Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager



Bien chers frères et soeurs,
Nous sommes arrivés à la fin de notre périple sous forme de "coup de gueule" avec la complicité de nos amis Guillaume Bayama et Joseph Pululu de Radio Mangembo. En effet, sans leur sollicitude et patience, nous aurions pas eu  le courage et moins encore trouver l'intérêt de partager ce message avec beaucoup d'entre vous.
Nous nous promettons donc rapidement de revenir sur certaines questions et objections soulevées par ce message.
En attendant, nous vous prions de lire le texte complet et d'écouter la dernière (4ème ) partie. En espérant que ce message trouve un écho dans notre coeur et dans notre conscience, je souhaite à chacun et à nous tous Kimia, Mwinda mpe Bolingo en nous, autour de nous et à la RD Congo, Une et indivisible.

Andochanga




Coup de gueule

Sur Radio MANGEMBO

99,7 FM

De lundi à vendredi à 12h15

Nous ne sommes pas des victimes et il n’y a pas de boucs émissaires !

 

PREMIERE PARTIE :  

Médiocrité et médiocratie

Contre

Sagesse, amour, sens du service

 

La Médiocrité est la plus grave maladie dont souffre une grande partie (disons la majeure partie) le l'élite congolaise, dont nous sommes.

La Médiocratie est la forme la plus répandue dans la plupart d'organisations congolaises en RD Congo comme dans sa diaspora (famille, quartier, ville, pays, partis politiques, Eglises, ONG, orchestres, administrations, mouvements sportifs, entreprises, associations, etc.).

Comme, nous le disons toujours, le MAL est profond.
Il nous faut KIMIA, MWINDA MPE BOLINGO (PAIX, LUMIERE ET AMOUR).
Le temps presse et il devient impératif de nous construire individuellement et collectivement.

Notre problème relève d'une véritable COMPLEXITE qui appelle une mobilisation de toutes les INTELLIGENCES. Il ne s'agit pas uniquement de nos facultés intellectuelles. Nous en avons certes besoin mais avec toute objectivité, toute sincérité, il nous faut nous rendre en évidence que nos diplômes, nos expertises et nos maîtrises en français, anglais, en mandarin, japonais, suédois et que sais-je encore ne nous ont pas permis collectivement de sortir notre pays de sa TORPEUR morbide. Il faut que nous prenions conscience que l'être humain dans sa complexité dispose d'autres
dimensions qui forgent ses CAPACITES, lui procure "ENERGIES" permettant ainsi que SA "VOLONTE" se mette au service d'une réelle VISION.

N'importe quoi ! Que de mots diront certains !

Mais qu'à cela ne tienne ! Force est de constater les limites de notre "Foi" inébranlable à nos SEULES capacités intellectuelles comme moyen pour AGIR. Constatons que nous sommes souvent pour ne pas dire toujours entrain de REAGIR et acceptons que jusqu'à ce jour (et c'est depuis l'indépendance) nos réactions sont restées INADAPTEES voire malheureusement MALADROITES et INCOHERENTES. Alors, que faire ?

Puisque nous soulignons les limites de l'INTELLECT, il ne faut ni en déduire son inutilité ni en conclure que diplômes et études sont CONDAMNABLES. Il nous faut sûrement poursuivre notre formation intellectuelle. Que notre instruction puisse constituer la lumière qui éclaire notre environnement, aide à mieux le comprendre afin de pouvoir le SERVIR.

SERVICE. Voici le BUT et le Sens de nos sacrifices et efforts consentis dans nos divers cursus. Il nous faut encore nous rendre à l'évidence que la plupart d'entre nous ne suive pas ce chemin une fois diplômes et autres titres obtenus.

Alors, que dire ? Que faire pour ne pas rester dans ce stade de "demi-humain" ? Il ne s'agit pas d'insulte à notre "personne congolaise" ni d'une quelconque complexe d'infériorité. Il est question de perception et surtout de LUCIDITÉ. Puisque nos facultés intellectuelles ne suffisent pas pour faire de nous des VRAIS SERVITEURS de nos frères et sœurs, acceptons en toute MODESTIE qu'il nous faut RÉVEILLER, STIMULER et UTILISER d'autres facultés qui sont enfouis en nous.

