Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

200 CIVILS CONGOLAIS MASSACRÉS PAR LA COALITION NGUMINO ET TWAGWAHENO AU SUD-KIVU

.

Selon les députés provinciaux du Sud-Kivu,  « Le village de Kipupu dans le Territoire de Mwenga a été victime d’une attaque de la coalition Ngumino et Twagwaheno la nuit du 16 au 17 juillet 2020. 200 personnes ont été tuées et des bétails emportées ».

 

Curieusement, cette information confirmée par des sources indépendantes n’a pas encore été rapportée par la Radio et Télévision Nationale. Pire encore, aucun membre du gouvernement n’a évoqué ce massacre. Le président de la République, Félix Tshisekedi, qui avait pourtant annoncé publiquement la levée du déconfinement  après ce massacre, ne s’y est même référé.  Toute l’opposition congolaise, n’a pas jugé opportun de dénoncer ce  massacre perpétré par les miliciens d’origine  rwandaise  soutenus par Rubewa.

 

Toute la classe politique congolaise a peur de stigmatiser de nombreuses tueries perpétrées en RDC par des rwandais. Ce qui les intéresse ce sont des élections et des marches pacifiques.

 

Messager

 

 

Sources :

https://actualite.cd/2020/07/20/rdc-des-deputes-confirment-la-mort-de-plus-de-200-civils-lors-dune-attaque-des-miliciens

 

https://actualite.cd/2020/07/20/sud-kivu-massacre-de-220-personnes-kipupu-larmee-appelee-redoubler-dardeur

 

https://www.aa.com.tr/fr/afrique/est-de-la-rdc-plus-de-200-morts-dans-une-attaque-des-groupes-arm%C3%A9s-/1917191

 

L'État congolais existe-t-il réellement? Avons-nous un gouvernement responsable et une armée de dissuasion? Le gouvernement qui ne gouverne pas gère plutôt le chaos et l'apocalypse déjà annoncée. Les politiciens mieux les politicailleurs se préparent pour les prochaines échéances électorales qui sont leur seul et véritable centre d'intérêt. Cet enjeu va au finish leur octroyer des postes de responsabilité où ils vont biller par leur irresposabilité. Pourtant le peuple affamé et paupérisé souffre, le chômage bat des records, l'insécurité règne en maître, l'économie est par terre, le Congo est inexistant, ses richesses bradées. On outre, beaucoup de gens disent qu'il y a plusieurs armées étrangères dans notre sol mais Kinshasa est sourd à ce point. Des petits pays font ce qu'ils veulent et comme ils veulent au Congo sans être inquiété. Nos frontières sont tellement poreuses qu'elles sont devenues de vrais passoires pour ds migrants qui en réalité sont des nouveaux occupants. On y entre comme on veut et quand on veut alors que lANR ne se distingue que dans la traque des opposants. L'homme politique congolais est médiocre, incapable et démagogue. Le rôle néfaste des "faux" Congolais dans la désintégration du pays doit être épinglé.

 

Il nous faut des hommes politiques courageux qui vont réellement incarner la volonté populaire au changement afin de mettre hors d'état de nuire toutes ces forces négatives qui sont à la base du malheur des Congolais, ainsi mettre un terme au désordre et aux tueries interminables. Les Congolais doivent aussi prendre conscience de la réalité vécue et se désolidariser de tous ces politiciens véreux qui n'aiment que le pouvoir et les honneurs. Car jusqu'à preuve du contraire, aucun parti politique n'a osé organiser une seule marche pour la paix à l'est ensanglé. Qui ne dit mot consent dit-on. Kinshasa est aussi complice de tous ces morts que nous déplorons à l'est, Son silence étonne et nous interpelle tous. N'est-ce pas une sorte de trahison?

 

SAMUEL MALONGA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tony 27/07/2020 16:59

Courage aux opprimés le miséricordieux e vous oubliera pas

Samuel Malonga 25/07/2020 17:38

L'État congolais existe-t-il réellement? Avons-nous un gouvernement responsable et une armée de dissuasion? Le gouvernement qui ne gouverne pas gère plutôt le chaos et l'apocalypse déjà annoncée. Les politiciens mieux les politicailleurs se préparent pour les prochaines échéances électorales qui sont leur seul et véritable centre d'intérêt. Cet enjeu va au finish leur octroyer des postes de responsabilité où ils vont biller par leur irresposabilité. Pourtant le peuple affamé et paupérisé souffre, le chomage bat des records, l'insécurité règne en maître, l'économie est par terre, le Congo est inexistant, ses richesses bradées. On outre, beaucoup de gens disent qu'il y a plusieurs armées étrangères dans notre sol mais Kinshasa est sourd à ce point. Des petits pays font ce qu'ils veulent et comme ils veulent au Congo sans être inquiété. Nos frontières sont tellement poreuses qu'elles sont devenues de vrais passoires pour ds migrants qui en réalité sont des nouveaux occupants. On y entre comme on veut et quand on veut alors que lANR ne se distingue que dans la traque des opposants. L'homme politique congolais est médiocre, incapable et démagogue. Le rôle néfaste des "faux" Congolais dans la désintégration du pays doit être épinglé. Il nous faut des hommes politiques courageux qui vont réellement incarner la volonté populaire au changement afin de mettre hors d'état de nuire toutes ces forces négatives qui sont à la base du malheur des Congolais, ainsi mettre un terme au désordre et aux tueries interminables. Les Congolais doivent aussi prendre conscience de la réalité vécue et se désolidariser de tous ces politiciens véreux qui n'aiment que le pouvoir et les honneurs. Car jusqu'à preuve du contraire, aucun parti politique n'a osé organiser une seule marche pour la paix à l'est ensanglé. Qui ne dit mot consent dit-on. Kinshasa est aussi complice de tous ces morts que nous déplorons à l'est, Son silence étonne et nous interpelle tous. N'est-ce pas une sorte de trahison?