Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Samuel Malonga

Victor Kilasu Masamba vient de nous quitter

 

Référence : http://www.mbokamosika.com/search/kilasu%20masamba/

 

Kilasu vient de tirer sa révérence à Kinshasa ce jeudi 25 juin 2020. Ce nom ne dit peut-être rien pour les jeunes d’aujourd’hui. C’est pourtant le patronyme d’un des grands footballeurs qu’est connu notre pays.

 

Né à Kinshasa le 22 décembre 1950, Kilasu s’affirme très tôt au football. Déjà en 1967-1968, il se crée une petite légende à Kimbanseke où il joue dans le championnat non botté organisé par le Cercle sportif Père Damien. Son équipe, le Dravéring (acronyme de Dragon-V.Club-Daring), est l’un des grands clubs de la commune. Kilasu que tout kimbanseke appelle affectueusement Pelé est un attaquant doué aux dribles déroutants. Comme Pelé du Brésil, Kilasu est un buteur confirmé, comme son célèbre modèle, le jeune homme porte aussi le numéro 10. Lors de la liquidation du Cercle Père sportif Damien, il joue quelque temps dans Manianga Sport avant de porter ses premières bottines dans Arc-en-ciel de Ndjili qui a fusionné avec Dravéring. En 1971, il connaît la promotion en jouant dans la cour des grands. Un accord de coopération liant les deux équipes, plusieurs joueurs d’Arc-en ciel de Ndjili notamment Kilasu, le gardien Timour et le milieu de terrain Makengo dit Gento sont transférés dans Bilima.

 

 

Chez les rouge or, Pelé Kilasu qui joue au milieu n’y fait pas long feu. Suite à un désaccord avec les dirigeants, il quitte Bilima pour intégrer Imana. C’est dans cette équipe que s’opère un autre changement dans sa position de jeu sur le terrain. L’entraîneur Tambwe Leya ayant découvert ses qualités défensives le convainc non sans peine d’oublier son sobriquet de Pelé et de jouer à la défense. 

 

Kilasu est rappelé dans l’équipe nationale dès 1971. Pour sa toute première sélection, les Léopards affrontent au stade du 20 Mai le FC Zeljeznicar de Sarajevo. Depuis ce jour, il ne quitte plus l’équipe nationale. Il participe à sa première CAN au Cameroun en 1972. A Douala d’abord, il joue contre le Congo-Brazza et le Maroc dans les matches des poules. A Yaoundé, il est présent sur le terrain lors de la petite finale contre le Cameroun comptant pour la troisième place.  

 

 

Faisant partie intégrante des Léopards, il participe régulièrement à toutes les empoignades du onze national tant pour les éliminatoires de la coupe du monde que pour celles de la CAN 1974. Retenus pour l’Egypte, Kilasu fait le voyage mais ne livre aucun match. Et  pour cause. Vidinic fait jouer Mavuba et le garde pour la Coupe du Monde en Allemagne. L’entraîneur yougoslave n’avait-il pas dit de lui qu’il était le seul joueur des Léopards qui pouvait jouer dans n’importe quelle équipe du monde ?

 

 

En Allemagne, Kilasu joue pratiquement toutes les trois rencontres de notre Onze national. Après le fiasco du mondial, on le voit encore quelques saisons dans Imana avant de mettre fin à sa riche carrière. Pelé a été fait Chevalier de l’ordre national du Léopard après le sacre des fauves congolais en Egypte en 1974.

 

Samuel Malonga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article