Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Samuel Malonga

Qui sont Daniel et Samy de Vox Africa de Jeannot Bombenga? Qui se cachent-ils derrière ces prénoms innocents ? Personne ne les reconnaîtrait sous ces appellations aujourd’hui. Pourtant, les deux artistes en question ont signé certaines de leurs chansons avec ces noms de baptême. Le temps aidant, chacun s’en est démarqué en prenant un nom de scène plus expressif et plus représentatif de leur personnalité. Ces deux grands messieurs de la musique congolaise moderne sont Daniel Ntesa dit Dalienst et Samuel  Mangwana alias Sam Mangwana.

 

En 1967, Daniel Ntesa quitte l’enseignement pour se consacrer entièrement à la musique. De la  craie au micro, de la salle de classe au bar, de l’école à l’orchestre Vox Africa, c’est le passsge d’un monde à un autre. La césure est totale entre les deux univers que sont l’enseignement et la chanson. L’entrée dans l’art d’Orphée s’est faite au préalable sans nom de scène. L’ancien enseignant porte encore les stigmates du métier qu’il vient de quitter et se fait encore appeler par son prénom. Somme toute, Dans Vox Africa, c’est d’abord son prénom Daniel qui apparaît sur les disques. Son célèbre sobriquet Dalienst le sera plus tard. Refusant sûrement d’être appelé Dany, il réussit une parfaite anagramme en y plaçant toutes les lettres contenues à la fois dans son patronyme et dans son prénom. Un nouvel homme est né. Avec Dalienst comme nom de scène, L’artiste va à la conquête du monde musical avec pour seules armes sa voix aguichante et ses textes pleins de poésie.

 

De son côté,  Manguana ne se complique pas la tâche pour se trouver un  pseudo. Il mise sur son prénom et son patronyme. Il est tour à tour Samy, Sam, Sam Moreno, Sam Mangwana, Mangwana Muana Nzoku, Mangwana Mayimona. Tous ces noms l’accompagnent tout au long de sa riche carrière sans oublier les sobriquets que lui collent la presse (Pigeon voyageur, Moraliste). Dès 1964, lorsqu’il fait ses débuts et son apprentissage dans l’African Fiesta des éditions Vita, comme tous les garçons prénommés Samuel, Mangwana se fait appeler Samy. C’est aussi avec ce prénom qu’il signe sa toute première chanson dans ce groupe (Yo soy prisonero). Alors qu’il est à côté de Jeannot Bombenga dans Vox Africa, c’est toujours avec le nom de Samy qu’il imprime ses marques et sort de l’ombre. C’est alors qu’il s’éclate à travers la limpidité de cette voix que renvoient ses cordes vocales avec une pureté à couper le souffle. Puis, son nom de scène évolue en devenant Sam. Nom porte-bonheur qui reflète sa nouvelle identité artistique.

 

De Samy à Sam Mangwana et de Daniel à Daliesnt, les deux artistes ont écrit des chansons qui ont émerveillé le public. Ils n’ont laissé personne indifférent tant leurs voix pouvaient s’acclimater dans les différentes écoles de la chanson congolaise. Dans Vox Africa,  Daniel compose Mbombo Aline et Likuta ya pembeni epekisami tandis que Samy sort Oyo zuwa. Leur duo forme un couple merveilleux en support à la voix de Jeannot Bombenga dans Zaïre eboya ngai de Silis ou Aladji Baba, Bébé na Jeannot, Okosi ngai mama na bana, Awa sekele ezali te, Naluki yo trop Élodie du même Bombenga. Outre Vox Africa, le duo  a été de nouveau ensemble dans le mythique Festival des Maquisards puis dans le TP OK Jazz de Luambo Makiadi. Daniel et Samy se sont retrouvés trois fois dans trois groupes différents pour le bonheur des mélomanes.

Samuel Malonga

BONJOUR CHER MESSAGER. JE T'ENVOIE CETTE BELLE MELODIE DE NTESA QUI A MON AVIS EST PEU CONNU DE MELOMANES.  JE NE SUIS PAS SUR A 100% POUR LE TITRE. SI TU L'AS  DEJA, CE N'EST PAS GRAVE. JE SUIS TOUJOURS EN TRAIN DE FOUILLER DANS MES ARCHIVES.

 

JEAN-PAUL KITENGE MUADI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pedro 16/09/2020 22:55

Je ne savais pas du tout que Zaire Eboya Ye était une chanson de Vox Africa.

Samuel Malonga 14/09/2020 15:12

"Mbombo Aline" est la première composition de Daniel Ntesa. La chanson n'est pas vraiment connue car Daniel est encore dans ses débuts dans la musique. Il n'est pas encore ce Dalienst qu'on a connu dans Festival des Maquisards et Grands Maquisards. Un très grand merci à notre ami Jean-Paul Kitenge Muadi de l'avoir offerte à Mbokamosika.

Messager 14/09/2020 08:33

Samy avant Sam, des détails que seul mbokamosika peut révéler.