Publié par Messager

 Nous profitons de l'accalmie qui prévaut sur notre blog pour renouer avec nos vieilles rubriques. Ce samedi, la rareté de la semaine s'intitule : "Est-ce que Tekele"? Une composition du Dr Nico et l'African Fiesta Sukisa des année '68-'73.
  Tous les chroniqueurs de la musique congolaise ont  toujours regretté les scissions de l'African-jazz et de l'African-Fiesta. En ce qui concerne le dernier ensemble musical, nous pouvons affirmer que cette séparation n'a pas eu que des inconvénients. Il y a lieu de souligner l'émulation provoquée d'un côté par Rochereau à rechercher des guitaristes de talents pour combler l'absence de Nico et de Dechaud comme: Guvanu Mwana ya vangu, Bumba Atel, Dino Vangu, etc, etc, et de l'autre côté par Nico à recruter de jeunes chanteurs pouvant faire oublier Rochereau à l'instar de: Chantal, Josky, Minzele, Lessa lassan etc, etc.

  La chanson que nous allons auditionner aujourd'hui peut être classée parmi les chef-d'oeuvres en regard à la façon dont elle avait été interprétée. (Messager)

Est-ce Tekele ?

Commenter cet article

arno 05/10/2008






Bonjour, j'ai visité votre blog et j'ai trouvé que vous publier de bon article en général, cela vous diriez-il de mettre un lien entre nos 2 blogs?
MON BLOG: http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/
J'attends votre réponse !!! et bonne continuation !!!
Je vous invite dès maintenant à vous abonnez vous à la Newsletter !!!

joseph Pululu 05/10/2008

dans mon enfance, lorsque l'on s'appelait Tekele, on ne pouvait qu'être du Haut ou de l'Equateur, Mungala ou "Mbangala" comme disaient les Kongo, qui, dotés de très bonne notions de geographie, ont su faire la relation entre l'Equateur et le soleil. Mbangala rappelle ce soleil qui tape fort, comme cela est le cas chez les Bangala. mais j'ai appris aussi, en grandissant à côté des bangala, que chez eux, il y a la "Mongala", une rivière ou un fleuve qui irrigue la contrée des populations Bangala.la première fois que j'ai entendu le nom de Tekele, ou plutôt Maman Tekele, c'était à un deuil. une certaine Maman Tekele venait de mourir et les pleureuses repétaient jusqu'à n'en plus finir "Tekele okendeke". des jours après ce deuil, dans nos jeux, on reprenanit le refrain "tekele okendeke".Jusqu'à ce qu'un jour, dans notre quartier a débarqué une jeune fille répondant au doux nom ou prénom de Tekele. Ah qu'elle était belle cette Tekele. D'un teint d'ébène, avec un sourire et des dents d'une blancheur éclatante, que rendait irrésistible l'usage de "nzete ya mino". mais surtout Tekele, avec son accent Bangala, nous a fait tourner la tête à tous les garçons. Evidemment, nous ne savions pas qu'elle n'était là que pour les vacances - les grandes. On devait avoir entre 11 et 12 ans, mais à côté d'elle, on se sentait un peu plus "homme, si vous voyez ce que je veux dire. Et puis, pour ne rien arranger, toute ma bande - on se promenait à 4- nous étions tombés amoureux de Tekele. Chacun était de toute façon persuadé d'avoir conquis le coeur de Tekele, jusqu'à ce qu'un jour, nous ne sommes rendus comptes que nous étions trop jeunes pour Tekele - Elle devait avoir entre 13 et 15 ans. Elle avait déjà des seins de femmes et portait le soutien. Alors pourquoi venait-elle nous voir chacun à notre tour, eh bien tout simplement parce que nous avions des grands frères qui s'intéressaient à elle. J'en ai tiré un chagrin gros comme çà, le jour où elle m'a dit que j'étais trop jeune pour elle. Tekele m'avait brisé le coeur! je croyais ne plus jamais m'en remettre. Un jour, comme par hasard, j'ai entendu Tekele de Fiesta Sukisa à la radio. C'était comme si Lessa Lassan l'avait chanté pour moi. En une journée , j'en connaissais les paroles que je chantais à tue-tête, perché sur les branches de notre avocatier, espérant que de là où elle était, deux ou trois parcelles, Tekele m'entendrait. Et puis un jour, comme elle était arrivée, Tekele est partie chez elle, nous a dit sa tante Mama Sophie, tout simplement. Et moi j'ai été attiré par une autre fille de mon âge, mais je n'ai jamais oublié Tekele Marie Pauline..vai

Papatoto 05/10/2008

Est-ce que le fait d’écouter la musique peut être considéré comme un péché ?
Vous vous demandez le pourquoi de cette question.
En fait, un ancien colon (un belge de l’époque Congo Belge) au lieu de jeter la collection de notre musique  à la poubelle, avait préféré de la confier à un congolais qu’il avait croisé par un hasard fortuit (dans la rue).
Pour l’instant, notre compatriote est devenu pasteur (BAC+5 de formation).
Malheureusement, j’ai appris avec consternation qu’il s’était débarrassé de cette collection.
Il aura pu aussi la donner à une tierce personne en suivant l’exemple de ce belge.
Un deuxième compatriote avait fait la même chose mais il a eu le courage de me prévenir après avoir commis son geste.
Vous savez chacun est libre de croire à ce qu’il veut. Mais je n’arrive pas à comprendre que certaines  décident à notre place pour ce qui concerne le bien et le mal.
De toute façon, je me méfie de pasteur de vocation tardive.
Notre musique fait parti de notre patrimoine national qu’on le veuille ou pas.
Vous savez ″la tolérance que nous proclamons est le respect de la personne et de la liberté d’autrui.″
 
Pour Maman Mawete Mambote
Mille excuses à Mme ou Maman Mawete Mambote.
Effectivement, je ne savais pas du tout que vous étiez une femme.
 
Pour Mr Antoine Nickel
Je n’ai pas oublié ma promesse mais vais apporter ma modeste contribution à ta longue liste.
http://media.putfile.com/MVUANZA-43
 
http://media.putfile.com/MWANA-MAYI
 
Pour Mr Kin Kiesse
Je suis descendu dans ma cave pour ressusciter ou redonner une nouvelle vie aux chansons d’André Bimi (José Lina et Aziza)
http://media.putfile.com/JOSE-LINA
 
http://media.putfile.com/AZIZA
 
Ce site suit la même philosophe  que celle du système d’exploitation Linux (open source). Vous savez ce système continuer à exister grâce aux contributeurs du monde entier contrairement au système d’exploitation de Microsoft( Windows). Pour votre information l’Afrique par l’entremise d’un donateur sud-africain (un milliardaire), a aussi son Linux qui s’appelle Ubuntu.
Que signifie Ubuntu ?
C’est un ancien mot africain qui signifie « humanité aux autres »
Il signifie également « je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous »
La distribution Ubuntu (système d’exploitation Linux Ubuntu) apporte l'esprit Ubuntu au monde logiciel.
Pour votre information, le moteur de recherche google l’utilise et il prend vraiment de l’ampleur.
Par conséquent, j’inviterai nos compatriotes à suivre cette philosophie pour échanger nos chansons à travers ce site.
Papatoto

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog