Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

ACTU-ANTENNE
publié le 26-05-2009 sur www.mangembo-fm.com

De Bozi Boziana à Grand Père Benz
Ce samedi 30 mai 2009, en direct en Fm et sur le net, Mangembo FM et la Belle Epoque mettent les petits plats dans les grands pour recevoir en grande pompe une des références de la 3e génération de la musique congolaise.


De Bozi Boziana à Grand Père Benz

Il est vrai qu’il s’inscrirait plus facilement dans la deuxième génération  puisqu’il a fait ses premières armes aux côtés de son Oncle Papa Noèl Nedule Montswet ; et que ses premières vocalises il les a poussé à côté du Grand Rossignol Cantador, au sein du Rock-a-Mambo dans son quartier de Yolo. C’est là qu’il rencontre, selon la légende, Debabongo, le grand frère d’Antho Nickel Evoloko. Une relation qui serait à l’origine du premier nzonzing non autorisé dans Zaiko, avec un 45T deux titres : Debabongo d’Antho et mamale de Gina Efonge.
Mais c’est plutôt au sein de Zaiko qu’il va se faire un nom. En effet, c’est à lui qu’on fera appel pour assurer la relève de Gina wa Gina. Alors que certains se demandent s’il arrivera à remplacer le poète Isekofeta ; Evoloko qui croit en lui dira : Ye aza Isifi. Un peu pour dire qu’il suffit qu’il se mette au micro, pour que l’on se rende compte qu’il est à la hauteur. Et les choses ne vont pas trainer : de la série Wondostock où il explose, au lead de Ando, la chanson de Bakunde Ilo ; Bozi ISIFI s’installe.
Il paraitrait que c’est lui qui a mis dans la tête de ses jeunes collègues : Antho, Shungu et Mavuela qu’ils peuvent quitter Zaiko et créer leur propre Institut ��" entendez orchestre.
En tout cas, Bozi est de toutes les aventures des groupes du clan Zaiko. En était-il l’inspirateur ? il ne manquera de le dire. Il est là avec les dissidents de Zaiko qui créent ISIFI Lokole ; il est aussi de l’aventure Yoka Lokole, Langa langa Stars, deuxième dissidence de Zaiko, sans oublier les casques bleus ; et puis le revoilà sur les routes pour lancer Chocs stars et puis, peut être ce qu’il chercahit toujours sans l’avouer : devenir le patron de son propre groupe ; c’est fait avec la création Anti Choc. Et pour bien montrer que c’est lui le grand, il va prendre le surnom de Grand Père ; un cran au dessus d’un autre Papa du clan : Wembadio Shungu.
C’est ce monument, qui vient au micro de César Ngadi se confesser et faire des révélations sur les mouvements et grand likopa qui ont bouleversé l’échiquier musical congolais d’aujourd’hui.

 

Bozi Boziana
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Good+Game 28/05/2009 18:11

Merci pour ces précisions mais j'aimerai (tout de même) confirmer que l'anagramme ISIFI que j'ai décrit plus bas était DÉJÀ utilisé par l'attaque chant Evoloko, Mavuela, Shungu et Bozi lorsqu'ils se trouvaient (ENCORE) dans Zaiko peu avant leur défection.Quant à celui de la SAPE, il est venu bien longtemps après (années 80).

anaclet 28/05/2009 09:10

C'est à postiori qu'on a donné vie à cet acrostiche qui est dérivé de "il suffit" comme on l'a fait de la SAPE. Il suffit kaka,Isifi kaka Qui est un parler habituel du lingala kinois. Bato ya Isifi voulait aussi dire ceux qui fumaient un peu. Attaque Isifi était composé de Wembadio,Gina,Mavuela,Evoloko. C'est l'attaque qui a chanté les grands succès de Zaïko de cette époque. Jossart et les autres jouait pratiquement en lever de rideau à cette époque. En tout cas Evoloko et Gina vennaient en retard pour conforter au concert pour conforter leur image de star.Pépé Felly le confirme que Evoloko a été révoqué ainsi est-il parti créer le groupe Isifi dont l'ossature était composée de l'attaque Isifi de Zaïko. Parions mondenge l'éditeur qui acheté sa pramière voiture à Evoloko les avaient un petit peu encouragé.Institut c'était la maison de Evoloko encore appelée Shangaï qui est une déformation de chez ngaï. Et tous les jeunes et ceux de Yolo en particulier dénommaient chez eux shangaï.La figure tutélaire de Vadio ne devrait pas être oublié. Evoloko l'appelait Prof. La légende voulait à Yolo qu'il ait été le professeur de chant de Evoloko. La vérité est que vadio était un merveilleux chanteur. Les séances de fumerie au Shangaï devait être ponctué de qquelques tirades. De "nakonzemba" à Mbeya-mbeaya ou Mondo l'évolution est nette dans le style et la composition.Est-il vrai que le départ de Wembadio de Isifi Lokolé est dû à la présence de Vadio dans l'orchestre? Le fait qu'il soit paralytique gênait beaucoup les autres chanteurs parait-il?   

