Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Quelqu'un peut-il nous donner l'histoire de l'orchestre Kiam. En fait, nous voulions savoir s'il y a une relation entre Kiam et Kiamuangana. si oui, dans quelle circonstance cet orchestre fut-il créer. Et quelle fut la place ou le part de Kiamuangana dans ce groupe.
En outre, une nouvelle inquiétante se répand ici à Kin dans certains milieux, nouvelle faisant état de l'imputation d'une jambe de Wazola Nzimbu en Belgique. Quelqu'un peut-il nous donner la vraie version.
Baya Baya est l'une de tubes de Kiam.

Freddy.



 Un élément de réponse à votre question:

Chers Amis et Compatriotes du blog,
Mes salutations!

A la suite de cette reconnaissance rélevée par mwana mangembo sur ce vieux Papa NONO, l'un des monuments de la musique congolaise moderne, formateur de certains grands artistes musiciens de deux rives qui ont fait la fierté de notre musique.
J'ai eu à cotoyer certaines stars de la musique qui ont toujours affirmé le caractère professionnel de ce vieux, qui a en outre donner la chance à beaucoup de ses jeunes collègues qu'il a formé de s'épanouir dans d'autres ensembles musicaux sans qu'il s'en vante.
Cher Mwana mangembo et Mama Hortense, savez-vous seulement que le fameux orchestre "KIAM" est le derivé de BAMBOULA, cette réalité mérite d'évoquer lors de l'émission, c'est au cours de séances d'enregistrement au studio Vévé, que le dit Verkys a détourné de jeunes talentueux musiciens de Bamboula pour ainsi collé à la nouvelle ossature formée le dimunitif de son son KIAM, laissant Papa NONO seul, il en a souffert, il pourra vous raconter cette réalité surtout les agissements de Verkys à son égard.
Pour ce vieux, il a la chance d'être à la fois un bon guitariste et bon compositeur, il a su mettre ses talents en solo d'abord malgré l'ingratitude de ses pairs, par la suite au sein de l'OK JAZZ; Pépé KALLE, BOZI, KANZA Germain etc...ont essuyé la planche de l'école musicale Papa NONO; tel est l'hommage que nous pouvons rendre aujourd'hui à ce vieux Barumbois, la fierté de SANTA CUBA.

YA MOTI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article