Ne nous trompons surtout pas dans le sens de nos propos. Il n'est pas question de POUVOIRS PSYCHIQUES tant recherchés ni des prétendus MIRACLES tant proclamés. Nous sommes entrain de parler des CAPACITÉS MORALES (droiture, excellence, altruisme, rigueur, probité, etc.)

Il est dit : "SCIENCE SANS CONSCIENCE N'EST QUE RUINE DE L'AME"
Cette citation proviendrait du Roi Salomon (ancien testament), passant par les écoles scolastiques du moyen âge (chrétiennes, musulmanes et juives)   pour être à terme attribuée (à tord ou à raison) à Rabelais. "Rabelais est l'un des humanistes les plus connus de la Renaissance, qui lutta avec enthousiasme pour renouveler, à la lumière de la pensée antique, l'idéal philosophique et moral de leur temps."

Mais, il semblerait que cette citation manque la deuxième moitié !
En effet, le Sage Salomon aurait dit : " Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. Tu dois servir, aimer et craindre Dieu, et mettre en lui toutes tes pensées et tout ton espoir ; et par une foi nourrie de charité, tu dois être uni à lui, en sorte que tu n’en sois jamais séparé par le péché. »

Soit dit en passant, cette citation aurait bien entendu une origine qui se perd dans la nuit des temps. Il faudrait certainement aller dans les temples égyptiennes pharaoniennes qui accueillir plus tard des sémites et autres grecs comme élèves. Enfin, là n'est pas l'essentiel car c'est une autre histoire. Quoique... Enfin passons !

Cette citation reste un vaste programme qui nécessite en effet de pouvoir non seulement allier SCIENCE et CONSCIENCE. Mais, il est aussi question de RECHERCHER DIEU, de pouvoir s'ABANDONNER à LUI et de s'UNIR à LUI.

Point de confusion ! Nous sommes entrain de parler non pas des RITES, pas de CULTES, pas de LIVRES SACRES ni d'autres organisations ou supports qui devraient nous conduire vers Dieu ou pour notre soi disant salut. Il est ici question des CAPACITES SPIRITUELLES (Esprit, âme, notre essence).
Les Sages (de tout temps et partout sur cette Terre) nous disent que : "Nous sommes appelés à rechercher en NOUS, au plus profond de notre être, cette Force, cette Puissance qui peut nous faire vaincre toute peur.

Nous avons en nous une source de CONNAISSANCE
qui est la SOURCE DE TOUTE CONNAISSANCE PARTICULIERE". Les Sages prétendent que : "L'AME est la Source d'une SAGESSE, d'un AMOUR et d'un POUVOIR immenses, mais nous restons dans l'IGNORANCE de ses trésors quand nous nous laissons subjuguer par le MENTAL, LES SENS ET LE CORPS PHYSIQUE".


 

 

Nous ne sommes pas des victimes et il n’y a pas de boucs émissaires !

 

DEUXIEME PARTIE :

 

L’élite congolaise, l’élite africaine, doivent se réveiller

 

Les Sages prétendent que : "L'AME est la Source d'une SAGESSE, d'un AMOUR et d'un POUVOIR immenses, mais nous restons dans l'IGNORANCE de ses trésors quand nous nous laissons subjuguer par le MENTAL, LES SENS ET LE CORPS PHYSIQUE".


Nous devons donc prendre CONSCIENCE que :


1. CAPACITES INTELLECTUELLES

2. CAPACITES MORALES

3. CAPACITES SPIRITUELLES


Constituent un ensemble qui doit se développer de manière harmonieuse pour que l'être accède à sa plénitude. Pour qu'il soit désigné HOMME.


