Publié par Messager

 Nos amis ont pu constater l'absence de nouveaux sujets dans notre blog durant quelques jours.Ceci est dû à un petit déplacement effectué en dehors de ville,en vue de nous ressourcer un peu.
 Même en dehors de notre zone d'habitation, nous avons été rattrapés par l'actualité sur notre pays, la RDC.
En effet,jeudi 15 novembre 2007,à 22:15, la chaîne franco-allemande ARTE a diffusé un documentaire intitulé:le viol,une arme de guerre au Congo.
 Dans ce documentaire réalisé par Susanne Babila, on y montre de nombreuses femmes violées par des bandes armées rwandophones, dans les environs de la ville de Bukavu, et qui sont soignées à l'hôpital Panzi de Bukavu.
 Presque toutes les victimes s'expriment en "mashi", une langue authentiquement congolaise,et affirment avoir été plusieurs fois violées , et emmenées comme esclaves sexuelles dans des camps de combattants.
 Au dire de médecins,de nombreuses victimes de ces viols ont déjà subi plusieurs interventions chirurgicales,entraînant même la perte des organes génitaux. D'autre part, on signale des villages entiers déporvus de femmes, suite à ces atrocités.
 Le commandant pakistanais de la Monuc a de son côté avoué son impuissance, compte tenu du nombre réduit des effectifs(1 soldat pour 150 km, pour un terriroire aussi vaste que la Finland).
 Par conséquent, nous constatons que l'est de notre pays est totalement abandonné à son triste sort et par les autorités, et par la communauté internationale.
Par ailleurs, il semble qu'une action de grande envergure serait plannifiée par le rwanda pour décimer une partie de la population de l'Est, en vue de la remplacer plus tard, par  celle d'origine rwandaise.
 Pour ceux qui seraient encore naïfs,il y a lieu de rappeler qu'aucune rébellion ne peut subsister sans une organisation en amont.Toutes ces bandes rwandaises sont très bien structurées à l'extérieur de notre pays, et poursuivent l'objectif qui leur est assigné par leurs maîtres.
N.B. Ce documentaire sera rediffusé le 24.11.2007 à 05:00 sur Arte.

Messager

 

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog