Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

Ba ndeko,

 

Lelo ezali le 14 décembre, soit 28 ans sima ya finale ya coupe d'Afrique des clubs champions entre Bilima de Kinshasa na Canon de Yaoundé. Na yango, nakomeka naino kozongela maye malekaka mukolo yango mpe na lolenge makambo mazalaki avant match oyo.

 Deux semaines après match ya Garoua (Garoua ezali à 300 Km. ya Yaoundé, capitale ya Cameroun. Ezali lisusu village natale ya Président Amadou Ahidjo ya Cameroun. Terrain ya stade militaire ya Garoua ezali synthétique. Bon, disons ezalaki synthétique mpo bambula eleki tango nalekaka kuna, na reconnaissaki lisusu beauté ya stade oyo namokana le, 30 novembre 1980 te tango ya finale ya match aller), finale retour ya coupe d’Afrique des clubs champions ebetama na Kinshasa na stade du 20 mai, le 14 décembre 1980. Na tongo ya jour ya match mbula ebandaki kobeta na Kinshasa, kasi atako bongo batu babandakai koya ebele na satade mpona ko vivre deuxième finale une semaine sima ya oyo ebetamaki entre Mazembe na Africa Sport ya Abidjan. Mazembe alongaki na 1 but à 0. Ezalaki lisusu deuxième finale ya coupe d’Afrique oyo équipe ya Kinshasa esengelaki ebeta sima ya finale entre Vita Club na Kotoko de Kumasi ya Ghana.

Canon de Yaoundé ezalaki vraiment favori te, soki totali ba performances ya ba équipes mibale na finale aller na Garoua, mpe score ya  2 à 2 ezalaki ko avantager Bilima na résultat ya nul ya 0 à 0, 1 à 1 ou victoire. Mpe banda compétition oyo ebandaki Bilima azalaki na cinq victoires, trois matchs nuls na une défaite, dix-huit buts marques contre six buts encaissés. Atikalaki kopola ni kosala match nul na Kinshasa te, mpe ba victoires na ye na Kinshasa ezalaki kaka na trois buts ou plus neti contre Union de Douala avec cinq. Une victoire na Accra contre Hearts of Oak, trois nul na Maputo contre  Costa do Sol, na Antananarivo contre Fortior Mahajanga, na Garoua contre Canon.  

Canon ekomaki na Kinshasa, mercredi le, 10 décembre 1980.  Contre toute attente ekeyi ko loger na hôtel Okapi na Binza ma campagne. Changement oyo e pertubaki mua moke ba plans ya Bilima mpo e travaillaki ba chambres ya hôtel Memling na centre ville esika Canon esengelaki ekueya mpo pays oyo ezali koyamba nde esalaka ba réservations mpona hôte na yango.  Ba camerounais basalisa réservations na Opkapi tango nde Canon akomakai sur place na Binza. Nouvelle wana epesaki mua coup na morale dans la mesure ou changement wana esalemaki sur demande ya « monseigneur » Jean Zoa, grand nganga ya Cameroun (ba oyo kati na biso bakenda ba matchs ou ba séjours na Doula ou Yaoundé voir Bafoussam bayoka kombo wana).  Monseigneur aboya équipe efanda na Memling  mpo asentaki que Memling ezaki déjà ya kobeba na guwa mpe ezalaki travailler makasi na Bilima. Asenga na délégation na batu ya consulat ya Cameroun na Kinshasa baluka hôtel mosusu mpo na  Canon. Yango wana consulat ya Cameroun eyaki kopona Okapi na Binza.

Kokweya ya Canon na Okapi ezalaki surprise mpo na Fédération zaïroise de football (FE.ZA.FA.) na Bilima, du coup eyaki ko poser problème ya koluka kokanga Canon na mutambo mpo na Okapi marge ya manœuvre ya kosala biloko ezalaki vraiment mingi te mpona temps na kozanga koyeba penza agenda ya Canon mpe lisusu ba Camerounais bazuaki ba précautions ya kosenga na personnel ya hôtel emitungisama te na oyo etali kosala ba chambres na bango mpe à chaque sortie ya équipe mpo na entraînement na reconnaissance ya terrain ya 20 mai, ba Camerounais oyo bazalaka na kinshasa babandaki kokengele ba chambres ya Canon. Côté ya Bilima, sérénité ezalaki esika bazalaki loger na cité du parti na N’Sele. Bazuaki mpe ba services ya Pereira mpo na ko travailler match wana.

