Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Bonjour,

Je réagis aux propos de notre ami qui revient du pays et qui nous a ramené ces milles impressions pleines de bon sens.

Tout simplement ce que je ne trouve pas dans les commentaires de notre ami Yamoti, c'est un début d'explication de la situation dans laquelle se trouve il est vrai tous ceux des nôtres qui sont restés au pays.
 il est vrai  que nous devons apprendre aux nôtres restés là bas à se débrouiller, mais cher Yamoti lorsque on est dans un pays où les hommes politiques pensent avant tout au bien personnel et non à l'intérêt de la nation, lorsque on a l'impression qu'il n' y a pas de perspective autre que celle de compter sur un parent vivant en occident, lorsque qu'il n' y a plus une école digne de ce nom, (plusieurs générations ainsi sont sacrifiées), lorsque la primauté est donnée au paraître et non au savoir (je suis de la génération qui a fait les écoles des missionnaires et ceux parmi nous qui se souviendront de cette époque peuvent témoigner de l'importance qui était accordée au savoir) , lorsque malheureusement nous qui sommes ici contribuons parfois à ces comportements de nos soeurs et filles (n'est ce pas beaucoup d'entre nous à chaque fois que nous évoquons un voyage au pays, la première chose  à laquelle  nous pensons est de savoir combien des jeunes femmes nous allons séduire et qui finiront dans notre lit le temps d'une nuit).

Ce pays est dans une confusion totale . Confusion des valeurs, confusion des esprits et tous ces pasteurs, bishops et archi-bishops, toutes ces églises de réveil, de ré-reveil ne font que rajouter à l'ignorance sur un théâtre où se joue le drame d'un peuple sacrifié.

Parfois je me dis que la messe a déjà été dite.
Je m'excuse d'évoquer pêle-mêle comme dans un tableau digne de Guernica de Picasso, la panoplie de multiples problèmes qui sont le lot quotidien de  nos pères, mères , frères , soeurs vivant encore dans ce Pays en état de déliquessence  avancée.

Cher ami sans vouloir vous faire de la peine n'est ce pas lorsque vous évoquez avec Ce gouverneur le commerce de charbon de bois  soit disant pour permettre aux gens de s'en sortir , avez vous pensez  un seul instant aux dégâts écologiques causés sur toute l'étendue du pays (Bas-congo, Kivu, Bandundu...) par le déboisement. Bien sûr le sujet de l'environnement n'est pas la priorité aujourd'hui dans ce pays ? y a t il d'ailleurs une priorité dans ce pays?

Le rôle d'un gouvernement c'est organiser ,prévoir, anticiper afin que les problèmes  du peuple dont il est responsable soient pris en compte et résolus.

ce peuple a cesser de rêver il y a bien longtemps.

 

Jo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

YA MOTI 30/12/2008 18:22

Chers Amis et compatriotes du blog,L'indignation manifestée à travers mon compte rendu " Apprendre à nos frères au pays à pêcher" prouve que chacun de nous se sent concerné et prend en compte de cette réalité; nous devons tous ensemble y rémedier; j'apprécie à la suite de vos commentaires, les propositions de notre cher Kandolo national.Cher JO, je ne partage pas votre opinion lorsque vous insinuez que la messe est déjà dite; laissez-moi vous que le Bon Dieu n'a pas crée le monde en un jour. Lorsque vous dites que "Ce pays est dans une confusion totale, confusion des valeurs, confusion des esprits et tous ces pasteurs, bishops et archi-bishops, toutes ces églises de réveil, de ré-reveil ne font que rajouter à l'ignorance sur un théâtre où se joue le drame d'un peuple sacrifié ", il est aussi de notre devoir de manifester notre surssaut d'éveil, de conscientiser nos frères qu'ils sont en train de scier l'arbre sur lequel ils sont assis. Les différents stratagèmes mensongers qu'ils utilisent pour nous appâter doivent-être mis à la connaissance de tous.Lorsqu'ils misent sur nous, nous considérant comme des chevaux; jouer au tiércé, quarté, quinté... est inacceptable.Lorsqu'un éminent professeur d'université hypothèque la parcelle que son frère vivant en Occident lui avait confié pour la gestion et l'entretien en épargnant les siens, cela est un délit d'abus de confiance, cet acte est punissable, j'ajouterai qu'il est de mauvaise foi pour ne pas dire sorcier; où est son savoir ? son esprit critique ? peut-on l'excuser au seul motif de la situation économico-politique en place ?Cet autre homme qui a fait croire à ses frères en Occident qu'il est diabétique, ces derniers se sont mobilisés pour l'aider depuis des années à travers des aides financières régulières, des médicaments (insulines, DAONIL) expédiés régulièrement au pays pour sa survie, ils viennent de découvrir via une équipe de médecins congolais en prospection au pays que le soi-disant frère malade était bien portant, n'a jamais été diabétique, qu'il était devenu par ailleurs le fournisseur attitré d'insulines de la pharmacie du coin. Rien ne peut excuser ce genre de comportement qui tend à discréditer toute une génération. Ne cherchons pas à excuser l'inexcusable, nous avons tendance à expliquer ces méfaits à travers la situation chaotique que connait notre cher pays, mais un homme politique a dit "ne cherchez pas à savoir ce que votre pays fera pour vous, cherchez plutôt à faire quelque chose pour votre pays" . Nous avons connu les instituteurs et parents méchants, avec parfois des féssées, quelques années plus tard, nous reconnaissons le grand bien de cette collaboration parents-professeurs puisqu'ensemble ils ont oeuvré pour notre éducation et réussite dans la vie. Il nous appartient primo de vérifier la véracité de demandes d'aides qui nous assaillit, nous fabriquons des irresponsables qui n'attendent que les aides extérieures, tout comme notre pays qui régorge de ressources énormes mais vit que des aides extérieures allant jusqu'au paiement des militaires sensés défendre la nation contre l'agression extérieure...C'est vrai, tout le monde ne peut devenir commerçant, mais comment vivent ceux qui n'ont pas de proches en Occident ? Qui n'a pas confié une responsabilité à ses proches ? Combien d'entre nous sont satisfaits de leur implication dans la gestion des affaires confiées ? Faut-il continuer à endurer et accepter leur déviance ? L'idée m'était venue au pays devant l'expansion des agences de Western Union, la création d'une carte d'aide et de suivi gérée par une agence mutuelle en place nous permattant d'aider et assister financièrement nos proches en contrôlant toutes leurs opérations de rétraits, de dépenses, via un site internet avec la possibilité de bloquer la carte, de refuser certaines transactions à distance partout où nous nous trouvons, de fixer au proche au pays, le montant à utiliser par exemple, possibilité de régler une dépense réelle etc... Ne soyons pas pessimistes, organisons-nous pour contrer et éveiller la conscience de nos frères au pays " NDEKO NA YO ATA AZALI LIBOMA, AKOTIKALA KAKA NDEKO NA YO KINO LIWA.YA MOTI