Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager



Mon frère Messager,
Je reste très attaché à notre blog même si ces derniers temps je ne suis pas très présent dans les commentaires. Je profite pour présenter mes sincères félicitations à tous et bien entendu à ta personne pour cette oeuvre qui nous est très chère.
Chem-chem yetu, Bana ya Kenge et les troubatours. C'est un pan de l'histoire qu'on voudrait faire revivre pour une jeunesse créative et engagée. Personnellement, j'ai pensé à un de nos (Claude, les Bayama, etc) amis, Raphaël Kayi Nko, qui nous a quitté très tôt.  Raph a chanté dans un groupe dénommé "les Gais lurons". Ils ont effectué une tournée européenne (Belgique et Autriche, je crois) dans les années 68/71. Je n'ai jamais eu de mémoire et j'espère que certains amis pourront donner des précisions sur ce groupe. Et si d'aventure, une chanson de ce groupe existe et peut-être mise sur ligne, ce serait un hommage à ce frère qui est parti très tôt. Merci d'avance !

Je t'envoie la chanson Luvumbu du Grand Maître Franco au cas où tu l'aurais pas.

Meilleures pensées ya Kimia, Mwinda mpe Bolingo en toi, autour de toi et à tous les amis du blog.

Andochanga

PS : Mes condoléances à la famille BEMBA eprouvé par le décès du patriarche BEMBA Jeannot survenu à Bruxelles






LUVUMBU, par Franco & OK-JAZZ
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joseph Pululu 12/07/2009 14:55

A propos des Gais Lurons,Le groupe des Gais Lurons est l'un des groupes légendaires des petits chanteurs et danseurs "authentiquement kinois". En effet, dans ces années d'après indépendance, la plupart des groupes vocaux étaient "mbokatiers": les troubadours du Roi de Kamina ou les Petits chanteurs et danseurs de Kenge, créés par des prêtres catholiques, ont fortement marqués les congolais et par la même occasion, lors de leur passage à Kinshasa, touché les kinois dans leur orgueil.Arthur Nyemba, alors enseignant à l'école Champagnard de Binza, touche à tout de talent, à la fois comédien, chef de chorale (à saint François) et un des rédacteurs de la Voix de Mangembo, va relever le défi et créer, bien avant le Père Van Den Boom, mettre sur pieds un groupe de Petits chanteurs et danseurs - les Gais Lurons. La particularité de ce groupe était d'être composé essentiellement des jeunes de Kintambo et Bandal.Me Arthur, c'est ainsi que l'on s'habituera à l'appeler, a conduit son groupe dans des tournées mémorables en Europe, dont un passage à Sofia. Et l'on notera la discipline qu'il a inculqué à cette génération de petits chanteurs et danseurs: Albert Mabumba, Gomery, les Kokolo et bien d'autres Djagas Djamba Yohe pour ne citer que ceux là. j'ai une tendresse particulière pour Vincent, le jeune frère de Me Arthur Nyemba, Voix lead de ce groupe, dont la magistrale interprétation de Liwa ya Wetshi a marqué mon enfance - j'y ai fait moi même un passage au sein des Gais Lurons.Parmi les hauts faits d'arme des Gais Lurons on peut citer le choeur d'accompagnement du Groupe à côté de Gérard Madiata, Myriam Makeba et Bella Bellow.Mais Arthur Nyemba a également été un pont entre Kisangani et Kintambo - après avoir quitté les bords de la baie de Kintambo, il avait besoin d'une autre baie, celle de la Tshopo, où il va amener les Boyomais au 1er Festival d'animation politique de 1974, à côté de Ndongala, avec leur fameux "bango wana Bilombe bana haut Zaïre", chère à Alex Engwete. Les Boyomais n'ont pas oublié cette grande figure.