Mbula ebandaki kaka kobeta na kin., heure moko ekatani, sima e reprendre, kaka ndenge wana, mpe stade ezali kaka kotonda moke moke. Tango nakoti na stade, ndenge ezalaka na ba rendez-vous ya ndenge wana, pembeni pembeni ya tribune central mua ba confidences elekaka entre biso, masolo mususu ya lokuta mpe ezokueya kaka wana, ba informations non vérifiées ezobakisama na likolo mpe tango ya ko poser ba questions ezali te puis que okobebisa elengi ya lisolo mpe na kobanda kokotisa ba logiques cartésiennes esika oyo esengeli ezala te na moment wana,  ba nouvelles ya vestiaires ezali mpe komata na ba contradictions na yango... Na moment wana mutu nionso azali convaincu que ye  nde azali na « information » ya solo. Même ba dirigeants minene ya ba clubs ya capitale na ba cadres oyo bazalaka ba sympathisants ya ba equipes minene bazali mpe koleka na jeux wana. Suspens, incertitude, certitude, na mauvais présage ndenge mbula ekobeta,  na fièvre ya finale, mélanger na logique intellectuelle d’un côté, croyance na bokasi na biloko epayi, ezali kopesa eloko mosusu devant linzanza oyo etelemi juste na nse na tribune d’honneur. Mais avant match toyebaki déjà que ba nganga ya Bilima ba miner libanda ya stade mpo au cas où mbula ebebisaki biloko mosusu, Canon ezanga koniata biloko oyo ezali na nzinga nzinga ya stade te. Côté wana certitude ezalaki makasi que ekoki ko échapper na biloko te. Waya , Coup de théâtre ! Canon eye avant Bilima. Neti vestiaire na ye esengelaki ezala oyo ya Imana, naturellement il fallait ekotela na porte oyo ezali na côté ya pourtour na tribune latéral ya Imana. Wana, mbula esi esilaki kobeta. Tango bus ekomi wana, mua agitation esalemi, protocole ya FE.ZA.FA. esengi na Canon akita mpe akota na makolo na stade. Moke te, contradiction mususu, batu mosusu basengi na chauffeur ya bus akota na bus nakati ya stade. Ba suggestions contradictoires wana esali neti kobendana wana, tee chauffeur aye kokotisa bus na kati ya stade mpe Canon ekoti mbala moko na vestiaire. Biso nionso na tribune central tobandi komituna ndenge nini Canon aniati biloko babuakelaki ye te ? Ndenge nini bus ekoti tee na kati ya stade mpo esengelaki elekela bongo te ? Ndenge nini colonel Opango (commandant second ya gendarmerie chargé ya sécurité publique na ville ya Kinshasa) afongolaki miso te ?  Mpo ye nde esengelaki apesa mitindo na ba gendarmes balekisa bus wana na kati te. Tango Bilima ekomi, hésitation esalemi mpo sika eyebanaki te nini Bilima esengelaki esala neti Canon akotaki makolo na stade te ! Bilima akota makolo na stade mpo nouvelle wana ezalaki reporter na banganga ya Bilima te. Tango Bilima akoti na stade nde batu bagangi, mbala moko ba joueurs babandi kotalana, mpe baye koyebisa bango que Canon akotaki na bus. Wana epesi lisusu grand coup na moral mpo non seulement mbula e compliquer efficacité ya nkisi, lisusu après mbula, Canon e éviter de justesse koniata biloko basalekali ye.

Na terrain, mayi ya mbula, poto poto, na état mabe ya terrain (presque impraticable), batu ya fédération babandi kobuaka zelo oyo ezalaka juste na bac a sable ya saut ya longueur. Public ebandi koyebisa bango que ekotiya lisusu poto poto. Batiki wana, bakeyi koluka ba mousses epola oyo ezalaka na ba kiti ya tribune d’honneur mpo babanda ko aspirer mayi. Ba improvisations, manque ya organisation na coordination devant état de fait wana esala soni na mawa devant président ya confédération africaine de football (C.A.F.), monsieur Ydnekatcheou

Bilima na Conon bakota na terrain na ba conditions wana, presque à la limite ya praticable.

Bilima atiaki équipe oyo : Siampasi, Nkunku «  Technicien », Mandiangu « Chien méchant », Beya « Becken »,  Malubanga « Maria », Mukandila « petit Donat », Rigobert Mafuta « Rigo », Jean Mutubile « petit Santos », Mangala Yafu « Garoua », Gaston Mobati, Mayele Awul Ayel « Caiman ».

Na banc : Mputu, Yaba « Dirango », Mateleka « Neskens », Impole « Nzalos » na Binda « Kolo mboka »

Entraineur : Erneste Mokili Yenga : Saïo »

Canon : Thomas Nkono « l’araignée », Ibrahim Aoudou, Emana « Marco », Kham, Emmanuel Kunde, Jean Paul Akono, Grégoire Mbida, Jacques Enongue Nguea, Théophile Abega, Jean Daniel Eboue, Jean manga Onguene.

Na tirage au sort Bilima aponaki kopesa mokongo na pourtour na ye. Tango match ebandi, attaque ya liboso ewutaki côté droit na mopanzi ya pourtour ya Vita, accélération ya Mangala, atiki Kunde na Emana sur place, tango Nkono abimeli ye, aleki ye, kasi abeti balle likolo. Sima ya nua ngonga, petit Santos apanzi médiane ya Canon apesi Mafuta, sima Mafuta azongiseli ye mpe afongoli Mobati face à face na Nkono, na élan ya kobimela ya Nkono, Mobati afungoli lokolo ya droite mpe atie balle kati ya makolo ma ye, Nkono alali na gauche (gauche ya Nkono ezali droite ya Mobati), Mobati a tirer na gauche. Na mouvement ya na kokende na gauche na mouf ya Mobati, esali que makolo na ye epanzana mpe na écart ya makolo wana, pied droit na ye etuti ballon mpe ekeyi na cornet vers porte oyo Canon akotelaki. Bilima abandi ko attaquer mais état ya terrain ebandaki ko handicaper ba attaque na ye surout ba accélérations ya petit Santos mpo balle ebandaki ko rouler ndenge esengelaki te. Canon mpe emekaki ko repondre na debordement ya Eboue, atanda tire ya nse, kasi Simapasi alalelaki yango. Na ba rares attaques ya Canon na Eboue, Mandiangu ayaki kosua ye, mpe abimaki (carrière na ye mpe sila kaka wana suite na blessure wana), Ebongue aye kokota.

Na mi-temps, miso ekomaki côté laboratoire mpo banda na veille ba indicateurs nionso ebandaki kolakisa que Bilima akopola match wana. Surtout que na butu tango ba nganga bayaki na ba ntaba misato oyo esengelaki bakata mitu na stade yango elelaki malamu te mpo natba ata mok atikala kolela te durant ba bikilakila wana. Mpe na butu wana kaka laboratoire emonaki trois  buts ya Canon. Ba signes avant coureur wana ebandaki kosala que stress na angoisse ezala permanent mpo banda Bilima ebanda compétition, laboratoire etikala komona bilili ya mabe ndenge wana te en plus ya ndenge Canon e déjouaki ba pièges nionso. Kasi solution ebandaki kaka komonana te.

Saïo mpe kuna, azoluka na solutions mpe na reprise aye kobimia  petit Donat, akotisi Mateleka.  Petit Santos ayekotika place ya Yaba. Yambo wana, Manga Oungene apesaki coup te tête suite na cornet, Simapasi amoni yango mais moyen asala ezali te ameki kolanda kasi rien mpo Beya na Malubanga batikaki ye libre. Défaut ya marquage lisusu esali que Manga atia ya mibale kaka bana ba balle ya kokata. Wana lisusu Siampasi amibuaki mais lokuta. Atelemi abandi kopupola maboko. Troisième but nde Abega ayaki kotiya yango. Mediane ya Bilima ezalaki lisusu te mpo petit Donat nde casseur ya équipe, kasi abimaki mpo azuaki dérangement. Kobanda wana, ba espaces ekomaki mingi mpe Bilima eyaki lisusu ko commettre erreur ya koluka à tout prix e attaquer mpo etia but en oubliant que score ya nul vierge ekokaki ko bénéficier na bango.

