Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Samuel Malonga

La danse apollo

 

En 1969, la NASA réalise avec Apollo XI une première mondiale en faisant marcher ses astronautes sur la Lune. Deux mois après leur mission, les trois Américains sont invités à Kinshasa. Ils y sont accueillis triomphalement par une foule en liesse. Mobutu les décore de l’Ordre national du Léopard au Mont Ngaliema. Ce passage dans la  capitale congolaise a été accompagné par un événement culturel important. Luambo qui des années durant inonde le marché du disque avec ses chansons à succès, décide cette fois-ci de créer une danse. Bien avant l’arrivée du trio américain, Grand Maître a eu le temps de peaufiner la chorégraphie et de faire les derniers réglages de son œuvre. La danse apollo est née et est prête à être  consommée. 

 

La nouvelle création de Luambo met en exergue les pas nonchalants d’Armstrong et  Aldrin sur le sol lunaire, un univers privé de vie situé à plus de 350.000 km de la terre. Elle est présentée au public avec fracas par l’OK Jazz à la télévision. Avec  la danse apollo créée en leur honneur, Kinshasa colorie à sa manière le séjour de ses hôtes de marque.

Dans la culture congolaise, la danse s’identifie par un léger contact corporel entre les partenaires. Pendant son exécution, l’homme et sa cavalière se font face en se trémoussant, se prennent par un respectueux enlacement, font des mouvements cadencés en vrai couple. L’étreinte ne se desserre que pendant le sebene au cours duquel chacun met en relief son savoir-faire. Sorti des sentiers battus, l’apollo de l’OK Jazz se démarque de cette approche traditionnelle. Les danseurs (homme et femme) se mettent plutôt l’un à côté de l’autre. Ne s’étreignent pas mais se tiennent par la main en mimant les pas des astronautes américains sur la Lune. Le traditionnel face-à-face disparaît en cédant la place à une nouvelle manière de s’exhiber côte à côte sans contact apparent des corps. Apollo brisa ainsi toutes les convenances caractéristiques des danses congolaises.

 

Lancé en octobre 1969, apollo n’a pas tenu ses promesses, car trop lent dans son exécution. Son incapacité à s’accommoder à la cadence et au rythme saccadé des hits congolais l’a cloué au pilori. Il a raté son envol définitif en ne réussissant pas à s’imposer dans les bars. Condamné par l’essence même qui a précédé sa création,  il a fini par disparaître en ayant seulement vécu le lendemain d’un show télévisé. Si la mission Apollo est parvenue à dompter le satellite de la Terre avec  les premiers pas de l’homme sur la Lune, la danse apollo par contre n’est pas arrivée à imprimer la marque de ses premiers pas dans l’univers culturel congolais.

 

Samuel Malonga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Samuel Malonga 09/04/2020 13:19

Ya solo Ndeko Luka. Na eleko wana, maladie ya mpoti to conjonctivite ebimaki na Kinshasa. Ebandaki na Ghana pe Indonésie. Sima epanzanaki na Afrique de l'Ouest mobimba avant ekoma na Afrique centrale. Selon rumeur, maladie wana ezalaki provoqué na ba poussière eutaki na sanza pe ba astronautes bamemaki yango na se. En réalité ezali nde virus.

Ndeke Luka 08/04/2020 12:11

Ndeko Sam souvenir ya mabe ba congolais, batikala na yango na passage ya ba astronautes na kinshasa, ezali maladie ya MPOTI oyo tobengaka na kombo ya ''apolo'', misu ekosuwa pe okoyoka lokola batieyi zelo na misu.

Messager 09/04/2020 14:30

Matondo Ndeke Luka na ndenge oyebisi bana esika kombo ya bokono "apolo" ewuta.
Messager

Blondé 06/04/2020 20:04

Merci pour cette archive. Je savais que les astronautes américains ont été reçus à Kinshasa mais je viens de découvrir la danse apollo. Merci à toi mon cher Malonga pour avoir réussi à réveiller ainsi nos souvenirs et bravo au maître Franco.

Blondé 06/04/2020 17:35

Merci pour cette archive. Je savais que les astronautes américains ont été reçus à Kinshasa mais je viens de découvrir la danse apollo. Merci à toi mon cher Malonga pour avoir réussi à réveiller ainsi nos souvenirs et bravo au maître Franco.

BLONDÉ

Samuel Malonga 09/04/2020 13:20

De rien mon frère