Et toute société humaine s'évertue à mettre en place des dispositions nécessaires (moyens humains et matériels) et une organisation adéquate pour permettre à chacun de pouvoir améliorer ses différentes dimensions (intellectuelles, morales et spirituelles). Qu'elle vienne à faillir dans sa mission d'offrir des cadres appropriés d'APPRENTISSAGE à l'HUMANITE (puisqu'il s'agit de cela), une société s'abrutit, plonge dans l'obscurantisme et se rapproche de l'ANIMALITE.

 

Ne nous laissons pas tromper par des idéologies tronquées de "tous égaux". Il y a eu et il y aura toujours une ELITE. Qu’ils s’agissent des GUIDES (ceux qui connaissent et peuvent conduire les autres de l'obscurité à la LUMIERE. A ne pas confondre avec pasteurs et autres religieux) ou des LEADERS (politiques, religieux, toute organisation confondue. ceux qui dirigent et conduisent les autres), ces personnes sont celles qui devraient atteindre le meilleur équilibre dans le développement de leurs capacités (intellectuelles, morales et spirituelles).


Chaque société s'oblige et permet la PRODUCTION d'une ELITE qui puisse SERVIR son peuple, sa nation et participer à plus d'Humanité dans le monde. La Production d'une élite est une question UNIVERSELLE mais son application reste LOCALE. Il s'agit de s'adapter aux réalités visibles et invisibles d'un contexte précis.


L’élite de LA RD CONGO est soit borgne, soit aveugle. C’est selon les cas.

"Au royaume des aveugles, le borgne est ROI".


Nous sommes borgnes car nous avons juste notre intellect éveillé. Et encore, il y aurait beaucoup à redire, du niveau, de la pertinence et de la cohérence des savoirs en regard des réalités et difficultés insolubles que l'on peut constater chez nous au Congo.


Il est temps de nous faire violence. Il est temps de nous forger une conscience en faisant appel aux qualités MORALES et ETHIQUES qui nous font tant défaut : droiture, Intégrité, Rigueur, Respect des autres (y compris la nature), Probité, Recherche de l'Excellence, Altruisme, Compassion, Courage moral et je ne peux être exhaustif.

La Parole du SAGE nous enseigne que : " Une vie d'éthique est le marchepied de la spiritualité".

 

En effet, toutes les religions ne disent pas autre chose. Elles donnent normalement à chacun une compréhension qui permet de se conduire de manière éthique. Toutefois, il faudrait que les enseignements soient donnés par ceux qui ont atteint un niveau qui dépasse la simple "récitation" des LIVRES (fussent-ils sacrés, saints)


Un enseignant ne peut transmettre que ce qu'il a appris et s'arrête à la frontière de ses propres compétences.


Sur le plan intellectuel, il y a plusieurs niveaux (maternel, primaire, secondaire, supérieurs et universitaires, postuniversitaires) et à chaque niveau des enseignants ayant des qualités et compétences requises et spécifiques, acquises et à transmettre. Certains sont appelés savant, génies, d’autres chercheurs qui élaborent théories, concepts, etc.


Que dire alors sur le plan moral et à fortiori au niveau de l'apprentissage de la spiritualité ? La loi reste la même et il n'est pas question d'improvisation ni de tricherie !


LA RDCONGO MEURT DE SON IGNORANCE ET DE L'OBSCURANTISME !


Il faut que l’élite du Congo se réveille de sa torpeur. Nous devons
comprendre que NOTRE ENNEMI N'EST NI RWANDAIS, NI OUGANDAIS NI ENCORE LES BELGES OU LES MULTINATIONALES ET AUTRES GROUPES MAFFIEUX.


A force de parler des rwandais, ougandais, belges, américains et autres groupes maffieux comme de nos ennemis, nous développons en nous l'esprit de victimes. Nous nous complaisons dans une posture de victimes devant rechercher des boucs émissaires, paralysant ainsi toute capacité de réaction, toute opportunité d’action.

 
LE VRAI ENNEMI DU CONGOLAIS N'EST PAS LE CONGOLAIS COMME CERTAINS LE DISENT.