Neti sentiment national ezanga biso, Imana akumisa Canon neti yango ebandaki kobeta na Yahounde. Bilima de son côté au lieu e supporter équipe na ye mpo a remonter, ebandi konzomela yango lisusu yango tango ezali ko rater ba occasions ou ko contrôler balle malamu te.

Mutubile na Mayele babeta match wana na ba fungola ya ba voitures na ba chaussettes na bango. Monsieur Saidi alela moyen te, kasi eloko ya kosala ezalaki te.

Bon, sima ya wana petit Santos atikalaki lisusu kobeta te, tee na ndenge ayaki kokende na poto. Kasi Bilima elembaki te, eyaki lisusu komeka nzotu na mikolo miyaki mpo ezonga na compétition africaine.

Wana ezalaki mua lisolo ya finale oyo Bilima akobosana te mikolo na mikolo.

 

 

Patriotiquement,

 

 

Emmanuel kandolo

En 1980 j'étais pas encore né. Mais je me souviens, en 1994, le DCMP avait remporté unique titre sur le plan africain, en allant gagner 0-3 au Kenya en final retour, après avoir concédé un nul de 2-2 à Kin deux semaines plutôt...l'histoire c'était presque répétée mais en la faveur des zaïrois cette fois ci...  

 Le score était de 0-3 pour le DCMP en final retour, 2 buts de matudidi et 1 de mbiyavanga. il faut signaler que matudidi étaut sacré meilleur buteur de cette compétion en 94 avec 9 buts, la même année il avait marqué près de 30buts dans le championnat de lifkin(si ma mémoire ne me trahit pas. c'était le daring de kidoda, bwayi, nkosi, mbiyavanga, matudidi, mpialuata, ngoma, sisi, ngongo,...)...
2 ans plus tard tondelua avait lui marqué 7 ou 9 but avec sodigraf dans la même compétion africaine. malheuresement, le f.c. sodigraf de mayala, tondelua, mbayo, kisombe,... avait perdu en final...

King


Merci à vous Emma pour ce rétro sur le sport. Surtout pour ces détails sur la préparation
psychologique et l'évocation du nom de Pereira, ce "grand prêtre" du Daring Imana et du football kinois.
Ce jour là j'étais au stade et j'avais suivi ce match dans la tribune centrale de Bilima. Le joueur   camerounais qui m'avait le plus impressionné c'est Manga Onguené. Un véritable diable qui avait  marqué dans des conditions exceptionnelles. Si possible, je vous prierais de fouiller dans vos archives pour nous faire revivre la finale Mazembe-Kotoko de 1969 ou 1970 , perdue d’unemanière incroyable par Mazembe , en ratant même un penalty par Brunch, sous le régard médusé de Kalala ,avec un pied sous le plâtre suite à la fracture subie lors du choc Lushois entre Lupopo et Mazembe. Durant ce match, le joueur Kabeya Sotsho était extrêmement stressé et avait marqué de près l’attaquant Gahnéen « Osei Koffi », si je ne m’abuse du nom.
Pour revenir à l'évocation de la victoire du DCMP à laquelle King fait allusion, je dirais que je n'étais plus au pays mais cette victoire m'avait ravie. A ce propos je demande à King de me confirmer si le joueur Serge Youdom dit le camerounais avait effectivement fait partie de l'équipe Imana à l'époque des Kidoda et Mbiyavanga. Car il m'a fait parvenir un commentaire comme quoi nous avions oublié son nom parmi les joueurs légendaires. J'ai ajouté son nom sans être sûr qu'il ait effectivement joué dans Imana.

