Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager


 Tous les mélomanes congolais se souviennent encore de la chanson "Mwana Djambala". composée vers les années 1980 en l'honneur d'une certaine beauté Teke, et qui s'était transformée en un hymne à tout le peupleTeke. Il y a seulement un jour, nous avons diffusé une vidéo relative à l'unité de ce peuple dont la capitale est Mbé,  en République du Congo .
Auditionnons encore ces deux chansons souvenirs: Mwana Djambala et Belle Amicha, de Théo Blaise Nkounkou.(Msg)

1.Mwana Djambala, par T.B. Nkounkou


2.Belle Amicha, par T. B. Nkounkou




Théo Blaise Nkounkou
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Messager 28/07/2009 17:11

Lucien. Nous n'arrêtrons jamais de vous égayer avec des chansons souvenirs, des chansons thématiques, et des raretés, aussi longtemps que ce blog vivra. Nous n'avons mis fin qu'aux chansons à la carte, qui commençaient à donner au blog l'image d'un forum des disques demandés.Par ailleurs, nous invitons tous nos amis à s'intéresser aux sujets de société qui leurs sont soumis. Ce blog est avant tout multiculturel. Ne le réduisons pas à une boîte à musique.Plus il y aura des interventions , plus nous les accompagnerons par des raretés de notre chanson.Messager

Lucien Zézé 28/07/2009 16:34

Merci et encore merci pour ces deux chansons qui me donnent beaucoup de frissons. Mes frères n'arrêtez pas,  je vous en prie,  de nous égayer avec nos propres chansons africaines!Vous ne pouvez pas savoir le service que vous nous rendez, nous qui sommes au froid. C'est avec beaucoup d'émotion et parfois même avec des larmes aux yeux que nous écoutons ces chansons de notre patrimoine culturel.Vive l'Afrique et vive nos chansons!!!

Théthé 28/07/2009 12:03

TABU LEY est attendu à Brazzaville pour le FESPAM
 
Le chanteur TABU LEY alias ROCHEREAU, l’un des plus grands noms de la musique Congolaise, sera l’invité d’honneur de la 7ème édition du Festival Panafricain de Musique (Fespam), qui aura lieu à Brazzaville (Congo) du 3 au 7 août. A cette occasion, un hommage lui sera rendu pour l’ensemble de son œuvre.
 Ce sera certainement la dernière apparition en public de ce créateur exceptionnel qui a fait danser l’Afrique entière jusque dans les années 1990.
Après avoir embrassé la politique et occupé la fonction du ministre de la culture,
TABU LEY a été victime, l’année dernière d’un accident vasculaire cérébral (AVC) qui l’a laissé hémiplégique.
 Théthé.  
 
 
 
 

adel 28/07/2009 05:46

bravo