Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Incertitude sur Omar Bongo, le Gabon ne confirme pas sa mort

Le Premier ministre gabonais, Jean Eyeghe Ndong, a déclaré dimanche soir ne pas avoir confirmation de la mort du président Omar Bongo, qui a été hospitalisé en mai près de Barcelone. Lire la suite l'article

"Si une telle situation se produisait, je pense et je sais que la famille du président Bongo m'informerait tout naturellement. Ce n'est pas le cas au moment où je vous parle", a déclaré Ndong à la télévision gabonaise.

Omar Bongo est à la tête du Gabon depuis 1967.

C'est le site internet du magazine français Le Point qui a annoncé dimanche son décès, à l'âge de 73 ans.

"Après 41 années passées à la tête du Gabon, Omar Bongo est mort dimanche des suites d'un cancer", a indiqué au Point une source proche de son entourage", peut-on lire sur lepoint.fr.

Dimanche soir, l'hôpital où a été admis le président Bongo n'a fait aucune déclaration. Fin mai, le gouvernement gabonais avait déclaré que le chef de l'Etat se reposait en Espagne après le choc provoqué par la mort de son épouse en mars, et ajouté qu'il rentrerait au pays pour reprendre ses fonctions.

Son épouse Edith, fille du président de la République du Congo, est décédée en mars à l'âge de 45 ans.

La capitale gabonaise, Libreville, était calme dans la nuit. Après l'annonce de la nouvelle donnée en France, nombre d'habitants sont rentrés précipitamment chez eux, et les rues étaient pour ainsi dire désertes. Des voitures de police patrouillaient et des agents arrêtaient les rares automobilistes pour des contrôles d'identité.

Dans le cas d'un décès du président, la constitution prévoit que la présidente du Sénat, Rose-Francine Rogombé, assume provisoirement l'intérim à la tête de l'Etat. Rogombé est membre du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

Le pays est dominé par une petite élite étroitement solidaire et les opposants redoutent que le fils du président, Ali ben Gonbo, actuel ministre de la Défense, ne profite du vide du pouvoir pour en prendre la tête.

David Lewis, version française Eric Faye

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dadou+Makambo-ngambo 09/06/2009 19:06

Bandeko na ngai,Nazali kokamua mingi ndenge bandeko mingi bazali koloba ete Presida Bongo azalaki mokonzi ya solo na Gabon. Kokumisa moto awumeli na bokonzi  pe akeyi kokufa mosika po akokaki kotonga ata lopitalo ya malonga n'Afrika te ezali bobungi, ndakisa nini bakonzi ya lelo n'Afrika bakolanda? Tolandi elobeli ya Eva Jolly oyo azali mosali mibeko na mikili ya Poto alobi ete Omar Bongo asalaki po na France kasi po na Gabon te, bongo biso bana y'Afrika tokumisa moyibi ya boye po baye batikali na bokonzi bayekola nini?.Mawa ya moweyi po atiki bana mike, kasi na mosala asali eloko moko te po na biso, Diaki dia nsusu nde atiki. Po na Misala na ye, ebongi Afrika mobimba eyoka soni pe tobelela bozoba ya Mokonzi na biso po baye batikali na bokonzi bayeba ke soki basali eloko ya malonga te, ebembe na bango pe ekoyoka soni pe liwa na bango bakobanda kobomba-bomba po basali RIEN. Ebele ya bongo na biso ya petrole ya Gabon ekeyi ndiba. 33 ndaku asombaki na France tokopikola yango te po ekende na Gabon... naza na mechant, nakati.

Théthé 08/06/2009 22:50

Le Gabon confirme la mort d'OMAR BONGOApres une guerre de communiqués qui a duré depuis dimanche soir, les autorités Gabonaises ont officiellement confirmé ce lundi 8 juin, la mort du président OMAR BONGO, âgé de 73 ans, doyen des chefs d'Etat africains en exercice. L'annonce est venu sous forme d'une lettre signée par le premier ministre Gabonais Jean EYEGHE NDONG, et remise aux journalistes à Barcelone, où le président OMAR BONGO était hospitalisé depuis un mois, dans la clinique privée Quiron.Théthé