Messager

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ntumba 02/06/2016 02:18

Ndeko nakomeka KO corriger yo Muke Pô nga PE nayebi histoire Ya équipe chérie na nga 1na place Ya kungu ezalaki epoma Fanfan na 3.Ya mibale gardien réserve ezalaki monsi kasi mputu te.merci ndeko pona lisolo kitoko

Muana 13/12/2016 02:59

Ezalaki 2 gardiens ya reserve mputu et monsi

Le Roi Germain MANDUNGA 21/09/2013 23:12


Merci ndeko na commentaire kitoko boye okomeli biso. Nazali vraiment na esengo mpo ngai moko mpe nazalaki mokolo wana na kati ya stade du 20 Mai. Tozongaki na pasi na motema. Nazali ngai moko
supporter ya Bilima. Masolo ya ndenge na ndenge ebetama mpona score wana oyo topolaki na yango ya 3-0. Nayebi que tozalaki na makoki nionso ya ko remporter finale wana. Helas! to perdaki yango.
Ezalaki te mpona tozalaki en forme te, or tozalaki bien en forme mpo ossature ya attaque na biso blague à part batu lokola feu Mobati Dalago, Muntubile "Santos", Mangala "Garoua", Mayele Awul
Ayel "Caïman"bazalaki somo. Na défense lokola ba Beya, Malbanga, Mukandila" Donat" sans oublier milieu du terrain na biso lokola Yamba " Durango"., Mafuta " Rigo"wana ezalaki équipe vraiment.
Soki natali côté ya adversaire Canon de yaoundé tobimisaki Manga Onguene grand joueur na erreur na biso mpo Manga akomaki na fin ya kosila na ye. Nalobi te que asilaki totalement, mais azalaki
vraiment en forme te mpo akomaki presque na fin ya carrière sportive na ye. Ba oyo bayebi bakoloba que nazali koloba ya solo. Nayebi que azalaki, azali mpe akozala na histoire ya football ya
Caméroun. Pasi na motema ba ndeko soki nazali lisusu ko revoir images ya jour wana , tozonga na ba ndaku na makolo kolongua stade ti Matete, leka Limete na makolo na defaite na biso mpe tozangaki
makasi ya kotambola. Nakoki kobosana likambo oyo te. Toutefois tokoma na finale ezali kaka histoire mpo na palmarès ya CAF Bilima en finale na 1980 contre Canon de yaoundé. Boyeba que tozuaki
CANON à domicile chez bango na Garoua 2-2, bravo na équipe bobimba et surtout na Mayele Awul Ayel et Mangala oyo topesaki kombo ya l´homme de Garoua na mosala monene asalaki kuna mpo na
radio  camérounaise kombo na ye eyokanaki mingi. Merci lisusu na gardien na biso feu Nsiampasi. Nabosani te Esnest Mokili " Saïo" l´entraineur mpo ye mpe atika sango na finale ya coupe d
Áfrique des Nations ya 1968 na Ethiopie, coupe remportée par les Léopards.


Le Roi Germain MANDUNGA de Helsinki

Ntumba 02/06/2016 02:22

A l aller pour bilima c était mayele et mangala et puis au retour 1 but de canon manga oungene
Le reste j ai oublié

khaled abuloyoun 25/04/2016 20:02

Je ne comprand pas l'article, mais je vois que c'est interessant. Pouvez vous me dire qui sont les butteurs des 2 matches (2-2 et 0-3)?
Merci bien

Pascal Muanda Muanda 21/01/2010 17:10



Cher Monsieu Kandola,
Un peu de rectificatif po na ba changement ya Bilima,Yamba Durango akotelaki Rigobert Mafutu pe Mateleka akotelaki Mangala Garoua.
Eboue baniaki ye,presque avant fin ya match,wana scort ezalaki deja 3-0.



Djima 06/01/2009 04:15

Kulutu Emmanuel, mercci beaucoup pour ce récit je me rappele bien de ce match. Quel déception!!! Juste un petit rectificatif, le back droit s'appelait Nkungu awataka BDD.

