Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Messager

 

 

 

1970  fut le « GO » de la présidence à vie de Mobutu.

 

Nous poursuivons le dépouillement des archives réceptionnées dernièrement. A travers celles du lundi 7 décembre 1970, il y était question de la prestation de serment le samedi 5 décembre 1970 par le général Mobutu, qui inaugurait ainsi son premier septennat cinq ans après son coup de force.

Aujourd'hui, nous vous proposons les coupures du journal "Le Progrès" du samedi 12 et dimanche 13 décembre 1970, qui revient à sa une sur les réactions des chefs d'état étrangers après la prestation de serment du général Mobutu

 

En effet, lorsque Mobutu prit le pouvoir le 24 novembre 1965, il avait juré de le remettre aux civils cinq ans après. Mais avant cette échéance, tout fut arrangé par le pouvoir sous son contrôle et ses collègues africains de manière à s'éterniser au pouvoir, à travers des septennats illimités.

 

Les occidentaux, y compris les américains avaient compris dès  le premier septennat que Mobutu était en train de s’accaparer du pouvoir jusqu’à sa mort. D’où de nombreuses tentatives de coups perpétrés durant les années 1970. (Coup monté et manqué, etc, etc).

 

Le peuple congolais s’est réveillé tard, vers 1980, à travers l’action de 13 députés passés à l’opposition, au moment où le régime avait réussi à consolider son pouvoir à tous les niveaux. Nous savons avec quelle peine le peuple congolais s’est débarrassé du régime Mobutu.

 

Le comble est que le même scénario est en train de se répéter avec le régime actuel de Kabila. On attend qu'il s’enracine pour commencer à  revendiquer timidement l’alternance. On dirait que le peuple n’a tiré aucun enseignement du passé.

 

Messager

sam et dim 12 et 13.12.1970 (1)

.sam et dim 13 déc '70 (2)

.samet dima 13 déc '70 (3)

Mobutu, par Franco et l'OK-Jazz (1970),chanson fournie par Samuel Malonga

.

Commenter cet article