Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

L’IMPACT DE DELE PEDRO DANS L’OK-JAZZ

De g à dr : Dele Pedro (Nigéria), Rondot Kawaka, Isaac Musekiwa (Zimbabwe), Celi Bitshou (Congo Brazza), Lola Checain, et Youlou (Congo Brazzaville).

 

La discographie de l’OK-Jazz du début des années ’60 a été marquée par plusieurs œuvres mythiques parmi lesquelles « TU BOIS BEAUCOUP » de DELE PEDRO, le saxophoniste et compositeur nigérian qui avait longtemps évolué aux côtés de Franco. Dans cette œuvre caractérisée par l’humour, Dele Pedro décrit le trajet d'un disciple de Bacchus kinois qui commençait à « ILONDO »(1), une buvette tenue à l’époque par Maman ILONDO, pour se terminer à « VIS-À-VIS », le célèbre dancing des années ’60.

LES RARETÉS DE DELE PEDRO DIFFUSÉES SUR NOSTALGIE YA MBOKA

En dehors de « Tu bois beaucoup », Dele Pedro avait composé d’autres œuvres remarquables, dont certaines jugées trop engagées durant la 2e République, avaient carrément été censurées sur les ondes de la Radio- Télévision nationale (RTNC).

Des dizaines d’années après, nous avons l’honneur de proposer aux mbokatiers trois raretés de Dele Pedro et l’OK-Jazz, diffusées le 25 avril 2015 sur Nostalgie ya mboka. Dans l’une d’elles, Dele Pedro égrène  les noms des camarades favorables au gouvernement révolutionnaire de Kisangani tels que : le général Lundula, Manzikala, éprouvés par l'assassinat de  Patrice Emery Lumumba. Dans l'autre oeuvre intitulée "Congo un-Ningeria one", interprértée notamment par Kwamy, l'auteur utilise sa langue officielle, l'anglais.

(1) Maman ILONDO fut la présidence des femmes comemrçantes du Zaïre sous la 2ème République. Mariée à un "popo", elle fut l'une de nombreuses congolaises ayant épousé des  ressortissants ouest-africains en RDC.

 

Messager

RÉACTION DU RESPONSABLE DE RESONANCE FM ET NOSTALGIE YA MBOKA

 

Voici les extraits des messages du responsable du programme radio Resonance FM et  Nostalgie ya mboka nous autorisant et nous encourageant à exploiter  les archives de ses émissions pour mieux informer nos lecteurs.

 

 

Cher mboka Mosika


Merci d'avoir fait ce que vous faites et d'avoir attiré l'attention sur mon programme radio, qui en est à sa 19e année. je suis très heureux que vous appréciez la nostalgie ya mboka, cependant, c'est ni ma nostalgie ni mon mboka, bien que comme vous le dites à juste titre, la musique congolaise est internationale et les histoires des gens, des musiciens, de la musique et de la nation doivent être racontées.  c'est  très important, surtout pour l'auditeur non congolais de le savoir. Je pense que c'est mon devoir pour ce que je peux faire pour célébrer et promouvoir votre musique et sa riche histoire.

.

J'espère que cette brève note vous en dit un peu plus sur moi-même et vous encourage à enquêter davantage sur les archives de l'émission et à la partager au fur et à mesure. Comme j'ai commencé, la musique est internationale, mais c'est votre musique, pas la mienne, tout ce que je peux faire est de faciliter sa grandeur et de partager le trésor. Pour ce faire, j'essaie toujours dans la mesure du possible de travailler à partir de la source d'origine (45 33 ou 78t) et restaure souvent minutieusement les enregistrements très abîmés, rayés et usés, de la meilleure qualité possible avant de les partager dans l'émission. Il est important de partager la musique dans toute sa splendeur. Cela peut prendre plusieurs heures et j'entreprends cela sans paiement, uniquement pour l'amour et le respect de la musique, des musiciens et de votre peuple. Alors, s'il vous plaît, profitez-en et continuez à promouvoir le spectacle et la musique du mieux que vous pouvez.

 

RESONANCE FM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pepe 22/04/2020 23:02

Bonjour Mr Messager
Je suis três content d' ecouter encore lá chanson Convocation ya Liwa, une conpsition de Diana, dans L.afrisa deRochereau Tabu-Ley.
Pepe

niyi 22/04/2020 16:36

thank you for the tribute to my compatriot

Messager 22/04/2020 17:42

You're welcome

Blondé 22/04/2020 14:37

J'ai été agréablement surpris à l'écoute de la chanson MARIA MAMA MULAMBA que je connais depuis les année 1965. Mais c'est plutôt avec le Grand Kallet et L'African Jazz. Cette version avec lO.K. Jazz est inédite pour moi.
Je voudrais remercier sincèrement l'ami (je me le permets) MESSAGER qui a toujours été un relais pour moi quand j'ai eu des difficultés à communiquer avec ce média. Malgré toutes ses charges il est vraiment disponible et je le félicite pour cela. Merci mon cher.
Je termine par vous demander, à vous qui vous intéressez à la musique et particulièrement congolaise, actuellement, à l'instar des FRANCO, TABU LEY (pour ne citer que ceux là) dans le temps passé, qui sont les porte flambeaux de cette musique. Quel artiste ou orchestre.

Nyanguila 22/04/2020 04:02

Chers Messager,Sam Malonga et Claude Kangudie,bonjour et merci pour cette présentation de Dele Pedro,un anglophone au nom lusophone ou hispanique voire Ibérique,du Nigéria au Congo,où il a bien évolué dans l'O.K-jazz et ayant composé des belles chansons dont l'une telle que"Tu bois beaucoup"qui,au départ,me paraissait fantaisiste mais était considéreé, plus tard,à la valeur d'une grande chanson de masse dont la plupart des africains que je rencontrait en Europe,ou ailleurs,me répétaient que cette chanson leur rappelait leurs enfance,jeunesse dans leurs pays entre 1963-64,au niveau du village,de la commune ou ville au moment où ils jouaient,allaient puiser l'eau à la rivière,aux puits,et aux champs,au retour de l'école et,lorsqu'il s'agissait d'évoquer le Congo,leur sublime rêve était de découvrir le Congo et de s'initier à parler le lingala,et où est-il actuellement?Espérons qu'il soit encore en vie.Enfin,en écoutant la série des trois ou quatre autres chansons,jai pu constater la chanson"Maman Maria maman ya Mulamba"qui a aussi été faite par l'African-jazz,dont j'avais le tube,mais je me demande de quelle version est l'originale?Ce mélange me rappelle la chanson"Ngayi moto moyindo namonaka pasi"qui nous a été soumise et que j'avais citée comme celle de Kwamy car j'avais le tube dont le verso était conté de son voyage au Rwanda du temps de Grégoire Kayibanda. En attente,bien à vous.

Claude Kangudie 21/04/2020 12:36

Bonjour MSG...Emmanuel Kakoko Etepe est Ngombe. J'avais posé cette question au Monstre Kilasu Massamba de Dragon et un tantinet Imana...RD Congo, mboka ya Kilasu Pélé, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Messager 18/05/2020 13:19

Merci Jean Claude pour votre contribution.
Msg

jean Claude Musangana 17/05/2020 13:14

Bonjour MSG , juste un recficatif , Kakoko Emmanuel est de Bomboma et non ngombe tel que affirme certains compatriotes dans cet article .

Messager 21/04/2020 13:47

Ok Claude. Je pense que notre ami Amaya prendra note.

Messager 21/04/2020 10:19

Mon cher Amaya,
Nous vous remercions d'abord pour vos compliments au site mbokamosika. En ce qui concerne Isaac Musekiwa, il est originaire de la Rhodésie du Sud, actuellement Zimbabwe. À l’époque coloniale, les deux ex colonies Britanniques, à savoir la Rhodésie du Nord(Zambie) et la Rhodésie du Sud (Zimbabwe) étaient culturellement liées à l’ancienne province du Congo belge dénommée le Katanga. Les échanges commerciaux étaient et sont toujours courants entre ces deux régions.
C’est ainsi que Isaac, qui effectuait des navettes entre son pays et le Katanga finira par s’établir à Elisabethville où débutera sa carrière musicale, qui se poursuivra à Léopoldville (Kinshasa). Avant de se stabiliser dans l’OK-Jazz, il évoluera d’abord dans l’African-Jazz et le Jekokat. Musekiwa était parfaitement intégré au Congo et à Kinshasa et figurait parmi les grands saxophonistes que la musique congolaise ait connus.
En ce qui concerne Decca Mpudi, sa carrière a commencé en tant que chanteur et guitariste dans plusieurs formations musicales que notre site a déjà présentées, à savoir : Vedette-Jazz, Jazz-Mango, Los Angel au début des années ‘60, avant d’évoluer plus tard dans l’OK-Jazz, où son talent a explosé dans l’interprétation de la chanson Mamou.
S’agissant de Kakoko, nous avions déjà répondu en disant qu’il est originaire de la province de l’Equateur. Donc c’est un mungala. Personnellement je voyais souvent son grand –frère Pecos autour des Libinza, une ethnie de l’Equateur. Mais c’est possible qu’il soit originaire d’une autre ethnie de la même province.

Messager