Ntumba 02/06/2016 02:24

Cher djima c était epoma a la place de kungu technicien stp

OLIVER 28/12/2008 13:02

Kinshasa vivait sous la fievre de cette finale depuis le match nul  (1-1) obtenu par Englebert a Ghana deux semaines plutot. Une victoire d'Englebert au match retour etait attendue par tout le pays et surtout par le President Mobutu qui esperait remplacer la Coupe Kwame N'Krumah par son nom. Car, si Englebert gagnait, c'aurait ete la troisieme fois qu'il aurait eu gagne cette coupe et il devait donc la garder definitivement. Ce qui expliquait l'engouement populaire et l'interet politique accordes a cette finale. Elle devait etre historique pour les fans et pour Mobutu. Pour la petite histoire, Englebert n'etait pas champion du Congo l'annee precedente mais avait ete impose dans edition 1970 par la FECOFA, je crois sur injonction personnelle du President Mobutu, dans l'espoir de voir Englebert remporter pour une troisieme fois cette coupe qu'il avait ratee l'annee precedente face aux Egyptiens d'Ismailia.  La date de cette finale est le 24 janvier 1971. Cette journee nous a fortement marque, de sorte que, des annees apres, nous nous en souvenons comme si c'etait hier. Dans toute la ville, des gens portaient des chapeaux blancs avec le slogan: "Vas-y, Englebert, le Tout Puissant". Je revois des groupes de supporters passer sur l'avenue Kasavubu a Bandal, avec ces chapeaux blancs et le slogan ecrit en noir (les couleurs d'Englebert).J'etais trop jeune pour me rendre au Stade Tata Raphael. J'ai donc suivi le match a la television en noir et blanc parce que la tele en couleur n'existait pas a l'epoque. Le reportage etait assure par Paul Basunga et Lucien Tshimpumpu.Bien entendu, Mobutu etait present au stade pour cet evenement historique, accompagne de toute son equipe politique: Andre Boboliko, Prosper Madrandele, Mario Cardoso, etc.Contrairement a ce qui est affirme dans le commentaire precedent, Kalala etait sur le terrain, a son mythique poste d'avant-centre. Kazadi etait au bois, Katumba a la defense, Kalonzo au numero 10 et Tshinabu "Brinch" a l'aile gauche.Du cote de Kotoko, de memoire, je me souviens des noms comme Ibrahim Sunday, leur capitaine, Joe Sam, Ossei Koffi et Robert Mensah, leur gardien de presque 2 metres qui joua un role tres important dans ce match. Kotoko marqua des les premieres minutes, plongeant le public congolais dans un terrible emoi. Imaginez l'explosion de joie quand Tshinabu marqua le but egalisateur avant la fin de la premiere partie !Kotoko reprit l'avantage des le debut de la deuxieme periode (2-1). Les essais d'Englebert pour egaliser  etaient tous stoppes par le gardien Robert Mensah. Malgre toutes ses detentes acrobatiques, Mensah ne perdait jamais la casquette qu'il portait sur la tete.Plus les minutes passaient, plus notre anxiete augmentait. Kotoko avait un jeu bien organise, des courtes passes precises qui leur permettaient de garder la balle plus longtemps, ce qui enervait et stressaient davantage les joueurs d'Englebert. Cette situation continua jusqu'a deux ou trois minutes avant la fin du match quand l'arbitre accorda le penalty qui devait nous liberer. Il faut savoir que la regle de doubler les buts marques a l'exterieur n'existait pas encore: un 2-2 a la fin des 90 minutes aurait entraine une prolongation.Ce qui est arrive apres est un cauchemar. Il y a d'abord les protestations des Ghaneens, ensuite le refus de Kalala d'executer le penalty (on l'a vu s'eloigner du point de penalty et laisser la balle a Tshinabu) et enfin le cirque de Robert Mensah pour destabiliser psychologiquement Tshinabu: chaque fois que ce dernier arrangeait la balle et s'eloignait pour prendre l'elan, Mensah sortait de sa cage en courant et venait toucher la balle. Le public, suspectant un fetiche, demandait a Tshinabu d'aller rearranger la balle. Mais Mensah tenait a etre le dernier a toucher la balle avant le tir. Ce cirque de va-et-vient entre Mensah et Tshinabu dura quelques minutes jusqu'a ce que l'arbitre decida d'y mettre fin: Tshinabu arrangea la balle et fit quelques pas en arriere. Mais pendant que Tshinabu s'eloignait, Mensah desobeit a l'arbitre et vint encore toucher la balle. Le public se mit a crier pour que Tshinabu aille toucher encore une fois la balle (pour effacer les fetiches de Mensah) mais l'arbitre (un arabe, je crois) enjoigna a Tshinabu d'executer immediatement son tir. Ce dernier, resigne, prit son elan. Avant meme qu'il ne tire, le public criait deja son desespoir, convaincu de l'effet malefique des mains de Mensah. Le tir de Tshinabu envoya la balle no seulement a cote mais aussi  "en l'air". Les carottes etaient cuites. C'est ainsi qu'Englebert rata son pari de remporter definitivement la Coupe Kwame N'Krumah.On raconte que les joueursd'Englebert furent conduits au Camp Tshatshi mais on n'a jamais su ce qui s'y est passe. Ce qu'on sait, ce que le President Mobutu ne les salua pas a la fin du match; c'est Boboliko, a l'epoque numero deux du regime, qui se chargea de decerner la Coupe d'Afrique aux vainqueurs, dans un silence de cimetiere.Apres cette humiliation, Mobutu ne se rendit plus au Stade pour les matches, meme le jour ou son equipe cherie, Vita Club, joua pour la premiere fois, la finale de la Coupe d'Afrique.(Ironiquement, Vita gagna contre le meme Kotoko, en 1973).On apprit que l'artisan de la victoire de Kotoko sur Englebert, le gardien de but Robert Mensah, mourut poignarde par des voyous quelques mois apres cette finale.Que sont devenus les autres acteurs (congolais) de ce melodrame (Kalala, Tshinabu, Kazadi, Mukombo, Mwepu, Katumba, Kalonzo) ?

Poly 17/12/2008 15:06

Merci beaucoup Ya Emma. J'étais dans ce match au tribune lateral ya Imana. Jour wana naligangi na kufa na entrée ya stade, po na kangamaki na bibende oyo ezalaka juste avant okota na stade. Imagine que la foule qui était derrière moi ne pouvait plus reculer et je ne sais comment suis parvenu à sortir de là, si ce n'est la force divine. Na kota na stade et j'avais tellement mal que je ne pouvais même pas suivre la rencontre et en plus la pluie est venue m'aroser et pour finir Manga Onguene m'a achevé...J'ai eu pitié des joueurs de TP Mazembe, car il y avait 1 promesse faite aux 2 équipes (voiture, maison) et après la défaite de Bilima, aucun memebre de la FEZAFA ni du ministère ne pouvaient les recevoir.

DODO 16/12/2008 02:56

Je me rappelle bien ce match. En tant que VECLUBIEN nazalaki na ngai neutre sima ya ecran TELE na palais. Nakamue ndenge ba IMANIENS ba kumisaki CANON DE YAOUNDE mokolo ango. Bon, ba Imaniens ya tangu wana na yebaki bango bien.Oyebi, jour wana, BILIMA azangaki surtout sursaut ya ba grandes occasions. Le CANON de Manga Onguene, Eboue, et Nkono etait plus rode et plus experimente. Mais, exploit ya GAROUA e pesaki BILIMA chance unique ya ko gagner Finale wana. GWA ezalaka n'ango, mais suka-suka balle na libulu ya 20-Mai nde ekataki makambo.Nakoki kosala comparaison te na VITA-KOTOKO ya 1973. Pona en partie, KOTOKO azalaki na mwa avance na ye ya 2 but (4-2 na Kumasi). Mais, V CLUB avait ADELAR, KEMBO, NDAYE ba  joueurs ya grandes occasions. KIBONGE na MAVUBA ba tambusaki balle na terrain.Finale BILIMA-CANON, MAYELE azalaki parmis ba rares Bilimiens oyo batelaki match ango na ndenge elongobanaki, c-a-d un match decisif ya Final avec un CANON le dos au mur. Malgre ba but  a rataki au debut na kozomela ya ba Imaniens, il ne s'etait pas decourage. Kasi SANTOS atambolaki na terrain sans grande conviction (Ba tango misisu azalaki ko contourner ba flacs d'eau ya 20-Mai). MOBATI pe azalaki a la hauteur te.MAYELE dans l'etau, SANTOS hors-game (du fait ya jeu CAMEROUNAIS), il fallait ba BILIMIENS BA prevoir ba situations wana. Boyebi VITA-KOTOKO 1973, balobaka ke Bilima na Imana ba pesaki VITA ba buts na ndenge ya gwa (3-0), mais mutu toyebi Mayanga na Kembo (ba coup-francs, reprises de volet, cafouillages aeriens, etc). NDAYE azalaki jour wana pe HORS-GAME, mais ba misusu ba matisaki jeu na bango jour wana.C'est dommage que BILIMA erata COUPE DES CHAMPIONS na ba conditions wana. Un match ou ils devraient jouer prudents, realistes na konzo. Meme na 0-0, ba gagnaki coupe ango. Dodo   