En effet, à force de nous répéter que "Ennemi ya congolais se congolais", nous développons la haine envers nos frères et nos sœurs. Nous développons brutalité, animosité envers les nôtres. Le mépris de l'autre devient une composante naturelle de notre quotidien.

 

Oui, l'autre est naturellement du mauvais côté (pas intelligent, voleur, pas patriote, corrompu, ndoki, zoba, mosenzi, bolole, yuma, etc.). Exclusion, division, séparativité, colère et autres émotions vives telles sont les conséquences logiques de cette croyance qui fait du congolais son ennemi.


MAIS LE VRAI ENNEMI DU CONGOLAIS EST LA MEDIOCRITE ET L’OBSCURANTISME !


 


Nous ne sommes pas des victimes et il n’y a pas de boucs émissaires !

 

TROISIEME PARTIE :

Construisons-nous moralement et spirituellement

 

L’ennemi du Congolais n’est pas le Congolais. Ni le Rwandais, ni l’Ougandais, ni le Belge, ni les multinationales, ni les groupes maffieux, ni la finance internationale.

 

Mon frère ou ma sœur, même s’il est, même si elle est, médiocre, il est et reste toujours mon frère ou ma sœur. Je ne dois pas le combattre, la combattre, en m’attaquant à lui, à elle, avec des paroles mauvaises, avec des pensées mauvaises.

 

Alors, réveillons-nous. Combattons la médiocrité et l’obscurantisme. Pas nos frères, ni nos sœurs.

 

Il faut dénoncer et combattre les paroles, les écrits et les actes qui véhiculent, propagent la médiocrité ; les paroles, les écrits et les actes qui font l’éloge de la MEDIOCRITE.

 

Pour notre élite, pour nous tous, les antivaleurs sont devenues la norme car l’élite congolaise n’a plus de repères. L’élite n’a que des comportements liés aux simples nécessités animales (manger, boire et se reproduire), dans la convoitise et la cupidité.

 

L'ELITE congolaise n'arrive pas à structurer, organiser et servir sa nation, son peuple comme il devrait le faire puisque telle est sa MISSION.

Alors surgissent de partout des guides, des pasteurs, prêtres, intellectuels et autres leaders politiques qui promettent monts et merveilles en s’instituant chantres de la haine.

 

Ces "magiciens" du verbe, ces manipulateurs des âmes, ces escrocs, se veulent Leaders alors qu'ils ne sont pas suffisamment apprêtés pour la FONCTION et la MISSION.


SOYONS REELLEMENT DES CHERCHEURS SINCERES DE VERITE. Puisque
la Parole du Sage dit que LA VERITE LIBERE.

 
CHACUN SAIT OU IL EN EST ! CHACUN SAIT CE QU’IL EN EST.


Il ne s'agit pas répétons-le seulement d'une construction intellectuelle. Nous devons par un véritable travail de SOI SUR SOI nous construire MORALEMENT ET SPIRITUELLEMENT.


IL N'Y A PAS D'AUTRE VOIE POSSIBLE.

 

Oui, mais, que devons-nous utiliser comme MOYENS ET VOIES pour avancer vers cet accomplissement ?

 

FPour ce qui est des capacités intellectuelles :
L'ECOLE DE
LA VIE, L'EDUCATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE, SUPERIEURE ET UNIVERSITAIRE. LA FORMATION CONTINUE, LES VOYAGES, LES ECHANGES (rencontres, conférences, forums virtuels, etc.), LECTURES, CINEMAS, etc.


FConcernant nos capacités morales et spirituelles :
Sans négliger ce que nous pouvons apprendre des livres, conférences et autres rencontres, il est important de prendre conscience que tout enseignement ou savoir comportemental de nature morale se structure et se bâtit dans une logique de SERVICE.


Quand les enseignants et autres leaders transmettent verbiage, discours tirés des livres (fussent-ils sacrés) alors que leurs comportements valorisent réussites et richesses matérielles et tous les apparats au détriment de la justice sociale, de l’esprit de partage et de l’altruisme, là n'est pas la véritable voie vers une vie de SERVICE, une vie d'ETHIQUE.


