Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Messager

LA COMPILATION DES ŒUVRES DE NEGRITA-JAZZ, DONT DEUX EN BUDJA.

Après une série d’articles liés au génocide congolais, nous reprenons la diffusion des œuvres des  années ’50 & ’60, issues des vestiges des éditions Ngoma, offerts par Mr Flemming d’Afrodisc.com .

Aujourd’hui, nous vous proposons une compilation de huit œuvres, dont deux en langue Budja signées par Fely et l’orchestre Negrita-Jazz.

UN MOT SUR LES BUDJA.

Depuis le début de la diffusion des compilations des oeuvres éditées par la maison Ngoma, nous avons auditionné un bon nombre d’œuvres interprétées principalement en lingala, avec quelques rares œuvres en  kikongo et en lari. Aujourd’hui, nous avons le plaisir de diffuser deux œuvres en « BUDJA », une langue parlée dans l’ancienne province de l’Equateur.

À  nos nombreux lecteurs qui voulaient que nous leur parlions des Budja, nous dirions que ce peuple faisait partie de la province Oriental. Il n’a été rattaché à la province de l’Equateur que vers la fin de la colonisation. C’est ainsi que l’on rencontre encore des vieux Budja qui parlent le swahili. D’autres résident encore à Kisangani. Nous rappelons que ce peuple a des affinités avec d’autres peuples ngala ( les Zande, les Ngwetu, les Baboa...) vivant dans l’Uele, vers Isiro et Buta et qui s’expriment dans ces langues respectives et en  "bangala".

C’est  éventuellement à cause de cette particularité que LE TERRITOIRE DE BUMBA dont sont originaires les BUDJA, qui appartenait à LA PROVINCE DU MOYEN CONGO depuis sa création le 3 février 1963, est entré  en sécession en tant que PROVINCE DE BUMBA, SOUS LA PRÉSIDENCE DE DENIS AKUNDJI, du mois d’avril  1963 au 30 juillet 1963.

 

Au niveai national, les budja ont donné à la RDC un premier minsistre, Cyril ADOULA, et un éminent juriste, le professeur Marcel Lihau. Sur le plan artistique, de leurs rangs sont issus des artistes musiciens de valeur, entre autres : Adou Elenga, Honoré Liengo, Eyenga Moseka, Mboyo (Mbilia Bell), sans oublier l’auteur et peintre Albert Mongita et le célèbre footballeur Bonga-Bonga.

Au sein de l’Armée, les budja se sont révélés comme étant des redoutables guerriers. Nous citerons à titre indicatif les officiers généraux et supérieurs ci-après : Bumba, Eluki, Manzembe ma Ebanga, Mahele, Matumbu, Mosala, Budja mabe, Mokonzi, Ebamba, Ekutshu, etc etc.

Ces  détails sommaires vont certainement assouvir la soif de ceux qui voulaient enrichir leurs connaissances sur les budja.

 

Messager

 

Ngoma N° 73 [45/145&45/146]

A: Ngoma 2263 & Ngoma J DN 24 B: Ngoma 2264 & Ngoma J DN 25

A: Fely et l’orchestre Negrita Jazz Sous la direction de Demaquet

     1. YELE BIZEKELE (Fely) Lingala (Rumba) {14-12-1962}

     2. HELENE MADA (Fely) Espagnol (Cha Cha Cha) {14-12-1962}

B: Chopin et l’orchestre Negrita Jazz Sous la direction de Demaquet

     1. TOVANDA (Chopin) Lingala (Rumba) {14-12-1962}

     2. VICTORINA (Chopin) Lingala (Cha Cha Cha) {14-12-1962}

 

Ngoma N° 76 [45/151&45/152]

A: Ngoma 2269 & Ngoma J DN 30 B: Ngoma 2270 &Ngoma J DN 31

A: Thino et l’orchestre Negrita Jazz Sous la direction de Demaquet

     1. OZAZAKI KOZAZA (Thino) Lingala (Rumba) {28-12-1962}

     2. THINO MOSANTU YA NEGRITA (Thino) Lingala (Boléro) {28-12-1962}

B: Fely et l’orchestre Negrita Jazz Sous la direction de Demaquet

     1. YAKO KODJO (Fely) Budja (Rumba) {28-12-1962}

     2. ONGUEYAKA CHERIE (Fely) Budja (Cha Cha Cha) {28-12-1962}

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blondé 17/02/2020 15:42

Comme toujours, un coup d’œil sur MBOKAMOSIKA permet toujours d'apprendre quelque chose. Sur le plan musical, c'est c'est une perpétuelle découverte. Merci Messager de nous dépoussiérer ces anciens tubes qui n'ont rien a envié à ce que nous écoutons maintenant. Je parie que pour beaucoup de visiteurs de ce média c'est une réelle histoire musicale que notre maestro est en train d'écrire. A part le Dynamic Jazz dont j'avais écouté quelque chansons,je n'avais pas encore entendu des autres. Et je me pose la question de savoir comment ces musiciens qui à cette époque ne bénéficiaient de pas grande modernité faisaient pour réussir à sortir ces merveilles que nous écoutons maintenant. Mercie messager.

Messager 17/02/2020 17:41

Salut Blondé,
Effectivement, les compilations que nous sommes en train de diffuser sont des merveilles de la chanson congolaise éditées par la maison Ngoma. Franchement, elles font parties des œuvres rares qu’on ne retrouvent pas sur le marché des disques.
C’est une chance que que Mr Flemming nous les aient offertes. Elles datent des années ’60 mais ne sont presque introuvables dans les archives des stations radios au pays. Beaucoup d’entre nous, y compris les congolais, les découvrent comme toi sur notre site. C’est surtout un privilège de connaître la date d’enregistrement d’une chanson, en l’auditionnant.
Messager

Blondé 17/02/2020 15:42

Comme toujours, un coup d’œil sur MBOKAMOSIKA permet toujours d'apprendre quelque chose. Sur le plan musical, c'est c'est une perpétuelle découverte. Merci Messager de nous dépoussiérer ces anciens tubes qui n'ont rien a envié à ce que nous écoutons maintenant. Je parie que pour beaucoup de visiteurs de ce média c'est une réelle histoire musicale que notre maestro est en train d'écrire. A part le Dynamic Jazz dont j'avais écouté quelque chansons,je n'avais pas encore entendu des autres. Et je me pose la question de savoir comment ces musiciens qui à cette époque ne bénéficiaient de pas grande modernité faisaient pour réussir à sortir ces merveilles que nous écoutons maintenant. Mercie messager.

Tony 17/02/2020 14:36

Bonjour à tous et merci infiniment au cher frère Messager pour tout ce travail de fourmis que vous faites. Merci pour vos efforts qui contribuent à porter toujours plus haut la culture Africaine de façon générale et particulièrement celle de la RDC.
J'écoute présentement "faux pas" de Marie Claire Mboyo. Cela me fait plaisir d'avoir des informations sur sa région d'origine
Bonne journée et bien cordialement à tous.

Messager 17/02/2020 14:58

Salut Tony

Nyanguila 16/02/2020 04:49

Cher Messager,bonjour et grand merci pour tout le travail de mise en ligne de toutes ces chansons qui seraient passées aux oubliettes et l'explication sur les Budjas dont la capitale est Bumba. Enfin,salut à notre Sam Malonga,bien à vous et à bientôt.

Messager 16/02/2020 08:44

La remarque de notre ami Nyanguila me permet d'améliorer ma présentation sur les Budja.

Messager 16/02/2020 08:12

De rien cher Nyanguila. Nous serons toujours à votre service.
Messager