Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

« MAKAMBO, MANENO » : UNE CHANSON, DEUX TITRES !

 

Lorsque Franco sort en 1970 aux Éditions Populaires une de ses œuvres stigmatisant l’infidélité, il l’intitule « MAKAMBO, MANENO », respectivement en lingala, et en swahili. Ce qui caractérise bien la vision nationaliste de Franco, lui-même issu du mariage « interethnique » à l’instar du Cardinal Joseph Malula et tant d'autres personnalités congolaises.  Il l’aurait (chanson) titrée en quatre langues en ajoutant  « MAMBU » et « MALU OU MIANDA », respectivement en kikongo et en tshiluba. En swahili, "MANENO » peut aussi se traduire par « MAMBO », comme en kikongo et tshiluba « MAMBU ».  Nous retrouvons ici la similitude des langues bantoues  évoquée dernièrement par Samuel Malonga en parlant du nom  « Lelo .

 

En bas de son dernier article sur l’hymne national envoyé au site, notre compatriote résident en Espagne a signé CRISPIN REGISS LUKOKI MAMPASI.  Son dernier nom « MAMPASI » qui signifie les souffrances  peut se traduire dans les autres langues nationales par : « MATESO OU MASUMBUKO » en swahili, et « MAKENGA » en tshiluba. Nous remarquons que ces tois synonymes sont précédés du préfixe nominal pluriel « MA ».

 

À travers ces exemples triés parmi tant d’autres, nous pouvons avancer que les ressemblances linguistiques voire culturelles  d'un seul peuple, sont plus importantes que les frontières ethniques fixées  lors de l’occupation de l’espace dans lequel  notre pays est situé.

 

Messager

Suite à une requête in extremis de l’épouse d’un de nos grands soutiens,  nous avons concocté rapidement la traduction de la chanson Makambo, Maneno  (Une affaire, ou une histoire).

 

TRADUCTION DE LA CHANSON MAKAMBO, MANENO- UNE AFFAIRE OU UNE HISTOIRE

 

1er Couplet

Makambo eh eh bandeko !

Makambo eh eh ebimi ebombandanaka

Toyebaka te oh bandeko

Bakangaki ye na „leki“ na ye

Alobaka na mobali ye ndeko

Mikolo nionso „mina sema“

 

2ème couplet

Bolingo eh eh bandeko

Bolongo eh eh ya bondoki ezipamaka

Mbanda aliaka na ndako bandeko

Margueritte akosaka ngai

Lokola baloboka Kiswahili eh

Napesaka bango nzela babima

 

 3ème couplet

Mobomano eh eh bandeko

Mobomano eh eh tokokufa na mbanda

Nayebaka te oh bandeko

Mbanda alalaka epai na ngai

Idée ezalaka na ngai semeki eh

Nzoka mobomi monene oyo

 

Paroles

Zoba liboso mayele sima tata

Yaka kolia lisusu

Ah Mungu, i maneno ni ya kuchangara

Utahona ! (1)

 

Makambo eh eh bandeko

Makambo eh eh ebimi ebombandanaka

Toyebaka te oh bandeko

Bakangaki ye na „leki“ na ye

Alobaka na mobali ye ndeko

Mikolo nionso „mina sema“

 

Bolingo eh eh bandeko

Bolongo eh eh ya bondoki ezipamaka

Mbanda aliaka na ndako bandeko

Margueritte akosaka ngai

Lokola balboa Kiswahili eh

Napesaka bango nzela babima

 

Mobomano eh eh bandeko

Mobomano eh eh tokokufa na mbanda

Nayebaka te oh bandeko

Mbanda alalaka epai na ngai

Idée ezalaka na ngai semeki eh

Nzoka mobomi monene oyo

 

Refrain

 

Akufa, akufa bandeko

Yoka likambo mbanda alobaka na mwasi yeye

Bana, bana nakobokolo

Yoka likambo mbanda atindaka na mwasi ye ye

Libala, libala nakoboma

Yoka likambo alobaka na mwasi ye ye

Famille, famille nakosalisa

Yoka likambo mbanda atindaka na mwasi ye ye

Boya ye oh, boya ye oh nakobala yo

Yoka likambo mbanda alobaka na mwasi yeye

Voiture eh , voiture nakosomba eh

Yoka likambo mbanda atindaka na mwasi ye ye

Lopango, lopango na Mumbele etondi

Yoka likambo mbanda alobaka na mwasi ye ye

Ba kiti eh , ba kiti etondi na Meco

Yoka likambo mbanda atindaka ya mwasi yeye

Zaïre eh , Zaïre ebayer ngai

Yoka likambo mbanda alobaka na mwasi yeye

Voyage, voyage na nzela ya Poto

Yoka likambo mbanda atindaka na mmwasi yeye

 

  1. (1) La phrase est en Swahili

 

Nous n’avons pas eu le temps de traduire la suite du dialogue ou l’animation en swahilli. Sinon ce que l’on peut retenir est que le rival, à travers le même baratin, promet monts et merveilles à la femme pour l’amener à divorcer.

