Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

JEAN KOKE MIEZI (KOCSIS) s’est éteint !

Une photo de Jean Koke Miezi  lors d'un voyage de service en Europe en 1989

 

Un grand mbokatier, JEAN KOKE MIEZI (KOCSIS)  s’est éteint, emporté par le maudit virus. La triste nouvelle nous a été communiquée par Claude Kangudia par le bias de Samuel Malonga  ce 3 avril 2020. Du coup, une profonde émotion nous a envahi  et avons compris que notre site est éprouvée par la perte de l’une de ses plus belles plumes.

 

Depuis 2011, «Jean Koke a publié plusieurs articles sur l’histoire du football congolais qu’il maîtrisait à merveille. Lui-même fut un grand défenseur d’où le surnom de Kocsis qu’il adopta au moment où il évoluait dans une équipe de football à Mbaza Ngungu, sa ville natale, à la même époque que Raoul Kidumu, auquel il avait consacré un livre.

 

En 2016, il publié un livre intitulé « REGARDS CROISÉS SUR MBANZA-NGUNGU » dont il avait eu l’amabilité de nous envoyer un exemplaire.  De ce livre, nous avons extrait sa photo illustrée ci-haut.

 

La grande communauté de mbokatiers présente ses condoléances les plus attristées à la famille de Jean Koke Miezi  en France et en RDC.

 

Mbokamosika

 

 

Cher Miezi,


Tu avais la bonne habitude de nous regaler avec tes textes nourris qui ont fait de toi l'une des meilleures plumes de mbokamosika. En ce jour, nous sommes tristes, tout comme les Bisimbi de Mbanza-Ngungu, la ville que tu as tant aimé. Repose en paix à côté de tous ces valeureux compatriotes qui t'ont précédé dans l'au-delà. Que la terre te soit légère.

Adieu mon frère.

 

Samuel Malonga

 

QUELQUES ARTICLES PUBLIÉS PAR JEAN KOKE MIEZI DANS MBOKAMOSIKA

 

 

 

 

  •  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Samuel Malonga 18/04/2020 21:23

Bien cher Mr Pedro Makumbundu,

Merci pour ces mots à l'endroit de notre frère Kocsis qui vient de nous quitter. Quant à moi, je ne suis pas parent d'Augustin Mboya. Sincèrement, ce nom m'est totalement inconnu car jamais entendu dans ma famille tant parternelle que maternelle. J'avais un cousin qui y vivait et qui était très connu dans la ville à cause de ses activités commerciales. Il est décédé dans les années 80. Il s'appelait Zayobi.

Pedro Makumbundu 18/04/2020 14:36

Bien Cher Mr. Samuel Malonga,

Je viens d´apprendre que notre frère JEAN KOKE MIEZI (KOCSIS) n´est plus. Je fait beaucoup d´effort pour croire que c´est vrai. C´est sous cette emotion que je me trouve! Que faire quand il n´y a plus rien a faire? Prier pour qu´il se repose em paix et devant toute sa famille, s´incliner pour rendre hommage a celui qui n´epargnait pas son temp pour aider a reconstruir l´histoire de Mbanza Ngungu.
Moi même je me rappel plus si je lávais connu personnelment en vie. Mon unique contacte c´était etabli a partir du site Mbokamossika. A partir de ses écrits, je me suis rendu compte qu´il est de ma generation de Mbanza Ngungu, que je quitait depuis 1963. Mais je m´y rendais jusqu´à 1969, puisque mes parents vivaient là jusqu´à 1971 (mon père, Papa Kitoko Miezi, décedé cette année) et frères avec ma mère, jusqu´à 1985, quand ils ont demanagés, les uns pour Kinshasa et les autres pour l´Angola. Mois-même, já habittait a Paris jusqu´á 1978, quand je regagné mon pays, Angola. De 1992 a 2016, j´ai vecu au Brasil et, en suite, je suis retourné de nouveau en Angola où j´habite, actuelment.
Mon feu frère Kocsis, dans une des nos correspondances, il mávait promis de me mettre en contacte avec Mboya Augustin, avec qui j´ai passé toute mon enfance a Mbanza Ngungu. Et Mboya Augustin, fils de Papa Malinga (Avenue Ofitra) était aussi mon collègue de l´école primaire. Nous étions élève de Mvilote (Missioni) avant que lui quite avec notre collêgue Mbwangi Augustina pour l´école officielle. Mais, aujourd´hui j´apprend que notre feu Frère Kocsis n´est plarti sans avoir eu le temps de retablir ce contacte.
Je suppose que, a partir de votre nom Malonga, vous êtes parents de Mboya Augustin, qui avit un petit frère dont le nom m´échappe.
Peut être c´est plus facile de se rappeler de moi en disant que je suis le grand´frère de Massumo, qui est resté a Mbanza Ngungu plus longtemps que moi et petit frère de celui qui fut un des grands footballeurs de Mbanza Ngungu, generation de Kidumu, qui était d´ailleurs devenu son beaufrère, pour avoir épouser la seour de Kidumu. Je suis entrain de parer de Teixeira, qui jouait dans Antwerpe. Notre père, papa Kitoko (avenue Schoutten, devenu Ndala).
Finalment, je propose que Mbokamossika fasse une matière sur l´eouvre et la vie de Notre Frère disparu, JEAN KOKE MIEZI (KOCSIS. Il mérite un grand hommage.
Pedro Makumbundu

Claude Kangudie 04/04/2020 19:37

Le confinement ne nous a permis de rendre l'hommage que mérite notre compatriote. En tant qu'ancien du Collège St Clément de Thys-ville, qui est aussi ma ville, je présente toutes mes condoléances à la famille de notre frère Kocsis. RD Congo, mboka ya Koke Miezi, ezali Libanga ya Talo...

Claude Kangudie.

Samuel Malonga 03/04/2020 19:07

Cher Miezi,
Tu avais la bonne habitude de nous regaler avec tes textes nourris qui ont fait de toi l'une des meilleures plumes de mbokamosika. En ce jour, nous sommes tristes, tout comme les Bisimbi de Mbanza-Ngungu, la ville que tu as tant aimé. Repose en paix à côté de tout ces valeureux compatriotes qui t'ont précédé dans l'au-delà. Que la terre te soit légère. Adieu mon frère.