Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

« EBUKA BUKA DYNAMIC » & « MUANA NKENTO BEBELE“: DEUX RARETÉS  OFFERTES PAR L’AMI COMMUN.

 

Depuis un temps, la publication des articles était assurée par Samuel Malonga seul. Un d’entre nous, Blondé en l’occurrence, avait remarqué notre silence et s’était, certainement par télépathie, enquis par courriel, afin de savoir si nous avions des problèmes de santé.

En dépit de la discrétion qui a toujours prévalu dans la gestion de ce site, nous avions informé notre ami d’Abidjan, et par ricochet certains amis du site, qu’effectivement, nous venions  de subir un épreuve sanitaire. Dès lors que nous venons de récupérer toutes nos facultés, nous nous sentons en mesure de reprendre notre plume, et d’alimenter le site avec nous publications .

 

 

DEUX RARETÉS DE DYNAMIC JAZZ ET DE PAUL MWANGA ET AFFEINTA JAZZ.

 

En guise de reprise, nous proposons aux mbokatiers deux raretés intitulées « Ebuka Buka Dynamic » de Desholey en compagnie de  l’orchestre Dynamic Jazz,  et « Muana Nkento bebele » de Paul Mwanga et Affeinta Jazz, offertes dernièrement par l’ami commun, par le biais habituel de notre ami Simba Ndaye.

Parmi ces deux titres, il convient de souligner que « Ebuka Buka Dyanamic » fut un véritable tube du début des années ’60, et que c’est une grâce que l’ami commun l’ait exhumée plusieurs décennies après.  En ce qui concerne « Muana Nkento Bebele » de Paul Mwanga, nous croyons l’avoir au moins une fois diffusée sur mbokamosika. Sa rediffusion quelques années après la disparition de son auteur (Le 16 juillet 2016) constitue un hommage  à ce dernier.

 

 

Messager

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Simba Ndaye 22/11/2020 14:59

Je saute sur l'occasion, mon cher Messager, comme je l'ai déjà fait en privé, pour te réitérer mes vœux les plus fervents, accompagnés de ceux de l'ami commun, de prompte guérison et de total rétablissement.
Simba Ndaye

Messager 22/11/2020 16:47

Merci à mon cher Simba Ndaye et à l'ami commun