king 15/12/2008 14:54

Serge Youdom dit "le camerounais"?? ce nom ne me dit rien. j'avais peut être que 13ans à l'époque, mais je connaissais les noms de ces joueurs par coeur car j'étais un grand passionné de l'équipe du président albert kalonji, entrainée par mouhamed magassouba(le malien)...donc ce nom ne me rappelle rien du tout, ni avant ni après 1994. enfin, restons quand même prudent, tout ceci remonte d'il y a 14ans, on pourrait facilement se tromper sur un détail. peut être était il connu sous un autre pseudo, mais lequel??? bon, les ténors de l'équipe à l'époque étaient ceux cités ci-haut. "nkosi" c'était le surnom du gardien de but, son vrai nom était mpia (je crois). il avait d'ailleurs fait une brève appariton durand la CAN en tunisie en 1994, en quart de fianal (zaïre-nigéria:0-2), après l'expulsion de jean ntambwe(gardien de vita à l'époque) sur carton rouge après avoir fauché le buteur nigérian rachid yekini(la bête noire de la défense zaïroise en 1992 et 1994).cela dit, le daring de cette époque reste quand même l'une des meilleures de tous les temps. il y avait aussi dans le même dcmp 1994: ekongo, manoka alias "sarma-soldat",... c'était le daring qui succéda à celui de bupupa, masudi, merikani, bamona, ekutshu "goal", libenge, lukaku,...; et le daring qui précéda celui de mungongo "fish", beke, mayala, yemweni,nzalambila, katalayi...

pitchou 05/09/2014 19:17

Oui effectivement serge youdom faisait partir de motema mpembe imana avec les yaya ngoma,kidoda zalambila biavanga il venait du cameroun et avait ete recrute par golf Mobutu moi he faisais Parti de son fan club a barumbu et meme mayala a l'epoque jouais fans sodigraf et faisais aussi Parti de son fan club.je m'apel pitchou merci

messager 15/12/2008 08:39

Merci à vous Emma pour ce rétro sur le sport. Merci pour ces détails sur la préparation psycholigique et l'évocation du nom de Pereira, le "grand prêtre" du Daring Imana.Ce jour lé j'étais au stade et j'avais suivi ce match dans la tribune centrale de Bilima. Le joueur camerounais qui m'avait le plus impressionné c'est Manga Onguené. Un véritable diable qui avait marqué dans des conditions exceptionnelles.Pour revenir à l'évocation de la victoire du DCMP à laquelle King fait allusion, je dirais que je n'étais plus au pays mais cette victoire m'avait ravie. A ce propos je demande à King de me confirmer si le joueur Serge Youdom dit le camerounais avait efectivement fait partie de l'équipe Imana à l'époque des Kidoda et Mbiyavanga. Car il m'a fait parvenir un commentaire comme quoi nouis avions oublié son nom sur les joueurs légendaires. J'ai ajouté son nom sans être sûr qu'il ait effectivemt joué dans Imana.Messager

king 15/12/2008 01:16

le score était de 0-3 pour le DCMP en final retour, 2 buts de matudidi et 1 de mbiyavanga. il faut signaler que matudidi étaut sacré meilleur buteur de cette compétion en 94 avec 9 buts, la même année il avait marqué près de 30buts dans le championnat de lifkin(si ma mémoire ne me trahit pas. c'était le daring de kidoda, bwayi, nkosi, mbiyavanga, matudidi, mpialuata, ngoma, sisi, ngongo,...)...2 ans plus tard tondelua avait lui marqué 7 ou 9 but avec sodigraf dans la même compétion africaine. malheuresement, le f.c. sodigraf de mayala, tondelua, mbayo, kisombe,... avait perdu en final...

king 15/12/2008 01:01

en 1980 j'étais pas encore né. Mais je me souviens, en 1994, le DCMP avait remporté unique titre sur le plan africain, en allant gagner 0-3 au kenya en final retour, après avoir concédé un nul de 2-2 à kin deux semaines plutôt...l'histoire c'était presque répétée mais en la faveur des zaïrois cette fois ci...