Il en est de même de tous ces pseudos Guides, Gourous et autres chantres des miracles. Ceux qui promettent Pouvoirs psychiques et autres types d'enseignements qui doivent nous apporter SALUT et REUSSITTE.

 

Méfiez-vous de ceux-là qui "vendent" leurs connaissances.
La parole du Sage nous apprend que "toute connaissance spirituelle est énergie. Comme l'énergie du soleil est gratuite ainsi devrait être gratuite la transmission de la connaissance spirituelle". Bien entendu, il est dit : "Il ne faut pas jeter les perles aux pourceaux". Toutefois, il ne peut y avoir injustice car "lorsque le disciple est prêt, le Maître apparaît". Mais encore faudrait-il accepter de "chercher pour pouvoir trouver"

 

Ajoutons tout de suite que notre recherche doit être SINCERE.

QUE L’ELITE CONGOLAISE SE REVEILLE !

 

 

Nous ne sommes pas victimes et

Il n’y a pas de boucs émissaires

 

QUATRIEME PARTIE :

 

CONSTRUISONS-NOUS INDIVIDUELLEMENT ET COLLECTIVEMENT

 

 

 

QUE LA DEMARCHE DOIVE ÊTRE INDIVIDUELLE, CECI EST UNE EVIDENCE

En effet, nous avons suivi notre scolarité souvent en nous faisant violence, parfois en faisant beaucoup de sacrifices et sûrement avec une certaine discipline.

Mais avons-nous pris suffisamment du temps et d’énergie pour intégrer Droiture, Probité, Respect à autrui, Altruisme, etc. dans notre vie ?


Qu'avons-nous fait pour rechercher en nous, au fond de nous le "divin" qui y sommeille afin que ses qualités de Sagesse, d'Amour et de Pouvoir immenses puissent jaillir ?


LA DEMARCHE DOIT AUSSI ETRE COLLECTIVE CAR NOUS SOMMES DES ÊTRES SOCIAUX.

 
En effet, si nous avons suivi un parcours scolaire, nous le devons souvent à certains adultes (parents, ainés, tuteurs, etc.) qui ont su nous soutenir et nous accompagner sur ce dur chemin de l'apprentissage.

Les écoles, les programmes scolaires, nos enseignants, tous ceux qui ont créé et/ou géré ces institutions, les parents, les aînés, nous leur devons notre éducation en tant que femme ou homme dans la société.

 Si nous déplorons des défaillances ou des lacunes, IL NOUS FAUT RECHERCHER CAUSES ET REPONSES EN NOUS, AUTOUR DE NOUS ET AVEC NOUS-MÊMES.


NOUS NE SOMMES PAS DE VICTIMES
ET IL N'Y A PAS DE BOUC EMISSAIRES !


ACTEURS, NOUS SOMMES (PASSIFS OU ACTIFS, C’EST SELON) ; ACTEURS, NOUS DEVONS ÊTRES CAR Il est dit : "TOUS NE MOURRAIENT PAS MAIS TOUS ETAIENT ATTEINTS"

CHERCHONS A NOUS CONSTRUIRE INDIVIDUELLEMENT ET COLLECTIVEMENT NA KIMIA, MWINDA MPE BOLINGO POUR QUE S'ACCOMPLISSE LES VOEUX (Debout Congolais, Unis par le sort Nous bâtirons un pays plus beau qu'avant dans la paix ; Nous peuplerons ton sol et nous assurerons ta grandeur) ENONCES DANS NOTRE HYMNE NATIONAL

OUI MES FRERES ET SŒURS, JE ME PERMETS DE VOUS DEMANDER A CHACUN SUIVANT SA CROYANCE, SES CAPACITES ET SA DISPONIBILITE  (Ici et Maintenant, sur le net, dans vos radios, au téléphone, dans votre foyer, avec des amis, au travail, dans vos lieux des cultes, dans vos loges et autres lieux de recherche, dans vos journaux locaux, auprès des leaders congolais, etc. ) :

