Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Samuel Malonga

Le sulfureux Georges Embana

 

S’il y avait des hommes de la télé de Brazzaville qui étaient très connus à Kinshasa, Georges Embana était sans doute l’un d’eux. En effet, monsieur Georges avait une certaine verve oratoire. A l’entendre à Kinshasa personne ne pouvait imaginer que derrière cet homme se cachait un officier militaire.

 

Ce soldat venu au micro était devenu célèbre non pour ses exploits militaires mais plutôt pour son talent de conteur. Ce journaliste sulfureux est entré dans l’armée au début des années 70. Lorsqu’il arriva à la Voix de la Révolution congolaise, il se fit vite remarquer dans les émissions qu’il animait avec un talent hors du commun .

D’abord Lisapo (conte). Ce rendez-vous consacré aux contes et légendes du Congo le propulsa au-devant de la scène et le fit connaître au grand public au-delà du Congo-Brazzaville. Devenu le plus grand conteur de son pays, les auditeurs lui donnèrent le surnom de Papa Lisapo. Malgré son talent de narrateur, ses détracteurs le qualifiaient de griot chargé par le  pouvoir pour amuser et distraire le peuple.

 

Puis Keba na caméra (faites attention à la caméra). Cette émission lui a valu la colère surtout des Congolais de Kinshasa alors Zaïrois qui se sentaient stigmatiser. Mais les Brazzavillois eux-mêmes dont certains se sentaient viser n’appréciaient guère le culot de ce compatriote trop zélé au comportement osé. Pour d’autres par contre, l’émission avait pour but de lutter contre les antivaleurs.

Enfin Nzela ya quinquennat (sur le chemin du quinquennat). Émission politique qui l’a estampillé comme propagandiste du PCT et surtout pro-Sassou viscéral. Dans les années 80, il accompagna même le président Sassou-Nguesso en visite officiel en France.

 

A l’élection de Lissouba en 1992 qui consacra la chute de son mentor Sassou-Nguesso, Embana est écarté  de la radio-télévision par ceux qui lui étaient hostiles. Beaucoup n’avaient pas oublié sa campagne contre Yhombi-Opango lorsqu’il fut évincé du pouvoir.  Débouté de la radio et de la télévision congolaise, le parachutiste Georges Embana retrouva non sans un pincement de cœur ses anciens amours, l’armée, et son grade de commandant.

 

Samuel Malonga

 

Extrait de "Mémoires d'un taximan" de Perrussel Mabika la Montagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Congo Zoba 05/08/2020 12:29

lokola Andele Maboke na kinshasa, nzoka bazalaki ba soda.