Antoine+Nickel 27/05/2009 20:52

"Evoloko qui croit en lui dira : Ye aza Isifi." : Evoloko voulait tout simplement faire référence au fait que Bozi avait l'esprit "ISIFI" puisqu'il faisait partie de son groupe de nzonzing avec Gina alors qu'il évoluait encore dans Minzoto chez Père Buffalo.Cela n'avait aucune relation avec une quelconque façon de tenir un micro.Evoloko et Bozi étaient amis depuis longtemps et Evoloko ne tenait surtout pas à ce que Bimi ou Nyoka intègrent l'attaque chant qu'il composait avec Gina, Wemba et Mavuela.Pour rappel et pour faire court à tout ce qui se raconte même dans certaines biographies qu'on peut lire à gauche ou à droite, Evoloko a été révoqué de Zaïko et est parti pour donner enfin vie à ISIFI, groupe qu'il rêvait de créer avec Gina. Il a été suivi par ses amis Bozi, Wemba et Mavuela qui voulaient rester solidaires. Donc, ISIFI a été créé parce qu'Evoloko a été évincé de Zaïko et non pas par un instigation quelconque. Personne d'autre ne peut s'octroyer la paternité de ce groupe mythique et éphémère. Il fallait voir en ce départ de Bozi pour ISIFI plus un signe d'amitié et de reconnaissance envers Evoloko qui l'a fait rentrer dans Zaïko envers et contre tous.

Good Game 27/05/2009 20:16

Rappel pour ceux qui l'on oublié ou pour ceux qui ne L,on jamais su:ISIFI = Institut de Savoir l'Ideologie de la Formation des IdolesJ'ignore qui avait trouvé cet anagramme mais c'était Fort...

anaclet 27/05/2009 17:38

Bozi est un garçon de Yolo-sud. Dans tous les cas c'est là où je l'ai connu sous le nom de Bozi. Je ne suis pas sûr s'il était chez les xaveris mais je crois avoir joué au football avec lui sur le terrein où est construit l'actuelle église catholique de yolo-sud qui était le lieu de rassemblent de jeunes de Yolo.Je l'ai vu la dernière fois dans un snack-bar tout près de l'hôtel du midi à Yolo-sud où il était accompagné de la soeur de Lita Bembo qui était son girl fiend à l'époque. Il nous a parlé du disque de Pablo dont il fut un des acteurs pour le chant.Evoloko et Bozi se connaissaient avant qu'ils ne deviennent chanteurs. Bozi habitait le quartier de maitre Taureau. Nous les désignions les jeunes de ce coin par le terme Bana Capelle,du nom du boulevard qui sépare yolo-nord et Yolo-sud ou encore bana Maître-Taureau parce que habitant à côté de la maison et du bar de Maître Ngombe. C'est le quartier du célèbre club 53 de Billy et sa soeur. Eluzam ou Elie n'est autre que la soeur de Billy.C'est aussi le quartier de Jeanne Mbole,Lunda Maguy, Charlotte  Chacha popularisées par les chansons célèbres de l'Ok Jazz. Son premier succès il a eu avec l'orchestre Minzoto,je parle là sous son contrôle. Evidemment à zaïko les projecteurs étaient beaucoup plus intenses.Bozi est une page importante de la jeunesse de Yolo. J'ai une curiosité personnelle,pourquoi était-il absent de l'aventure Hawaï?Tous chez Mangembo.