyota !!!et vous parlez de 4 rocherettes !?!