Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

Coup de gueule

Sur Radio MANGEMBO

99,7 FM

 

Connectez-vous sur www.mangembo-fm.com

De lundi à vendredi à 12h15

 

Lettre ouverte à

Jerssy Jossart NYOKA LONGO

Président du groupe musical

ANTI CHOC TOUT CHOC

ZAIKO LANGA LANGA

KOLO MBOKA

 

 

Bonjour, Maître NYOCH,

Les adresses électroniques des Congolais de la diaspora se sont émues, les jours passés, de ce que vous, Jerssy Jossart NYOKA LONGO, leader du mythique groupe musical congolais « Le Tout Choc Anti Choc ZAIKO LANGA LANGA KOLO MBOKA », vous vous soyez décidé à rentrer au pays, la R.D. CONGO, après six ans de séjour et parfois de déboires en Europe. Dans un premier temps je me suis dit : « Purée, il était là, notre NYOKA LONGO national, et pas beaucoup de Congolais de cette diaspora se préoccupaient des conditions de vie qui étaient les siennes. Laissez-le donc rentrer tranquillement au pays s’occuper de son groupe, le ZAIKO LANGA LANGA, qui fête cette année ses 40 ans d’existence.

En effet, certains ont vu derrière ce retour la main géante et maladroitement cachée du pouvoir de Kinshasa, du pouvoir de Joseph KABILA KABANGE. Nous sommes nombreux à nous être dit, à ce propos : « Que diantre… C’est un grand garçon, Jossart NYOKA LONGO. Il a le droit d’embrasser qui il veut, où il veut, quand il veut. Qu’on lui lâche les baskets».

Maître NYOCH, vous devez être en train de vous dire que je ne vous dis rien de nouveau et que je vous fais perdre votre précieux temps. Si pourtant. Si. J’ai quelque chose de nouveau à vous dire.  Je vous le dis tout de suite. Permettez-moi seulement de vous tutoyer, comme on dit tu à un être cher.

Je suis de ceux qui pensent que, depuis 50 ans que le Congo est indépendant, ZAIKO LANGA LANGA est la seule chose congolaise créée par des Congolais qui ait existé chaque jour pendant 40 ans. J’ai cherché, cherché, cherché, une autre chose congolaise qui ait eu une plus grande longévité, je n’ai pas trouvé. Oui, Jossart, je parle de ce ZAIKO LANGA LANGA là, notre « BUENA VISTA SOCIAL CLUB national », et je m’adresse à toi, notre COMPAY SEGUNDO national, toi qui a, grâce à ta combativité, ton courage et ta ténacité, parfois seul contre tous, en tout cas pas toujours grâce à tous, toi qui a su garder le bateau national nommé ZAIKO LANGA LANGA sur les flots.

Dans les temps passés, il s’est trouvé des monuments de notre galaxie artistique, et pas des moindres, qui s’étaient compromis avec un pouvoir dont nous savons aujourd’hui qu’il eût pu faire mieux que ruiner les chances de développement de notre nation, mieux que miner par la racine les espoirs de mieux-être de notre peuple, le peuple de la République Démocratique du Congo.

Alors, please, please, ne soyez pas un deuxième FRANCO, dans l’histoire

Guillaume

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article