 

Traductions réalisée par Messager.

Tous droits réservés

 

Quelle affaire mes chers amis !

L’affaire cachée vient de se révéler

Nous ne le savions pas

On l’a surprise avec son soi-disant petit-frère

Elle a toujours prétendu que c’était son frère

Chaque jour des conversations en swahili

 

 

Le grand amour mes chers amis

Le grand amour est toujours caché

Le rival mangeait chez-moi

Margueritte m’a toujours trompé

Comme ils conversaient en swahili

Je les autorisais de sortir sans soupçon

 

 

Les échauffourées mes chers amis

Les échauffourées, nous allons en découdre.

Je n’ai jamais imagé mes chers amis

Que mon rival dormait chez-moi

J’ai toujours cru que c’était un beau-frère

Or, c’est le grand prédateur

 

 

La sagesse survient  toujours après

Viens encore manger

Oh mon Dieu, cette affaire est surprenante

Tu verras !

 

Quelle affaire mes chers amis !

L’affaire cachée vient de se révéler

Nous ne le savions pas

On l’a surprise avec son soi-disant petit-frère

Elle a toujours prétendu que c’était son frère

Chaque jour des conversations en swahili

 

Le grand amour mes chers amis

Le grand amour est toujours caché

Le rival mangeait chez-moi

Margueritte m’a toujours trompé

Comme ils conversaient en swahili

Je les autorisais de sortir sans soupçon

 

Les échauffourées mes chers amis

Les échauffourées, nous allons en découdre.

Je n’ai jamais imagé mes chers amis

Que mon rival dormait chez-moi

J’ai toujours cru que c’était un beau-frère

Or, c’est le grand prédateur

 

 

 

Qu’il meure, qu’il meure !

Ecoutez ce que raconte mon rival à ma femme

Les enfants, je les élèverai

Tel est le baratin du rival à ma femme

Ton mariage, je le détruirai

Ecoutez ce que raconte mon rival à ma femme

Ta famille, je m’en occuperai

Tel est le baratin de mon rival à ma femme

Quitte-le, Quitte-le, je t’épouserai

Ecoutez ce que raconte mon rival à ma femme

La voiture, je te l’achèterai

Tel est le baratin de mon rival à ma femme

Les parcelles, sont pleines au Quartier Mombele

Tel est le baratin de mon rival à ma femme

Les meubles sont pleins à MECO

Tel est le baratin de mon rival à ma femme

L’argent, je ne sais quoi en faire

Ecoutez le baratin de mon rival à ma femme

Des voyages en Europe, je m’en chargerai

Tel est le baratin du rival à ma femme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pedro 20/07/2020 16:04

Merveilleuse traduction. Merci.

Blondé 20/07/2020 14:39

Depuis la parution de cet article le 15 juillet, nous sommes aujourd'hui 20 et plus rien! j'espère que cela n'est pas du à un problème technique comme il y en a eu déjà! En tout cas du courage à tous les animateurs de ce blog dont nous attendons toujours plus.

Messager 20/07/2020 15:31

Pas du tout. Il y a un autre article sur les arbitres internationaux, publiė par Samuel Malonga.

Abel 20/07/2020 00:32

Cher Messager,
Concernant le passage
Ah Mungu, i maneno ni ya kuchangara
Utahona ! (1)

1)Voici la transcription correcte
Ah Mungu, hii maneno ni ya kushangara. Utaona
2)Mais grammaticalement ce n’est pas correcte non plus etant donne’ que MANENO est au pluriel (singulier = NENO). On doit plutot dire: Ah Mungu, maneno haya ni ya kushangaza. Utaona.
Bonne journee

Messager 20/07/2020 08:09

Abel,
Merci pour la version grammaticale. Mais sachez qu'à Kin, nos langues sont simplifiėes. A Lubumbashi par exemple on dira kushangaa. En outre, le lingala que l'on parle à Kin serait ėtrange à l'Equateur.
L'essentiel est de saisir le sens.
Messager

Blondé 16/07/2020 14:05

Mon frère quand au début de ton commentaire tu as mentionné la stigmatisation de l'infidélité par Franco, j'ai immédiatement pensé à l'autre chanson qui je suppose parle aussi du même sujet et qui s'intitule INFIDELITE MADO qui a eu la faveur d'une plus large distribution surtout qu'il s'agit d'une chanson à deux titres. Merci pour la traduction qui me fait comprendre que rien n'est nouveau ou plus précisément insolite sur cette terre. J'ai déjà eu connaissance de la même chose ici chez malgré que tous les acteurs s'exprimaient en exclusivement en DAN.

Messager 16/07/2020 14:30

Blondė,
Les deux chansons sont de la même ėpoque.