Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager


Je cherche à écouter Asso cette chanson qui marque les débuts de Kofi Olomidé.si quelqu'un possède encore cette merveille, merci de tout coeur de nous la faire écouter.également pour l'occasion Princesse ya Zinza.d'avance merci
Jo

 Nous informons notre ami Jo que toutes les deux chansons de Koffi à savoir "Asso" et "Princesse ya Zinza" se trouvent dans notre discothèque. Malheureusement, en cette période de fêtes,le téléchargement est devenu un vrai "casse-tête". Dès que la situation redeviendra normale, nous vous les ferons auditionner.
En attendant, nous allons faire plaisir à tous les "PATRIARCHES" du blog en leur dédiant Ngoma-Nganga de l'OK-Jazz, sortie en 1971, exactement l'année où s'était joué la finale Mazembe-Kotoko évoquée par OLIVE.

http://media.putfile.com/12---Ngoma-Nganga
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anaclet 29/12/2008 18:54


J'ai donné ici même l'explication de ISIFI et Guillaume le confirme. C'est celà. Mais une chronique se doit d'être juste même si le temps peut conduire à des déformations possibles.Ifolea Ifanza,Ifole ya basi comme il aimait,à se présenter était une star. A l'époque il lisait beaucoup la bible  ainsi sa folie,j'aimerait bien dire névrose,était elle attribuée à cette pratique. La réalité est tout autre. Le cannabis est à l'origine de la forte dépression de Gina. Il était bien jeune à cette époque. Ifanza aussi ne fut victime que du cannabis. C'est comme pour l'alcool tout le monde ne meurt pas de cirrhose.Je suis sérieux le cannabis rend fou. J'ai connu Anto chez les xaveri et comme servant de messe. J'ai accompagné chez lui un jeune homme qui avait le même âge que lui pour des séances de fûmerie dont j'étais exclu car probablement trop sérieux et plus âgé peut être. Celui-ci s'est jeté par la fenêtre de son domicile suivie de quelques jours au cnpp. Il y a des exemples comme celà liés au cannabis car s'il est fortement titré en Tétra-hydro-cannabinol il devient dangereux pour des cerveau sensible de jeunes gens de 16 ans.Bato ya Isifi désignait aussi ceux qui fumait du chanvre et l'attaque ISIFI était composé de Anto,Shungu Wembadio,Mavuela,Gina. Ils se considerait comme les meilleurs de Zaïko. Quand je regarde les vidéo aujourd'huii je constate qu'ils étaient tous bons. Mais la consommation de chanvre est pour beaucoup dans la carrière ratée de Evoloko. Il a assuré à quelques amis à sa venu à Paris avec les Langa langa stars chez Bobino qu'il avait arrêté le cannabis.  Au Shangaï le cannabis se fumait du matin au soir.Le terme Isifi j'aurai cru qu'il était de Debambongo le frère de Evoloko car il le répétait souvent. D'ailleurs on croirait que tous les fumeurs le répétait. Les Yss Boys ont eux interpreté la version de black is black du groupe Los Bravos.
Anaclet


ISIFI est une déformation de"il suffit". On entendait beaucoup il suffit kaka qui donnait la contraction isifi kaka. Ce qui voulait dire tout est possible. D'où l'attaque ISIFI composé de Evoloko,Wembadio,Mavuela,Gina. Voilà les quatre qui composaient l'attaque ISIFI au sein de Zaiko Langa langa. Ceux qui se souviennent encore de cette époque,les quatre chanteurs ci-haut cités faisaient toujours une entrée de stars,Jossart et les autres jouaient en lever de rideau. Il est évident que Mbuta qui était aussi allumé que les Isifi aréussi très vite à avoir le meme succès qu'eux avec la chanson Mashakado. La définition Institut est créée de toute pièce bien après.Par ailleurs l'article du journaliste Jeannot Ne Nzau où il cite les Yss boys me semble manquer de rigueur car Vincent Lombumé Vince n'a jamais joué avec les Yss boys dont tous les membres habitaient à Kinshasa. Vince était étudiant en Belgique à cette époque et la plupart n'entre nous l'ont découvert comme chanteur du groupe les Mustangs à l'occasion des grandes vacances scolaires. Il est devenu rapidement une stars grâce à la télévision qui est un média très puissant. Voyez vous en France Steevy et Loana sont devenus des célébrités par la TV. Sa gloire était éphémère,c'est pourquoi beaucoup de gens ne se souviennent pas de lui. Mais je ne retire rien aux qualités journalistiques de Jeannot Ne Nzau.  
Anaclet


par Messager publié dans