 

RIEN QUE …

 

UNE PENSEE,

UN MOT,

UNE PHRASE,

UN TEXTE,

UNE DISCUSSION,

UNE ETUDE,

UNE PRIERE,

UN CHANT,

UNE MEDITATION,

 

…JUSTE QUELQUES INSTANTS (comme la minute de silence observée pour les morts ou un peu plus, c’est selon)…

 

POUR QUE KIMIA (LA Paix intérieure et extérieure), MWINDA (vérité, justice et Vision) MPE BOLINGO (Amour, Unité et Altruisme) règnent en RD Congo !!!

PUISSE CHACUN MEDITER SUR CES PAROLES DE FORCE DE NOTRE CHANT :

Debout Congolais,
Unis par le sort
Unis dans l'effort pour l'indépendance.
Dressons nos fronts, longtemps courbés
Et pour de bon prenons le plus bel élan,
Dans la paix

Ô peuple ardent
Par le labeur
Nous bâtirons un pays plus beau qu'avant
Dans la paix

Citoyens
Entonnez l'hymne sacré de votre solidarité
Fièrement
Saluez l'emblème d'or de votre souveraineté
Congo !

Don béni, Congo !
Des aïeux, Congo !
Ô pays, Congo !
Bien aimé, Congo !

Nous peuplerons ton sol
et nous assurerons ta grandeur

Trente juin, ô doux soleil
Trente juin, du trente juin
Jour sacré, soit le témoin,
Jour sacré, de l'immortel
Serment de liberté
Que nous léguons
À notre postérité
Pour toujours

Votre frère,

ANDOCHANGA


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dodo 03/02/2009 02:59

Boyebi, likambo ya Congo: nakopesa kaka example ya masta moko ya ntchik na Kin. A fandaka na mboka mopaya, azua ekolo ya bapaya. Bon,eza n'ango liberte ya moto nyonso.Il y a un peu moins de 10 ans, tozalaki ko discuter makambo ya mboka. Na kopesa ba details te, mais alobela ngai ke RDC esi ebeba n'ango. Interet nini ako tingama na nationalite congolaise. Evidemment, en ces temps-la, meme des voix de plus autorisees envisageaient la partition du Congo. Na yebisa ye ke na maye nayeba Congo wana ekobonga na yango.Lelo oyo, malgre oyo ba misusu bakoki koloba, mboka ezali koningana, ezali ko evoluer na direction ya bien (to loba ke ba directions ya bien ekoki kozala n'ango ebele, lokola nzela nyonso ekoki kokomisa moto na mboka Roma).Na maye ba ndeko balobi awa, na koloba ke ba Congolais ya mayele, oyo bayebi, bazali ebele na mboka pe na diaspora. Kasi pona kotindika kabambi ya motuka esengeli bato mua ebele, ko yokana sur l'essentiel pe kotala na direction moko (ata ko makanisi pe ndenge ya kosala ekoki kokesana).Na ba intellos, to banda ko definir ba idees ya minene oyo ekoki kosala te bana mboka babandi kotala direction moko. Makambu neti Parti politique ya X to Y (au lieu des partis d'idees) ezali indice ke nano tokomi esika ba mindele bazalaki il y a deux siecles en termes de conscience identitaire et d'idees.Na bato nyonso, tokosenga na ba ndeko na biso to banda kondima baye ba biso oyo bazali droits et incorruptibles, ndenge bikolo misusu ekumisa baye ba bango. Toyebi ke corruption ebanda na Congo tango tobandaki kobenga ba misusu: TATA BOLOLE, WANA BUMBAFU, MOKONGO ZOBA. Evidemment, quand on avait atteint le fond du trou, ekomaki: EZA MAKAMBU einh...KOBUKANA BUKANA TE.Tokosukisa na likanisi oyo ya grand penseur moko ya mboka mindele: "Dans un monde corrompu, l'homme droit fait figure d'imposteur". Tozua lipanda pona Congolais azala droit, travailleur et productif. Dodo