Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

 

 

 

RDC : KINSHASA : ABRUTISSEMENT DÉLIBÉRÉ , SYSTÉMATISÉ ET SYSTEMATIQUE DES MASSES

 

2009-01-17 16:31:24

Pour pouvoir entretenir un État faible" pillable " et débile  à souhait, les occidentaux ont depuis l'indépendance de la RDC, distillés à travers leurs multinationales de la bière, une politique d'abrutissement général des Kinois par la bière.

Personne ne saurait comprendre qu'au moment où les pays occidentaux votent des lois restreignant la publicité et la consommation de l'alcool (Restriction chez les enfants de moins de 18 ans), les multiples télévisions et radios de la capitale congolaise font passer à longueur des journées et de façon répétitive de la publicité de bières faite par les jeunes à travers de clips d'une durée pouvant dépasser dix minutes et le tout dans un cocktail de vocalisation et de danses obscènes qui réfèrent à la débauche.

Cette publicité de la bière est dangereuse pourquoi?

1. Elle frappe l'imaginaire et  le subconscient de très jeunes enfants (Génération Primus, Génération Skol) qui depuis leur naissance jusqu'à l'age de la raison voient défiler à longueur de journées ces publicités qui vantent la bière (l'alcool) comme une boisson succulente, tonifiante et sans danger. Ces enfants vont intégrer cette conception erronée dans leur subconscient et devenir dès l'adolescence des consommateurs invétérés de la bière, cette boisson nocive pour les capacités cognitives. En réalité cette publicité ne s'adresse pas effectivement aux adultes qui ont la capacité de discernement mais elle cible beaucoup plus les enfants, les futurs potentiels consommateurs. De ce fait, cette publicité   vise l'abrutissement délibéré et systématique de la population.

2. En inondant la ville de boissons alcoolisées de qualité douteuse dont les analyses faites en Belgique et aux USA ont révélées la présence importante des résidus de méthanol dans ces bières (produites à la hâte à Kinshasa) , expose la population à des intoxications lentes mais progressives avec des conséquences graves sur la santé. En fait le processus de fermentation alcoolique doit aboutir à la production de l'éthanol qui est l'alcool plus ou moins toléré  par l'organisme humain lorsqu'il est consommé avec modération.  Le méthanol même à faible pourcentage est un alcool dont la nocivité et la toxicité ont été depuis longtemps prouvées scientifiquement. L'un des signes majeurs qui révèle sa présence dans une bière est les maux de tête ressentis par le consommateur après avoir bu de la bière. Le méthanol altère aussi les capacités gnostiques de l'homme. La présence de résidus de méthanol dans une bière renfermant l'alcool éthylique (éthanol) forme un véritable cocktail funeste. D'une part l'éthanol crée la tendance à l'assujettissement (la dépendance, la soif) à  la bière chez l'homme; d'autre part l'alcool méthylique(méthanol) détruit la santé en s'attaquant aux fonctions vitales ( la vue, la gnosie, les reins, le foie,…). Une intoxication méthylique peut provoquer de facto la cécité par son action sur le nerf optique.

3. La consommation abondante de la bière par les femmes enceintes kinoises a des conséquences sur la santé et l'avenir des fœtus. En effet, l'alcool consommé à outrance par les futures mères passe chez son fœtus à travers le placenta à des concentrations plus fortes qui agissent sur la croissance et  le développement cérébral et sur certaines fonctions vitales de l'enfant à naître avec des conséquences délétères (débilité, idiotie, agressivité, agitation, …). C'est ainsi que la publicité à outrance  de la bière peut avoir un effet néfaste à court, à moyen et à long terme sur la vie sociale future d'un État. En mettant au monde des futurs délinquants; on condamne toute un peuple à végéter dans l'abrutissement et incapable d'initiatives de développement. La bière, la sape, la musique et les femmes.

5. L'une des causes de l'impuissance sexuelle chez l'homme est l'alcool. En effet, à force de consommer de façon répétitive et régulière de l'alcool induit avec le temps une faiblesse sexuelle qui abouti souvent à l'impuissance sexuelle avec conservation désir sexuel sans avoir désormais la possibilité l'assouvir. L'alcool entraîne une atteinte de nerfs transmetteurs de l'influx sexuel du cerveau vers l'organe sexuel (la verge). Il en résulte que l'individu  conserve intact son désir sexuel mais ne saura plus accomplir l'acte sexuel à cause du flétrissement désormais permanent de son pénis consécutif à la non transmission de l'influx sexuel en provenance du cerveau. Cet homme incapable d'accomplir l'acte sexuel sera aussi incapable de procréation. Voilà l'alcool, un poison dangereux aux effets insidieux qui empoisonne la vie de nombreux couples à Kinshasa. Bonjour l'infidélité féminine avec les conséquences graves sur les couples (Sida, divorce, violences conjugales, etc…)  

5. Lorsqu'un pays est composé par une meute de gens en état d'ébriété permanente; comment voulez-vous que ces gens réfléchissent pour le développement? Avec l'accoutumance à la bière, à la sape, à la danse et à la débauche, les gens font tout pour chercher l'argent par tous les moyens illégaux (détournement des fonds publiques, pillage des deniers publics, corruption, escroquerie, etc…) afin d'assouvir leur désir de "l'ambiance" dans un contexte où l'immoralité et les anti-valeurs deviennent "des valeurs de référence" pour la société. Les dirigeants du pays ne sont pas en reste. Lorsqu'on nomme un gouvernement, les ministres et les vice-ministres  passent trois à cinq mois entrain de festoyer et de noyer leurs cerveaux dans la bière et les liqueurs forts. Ces fêtes sont organisées par les amicales des anciens de l'école maternelle telle, les anciens de l'école primaire telle, les anciens de l'école secondaire telle, les anciens de la faculté telle, les anciens de l'université telle, les amicales des avenues, des quartiers, des communes, les amicales de villages, des villes, des ressortissants des provinces, etc. les amicales du coté de leurs épouses ne sont pas en reste. Faites la sommation de ces fêtes et vous comprendrez pourquoi le pays n'avance pas mais recule car les gouvernements sont frappés d'immobilisme et de torpeur. La bière, la sape, la danse et les femmes sont responsables de cet état de chose.

Je pense que les congolais devaient manifester pour pousser le gouvernement à interdire sinon à restreindre la publicité de la bière comme cela se fait aux pays des multinationales qui inondent le marché kinois en bière et autres alcools de tout genre. En utilisant les canaux d'information et les émissions prisées par les jeunes (musique, sports) pour faire passer ces publicités délétères, les multinationales de la bière sont des fossoyeurs de l'avenir du pays.  Ils ont le monopole. Publicité tapageuse ou pas; ils vendront quant même leurs bières.

Kinshasa est le centre qui doit donner de l'impulsion au développement du pays. Lorsque la tête est malade, le reste du corps ne pourra bien fonctionner. C'est ça le désastre en RDC.

 

REACTION DE JB MIKULU

Bonjour.

Arreter de voir le mal partout et dans de petites choses. le probleme est ailleurs. On boit plus d'alcool et on fume plus de cigarettes dans les pays occidentaux qu'au Congo... et la publicite de tous ces produits engendrent plus d'argent que les sdix minutes au Congo.

Regardons nous, les intellectuels et soyons courageux de montrer nos apports individuels et collectifs dans la destruction de ce pays la, dans la demission vis a vis de la prise en charge de ce qui doit se faire dans ce pays la. C'est vrai qu'il est mieux d'etre a l'abri en occident et de vocifere a partir de la sans impact dans la vie de tous les jours du pays ... et quand nous avons l'occasion d'etre aux commandes, nous oublions toutes les reflexions que nous faisions outre mer et nous pensons d'abord a nous fabrique un satut social sur le dos des memes populations pour lesquelles on vociferait a partir de l'occident.

Desole, mais regardons nous avant de tourner en donneurs de lecons.

A bientot.

JB MIKULU

 

MA REACTION

Salut Grand Frère.

Je suis complètement d'accord avec toi. Je te concède l'aspect du regard extérieur étant donné qu'on ne se sent plus directement concerné. C'est le plan de la forme.

Mais sur le contenu, qu'on soit en occident ou non, à Kin où à Washington, les effets nocifs de l'éthanol ou du méthanol restent les mêmes. Or, ici, pour un rien, les pompiers, médecins  et autres services assurent. Il y a la couverture maladie. Mais, là, pour expliquer la conséquence directe qui frappe de nombreux citoyens, c'est-à-dire, des décès brusques, le racourci est vite trouvé: les sorciers.

La réserve de "voir le mal partout lorsqu'on est à l'abri outre mer" va dans le même sens de rejet de toute mise en garde sanitaire objective.

J'ai pensé comme toi qu'on risque, en diffusant cette alerte, des objections de ce genre. Mais c'est pas pour autant qu'on se taise, même si, parmi nous intello, il y en a qui ne songent jamais à tout ce qui se voyait du dehors, une fois aux affaires.

L'alerte vaut son pesant d'or. Nous devrions plutôt nous interroger plus facilement ici sur le comment sensibiliser l'opinion nationale sur ce système généralisé chez nous, alors que les industriels brasseurs sont des européens chez qui ces pratiques sont impérativement proscrites de manières non négociable.

 

MWANA MAYUMBU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

achil mathe 21/07/2010 12:50



Monsieur,


je vous remercie et vous felicite pour votre article qui reflète exactement l'etat de notre
société. 


Ne vous decourager pas vis à vis des critiques, vous au moins avez accompli votre devoir. Ne vous
fatiguez pas.


Je n'ai pas les statistique , mais je pense qu'en RDC, nous pouvons avoisiné les 70% d'abrutis (selon
moi) , et cela ne semble pas inquiété nos politiciens, qui d'ailleurs s'en rejouisse (voir les meeting politiques...). 


En bref, à part la bière, vous n'avez qu'à voir les programmes de nos chaines de télé locales, c'est
vraiment des vraies usines à abrutir!!!!!!!!!!



Claude Mena 22/01/2009 00:11

Je  lpeure  pour mon grand país  qui  gise dans la  misére á  cause de  ses  mines. Le  grand péché  que nous avions  commis est  celui d´avoir  les richesses que  ni  mon  peuple se rend  compte  de ce que  nous  avons. Ainsi  que  si  mon peuple  boit cést une maniére d´oublier le  combat qu´il mene tous  les  jours. Seulement nous les  congolais  nous  pouvons revivre  notre  pays  en  reclamant ce qui est de chez nous.