Publié par Messager

 Nous aimerions présenter à nos lecteurs,ceux et celles qui peuvent être considérés comme étant les pionniers de la litérature et de l'art dans notre pays.
Les écrivains et artistes issus de l'époque coloniale.
 Durant l'époque coloniale,quelques congolais s'étaient illutrés par des oeuvres littéraires remarquables.
1.Paul Lomami Tshibamba
 Né le 17.07.1914 à Brazaville d'un père lulua et d'une mère mungala de Libenge, et décédé le 18.08.1985 à Bruxelles.
 Dans le n°2 de la voix du congolais du 2 fevrier 1945, il publie un long article qui soulève la polémique:"Quelle sera notre place dans le monde de demain?"Cet article lui valut des sévices da la part de l'Administration coloniale:8 coups de chicotte par jour pendant trois semaines, jusqu'à ce qu'il avoue le nom du blanc qui lui aurait inspiré et qui serait derrière cet article sous le faux nom de "Lomami Tshibamba".Car aux yeux des blancs, il n'était pas possible qu'un élève des pères de Scheut ait écrit un tel article.
 Après la publication d'autres articles, il connut par la suite, la prison de Ndolo, dont il évoque les cris dans "Ngando", recompensé à l'unanimité par le jury des hommes des lettres belges, organisé au concours littéraire en juillet 1948.
2.Antoine Roger Bolamba (Lokole)
 Né le 27.07.1913 à Boma et mort en 1999,Antoine Roger Bolamba fut le tout premier rédacteur en chef du mensuel "la voix du congolais".
 Son oeuvre littéraire est dominée par le recueil de poèmes "Esanzo", chants pour mon pays, publié en 1955 chez Présence Africaine et préfacé par Léopold Senghor.Ce recueil met en valeur les ressources de la tradition mongo dont il est originaire.
 A l'indépendance,il fut nommé secrétaire d'Etat à l'information par Patrice Emery Lumumba, puis plus tard ministre de l'information et aux affaires culturelles du gouvernement Adoula en 1963.
3.Albert Mongita
 Né 8.05.1916 à Irebu,Albert Mongita fut à la fois homme de théatre, peintre autodidacte, et défenseur du folklore.
Ses peintures représentent des scènes de danse, de chasse ou de pêche.
 Il fut parmi les premiers créateurs de la peinture traditionnelle et s'exprimait tout aussi bien par la musique, le théatre, la radio, la télévision et le cinéma dont il fait aujourd'hui figure de précurseur.
Les noms de quelques acteurs de l'époque coloniale:
-Lubalu Emmanuel
-Katambwe Samuel
-Dokolo Augustin
-Mwaso Bumba(ancien chef d'état-majot des FAZ)
-Mongita albert
4.Paul Désiré Basembe
  Auteur d'une pièce de théatre en 1956.
5.P.E.Lumumba
  Il a laissé quelques écrits politiques.Jusqu'à présent, certains belges n'ont jamais cru que son discours du 30 Juin 1960 fut écrit de ses propres mains.
Les écrivains issus de l'Université Lovanium(littérature romane)
  Lisembe Philippe.
  Elebe.
  Mudimbe.
  Mukala Kadima Nzuji.
  Timothé Malembe.
  Walukumbu.
  Bene Kayembe.
  Mubadiate.
  Buabua.
  Zamenga Batukezenga.
  Georges Ngal (études supérieures en suisse)
Les nouveaux auteurs (1980)
 
Puis Ngandu
  Kama Kamanda
  Katshi Mbika Katende
Cette liste reste à compléter
Ecriture féminine
 
Madiya (clémentine Nzuji)(1967)poésie
  Botuli-Bolumbu (1972)
  Lima-Baleka Bosek'Ilolo(1973)
  Christine Kalonji(1973)
  Tol'ande (Elisabeth)Mweya (1977)2 Nouvelles
  Ntumb Diur (1986)
  Kabika Tshilolo (1986)
  Leonie Abo:relate l'insurrection paysanne de 1963-1968.
Liste des sculpteurs et peintres
 
Il existe deux grandes écoles d'art à travers notre pays:l'école de Kinshasa et l'école de Lubumbashi.
L'école de Kinshasa.
 L'école de Kinshasa est l'aboutissement du centre St.Luc de Gombe Matadi, créé dans le Bas-congo en 1943 par le père Marc Wallenda. Devenue Académie des Beaux-Arts de Kinshasa.
 Cette écoles a formé les sculpteurs des oeuvres d'art en métal, bronze, marbre,ciment,cuivre, bois,céramique..
 Quelques noms
  Maitre liyolo
  Me lufwa
  Me Nginaumau
  Me Dedakala
  Me Mukendi
Les oeuvres de ces artistes garnissent plusieurs palais présidentiels à travers le monde.
L'école de lubumbashi
 
Cette école fut fondée par le peintre Romain Desfosses en 1847,d'où émergèrent des peintre de talent comme:
  Pili-Pili
  Mwenze Kibwanga
  Mwenze Mulongo
  Me Kalumba., plus tard
  Tshibanda Bondo
  Kasongo Kamba..
 N.B.En dehors de l'école de Kinshasa et celle de Lubumbashi, il ya lieu de noter l'oeuvre du père Jozef Moeyens à l'Equateur de 1925 à 1937.
 Ses oeuvres furent les marionnettes, les soirées artistiques, la peinture et les gravures sur linoléum.
Ce prêtre introduisit les marionnettes à l'Equateur, en adaptant les fables et contes d'Europe, avant de donner libre cours à l'imagination. Après quelques temps, des congolais fabriquaient eux-mêmes des figures sous son impulsion.
 Les soirées artistiques comprenant la légende de Blanche Neige"Efotikinda" avaient  lieu à Coquilhatville(Mbandaka) et à Bamanya.
Quelques peintures du père Jozef Moeyens, tirées de "Aequatoria".
 moeyens4.jpg 

moeyens6.jpg











   
    
sources:-aequatoria
        -African Loxo
        -Luc Roger Mbala, dans l'observateur du 30.10.2007
        -le potentiel du 8.09.2005
        -Congo on line (littérature)
        -Prof. Alphonse Mbuyamba:"la littérature congolaise moderne et ses classiques de l'époque coloniale à nos jours".

Messager

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog